Actualité

Mondial-2018: Neymar qui boite et le Brésil qui cloche

France 24 - L'info en continu - il y a 1 heure 54 min

Il espérait mieux et le Brésil aussi. Apparu encore assez loin de son meilleur niveau dimanche face à la Suisse (1-1), Neymar n'a pas pu porter la Seleçao à la victoire et a quitté Rostov en boitillant, symbole d'une équipe pas encore au point.

. Neymar clopin-clopant

Démarche d'éclopé et regard noir, Neymar avait un message à faire passer, tard dimanche soir dans la zone mixte de la Rostov Arena.

"C'est à cause d'un coup que j'ai pris. Il n'y a rien de grave, rien de préoccupant. Mais à froid, c'est un peu douloureux", a expliqué le N.10. Dix, comme le nombre de fautes subies par la star face à la Suisse.

Le traitement infligé à Neymar par l'arrière-garde suisse a d'ailleurs été le principal sujet de conversation après le match, le sélectionneur suisse Vladimir Petkovic assurant qu'il n'avait rien vu "de méchant".

Fâché contre ses adversaires et contre l'arbitre, l'attaquant du Paris SG a surtout semblé manquer du coup de reins qui aurait pu lui permettre d'échapper plus souvent à ses Cerbères.

Quatre mois après sa blessure au pied, Neymar a enfin joué un match complet dimanche mais il manque logiquement de rythme et a alterné les très bonnes périodes - la première demi-heure et les 10 dernières minutes - et d'autres où il a semblé moins lucide, avec des choix moins collectifs.

Or, il n'a pas semblé physiquement en mesure de gagner à lui tout seul un match de ce niveau, face à une "Nati" solide et impeccablement organisée.

. Seleçao sans pression ?

2014 est loin mais les fantômes reviennent vite. Le Brésil a un spectaculaire désastre à faire oublier et la pression peut revenir très vite, ce que n'ont pas caché les joueurs et le sélectionneur après la partie.

"Pour beaucoup, c'était une première en Coupe du monde. Il y avait un peu de nervosité, d'anxiété. Après ce match, je pense qu'on gèrera ça mieux", a ainsi déclaré à l'AFP le gardien Alisson, Tite parlant pour sa part de "pression", de "stress" et d'"anxiété".

Le sélectionneur devra aussi répondre de l'attitude d'une équipe qui a semblé se contenter de l'ouverture du score, alors que ses 20 premières minutes très réussies auraient pu servir de tremplin.

Le Brésil a-t-il été trop sûr de sa solidité défensive ? En tous cas, le but inscrit par le Suisse Zuber, le premier encaissé par les Auriverde depuis novembre 2017, a suffi à les déstabiliser.

Le match nul aussi fragilise le Brésil dans un groupe E où la Serbie a pris le meilleur départ et laissé la meilleure impression. La pression ? "On l'a toujours", a balayé Thiago Silva.

. Coutinho vise juste

Neymar prend des coups et prend la lumière, mais dimanche, c'est bien Coutinho, celui qui l'a remplacé à Barcelone, qui a pris ses responsabilités.

Petit crochet et magnifique frappe enroulée en lucarne, sa "spéciale" était saluée lundi par les deux quotidiens sportifs catalans Sport et Mundo Deportivo, qui titraient sur ce "Coutinhazo", dérivé du "golazo".

Le petit milieu de terrain offensif a joué juste, notamment pendant la meilleure période de Neymar et du Brésil, en début de match, quand le trio formé côté gauche avec Marcelo a fait souffrir les Suisses.

Surtout, il a visé juste, alors que le manque de précision des artilleurs brésiliens a été souligné par les statistiques et par Tite.

"On a eu 20 tirs mais trop de tirs étaient non-cadrés. On aurait dû faire travailler leur gardien plus que ça", a regretté le sélectionneur.

Catégories: Actualités

Ce qui attend les 630 migrants de l'Aquarius, désormais en Espagne

Le Huffington Post - il y a 1 heure 55 min
Ce qui attend les 630 migrants de l'Aquarius, désormais en Espagne
Catégories: Actualités

En images : Salies-de-Béarn nettoie ses plaies

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 1 heure 57 min

Dimanche 17 juin, cinq jours après les inondations, notre photographe David Le Déodic est retourné sur les lieux où se joue une renaissance.
Lire la suite

Catégories: Actualités

Au début du bac 2018, Parcoursup fait un peu moins bien qu'APB

Le Huffington Post - il y a 1 heure 58 min
Au début du bac 2018, Parcoursup fait un peu moins bien qu'APB
Catégories: Actualités

Une majorité de Français contre l'accueil de l'Aquarius dans un port français

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 1 min

Une majorité de Français estime que le gouvernement a fait le bon choix en n'offrant pas l'accueil au navire humanitaire Aquarius, arrivé en Espagne après une semaine d'errance en Méditerranée, selon un sondage publié lundi.

Les 630 migrants secourus par le navire affrété par l'ONG SOS Méditerranée ont accosté dimanche dans le port de Valence, dans l'est de l'Espagne.

Le refus de l'Italie et de Malte d'accueillir l'Aquarius avait plongé l'Europe dans une nouvelle crise sur la question migratoire et déclenché une passe d'armes diplomatique entre la France et l'Italie.

En France, le choix de ne pas accueillir le navire, passé près de ses côtes, avait été critiqué par certains, regrettant le manque d'empathie et de solidarité des autorités françaises, alors qu'un peu partout en Europe, populations et gouvernements tendent à adopter des positions de plus en plus dures face aux arrivées massives de migrants.

Un sondage réalisé par OpinionWay pour les médias Public Sénat, Les Échos et Radio Classique, indique que 56% des Français estiment que la France a fait le bon choix en n'accueillant pas l'Aquarius,contre 42% à penser le contraire (2% ne se sont pas prononcés).

En Allemagne, un sondage publié vendredi montre que près de 90% de la population veut plus d'expulsions de clandestins, et plusieurs pays ont porté à leur tête des dirigeants aux positions fermes contre l'immigration.

Si la France n'a pas proposé à l'Aquarius d'accoster dans l'un de ses ports, elle a en revanche proposé à l'Espagne d'accueillir une partie des migrants secourus par le navire.

Paris traitera les situations "au cas par cas", a déclaré dimanche le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, tout en jugeant "impossible" à l'heure actuelle de déterminer combien seront accueillis.

Catégories: Actualités

L'UE prolonge d'un an ses sanctions pour la Crimée et Sébastopol

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 1 min

L'Union européenne a reconduit lundi pour un an les sanctions décidées contre la Crimée et Sébastopol après leur annexion illégale par la Russie en mars 2014, qui interdisent notamment les investissements dans la péninsule et les importations vers l'Union de ses produits.

"Les restrictions décidées pour sanctionner l'annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol par la Russie ont été prolongées jusqu'au 23 juin 2019", précise le Conseil de l'Union européenne, l'instance des Etats membres, dans un communiqué.

"Les mesures s'appliquent aux ressortissants de l'UE et aux entreprises établies dans l'UE. Elles sont limitées au territoire de la Crimée et de Sébastopol", rappelle le communiqué.

Elles interdisent "l'importation de produits originaires de Crimée ou de Sébastopol dans l'UE" et "les investissements en Crimée ou à Sébastopol". Aucun Européen ni aucune société établie dans l'UE ne peut ainsi y acquérir des biens immobiliers ou y financer des sociétés.

Les activités touristiques en Crimée ou à Sébastopol sont interdites, et les navires de croisière européens "ne peuvent pas faire escale dans les ports de la péninsule de Crimée, sauf en cas d'urgence".

Catégories: Actualités

À la Fashion Week de Milan, la marque Dsquared² a osé le combo baskets - escarpins

Le Huffington Post - il y a 2 heures 5 min
À la Fashion Week de Milan, la marque Dsquared² a osé le combo baskets - escarpins
Catégories: Actualités

Charles Aznavour repousse son retour sur scène

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 9 min

Le chanteur de 94 ans doit suivre une rééducation "plus longue que prévue" après sa double fracture au bras gauche. .
Charles Aznavour, victime d'une double fracture au bras gauche il y a un peu plus d'un mois, annule cinq dates prévues cet été et ne reprendra sa tournée qu'en septembre, a annoncé son attachée de presse.... Lire la suite

Catégories: Actualités

Dieselgate : le PDG d'Audi incarcéré en Allemagne

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 9 min

La firme allemande avait mis en place un logiciel illicite pour fausser les niveaux d'émission de gaz polluants de leurs véhicules.
Le PDG du constructeur Audi, filiale de Volkswagen, a été arrêté et placé en détention en Allemagne dans le cadre de l'enquête sur le scandale des moteurs diesel truqués, a annoncé lundi le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Coupe du monde 2018: Benjamin Pavard, surnommé Jeff Tuche, n'a pas apprécié qu'on le lui rappelle

Le Huffington Post - il y a 2 heures 10 min
Coupe du monde 2018: Benjamin Pavard, surnommé Jeff Tuche, n'a pas apprécié qu'on le lui rappelle
Catégories: Actualités

Virginie Calmels limogée : des ténors des Républicains l'accablent

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 10 min

Après l'éviction de Virginie Calmels par Laurent Wauquiez dimanche soir, ce lundi, les cadres des Républicains n'ont pas épargné leur désormais ex-vice présidente. .
Virginie Calmels n’est donc plus première vice-présidente des Républicains. Six mois après sa nomination, dans la foulée de la victoire de Laurent... Lire la suite

Catégories: Actualités

Une majorité de Français contre l'accueil de l'Aquarius dans un port français

ladepeche.fr - il y a 2 heures 11 min
Une majorité de Français estime que le gouvernement a fait le bon choix en n'offrant pas l'accueil au navire humanitaire Aquarius, arrivé en Espagne après une semaine d'errance en Méditerranée, selon un sondage publié lundi. Les 630 migrants secourus par le navire affrété par l'ONG SOS Méditerranée ont accosté dimanche dans le port de Valence, dans l'est de l'Espagne. Le refus de l'Italie et de Malte d'accueillir l'Aquarius avait plongé...
Catégories: Actualités

Google va investir 550 millions de dollars dans le géant chinois du e-commerce JD.com

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 11 min

Google va investir plus d'un demi-milliard de dollars dans le géant chinois de la vente ligne JD.com, dans le cadre d'une initiative visant à étendre les services de distribution dans le monde entier, ont annoncé lundi les deux sociétés.

L'annonce intervient alors que le géant américain promeut Google Shopping, une plateforme permettant aux clients de comparer les prix entre différents vendeurs, ce qui pose un défi à Amazon.

Les deux sociétés vont marier l'expérience de JD dans le domaine de la chaîne d'approvisionnement et celle de la logistique avec la technologie de Google pour créer une nouvelle génération de commerce de détail personnalisé dans des régions telles que l'Asie du Sud-Est, les États-Unis et l'Europe, selon le communiqué commun publié par Google et JD.

"Ce partenariat avec Google ouvre un large éventail de possibilités pour offrir une expérience de vente au détail supérieure aux consommateurs du monde entier ", a déclaré Jianwen Liao, directeur de la stratégie de JD.com.

Google injectera 550 millions de dollars en numéraire dans JD.com et en retour, la société californienne recevra 27,1 millions d'actions ordinaires de classe A de JD.com nouvellement émises.

Selon un porte-parole de JD.com, ces actions équivalent à une participation de près d'un pour cent dans l'entreprise.

Le directeur commercial de Google, Philipp Schindler, a déclaré que cet investissement donnera aux consommateurs "le pouvoir d'acheter où et comme ils le souhaitent".

Toutefois, il est peu probable que ce partenariat affecte le statut de Google en Chine continentale, où Gmail, Google Search et Google Maps sont tous bloqués.

"L'annonce n'est pas centrée sur la Chine ", a confirmé Josh Gartner, porte-parole de JD.com, à l'AFP.

En Chine, JD.com est en concurrence agressive avec Alibaba, leader du commerce électronique, qui gère les populaires plateformes commerciales Taobao et Tmall.

Catégories: Actualités

Les sous-entendus de Claude Goasguen qui irritent Laurianne Rossi

LCP Assemblée nationale - il y a 2 heures 11 min
Assemblée nationaleClaude GOASGUENLaurianne Rossi

Un an après les législatives, trois députés de la XVe législature sont revenus, pour LCP, sur leur première année de mandat. Une année en forme de blues pour Claude Goasguen : le député Les Républicains confie qu'il ne serait pas revenu à l'Assemblée nationale s'il avait été maire d'une commune. La députée LREM Laurianne Rossi l'interpelle vivement : "Pourquoi vous êtes-vous représenté, si le Parlement n'a aucun pouvoir et que vous vous ennuyez tant à l'Assemblée nationale ! Vous auriez dû rester maire du XVIe arrondissement..."

Un emploi de complaisance de Laurianne Rossi à SNCF Réseau selon Goasguen

Une attaque qui a vivement irrité le député Les Républicains : "Je vous remercie de vous occuper de ma carrière - moi, si vous voulez je m'occupe de la vôtre. Vous nous parlez de société civile... Moi j'appelle pas 'société civile' les gens qui sont nommés dans des entreprises qui sont parapubliques !"

Une accusation que conteste Laurianne Rossi, ancienne militante PS qui travaillait au sein de SNCF Réseau. "Je ne suis pas nommée ! J'ai candidaté avec mon CV et ma lettre de motivation comme bon nombre de salariés du privé !" Le député LR Claude Goasguen ne se démonte pas et maintient ses insinuations : "Oui bien sûr ! Ce ne sont pas du tout des postes para-politiques ! Jamais ! Bien sûr ! Je connais votre carrière très bien... Je vous souhaite d'avoir la mienne de carrière et d'avoir la même carrière dans la société civile que la mienne ! Mais une vraie société civile, pas une société civile de camarades !"

"Ça ne vous honore pas !", répond choquée la députée La République en marche. "Il ne faut pas nier les choses !", conclut Claude Goasguen.

Quelques minutes après la fin de l'enregistrement la députée Laurianne Rossi a dénoncé sur Twitter les propos de Claude Goasguen sur notre plateau. Dans un second tweet, elle demande des excuses publiques du député Les Républicains.

Propos très choquants et diffamatoires de @ClaudeGoasguen qui affirme sur @LCP que mon précédent emploi de cadre d’entreprise a été obtenu "par copinage". Ce député, élu depuis 1993 dans le 16e, a-t-il jamais rédigé un CV+lettre de motivation et passé des entretiens ? Moi oui.

— Laurianne Rossi (@lauriannerossi) June 18, 2018

"Nomination politique et copinage" : j’attends des excuses de la part de @ClaudeGoasguen et un retrait ce ces propos insultants, sans quoi je me réserve la possibilité d’une plainte pour diffamation.Le débat politique ne peut supporter ce type d’attaque personnelle et mensongère. https://t.co/tPyREAXVeH

— Laurianne Rossi (@lauriannerossi) June 18, 2018


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat

Catégories: Actualités

Limogeage de Calmels : des responsables de droite soulignent « le principe de loyauté »

Valérie Pécresse pointe le risque d’un « rétrécissement » de la droite, pendant que des porte-parole dénoncent le manque de solidarité de l’ancienne numéro 2 de LR.
Catégories: Actualités

Contrôle aérien : la France est la championne du monde des grèves

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 17 min

C'est ce qu'affirme un rapport de la commission des finances du Sénat, ajoutant notamment que le matériel utilisé dans notre pays souffre de vétusté.
Champions du monde, les footballeurs français en lice lors du Mondial 2018 le seront peut-être le mois prochain. Dans les tours de contrôle, en revanche, nos concitoyens... Lire la suite

Catégories: Actualités

Chris Hadfield ne mise pas sur SpaceX ou la Nasa pour aller sur Mars

Le Huffington Post - il y a 2 heures 18 min
Chris Hadfield ne mise pas sur SpaceX ou la Nasa pour aller sur Mars
Catégories: Actualités

Dieselgate: le PDG d'Audi incarcéré en Allemagne (Parquet)

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 19 min

Le PDG du constructeur allemand Audi, filiale de Volkswagen, a été arrêté et placé en détention en Allemagne dans le cadre de l'enquête sur le scandale des moteurs diesel truqués, a indiqué lundi le parquet de Munich.

Le parquet, qui avait mis en cause fin mai pour "fraude" le patron d'Audi Rupert Stadler ainsi qu'un autre membre du directoire, estime qu'il existe un "risque de dissimulation de preuves" justifiant l'arrestation.

Catégories: Actualités

Contrôle aérien: la France championne des grèves, un matériel vétuste, selon un rapport

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 21 min

Grèves à répétition et un matériel vétuste : un rapport de la commission des finances du Sénat, publié lundi, dresse un constat sévère sur le contrôle aérien français.

Pour la période 2004-2016, la France a enregistré 254 jours de grève de ses contrôleurs aériens, la Grèce, deuxième sur le podium, affiche seulement 46 jours, selon le rapport du sénateur UDI Vincent Capo-Canellas.

Sollicitée par l'AFP, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat.

Les contrôleurs français ont la spécificité de se mobiliser à la fois sur des "mouvements corporatistes et des grèves de la fonction publique", relève l?auteur du rapport, membre de la commission des Finances, après six mois de travail ponctués par de nombreuses visites de terrain.

Outre les mouvements sociaux, la France est aussi championne des retards, liés à la vétusté du système, souligne le rapport. "Notre pays est responsable de 33 % des retards dus au contrôle aérien en Europe, déplore Vincent Capo-Canellas. Cela représente 300 millions d?euros de perte annuelle pour les compagnies aériennes."

"En France, les matériels de contrôle sont vétustes", insiste Vincent Capo-Canellas. Et leur coût d?entretien est très élevé : "136 millions d?euros par an. Nous sommes très en retard par rapport à nos voisins", poursuit-il. Un retard d'autant plus "alarmant", que plus de "deux milliards d?euros ont été dépensés pour moderniser le contrôle depuis 2011", s'inquiète le sénateur.

Le rapport précise que les 4.000 contrôleurs aériens français doivent faire face tous les ans à une forte augmentation du trafic. Ils ont contrôlé plus de 3,1 millions de vols en 2017, soit 4 % de hausse par rapport à 2016 et de 8,6 % par rapport à 2015.

Si cette augmentation "constitue en soi une excellente nouvelle, encore faut-il que (les services de navigation aérienne) soient en mesure de l?absorber", ajoute-t-il.

Enfin, selon le rapport, l'école nationale d?aviation civile (ENAC) est reconnue dans le monde entier. Elle forme aussi des contrôleurs étrangers qui partent ensuite opérer dans des tours de contrôle +top modernes+, s?enorgueillit Vincent Capo-Canellas. Mais pour ceux qui restent en France en revanche, après leurs études, "ils désapprennent et reviennent 25 ans en arrière dans les tours françaises", déplore l'auteur du rapport.

Qualifiant la situation actuelle du contrôle aérien français d'"inquiétante", le sénateur estime que les défis à relever sont nombreux, "si l?on veut éviter que les différents retards accumulés ne conduisent à un véritable décrochage par rapport à nos partenaires européens, avec qui nous cherchons laborieusement à bâtir un Ciel unique européen".

"Tout laisse à penser que la situation va se dégrader dans les années à venir et que des solutions fortes doivent être mises en place dès à présent pour redresser la barre dans les meilleurs délais", ajoute-t-il.

Catégories: Actualités

Un an après, état des lieux des groupes politiques à l'Assemblée

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 22 min

Une majorité secouée par quelques turbulences internes, mais jamais inquiétée, une droite qui se fait entendre mais cherche parfois sa ligne, des Insoumis toujours remuants...: état des lieux des sept groupes politiques à l'Assemblée un an après le grand renouvellement des législatives.

- LREM-MoDem, un tandem sans crise majeure -

Forte d'un total de 360 élus, la majorité LREM-MoDem n'a jamais été inquiétée en un an, même si elle a traversé quelques zones de turbulences internes, lors du texte asile-immigration. Les convictions de chacun s'expriment davantage depuis, et les amendements individuels fleurissent, nourris aussi par les envies de certains de se faire connaître et de monter dans les classements des députés.

Le chef de file LREM Richard Ferrand se défend de tout "caporalisme". Le groupe penche à gauche, dit-on en interne, et il ne connaît "ni chapelles, ni courants" mais des "sensibilités" s'y expriment, selon une députée. Une source parlementaire pronostique que "ça ne va pas aller en s'améliorant, l'équilibre sera de plus en plus complexe".

Le tandem formé avec le MoDem, dont les votes n'ont pas fait défaut, fonctionne. Les députés centristes, Marc Fesneau en tête, font entendre leur voix - et parfois quelques dissonances intérieures - mais souvent retirent leurs amendements. "On est trop gentils", juge un membre. Le président du parti François Bayrou veille et guide encore bien des choix.

- Les deux droites -

- Principale force d'opposition avec ses 102 députés, LR a réussi à éviter l'explosion après le départ d'une dizaine de "constructifs" et a même regagné quelques unités avec des partielles. A la peine pour s'opposer sur certains sujets économiques et sociaux (ils ont voté la réforme SNCF ou les ordonnances travail), le groupe mené par Christian Jacob tente de se positionner comme le défenseur de la ruralité (contre les 80 km/h, diesel, etc) et des retraités (CSG). Dans le sillage de Laurent Wauquiez, il s'oppose frontalement à la majorité sur les sujets régaliens, principalement les questions asile/immigration et terrorisme.

- Le groupe UDI-Agir-Indépendants, composé d'une trentaine de centristes et d'ex-LR, peine à trouver sa place et son identité. Les ex-LR (Agir) votent ainsi davantage avec la majorité que ne le fait l'UDI, dont les membres sont eux-même rarement tous d'accord. Plusieurs centristes songent d'ailleurs à créer un nouveau groupe avec des radicaux de gauche non-inscrits, frustrés de ne pas avoir de visibilité.

- Les trois gauches -

- Avec 17 élus très actifs, la France Insoumise est au front sur tous les textes, souvent avec véhémence et quelques coups d'éclat spectaculaires. Le groupe, conduit par Jean-Luc Mélenchon, est en conflit de plus en plus ouvert avec le président de l'Assemblée François de Rugy.

- Le groupe Nouvelle Gauche, qui a changé de pilote en avril avec l'élection de Valérie Rabault (première femme présidente d'un groupe de plein exercice), pour succéder à Olivier Faure, devenu patron du parti, peine toujours à se faire entendre, mais a retrouvé une unité de vote. Ses 30 élus (et non plus 31 depuis que Delphine Batho a quitté le PS en mai) ont voté unanimement contre les dernières grandes réformes (asile, agriculture, logement, SNCF).

- Moins dans la lumière, le groupe GDR à dominante communiste (16 députés), parvient à faire entendre une voix différente. Ses membres ne veulent pas être seulement dans la "protestation", mais "prendre à pleines mains" des problèmes concrets, selon leur chef de file André Chassaigne.

- Des non-inscrits peu audibles -

- Sur ces 20 députés, il y a les RN (ex-FN), dont Marine Le Pen, qui souffrent terriblement de pas être un groupe politique, ce qui les prive de beaucoup de temps de parole. Après plusieurs mois difficiles, ils se sont quand même fait entendre sur le projet de loi asile-immigration que LR voulait préempter. Dans les autres non-inscrits, les trois nationalistes corses font entendre leur voix principalement? sur les questions liées à la Corse.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités