Actualité

Maladie de Lyme : le kit pour tester sa tique, une fausse bonne idée

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 10 heures 32 min

Des kits en vente sur internet permettent de vérifier si la tique qui nous a piquée est porteuse de la bactérie responsable de Lyme. Mais cette information n'a pas d'intérêt pour éviter la maladie.
La maladie de Lyme progresse partout dans l’hémisphère nord, et notamment en France. Une nouvelle étude nationale montre que... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le Première ministre néo-zélandaise donne naissance à une petite fille

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 33 min
La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a donné naissance jeudi à une petite fille, devenant la deuxième cheffe de gouvernement dans le monde à avoir un enfant alors qu'elle est en fonction. Il s'agit du premier enfant pour Mme Ardern, 37 ans et son compagnon Clarke Gayford, 40 ans. Le bébé de 3,3 kg, dont le prénom n'a pas été révélé, se porte bien, a-t-elle dit sur Instagram. "Je suis sûre que nous ressentons les émotions ressenties par tous les nouveaux parents. Mais en même temps, nous sommes reconnaissants pour toute la gentillesse et les voeux de la part de tant de gens. Merci". La Première ministre charismatique marche dans les pas de la Pakistanaise Benazir Bhutto, qui l'avait précédée en 1990. Mais elle a minimisé l'importance de l'événement. "Je ne suis pas la première femme à faire plusieurs choses en même temps. Je ne suis pas la première femme à travailler en ayant un bébé. Je sais que ce sont des circonstances particulières, mais il y a beaucoup de femmes qui l'ont fait bien avant moi", avait-elle déclaré le 19 janvier en annonçant sa grossesse. Mme Ardern est arrivée au pouvoir en octobre 2017 quelques mois à peine après avoir pris les commandes du parti travailliste. Elle avait été portée par une impressionnante vague de sympathie appelée "Jacinda-mania" par les médias, qui lui avait valu d'être comparée au Français Emmanuel Macron et au Canadien Justin Trudeau. Jacinda Ardern avait annoncé qu'elle entendait prendre six semaines de congé maternité. Ses fonctions seront assurées en son absence par son adjoint Winston Peters. Pendant la campagne électorale, Mme Ardern avait refusé de répondre aux questions sur ses intentions en matière de maternité. Celle-ci ne doit pas avoir de conséquence sur la carrière des femmes, avait-elle martelé. Après l'annonce de sa grossesse, elle avait dit que la naissance n'aurait pas de conséquence sur ses capacités à faire son travail, déclarant: "je suis enceinte, pas handicapée".
Catégories: Actualités

Venezuela: Maduro double le revenu minimum face à l'hyperinflation

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 35 min
Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a doublé le revenu minimum dans un contexte d'hyperinflation galopante qui asphyxie la société vénézuélienne. Cette augmentation de 103% --la quatrième en un an-- fixe le revenu minimum à 5.196.000 bolivars, équivalent à 65 dollars à taux de change officiel et à peine 1,7 dollar sur le marché noir. Le revenu minimum comprend le salaire (3.000.000 bolivars) et un bon alimentaire (2.196.000), qui représente 42% du total sans ouvrir d'accès à des prestations sociales. "Une hausse de 103% doit avoir lieu de manière immédiate (...) pour tous les travailleurs", a annoncé mercredi le président socialiste réélu le 20 mai à l'issu d'un scrutin boycotté par l'opposition et vivement critiqué par la communauté internationale. La dernière augmentation salariale (de 95,4%) remontait au 30 avril. Des économistes critiquent les ajustements salariaux répétés, estimant qu'ils renforcent le coût de la vie, et déplorent qu'ils ne soient pas accompagnés d'un "plan anti-inflationniste" ni de "discipline fiscale et monétaire". Le pays pétrolier traverse dans une sévère crise économique et les salaires des habitants ne résistent guère face à l'hyperinflation, attendue à 13.800% en 2018 par le FMI et même à 200.000% par le Parlement, contrôlé par l'opposition. Les prix des produits alimentaires de base se comptent désormais en millions de bolivars et la population n'arrive plus à suivre le rythme des tarifs appliqués, relevés plusieurs fois par semaine. Sur ordre de Nicolas Maduro, qui attribue cette hyperinflation à la "guerre économique" menée selon lui par l'opposition pour le renverser, le gouvernement a débuté cette semaine l'"occupation temporaire" par des militaires de 97 marchés municipaux. L'économiste Luis Vicente Leon y voit pour sa part le symptôme du naufrage du modèle interventionniste de l'Etat, qui exerce un strict contrôle des changes et des prix, alors que la pauvreté atteignait 87% en 2017. Selon le gouvernement, près de 13 millions de travailleurs perçoivent un revenu minimum ou un "supplément alimentaire" sur une population active de 19,5 millions de personnes.
Catégories: Actualités

Pete Davidson confirme ses fiançailles avec Ariana Grande

Le Huffington Post - il y a 10 heures 36 min
Pete Davidson confirme ses fiançailles avec Ariana Grande
Catégories: Actualités

Le sujet de SES du bac 2018

Le Huffington Post - il y a 10 heures 37 min
Le sujet de SES du bac 2018
Catégories: Actualités

L''INFO ECO

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 40 min
Pour tout savoir de l''actualité économique du jour, le cours des principales devises mondiales et tous les mouvements de la "planète finance".
Catégories: Actualités

Samal Esliamova, actrice kazakhe sacrée à Cannes, joue avec le vécu

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 40 min
Son obsession: "jouer juste, jouer vrai". Et pour y parvenir, la jeune Kazakhe Samal Esliamova, dont la performance choc a bouleversé le festival de Cannes, n'hésite pas à flirter avec ses limites physiques. Vêtue d'un sobre costume bleu marine et sans maquillage, tout comme son héroïne Ayka, la jeune immigrée kirghize en Russie qu'elle interprète dans le film éponyme de Sergueï Dvortsevoï, Samal Esliamova parle aujourd'hui avec détachement de son triomphe sur la Croisette. Sa prestation dans le film du réalisateur kazakh, tourné par une équipe en grande partie russe, lui a valu à 33 ans le prix d'interprétation féminine au festival de Cannes. "À l'annonce de mon nom, j'en ai eu presque des larmes aux yeux: et notre film? et l'équipe?", se souvient l'actrice qui reçoit l'AFP dans une salle d'études à la GuITIS, école d'art dramatique de Moscou où elle est venue pour remercier ses anciens professeurs. C'est presque avec nostalgie que Samal Esliamova raconte ses exercices physiques exténuants avant chaque entrée sur le plateau, le réalisateur Sergueï Dvortsevoï, connu pour son style quasi-documentaire, insistant pour que son héroïne soit réellement épuisée devant la caméra. "Pendant le tournage j'ai dormi cinq heures par jour, mais d'autres ont dormi encore moins", se souvient-elle. Dès les premières séquences, on voit Ayka, violée, abandonner son enfant à l'hôpital, et pendant 1H40, la caméra ne la quittera plus, via de longs plans séquences. On verra la jeune femme plumer et vider des poulets dans un hangar enneigé de Moscou, puis soulager ses seins endoloris en les vidant de leur lait dans ce squat où elle est hébergée par un marchand de sommeil... Jusqu'à son visage transfiguré lorsqu'elle revient sur sa décision et défie son destin avec "un degré d'authenticité, de douleur contenue et d'énergie sans précédent dans le cinéma russe", selon les mots du critique du site d'information russe Meduza. - "Authenticité" - L'idée du film se base sur une statistique tragique datant de 2010, qui relève que 248 bébés ont été abandonnés dans des maternités moscovites par des femmes immigrées venues du Kirghizstan, raconte Samal. "Le sujet sur un lien qui existe entre la mère et son enfant touche parce qu'il est universel", explique l'actrice, qui a passé des mois à observer la vie de ces jeunes immigrées clandestines à Moscou. "Notre obsession était de jouer juste, jouer vrai", explique-t-elle. Selon le réalisateur, "80% du scénario s'est écrit au jour le jour avec Samal, dont le personnage a commencé à vivre sa vie". Samal Esliamova est adepte de la "méthode Stanislavski", du théoricien du théâtre russe Constantin Stanislavski dont la pratique innovatrice, apparue au début du 20e siècle, est bâtie autour de l'authenticité, d'une vérité du jeu de l'acteur. "Samal joue à partir du vécu, sans imiter", juge son ancien professeur à la GuITIS, le metteur en scène russe Evguéni Kamenkovitch, pour qui l'actrice "a été une étudiante un peu unique: pudique, sûre et dévouée". Elle a suivi notamment les cours du cinéaste Andreï Zviaguintsev, un autre adepte de Stanislavski, lui aussi issu de la GuITIS et membre du Jury du festival de Cannes cette année. Ses films y ont été récompensés à plusieurs reprises. "La GuITIS m'a appris à être libre", résume Samal Esliamova. - Devenir "une vraie actrice" - Son Kazakhstan natal l'a accueillie en vraie héroïne nationale. "C'était étonnant: dès l'aéroport, les douaniers m'ont saluée et une foule d?artistes m'y attendait avec des fleurs alors qu'il était quatre heures du matin", se souvient l'actrice, avec un sourire gêné. Elle s'est vu offrir un appartement trois-pièces flambant neuf des autorités, récompense réservée jusqu'alors aux champions olympiques. Issue d'une famille d'agronomes de Petropavl, ville située près de la frontière russo-kazakhe, Samal Esliamova a fait ses études dans un lycée local à dominante artistique. A l'âge de 19 ans, elle obtient le rôle d'une mère de trois enfants dans "Tulpan", une fiction de Sergueï Dvortsevoï, lui-même originaire du Kazakhstan. Son premier tournage se déroule dans un désert où il fait 50 degrés à l'ombre. "J'ai décidé alors que si j'endurais tout ça, je deviendrais une vraie actrice", se souvient Samal Esliamova avec un sourire désarmant. En 2008, "Tulpan" reçoit le prix Un Certain Regard à Cannes. Dix ans plus tard, l'actrice kazakhe obtient son premier prix d'interprétation.
Catégories: Actualités

FR NW PKG SPORT COURT SANS FIFA 13H

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 42 min
2018-06-21 09:30 FR NW PKG SPORT COURT SANS FIFA 13H
Catégories: Actualités

Bac SES : sujets et corrigés de sciences économiques et sociales, en direct

Après l’épreuve de sciences économiques et sociales du bac ES, découvrez notre correction et posez vos questions à Claude Garcia, professeur de SES.
Catégories: Actualités

Cancer : les perruques seront bientôt remboursées, assure Agnès Buzyn

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 10 heures 43 min

Le forfait de prise en charge actuellement en place n'est pas suffisant.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé jeudi sur Cnews que les perruques seront mieux remboursées pour les patientes et patients atteints de cancer. "Bien sûr, c'est une mesure que j'ai rédigée moi-même quand j'ai écrit le plan cancer pour le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Cancer: Les perruques seront mieux remboursées

Le Huffington Post - il y a 10 heures 46 min
Cancer: Les perruques seront mieux remboursées
Catégories: Actualités

Albi. Du nouveau au CFA de Cunac

ladepeche.fr - il y a 10 heures 47 min
De nouvelles formations en alternance vont ouvrir à la rentrée 2018 à l'Université régionale des métiers et de l'artisanat, antenne du Tarn. Sur le site de Cunac, l'URMA antenne du Tarn complète sa filière avec l'ouverture de quatre nouvelles formations. Le Bac pro technicien du bâtiment ouvrage et réalisation du gros œuvre vient compléter la filière gros œuvre. Six années de formation seront ainsi proposées, du CAP maçon au BTS bâtiment. Le...
Catégories: Actualités

Instagram revendique un milliard d’utilisateurs et lance une nouvelle plate-forme de vidéos

Le réseau social, propriété de Facebook, profite de son succès auprès d’un jeune public friand de partage d’images. Objectif : capter une part plus importante du marché de la publicité vidéo en ligne.
Catégories: Actualités

Les baskets de luxe, une mode contagieuse et un marché en plein boom

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 53 min
Christian, 10 ans, a 20 paires de baskets de luxe dans les placards de sa chambre dans la banlieue de New York. Maxance, qui vient d'avoir 14 ans, a demandé, sans succès, à ses parents une paire d'Adidas à 800 dollars pour son anniversaire. "On est dans un monde où les baskets, c'est limite des oeuvres d'art", dit ce jeune New-Yorkais. On est aussi dans un monde où les baskets griffées, fruits de collaborations entre marques de sports, marques de luxe, rappeurs et athlètes de renom, sont devenues un élément essentiel de la garde-robe masculine, depuis les frémissements pré-adolescents jusqu'aux abords de la quarantaine. Certaines de ces chaussures, souvent des éditions limitées à quelques milliers de paires, peuvent être vendues plusieurs dizaines de milliers de dollars. Comme un modèle rarissime de Air Jordan 11 Retro "Jeter", qui se négociait ces dernières semaines autour de 50.000 dollars. Elles s'achètent en deuxième ou troisième main, essentiellement sur internet mais aussi dans de très chics dépôts-vente, sous film plastique protecteur. On trouve plusieurs de ces boutiques à New York, une des capitales mondiales de cette florissante culture des baskets. L'achat-revente de baskets n'est pas un phénomène nouveau. Il a démarré dans les années 90, après le succès des premières Air Jordan fabriquées par Nike pour le légendaire basketteur américain Michael Jordan, devenues rapidement "collector". Puis s'est amplifié sur internet dans les années 2000 avec l'avènement du site d'enchères pour particuliers eBay. - Fraction du marché ? - Porté par les célébrités et "influenceurs" sur les réseaux sociaux et l'omniprésence de la culture rap, ce marché s'est récemment étendu au monde entier et prospère aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Depuis 2016, il a même "sa" bourse de cotation, via le site web "StockX". Personne ne connaît précisément la taille de ce marché d'achat-revente de baskets, explique Matt Powell, analyste du marché sportif pour le cabinet américain NPD, mais il connaît "une belle croissance". Même s'il se structure autour de quelques grands professionnels, il reste alimenté par une foule de petits revendeurs, pour qui cette activité constitue un complément de revenus difficile à évaluer. "Certains l'estiment à environ un milliard de dollars, ce qui reste une fraction du marché de la chaussure de sport", qui a atteint 38 milliards de dollars aux Etats-Unis et près de 100 milliards dans le monde en 2017, souligne M. Powell. Mais John McPheters, président et co-fondateur du site Stadium Goods, qui a ouvert fin 2015 à Soho un des dépôts-vente new-yorkais les plus en vogue, juge ces estimations très inférieures à la réalité. Tous canaux confondus, Stadium Goods a vendu pour plus de 100 millions de dollars de chaussures en 2017, explique-t-il. Et les ventes sont en hausse de "100 à 200%" cette année dans un marché selon lui "assaini", notamment par l'octroi fréquent de "certificats d'authenticité" garantissant les modèles contre contrefaçon. "On ne fait aujourd'hui que gratter la surface d'un marché qui va être bien plus important dans les années à venir", estime ce patron de 38 ans. - Cherchez la femme - Les projets de Stadium Goods témoignent de la croissance et de la mondialisation du marché. Si les ventes sur internet représentent encore 90% du chiffre d'affaires, la société compte ouvrir dans les mois qui viennent plusieurs autres magasins, aux Etats-Unis et à l'étranger. La Chine "est actuellement notre deuxième marché", dit John McPheters qui, grâce à un partenariat avec la plateforme d'e-commerce de luxe FarFetch, espère pénétrer bientôt le marché russe. Matt Troisi, 29 ans, un habitué de Stadium Goods et acheteur-revendeur expérimenté - il possède quelque 300 paires - est lui aussi convaincu du potentiel de l'achat-revente de baskets. Il gagne déjà 25.000 à 35.000 dollars par an avec ses transactions. Ce qui représente la moitié de son salaire de manager pour le groupe de restauration Tao, où il côtoie des célébrités qui facilitent son accès à des éditions limitées. "Nous, les hommes, on n'est pas toujours au top de la mode (...) On peut avoir zéro style en vêtements, juste une chouette paire de baskets et c'est bon, on est habillé!", dit-il en riant, chaussé d'une paire de Nike commémorant l'alunissage de 1969, qui s'échange aujourd'hui près de 1.000 dollars. John McPheters estime qu'une clé de la croissance future sera d'attirer plus de femmes dans ce tourbillon de baskets. "C'est un des problèmes du secteur", dit-il. "Les marques essaient depuis longtemps d'attirer les femmes avec des lacets roses et des couleurs +féminines+, alors qu'elles veulent les mêmes produits que les hommes (...) Dans les mois à venir, nous travaillerons sur des façons innovantes de présenter nos produits", en ciblant les femmes.
Catégories: Actualités

Donald Trump a encore rendu un de ses meeting remarquable en conseillant à cet opposant de rentrer chez sa mère

Le Huffington Post - il y a 10 heures 53 min
Donald Trump a encore rendu un de ses meeting remarquable en conseillant à cet opposant de rentrer chez sa mère
Catégories: Actualités

Contre le Pérou, la partition que devront jouer les Bleus

Le Huffington Post - il y a 10 heures 53 min
Contre le Pérou, la partition que devront jouer les Bleus
Catégories: Actualités

Caumont. Jean Costes, père du maire adjoint, n'est plus

ladepeche.fr - il y a 10 heures 56 min
C'est avec une grande tristesse, que nous avons appris le décès de Jean Costes âgé de 89 ans, veuf de Jeanne Nègre et conseiller municipal de 1965 à 1983. Il a été au service de la commune avec efficacité, toujours fidèle à ses engagements sous les mandats successifs d'Édouard Sarraud. Exploitant agricole, il a œuvré au service de la profession ; secrétaire de la caisse locale Groupama durant 30 ans ; engagé dans les associations communales,...
Catégories: Actualités

En Bretagne, Macron cajole Hulot

« On s’entend très, très bien », a rassuré le ministre de la transition écologique, souvent dépeint comme un ministre en sursis.
Catégories: Actualités

Que sont devenus les acteurs des « Panama Papers » ?

Plus de 140 personnalités politiques, médiatiques ou économiques étaient citées dans les enquêtes de 2016. La nouvelle fuite de données permet de mieux comprendre de l’intérieur comment ils ont réagi.
Catégories: Actualités

LE DECRYPTAGE

France 24 - L'info en continu - il y a 11 heures 11 min
Les chroniqueurs de France 24 analysent et décryptent le fait marquant du jour dans l''actualité internationale.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités