Actualité

Départ des militants d’extrême droite qui bloquaient le col de l’Echelle

Cette opération a fait réagir, samedi, sur les bancs de la gauche, dans l’hémicycle de l’Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile et immigration.
Catégories: Actualités

Impasse chez Air France et à la SNCF, nouvelles grèves lundi et mardi

ladepeche.fr - dim, 04/22/2018 - 15:22
Deux conflits dans l'impasse et un nouvel épisode délicat pour les voyageurs: les cheminots de la SNCF et les personnels d'Air France sont appelés à cesser le travail lundi et mardi et les perturbations prévues sont proches des épisodes précédents. Pas de convergence, mais une coïncidence des luttes inédite. Pour la première fois depuis le début des deux conflits, les grèves à Air France et à la SNCF tombent aux mêmes dates deux jours de...
Catégories: Actualités

En Allemagne, Andrea Nahles, première femme élue à la tête du SPD

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 15:20
Le Parti social-démocrate (SPD) allemand a élu dimanche à sa tête l'ancienne ministre du Travail Andrea Nahles, qui devient ainsi la première femme à présider la plus vieille formation politique du pays.
Catégories: Actualités

24 Heures du Mans Moto: la Honda N.5 s'impose

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 15:20

La Honda N.5, passée en tête peu avant 09h00, a remporté, devant la Honda N.111 et la BMW N.13, la 41e édition des 24 Heures du Mans motocyclistes dimanche.

Le trio composé de l'Australien Josh Hook et des Français Freddy Foray et Alan Techer s'est imposé avec un et trois tours d'avance sur ses deux premiers poursuivants, à l'issue d'une course marquée par les chutes de plusieurs favoris.

Catégories: Actualités

Après sa partie de campagne, le Conseil de sécurité va de l'avant sur la Syrie

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 15:20

Le temps de sa retraite dans la campagne suédoise, le Conseil de sécurité des Nations unies s'est engagé à redoubler d'efforts pour surmonter ses divisions sur le conflit syrien, a indiqué dimanche la Suède.

"Il y a un accord pour revenir sérieusement à un solution politique sous la houlette du processus de Genève des Nations unies", a annoncé Olof Skoog, ambassadeur de la Suède auprès de l'ONU.

Les membres du Conseil de sécurité, arrivés la veille à Backåkra, la résidence de campagne de Dag Hammarskjöld, second secrétaire général de l'histoire de l'ONU, se sont également accordés sur les efforts humanitaires et les armes chimiques.

"Nous allons travailler dur maintenant et dans les jours qui suivent pour nous mettre d'accord sur un mécanisme sérieux pour établir si ces armes sont utilisées, qui est responsable", a ajouté M. Skoog.

"Nous avons été très inquiets d'une escalade du conflit dans la région, a-t-il rappelé.

"Le fait que la Russie avec mon collègue Vassili (Nebenzia) et l'ambassadrice américaine Nikki (Haley) s'assoient autour d'une table une journée et demie (...) cela créée une confiance dont le Conseil de sécurité a besoin pour prendre ses responsabilités".

Cette retraite dans une bâtisse blanche avec vue sur la mer Baltique a eu un "effet cathartique, en permettant aux membres du Conseil de débrancher leur pilotage automatique et d'engager une vraie discussion de substance", a indiqué à l'AFP l'ambassadeur de France, François Delattre.

"Nous avons essayé de commencer à établir des zones de convergence possibles", s'est-il notamment félicité.

Catégories: Actualités

Un tireur nu tue plusieurs personnes dans un restaurant du Tennessee

La police de Nashville est à la poursuite du tireur qui a été identifié.
Catégories: Actualités

NDDL: le gouvernement "cède devant les voyous", accuse Jacob (LR)

LCP Assemblée nationale - dim, 04/22/2018 - 15:17

Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a accusé dimanche le gouvernement de capituler "en rase campagne" à Notre-Dame-des-Landes et de céder "devant les voyous et les casseurs".

"Le gouvernement a décidé de lâcher en rase campagne, devant les voyous, les voyous et les casseurs, on ne parle pas de gentils écolos, on parle de voyous et de casseurs", a affirmé M. Jacob sur BFMTV.

"On capitule en rase campagne", a insisté le député de Seine-et-Marne. "Vous savez ce qu’on est en train de faire ? Eh bien on les régularise, on leur dit +faites-nous une déclaration sur l’honneur pour nous dire qu’en gros vous avez envie d’être agriculteur, vous allez l’être et vous pourrez rester là+".

"Un jeune aujourd’hui, qui veut s’installer agriculteur, il a une exigence de diplômes, il a une exigence d’un stage de 6 mois, il a obligation d’être affilié à l'Amexa (assurance maladie des exploitants agricoles, ndlr), il a une déclaration à faire à la chambre d’agriculture", a énuméré M. Jacob, rappelant qu'il est lui-même un ancien agriculteur. "Et là, peu importe".

"On lâche en rase campagne, on cède devant les voyous", a-t-il conclu, s'en prenant au chef de l'Etat. "M. Macron, beaucoup dans le verbe, rien dans l’action. Dans l’action c’est un faible, il lâche, on le voit là". 

L'État avait demandé aux occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes de remplir d'ici lundi soir des formulaires individuels, comportant leur nom et les grandes lignes de leur projet agricole ou para-agricole, sous peine d'être évacués. Ils ont présenté vendredi quarante dossiers, agricoles ou artisanaux, identifiant nommément des porteurs de projets.

Depuis le 9 avril et le lancement des opérations de gendarmerie à Notre-Dame-des-Landes, les violents affrontements ont fait 75 blessés chez les forces de l'ordre et plus de 270 du côté des opposants. 

Catégories: Actualités

Journée de la Terre : les plages de Bali saturées de sacs plastiques

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 15:15
Journée de la Terre : les plages de Bali saturées de sacs plastiques
Catégories: Actualités

Impasse chez Air France et à la SNCF, grèves et trafic perturbé lundi et mardi

ladepeche.fr - dim, 04/22/2018 - 15:15
Deux conflits dans l'impasse et un nouvel épisode délicat pour les voyageurs: les cheminots de la SNCF et les personnels d'Air France sont appelés à cesser le travail lundi et mardi et les perturbations prévues sont proches des épisodes précédents.Pas de convergence, mais une coïncidence des luttes inédite. Pour la première fois depuis le début des deux conflits, les grèves à Air France et à la SNCF tombent aux mêmes dates, deux jours de...
Catégories: Actualités

Le Mont-Saint-Michel évacué quelques heures

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 15:03
Le Mont-Saint-Michel a été évacué dimanche 22 avril au matin par la gendarmerie après le signalement d'un individu ayant proféré des menaces contre les forces de l'ordre.
Catégories: Actualités

Rugby : suivez la demi-finale de Coupe d’Europe Racing 92 - Munster

Dernière équipe française encore qualifiée en Coupe d’Europe de rugby, le Racing 92 affronte les Irlandais du Munster en demi-finale, ce dimanche à Bordeaux à partir de 16h15.
Catégories: Actualités

Syrie: des rebelles évacués près de Damas en route pour la région d'Afrine

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:54

Des rebelles syriens et des civils évacués des environs de Damas devaient rejoindre dimanche des territoires de l'enclave d'Afrine, contrôlés par des forces pro-turques dans le nord-ouest de la Syrie, ont rapporté une ONG et des sources rebelles.

Plus d'un millier de combattants insurgés et des membres de leur famille ont commencé à quitter samedi la région du Qalamoun oriental, au nord-est de Damas, alors que le régime de Bachar al-Assad impose des accords d'évacuation aux rebelles pour consolider son pouvoir aux abords de la capitale.

Des bus les transportant sont arrivés dimanche dans le secteur d'Al-Bab, dans le nord du pays, avant de poursuivre leur route, selon des sources rebelles, vers un camp de déplacés dans le secteur d'Afrine, enclave kurde à la frontière avec la Turquie conquise en mars par les forces d'Ankara et des supplétifs syriens.

Ce camp se trouve dans les environs de la localité de Jandairis, tout près de la frontière turque, selon ces mêmes sources.

"Il y a 1.148 personnes à bord de ce convoi, qui va du Qalamoun oriental au camp de Jandairis", a indiqué à l'AFP Abou Mahmoud, un combattant rebelle chargé de la sécurité à bord d'un des bus.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a indiqué que des bus étaient déjà arrivés dans la région d'Afrine.

"Le convoi est arrivé et il y a déjà plusieurs milliers de rebelles et de civils installés dans la région d'Afrine", selon le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane. Il a assuré que certains évacués logeaient dans des maisons abandonnées.

L'offensive lancée en janvier par la Turquie pour chasser d'Afrine la milice kurde des Unités de protection du Peuple (YPG) a fait des dizaines de milliers de déplacés, principalement issus de la minorité kurde, qui ont trouvé refuge dans des territoires voisins, où le régime syrien est présent.

A plusieurs reprises les YPG et les responsables kurdes ont accusé Ankara de vouloir modifier la démographie de la région d'Afrine, en chassant la minorité kurde, ce dont se défend le gouvernement turc, qui assure être engagé uniquement contre les YPG.

La milice kurde est classée "groupe terroriste" par la Turquie, mais a été un allié précieux de Washington dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Catégories: Actualités

Allemagne: Andrea Nahles, première femme élue à la tête du Parti social-démocrate

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:50

Le Parti social-démocrate (SPD) allemand a élu samedi à sa tête l'ancienne ministre du Travail Andrea Nahles, qui devient la première femme à présider la plus vieille formation politique du pays, avec pour mission de la sortir de la crise.

Au cours d'un congrès extraordinaire à Wiesbaden (ouest), Mme Nahles, une mère célibataire de 47 ans, a obtenu 66% des voix au sein du parti de centre-gauche, face à l'ancienne policière et maire de Flensburg Simone Lange.

"Aujourd'hui, lors de ce congrès du parti, nous brisons le plafond de verre au SPD", s'est félicitée Mme Nahles. "Et le plafond restera ouvert".

Andrea Nahles remplace Martin Schulz, porté à la tête du parti en mars 2017 avant de le conduire à sa plus cuisante défaite électorale le 24 septembre et d'être poussé sans ménagement vers la sortie en février par ses "camarades".

Pour la première fois, les deux plus grands partis nationaux allemands sont dirigés par une femme, avec Angela Merkel chez les conservateurs. Les femmes occupent aussi des postes-clés à la tête de la gauche radicale, des écologistes et de l'extrême droite.

L'élection de Mme Nahles est "un moment historique", s'est félicité le chef du parti par intérim, le ministre des Finances Olaf Scholz. Selon lui, il s'agit "d'un signe de progrès attendu depuis longtemps, et il est bon qu'il survienne maintenant".

Il reviendra à Andrea Nahles de recoller les morceaux dans une formation très divisée, qui s'est embarquée à contre-coeur dans une troisième "grande coalition" avec la chancelière Angela Merkel.

Dans son discours dimanche, Andrea Nahles a promis de lutter pour plus de justice sociale en Allemagne. "La solidarité est ce qui manque le plus dans ce monde globalisé, néo-libéral et ultra-numérisé", a-t-elle affirmé.

Elle a également affiché sa détermination à enrayer la montée du parti populiste d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD), estimant qu'il s'agissait d'une bataille "pour rien de moins que de préserver la démocratie".

Catégories: Actualités

SNCF: les syndicats de cheminots parient sur la durée pour gagner

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:47

Face à l'offensive éclair du gouvernement, les cheminots répondent guerre des tranchées: leurs syndicats misent toujours sur la résistance dans la durée pour réussir à bloquer la réforme de la SNCF ou obtenir un maximum de garanties.

Lors des "conflits du passé, les choses ont commencé à bouger quand on avait tout bloqué, au bout de 15 jours, 3 semaines" de grève, rappelait Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots, au 8e jour de la mobilisation, jeudi dernier.

Le cinquième épisode de deux jours de grève commence dimanche soir. Lundi et mardi seront ainsi les 9e et 10e journées du calendrier de 36 jours d'arrêt de travail lancé début avril. Une série que les syndicats pourraient même prolonger au-delà du 28 juin, le clap de fin initialement fixé.

"Ce gouvernement ne veut rien négocier, c'est lui qui nous pousse à prolonger" la grève, a dit une source syndicale au Parisien dimanche. "On prépare" un nouveau calendrier pour "juillet et août" pour "prévenir les Français le plus tôt possible" avant les vacances d'été.

Jeudi, après avoir annoncé la "suspension" de leur participation aux réunions sur la réforme au ministère des Transports, les syndicats avaient confirmé leur calendrier de deux jours de grève sur cinq pendant trois mois. Mais "on verra si on est obligé d'aller plus loin que juin", avait prévenu Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots.

Depuis, les relations houleuses entre l'intersyndicale CGT-Unsa-SUD-CFDT et le gouvernement se sont encore détériorées, le Premier ministre Edouard Philippe ayant refusé vendredi de la recevoir, alors qu'elle réclame depuis des semaines de" vraies négociations".

- "Une véritable provocation" -

Les tensions étaient déjà montées d'un cran après l'annonce par voie de presse, lundi dernier, du projet de filialisation de l'activité fret, puis celle, mercredi, de la date d'arrêt des recrutements au statut de cheminot (1er janvier 2020).

Ces annonces ont été ressenties comme "une véritable provocation" par les syndicats car "sur ces deux sujets, il était établi que les discussions devaient être menées avant que les décisions ne soient annoncées", écrivent-ils dans un courrier à la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Tous ont appelé les cheminots à renforcer la mobilisation, en grève illimitée côté SUD-Rail, en suivant le calendrier de deux jours sur cinq pour le trio CGT-Unsa-CFDT.

"L'originalité de ce dispositif est de pouvoir durer dans le temps, de faire pression dans le temps", tout en "coûtant le moins cher possible aux cheminots", souligne Roger Dillenseger, secrétaire général de l'Unsa ferroviaire. Et en "essayant de ménager le plus possible les usagers", ajoute M. Aubert.

"Nous pouvons sérieusement envisager la gagne", estime la CGT Cheminots. "L'objectif, c'est que les quatre syndicats restent ensemble dans le mouvement", relève Bruno Poncet, secrétaire fédéral de SUD-Rail, qui a "l'impression que (ses) collègues plus réformistes sont en train de se radicaliser".

En vue de l'examen du projet de loi de réforme ferroviaire au Sénat, fin mai, la CFDT va "retravailler des amendements" qu'elle avait préparés pour l'Assemblée, dont "trois bribes" ont été retenues, et "va aussi proposer des amendements supplémentaires aux sénateurs", a indiqué Rémi Aufrère-Privel, secrétaire général adjoint de la CFDT Cheminots.

La grève? "On peut tenir évidemment. La direction tombe dans le ridicule en affichant 20% de grévistes et tant de trains supprimés", a-t-il jugé, mais "on n'a pas envie que ça tienne sur trois catégories de personnels", les conducteurs, contrôleurs et aiguilleurs, indispensables à la circulation des trains. La CFDT appelle donc "tous les cheminots" à "amplifier la mobilisation".

Pour tenir dans le temps, les cheminots peuvent compter sur des caisses de solidarité, notamment syndicales, et sur une cagnotte ouverte en ligne qui a déjà recueilli plus de 860.000 euros.

Quant à la bataille de l'opinion, elle n'est pas gagnée. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, 57% des Français jugent la grève injustifiée.

Catégories: Actualités

Transparency International dresse un bilan d’un an de présidence d’Emmanuel Macron

L’ONG met en cause les « avancées insuffisantes » du gouvernement sur l’éthique et la transparence de la vie publique.
Catégories: Actualités

SNCF: pas de grève cet été "car les cheminots sont des gens responsables", dit Pepy

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:40

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a assuré qu'il n'y aurait pas de grève à la SNCF cet été car "les cheminots sont des gens responsables", dimanche lors de l'émission Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

"Aucun jour de grève ne sera payé", a également indiqué M. Pepy, rappelant que la SNCF perdait "20 millions par jour (de grève), soit trois autorails qui ne seront pas achetés".

Le dirigeant de la SNCF a déclaré que sa "porte est toujours ouverte, les ponts ne sont pas rompus, on est au contact avec les organisations syndicales tous les jours".

Depuis début avril, les syndicats de cheminots CGT, Unsa, SUD rail et CFDT sont en grève à intervalles réguliers pour protester contre la réforme de la SNCF, entraînant de fortes perturbations du trafic. La prochaine séquence de grève est prévue lundi et mardi.

Le calendrier des jours de grève va pour l'instant jusqu'au 28 juin, mais les syndicats pourraient prolonger au-delà. "On prépare" un nouveau calendrier pour "juillet et août", a dit une source syndicale au Parisien dimanche.

Lundi et mardi, "le trafic sera en amélioration. On aura 40% des TER et 40% des trains en région parisienne, les transiliens et les RER. Pour ce qui concerne les trains en longue distance, il y aura 30% des intercités, c'est mieux que lors de la dernière grève, et 35% des TGV", a indiqué M. Pepy.

A la question de savoir si la SNCF allait geler les embauches jusqu'au 1er janvier 2020, date à laquelle les nouveaux salariés ne bénéficieront plus du statut de cheminot, M. Pepy a répondu : "oui, on embauchera encore des cheminots au statut".

"L'année dernière nous en avons embauché 6.200, et il est probable qu'on en embauche 5.000 en 2018, pour environ 7.000 départs à la retraite", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Des dizaines de milliers de manifestants hongrois protestent contre la politique autoritaire de Orban

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:36
Pour le deuxième samedi d’affilée, des dizaines de milliers de Hongrois ont défilé à Budapest afin de protester contre la mainmise du Premier ministre Viktor Orban sur le pouvoir.
Catégories: Actualités

Migrants: départ des militants d'extrême droite qui bloquaient un col alpin

LCP Assemblée nationale - dim, 04/22/2018 - 14:35

Les derniers militants de Génération Identitaire (GI) qui bloquaient depuis samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants pour passer d'Italie en France, ont annoncé dimanche à l'AFP qu'ils quittaient les lieux en début d'après-midi.

"Le camp est en train d’être démonté et tous les militants redescendent du col de l'Echelle", a déclaré Romain Espino, un porte-parole de ce groupuscule d'extrême droite adepte des actions spectaculaires, précisant que "depuis son installation", le groupe n'a "pas été en contact avec des migrants".

Toutefois, se félicite-t-il, "la mission est une réussite, nous avons réussi à attirer l’attention médiatique et politique sur le col de l’Échelle".

Les militants, approvisionnés "en eau et en nourriture" par "une quinzaine d’habitants de la vallée" n'entendent pas en rester là: "Nous avons prévu cet après-midi un survol avec un avion pour repérer là où il y a une activité de clandestins ou de passeurs", a indiqué M. Espino.

Ils prévoient également de "continuer à patrouiller" dans la semaine "autour du Briançonnais, sur les différentes routes  connues pour être des passages de clandestins".

Samedi matin, une centaine de militants de diverses nationalités avaient pris position au col de l'Echelle, "point stratégique de passage des clandestins" culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.

Après avoir matérialisé une "frontière symbolique" avec du grillage de chantier pour "notifier" aux migrants "que la frontière est fermée et qu'ils doivent rentrer chez eux", ils avaient déployé une banderole géante à flanc de montagne, relayant ce message en anglais ("no way").

Selon M. Espino, des militants de GI qui distribuaient des tracts, côté italien, sur cette opération "ont croisé un groupe de clandestins et leur ont dit que la frontière était fermée et qu’ils devaient rentrer chez eux".

Cette opération a fait réagir samedi sur les bancs de la gauche, dans l'hémicycle de l'Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile-immigration.

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a fustigé la "petite bande d'une centaine de personnes", des "amis de Madame Le Pen", qui "prétend régler le problème de la frontière" et "repousser dans la neige de pauvres gens qui s'y trouvent". Ce à quoi, Gilbert Collard (FN) a vertement répliqué, accusant M. Mélenchon de "planer".

Dimanche soir, la préfecture des Hautes-Alpes assurait dans un communiqué que l'opération s'était "jusqu'à présent déroulée dans le calme" et qu'une "partie" des militants avaient "déjà quitté le site" en début de soirée.

Catégories: Actualités

Cyclisme : suivez Liège-Bastogne-Liège en direct

Vainqueur de la Flèche Wallonne mercredi, le Français Julian Alaphilippe est l’un des favoris de la doyenne des Classiques.
Catégories: Actualités

The Voice: B. Demi-Mondaine embrasse sa danseuse sur une reprise sensuelle de "Crazy in love"

Le Huffington Post - dim, 04/22/2018 - 14:23
The Voice: B. Demi-Mondaine embrasse sa danseuse sur une reprise sensuelle de "Crazy in love"
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités