Actualité

Insolite. Dordogne : un camion perd un engin de chantier dans le fossé

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 16:44

L'accident, spectaculaire, s'est produit à Nontron.
L'image est spectaculaire : un engin de chantier s'est retrouvé la tête en bas, renversé dans un fossé de la départementale 3, à Nontron (24), ce mardi. Selon un témoin, cet engin est tombé d'un camion-plateau. En tout cas, il était encore dans cette posture insolite, dans... Lire la suite

Catégories: Actualités

Union Bordeaux-Bègles : "Il y aura toujours une place dans mon coeur pour ce club", dit Ole Avei

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 16:42

En partance pour le Racing après 8 saisons à l'UBB, le talonneur samoan a fait ses adieux au club girondin sur les réseaux sociaux.
Parti finir la saison de Top 14 au Racing 92, en tant que joker médical, Ole Avei (34 ans), le talonneur emblématique de l'Union Bordeaux-Bègles, a fait ses adieux au club girondin, où il a... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le Nordiste Darani condamné à 8 ans en appel pour avoir voulu préparer un attentat

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:40

La cour d'appel de Paris a confirmé mardi la condamnation à huit ans de prison du Franco-algérien Lyes Darani pour avoir voulu préparer un attentat en France après son retour de Syrie en 2013.

Le jeune homme de 27 ans a écouté sa condamnation par visioconférence, depuis la prison où il purge cette peine, assortie d'une période de sûreté des deux tiers.

La cour d'appel y a ajouté une privation des droits civiques et civils pour cinq ans.

L'éphémère employé des "pompes funèbres musulmanes" du Nord avait été condamné en décembre 2016 par le tribunal correctionnel à huit ans de prison, "une petite victoire", avaient salué ses avocats à l'époque.

Le parquet avait fait appel. Soulignant sa dangerosité, le procureur avait requis dix ans de prison, la peine maximale prévue par la loi pour le délit d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, malgré les contours "flous" de l'action violente qu'il projetait.

L'enquête avait débuté en juin 2013 par un signalement téléphonique à la police: une jeune femme avait décrit un "barbu salafiste" prénommé Lyes, "quelqu'un de dangereux qui détient des cagoules et des armes" et qui "travaille pour des pompes funèbres musulmanes à Maubeuge" (Nord). Lyes Darani avait quitté la France pour la Syrie le 27 juin 2013 et était rentré le 10 août de la même année.

Écoutes téléphoniques et surveillance mises en place dès août avaient convaincu les policiers d'interpeller Lyes Darani et plusieurs autres personnes en octobre. Ils étaient persuadés de l'imminence d'un passage à l'acte sur le sol français.

En première instance comme en appel, le prévenu a refusé de répondre aux questions de ses juges.

Trois autres Nordistes soupçonnés d'avoir voulu rejoindre à la même période les rangs jihadistes ont été rejugés à ses côtés.

La cour d'appel a aggravé les peines de ces trois hommes: Sébastien Decubre, condamné à quatre ans ferme, a été cette fois condamné à 5 ans de prison, dont un an avec sursis assorti d'une mise à l'épreuve pendant trois ans. Deux autres hommes ont été condamnés à des peines aménageables : deux ans dont un avec sursis pour l'un, quatre ans dont deux avec sursis pour l'autre.

Catégories: Actualités

Le Parlement tchèque refuse la confiance au gouvernement Babis

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:38

Le gouvernement minoritaire tchèque du milliardaire populiste Andrej Babis nommé en décembre par le président Milos Zeman, a échoué mardi à obtenir la confiance des députés.

"La chambre basse n'a pas voté la confiance au gouvernement", a déclaré son président, Radek Vondracek. Sans surprise, seuls les 78 députés du mouvement ANO de M. Babis ont soutenu leur chef soupçonné de fraude. Au total, 117 députés ont voté contre lui, avec cinq abstentions.

Catégories: Actualités

Pays-Bas: des oeuvres "oubliées" de Van Gogh et Flinck exposées pour la première fois

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:35

Des années oubliées mais récemment redécouvertes et authentifiées, deux ?uvres de Van Gogh et deux peintures de Govert Flinck, élève de Rembrandt au succès dépassant celui de son maître de leur vivant, ont été exposées pour la toute première fois mardi aux Pays-Bas.

"Un nouveau dessin de Vincent van Gogh a été découvert dans la collection de la fondation d'art Van Vlissingen: +La Colline de Montmartre avec carrière en pierre+ de mars 1886. C'est ce qui ressort d'une recherche approfondie menée par le musée Van Gogh, à Amsterdam, sur le sujet, le style, la technique, les matériaux utilisés et l'origine de ce dessin jusqu'ici inconnu", a fait savoir le musée Singer Laren (centre) où il est exposé.

"Pendant de nombreuses années, le dessin est resté inaperçu dans une collection privée jusqu'à ce qu'il soit amené au musée Van Gogh en 2013 pour authentification", a expliqué à l'AFP le chercheur Teio Meedendorp, qui parle d'une découverte "exceptionnelle".

Après cette découverte, un tableau intitulé "La Colline de Montmartre" (1886), écarté auparavant par manque de matériel de comparaison, a lui aussi été attribué à Van Gogh.

D'après M. Meedendorp, les deux dessins de Montmartre "sont manifestement de la même main et apparentés en style aux dessins d'après modèle de Van Gogh qu'il a réalisés début 1886, d'abord à Anvers et ensuite à Paris dans l'atelier de (Fernand) Cormon".

"Ce sont deux ?uvres remarquables qui illustrent bien à quel point il (Van Gogh) cherchait encore son propre style durant la période d'hiver-printemps 1886." Elles représentent "une phase dans le processus d'apprentissage de l'artiste, qui s'est finalement réinventé à Paris mais qui empruntait encore ici le chemin artistique traditionnel", a ajouté le chercheur.

Ces ?uvres ont été présentées mardi au public lors de l'exposition "Impressionnisme et au-delà. Un merveilleux voyage" au musée Singer Laren. Deux peintures jusqu'alors inconnues de Govert Flinck (1615-1660) ont elles été dévoilées dans le cadre de l'exposition "Ferdinand Bol et Govert Flinck - Les maîtres élèves de Rembrandt" au musée d'Amsterdam.

C'est après avoir entendu parler de l'exposition sur Govert Flinck que le propriétaire de ces toiles datant de 1654, un particulier qui les avait accrochées dans son salon, a proposé de les prêter au musée "afin que le large public puisse les voir pour la première fois depuis longtemps". Les toiles avaient été exposées pour la dernière fois dans une salle des ventes en 1894.

Si l'identité exacte du couple représenté par Flinck est encore à déterminer, "il est certain que l'homme et la femme étaient issus de la famille d'Orange, à juger de l'orange (représentée) dans la main de l'homme", a souligné le musée d'Amsterdam.

Catégories: Actualités

Yémen: 5.000 enfants tués ou blessés du fait de la guerre (Unicef)

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:33

L'Unicef a publié mardi des chiffres édifiants sur les conséquences de la guerre au Yémen, affirmant que plus de 5.000 enfants ont été tués ou blessés dans les violences et que 1,8 million souffrent de malnutrition aiguë.

Dans un rapport présenté à la presse à Sanaa, le Fonds des Nations unies pour l'enfance a ajouté que près de deux millions d'enfants ne vont plus à l'école, dont un demi-million depuis l'escalade du conflit en mars 2015 consécutive à l'intervention militaire de l'Arabie saoudite et de ses alliés.

Plus de trois millions d'enfants sont nés depuis cette date et "une génération entière" sera marquée par la violence, les déplacements, la maladie, la pauvreté et la malnutrition, note le rapport.

Plus de la moitié des jeunes Yéménites n'ont pas accès à l'eau potable ou à un système d'assainissement adéquat, a encore déploré l'Unicef, soulignant que 1,8 million d'enfants souffrent de malnutrition aiguë, dont près de 400.000 ont besoin d'un traitement urgent pour survivre.

Le choléra et des cas de diarrhée aiguë ont affecté plus d'un million de personnes, les enfants de moins de cinq ans représentant un quart de tous ces cas, indique encore le rapport.

Plus de 5.000 enfants ont été tués ou blessés dans les violences depuis mars 2015, soit 1.000 de plus qu'en mars 2017, selon les chiffres de cette agence de l'ONU.

A fin septembre 2017, 256 écoles étaient totalement détruites, 150 occupées par des personnes déplacées du fait de la guerre et 23 par des groupes armés, précise le document.

- Filles mariées avant 18 ans -

Par ailleurs, les trois quarts de toutes les filles sont mariées avant 18 ans, relève l'Unicef, alors que des cas de mariage forcé sont régulièrement rapportés dans ce pays, notamment pour des raisons financières.

Les enfants au Yémen "souffrent des conséquences dévastatrices d'une guerre qui n'est pas de leur fait", a déclaré Meritxell Relano, représentante de l'Unicef au Yémen.

Selon le rapport, plus de 11 millions d'enfants ont immédiatement besoin d'une assistance humanitaire dans ce pays qui est le plus pauvre du Moyen-Orient et parmi les plus pauvres du monde.

L'année dernière, les Nations unies ont déclaré que le Yémen était le théâtre de "la pire crise humanitaire du monde".

La guerre oppose des forces gouvernementales aux rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite (branche du chiisme), qui ont conquis de vastes territoires, dont la capitale Sanaa en septembre 2014. Les Houthis sont soutenus par l'Iran.

En mars 2015, une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite est entrée en action au Yémen pour soutenir les forces gouvernementales.

Plus de 9.200 personnes ont été tuées et près de 53.000 blessées, dont de nombreux civils, depuis l'intervention de la coalition, selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus de 2.200 personnes sont également mortes en raison d'une épidémie de choléra qui frappe le pays depuis avril, d'après l'OMS.

Le Yémen dépend largement de l'aide internationale et des importations alimentaires qui font l'objet de restrictions, l'Arabie saoudite et ses alliés ayant imposé des contrôles dans les ports en raison de soupçons de transferts d'armements iraniens vers les Houthis.

Catégories: Actualités

GB: le gouvernement exige des enquêtes sur la faillite de Carillion

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:33

Le gouvernement britannique a exigé mardi l'ouverture d'enquêtes sur la faillite de Carillion et la responsabilité de ses dirigeants au lendemain de la spectaculaire chute du géant de la construction et des services publics.

Le ministre des Entreprises, Greg Clark, a écrit aux services organisant la liquidation pour qu'ils examinent rapidement les agissements passés des responsables de la société et le possible tort causé aux actionnaires, créanciers, salariés et entreprises affectés par la faillite.

"Il est important que nous y voyons clair rapidement sur les événements qui ont entraîné la liquidation de Carillion", souligne M. Clark, qui a par ailleurs réuni des représentants de l'industrie de la construction.

La rémunération de l'ancien directeur général du groupe, Richard Howson, est au centre des débats, lui qui a touché 1,5 million de livres en 2016 et perçu en plus près de 700.000 livres pour son départ.

M. Clark a aussi demandé au Financial Reporting Council, qui supervise les cabinets d'audits, d'ouvrir une investigation sur les contrôles des comptes réalisés chez Carillion ces dernières années.

Cette enquête devrait concerner notamment le cabinet KPMG, qui avait signé les comptes 2016 de Carillion et qui s'est défendu de toute erreur ou inexactitude dans son travail.

L'effondrement de Carillion, dévoilée lundi matin après l'échec des négociations sur son renflouement, a créé une onde de choc dans le pays.

Le gouvernement conservateur, mis en cause pour son rôle dans cette affaire, a tenu une réunion de crise lundi soir. L'opposition lui reproche notamment d'avoir continué d'ordonner des contrats à Carillion alors que le groupe avait déjà alerté sur ses performances.

Carillion a mené d'âpres discussions durant le week-end avec des représentants du gouvernement et ses créanciers, espérant réduire sa dette et renforcer son capital, mais sans succès. L'exécutif a notamment refusé à Carillion une garantie de 20 millions de livres qui aurait permis au groupe de survivre plus longtemps, d'après sa direction.

Annoncée brutalement lundi matin, la liquidation pure et simple de la société a plongé dans l'incertitude ses 43.000 salariés, dont près de 20.000 au Royaume-Uni, et mis en question des centaines de chantiers publics et privés auxquels Carillion était associé.

Catégories: Actualités

Au Venezuela, la mort en direct d’Oscar Pérez

L’ancien policier insurgé contre le régime de Maduro a été découvert à Caracas après six mois de cavale, et tué au cours d’une opération dans laquelle sont aussi morts deux policiers.
Catégories: Actualités

Affaire Urvoas: la Cour de justice de la République va ouvrir une enquête

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:27

La Cour de justice de la République (CJR) va ouvrir une enquête pour violation du secret professionnel concernant l'ex-Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

La commission des requêtes de la CJR a émis mardi "un avis favorable" à l'ouverture d'une enquête, a précisé cette source, confirmant une information du Parisien. Le procureur général près la Cour de cassation est désormais tenu de saisir la commission d'instruction de la CJR, seule instance habilitée à juger des ministres pour des faits commis dans l'exercice de leurs fonctions. M. Urvoas est soupçonné d'avoir transmis au député Thierry Solère, membre des Républicains à l'époque, des informations sur une enquête pour fraude fiscale le concernant.

Catégories: Actualités

Wall Street: le Dow Jones ouvre au-dessus des 26.000 points pour la 1ere fois

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:26

Wall Street a ouvert en hausse mardi après un week-end prolongé, les résultats trimestriels des entreprises propulsant le Dow Jones (+1,03%) au-dessus des 26.000 points pour la première fois depuis sa création, le Nasdaq prenant quant à lui 0,77%.

Vers 15H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 265,60 points, à 26.068,79 points, dix jours seulement après avoir franchi le cap des 25.000 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 55,75 points, à 7.316,81 points.

L'indice élargi S&P 500 gagnait 0,64% ou 17,81 points à 2.804,05 points.

Wall Street avait grimpé à de nouveaux records vendredi, emportée comme depuis le début de l'année par l'optimisme des investisseurs sur l'économie américaine et la saison des résultats des entreprises: le Dow Jones avait gagné 0,89% et le Nasdaq 0,68%.

Le Dow Jones franchissait un nouveau seuil symbolique mardi alors que "les investisseurs disposent d'un déluge de résultats d'entreprises", ont commenté les analystes de Wells Fargo.

Après JPMorgan Chase notamment vendredi, "la semaine écourtée devrait voir les résultats des entreprises dominer le calendrier", ont estimé les analystes de Schwab.

Les résultats de grands noms de la banque seront à l'honneur cette semaine, à l'instar de Goldman Sachs, Bank of America et Morgan Stanley dont les chiffres sont attendus entre mercredi et jeudi.

Mardi, Citigroup (+0,90% à 77,53 dollars) a dévoilé un bénéfice net ajusté au quatrième trimestre 2017 en hausse de 4% sur un an, excluant une charge de 22 milliards de dollars liées à la réforme fiscale.

- Optimisme de General Motors -

Le marché était également soutenu par l'optimisme de General Motors (+3,02% à 45,40 dollars), le constructeur automobile ayant indiqué s'attendre à enregistrer les plus gros bénéfices de son histoire pour 2017 et à pouvoir répéter une telle performance en 2018, en raison notamment de l'appétit des consommateurs américains pour les grosses voitures aux marges lucratives.

Au rang des indicateurs économiques, la progression de l'activité manufacturière dans la région de New York a très légèrement ralenti en janvier selon l'indice Empire State, mais continue de progresser à "un rythme solide".

Le marché obligataire progressait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,533% contre 2,548% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans baissait à 2,832%, contre 2,855% en fin de semaine dernière.

Parmi les valeurs du jour, General Electric reculait (-3,38% à 18,13 dollars), après avoir indiqué qu'il inscrirait une charge de 6,2 milliards de dollars suite à un examen de ses activités dans la réassurance.

Ford avançait (+1,40% à 13,42 dollars), le constructeur automobile ayant annoncé en marge d'une présentation au salon automobile de Detroit qu'il porterait ses investissements dans le véhicule électrique à 11 milliards de dollars d'ici 2022, alors qu'il planifiait jusqu'ici 4,5 milliards jusqu'en 2020.

Wal-Mart progressait (+0,43% à 101,30 dollars), le géant de la distribution prévoyant, selon le Wall Street Journal, de supprimer 1.000 emplois d'ici au 31 janvier, principalement dans son siège social.

Catégories: Actualités

Vidéo. Un pompier rattrape un enfant jeté du 3e étage d'un immeuble en feu

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 16:23

Lors d'un incendie dans un immeuble aux Etats-Unis, des habitants ont jeté aux pompiers des enfants, pour les sauver des flammes.
Le 3 janvier dernier, un incendie s'est déclaré dans un immeuble de la ville de Decatur, en Géorgie, aux Etats-Unis. Le feu s'est rapidement propagé et plusieurs habitants du troisième étage, dont... Lire la suite

Catégories: Actualités

Couples en France : on se pacse à l'Ouest, on se marie dans l'Est

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 16:22

Les couples pacsés seraient plus nombreux dans les villes étudiantes, comme Bordeaux. .
En 2016 en France (hors Mayotte), 30,5 millions de personnes vivaient en couple sous le même toit, selon une étude publiée par l'Insee. Mariées (72%) pour la plupart. En union libre à 21% et pour 7% pacsées. >>  A lire aussi :... Lire la suite

Catégories: Actualités

Un Canadien accusé d’avoir vendu des milliards de mots de passe et d’identifiants piratés

Le propriétaire du site LeakedSource a été interpellé fin décembre par la police canadienne, qui l’accuse d’avoir vendu des données piratées.
Catégories: Actualités

En 2018, cap sur Mars et Mercure pour le CNES et ses partenaires

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 16:18

L'année 2018 sera marquée par trois lancements majeurs pour l'agence spatiale française: une mission américano-française s'élancera vers Mars, une autre, européano-japonaise, entamera un très long voyage vers Mercure, et la troisième, franco-chinoise, observera les vagues à la surface des mers terrestres.

Chargée d'aller "écouter battre le c?ur de Mars", la mission InSight de la Nasa ouvrira le bal le 5 mai, a indiqué mardi Jean-Yves Le Gall, le président du CNES (Centre national d'études spatiales), en présentant ses v?ux à la presse.

La France fournit l'instrument principal de la mission, un sismomètre baptisé SEIS (Seismic Experiment for Interior Structures). Il permettra de mesurer l'activité tectonique de Mars pour en déduire des informations sur sa structure.

A la "fin de l'année", la mission BepiColombo sera lancée depuis la Guyane française. Direction Mercure, "caillou calciné" du fait de sa proximité avec le Soleil, selon l'expression de Jean-Yves Le Gall. C'est la première fois que l'Europe entreprend le voyage vers Mercure, planète encore peu explorée et mystérieuse.

Douze laboratoires français travaillent à cette aventure scientifique.

La mission, formée d'une sonde européenne et d'une sonde japonaise, mettra sept ans pour arriver et se mettre en orbite autour de Mercure.

Le CNES, qui n'oublie pas l'observation de la Terre, s'est associé avec la Chine pour développer leur premier satellite commun. Il permettra de mieux prévoir les fortes tempêtes et les cyclones.

CFOSat (China-France Oceanography SATellite) sera lancé le 25 septembre depuis la Chine. Il embarquera un radar français chargé de mesurer la direction et la longueur d'onde des vagues, et un radar chinois qui analysera la force des vents et leur direction.

- 39 euros par habitant -

En revanche, la destination Lune, qui suscite un vif regain d'intérêt aux États-Unis, n'enthousiasme pas Jean-Yves Le Gall.

"La Lune est plus facile", reconnaît-il. Elle est seulement à "trois jours" de la Terre. "Le problème, c'est qu'on y est déjà allé; on a rapporté des centaines de kilos de roches lunaires. En termes scientifiques, il n'y a pas un très fort intérêt" à y retourner, selon lui.

"La communauté scientifique est plus intéressée par Mars que par la Lune", car elle veut savoir si la planète rouge "a été habitée".

"Mais c'est plus facile d'aller faire un +Moon village+ qu'un +Mars village+, c'est évident", ajoute-t-il.

Le "Moon village" est un concept lancé en 2015 par l'Allemand Jan Wörner, le directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA). Dans son idée, ce village lunaire international regrouperait différents acteurs publics et privés.

Par ailleurs, le CNES a confirmé une hausse de près de 5% de son budget en 2018, à 2,438 milliards d'euros. Cela montre que le secteur spatial est une "forte priorité" pour le gouvernement.

La France consacre à l'espace l'équivalent de "38 ou 39 euros" par habitant chaque année. Soit l'effort par habitant le plus important après les États-Unis.

Elle est le plus important contributeur de l'ESA (965 millions d'euros en 2018).

Catégories: Actualités

Insolite : ces moutons roumains qui rendent chèvres les militaires américains

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 16:14

Un des sites militaires américains les plus stratégiques d’Europe est engagé dans un bras de fer avec un éleveur de moutons depuis trois ans.
C'est l'un des sites militaires américains les plus stratégiques en Europe et il est tombé sur un ennemi inattendu : des moutons. Le commandement de la base de Deveselu, dans le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Naufrage d’un pétrolier en mer de Chine : « Pas de risque de marée noire importante »

Christophe Rousseau, directeur adjoint du centre de recherche sur les pollutions accidentelles des eaux, alerte sur la possibilité de pollution atmosphérique.
Catégories: Actualités

Affaire Urvoas: la Cour de justice de la République va ouvrir une enquête

LCP Assemblée nationale - mar, 01/16/2018 - 16:03

La Cour de justice de la République (CJR) va ouvrir une enquête pour violation du secret professionnel concernant l'ex-Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

La commission des requêtes de la CJR a émis mardi "un avis favorable" à l'ouverture d'une enquête, a précisé cette source, confirmant une information du Parisien. Le procureur général près la Cour de cassation est désormais tenu de saisir la commission d'instruction de la CJR, seule instance habilitée à juger des ministres pour des faits commis dans l'exercice de leurs fonctions. M. Urvoas est soupçonné d'avoir transmis au député Thierry Solère, membre des Républicains à l'époque, des informations sur une enquête pour fraude fiscale le concernant.

Catégories: Actualités

Stade Rochelais : quelle affiche a votre préférence ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 16:03

Le Stade Rochelais vient de dévoiler deux nouvelles affiches de sa campagne de communication, avec Geoffrey Doumayrou et Hikairo Forbes.
Après les chefs de cuisine, les musiciens, les super-héros... les têtes chercheuses de l'agence de communication rochelaise Symaps ont choisi les titans pour illustrer la nouvelle campagne... Lire la suite

Catégories: Actualités

Cancer : l’intérêt du jeûne n’est pas démontré

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 16:02

L’idée selon laquelle jeûner pourrait prévenir, voire guérir le cancer, suscite de l’enthousiasme. Mais en l’état actuel des connaissances scientifiques, cette allégation n'est pas vérifiée.
Ne pas manger pour « affamer » la tumeur. Cette image, particulièrement forte, contribue à un certain succès du jeûne... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le monde automobile, une citadelle hostile aux femmes

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 15:53

Dans le milieu de l'automobile dominé par les hommes, quelques femmes ont réussi à se faire une place et s'y sont accrochées en dépit du sexisme ambiant, des discriminations et des inégalités salariales.

Maryann Keller, 74 ans, Michelle Krebs, 62 ans, et Rebecca Lindland, la quarantaine, affirment toutefois ne pas avoir été victimes de harcèlement sexuel comparable aux victimes supposées du producteur de cinéma américain Harvey Weinstein, dont les récits récents ont libéré la parole des femmes sur les abus des hommes puissants via le mouvement #Metoo.

Analystes du secteur automobile, dont elles connaissent à fond les arcanes, Mmes Keller, Krebs et Lindland sont régulièrement sollicitées sur la bataille entre constructeurs américains et japonais, les ambitions de Tesla ou encore le bras de fer BMW-Mercedes-Benz.

Interrogées par l'AFP en marge du salon de Detroit, elles sont formelles: elles n'étaient pas bienvenues dans le "Boys old club" automobile.

"Quand j'ai débuté, il y avait beaucoup de scepticisme. Certains pariaient que je n'allais pas faire long feu", raconte Michelle Krebs, analyste à AutoTrader.com.

"Je n'étais pas prise au sérieux", renchérit Maryann Keller, qui a longtemps été analyste financière à Wall Street, un autre univers masculin, avant de devenir experte auto et a monté son propre cabinet, Maryann Keller & Associates.

"Il y a eu des incidents débiles", poursuit-elle, évoquant notamment des "commentaires très inappropriés" d'un commercial lors d'un voyage professionnel. Elle hésite, marque une pause et finalement préfère en garder pour elle la teneur.

Michelle Krebs et Rebecca Lindland évoquent le manque de considération, les discriminations et le sexisme dont elles disent avoir été victimes.

"J'ai toujours eu l'impression que je devais faire mes preuves, que je devais en faire plus", narre la seconde.

"Il y avait des liens et des cercles entre les hommes auxquels les femmes n'avaient pas accès. Je ne jouais pas au golf; la pêche n'était pas un hobby; je n'étais pas passionnée par les courses de voitures", dit la première. "Quand nous allions tester les véhicules, personne ne voulait monter avec moi", se souvient cette ancienne journaliste, qui a commencé sa carrière dans l'automobile en 1980 dans un journal local dans le Michigan (nord).

Première femme à évaluer les voitures pour le New York Times dans les années 1990, Michelle Krebs a attiré les insultes de lecteurs misogynes.

"Les femmes n'ont rien à faire à écrire sur les voitures. Leur place est à la cuisine à préparer des biscuits", lui écrira ainsi un abonné texan.

- Cauchemars -

Pour Rebecca Lindland, passionnée des voitures dès 9 ans et analyste à Kelley Blue Book, les salons automobiles s'apparentent à des cauchemars: "on considère que je ne suis pas là pour travailler".

Si elles disent gagner la même chose que leurs collègues masculins, elles affirment que ça n'a pas toujours été le cas.

"Il ne fait aucun doute dans mon esprit que moi et des collègues féminines avons été payées moins (...). C'est probablement la chose la plus frustrante et agaçante pour moi", avance Mme Lindland.

Les groupes automobiles ont fait ces dernières années des efforts pour attirer des femmes, mais la plupart des états-majors restent masculins, à l'image du salon de Detroit où les femmes sont souvent des hôtesses, certes en tenues moins affriolantes, et les hommes les maîtres de cérémonies.

"Il y a des postes +réservés+ aux femmes. Elles peuvent être économistes, dans les ressources humaines mais chefs d'usine on n'en voit pas beaucoup", fustige Maryann Keller.

L'Américaine Mary Barra, aux commandes de General Motors depuis 2014, est la seule patronne d'un grand groupe automobile.

"Son ascension a été déterminante pour les femmes. C'était la preuve que le plafond de verre pouvait être percé", avance Mme Keller, qui se souvient toutefois que de nombreuses questions sur la légitimité de Mme Barra étaient apparues à l'époque, ce qui n'a pas été le cas, selon elle, lors de la nomination en 2017 de Jim Hackett à la tête de Ford. Ce dernier n'avait pas grande expérience dans l'automobile à la différence de Mme Barra, qui y a fait toute sa carrière.

"C'est parce qu'elle était une femme", estime Maryann Keller, qui assimile la perception des femmes dans l'automobile à l'approche des constructeurs vis-à-vis de cette clientèle.

"Jusqu'aux années 90, quand une femme allait chez un concessionnaire, ce dernier se disait +elle va finir par ramener son mari, son frère ou son père+", avance-t-elle.

Il a fallu souvent de nombreuses années aux trois femmes pour gagner le respect.

"Je me souviendrai toujours du jour où ils m'ont dit +maintenant nous savons que tu as de l'essence dans le sang+", sourit Rebecca.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités