Actualité

Glyphosate réautorisé : l’UE crée une commission spéciale sur les pesticides

La commission sera chargée de déterminer notamment s’il y a eu des failles dans le long processus qui a mené à la réautorisation fin novembre du glyphosate pour cinq ans.
Catégories: Actualités

Lecteurs voraces ou occasionnels ont rendez-vous samedi pour la 2e Nuit de la lecture

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:29

Librairies, bibliothèques mais aussi hôpitaux: on pourra lire (et écouter des lectures) presque partout samedi à l'occasion de la 2e Nuit de la lecture.

Plus de 4.000 événements ont été recensés en France et dans le monde francophone pour ce que Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, a appelé un "rendez-vous pour tous, lecteurs voraces ou occasionnels".

Au programme de cette manifestation, dès la fin de l'après-midi et toute la soirée, il y aura des lectures musicales, des spectacles de théâtre, des lectures en pyjama, sous la couette ou à la lampe de poche, des expositions, des projections de films, des jeux autour du livre et de la lecture, des ateliers d?écriture ou de découvertes livresques, des conférences, des dégustations littéraires sans oublier des rencontres avec des écrivains.

Le programme complet est disponible sur le site www.nuitdelalecture.fr.

Environ 1.900 bibliothèques et librairies doivent participer à l'événement mais on pourra également écouter des contes et chansons à l'hôpital Bichat à Paris ou des maisons de retraite. Une lecture musicale est également prévue pour les détenus de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis.

L'an passé, la Nuit de la lecture avait rassemblé 250.000 personnes.

Le parrain de cette seconde édition est l'écrivain Daniel Pennac. "Ce sera une Nuit de lecture à haute voix", a promis le romancier.

Parmi les écrivains participant à l'opération, figurent notamment la lauréate du Goncourt des lycéens Alice Zeniter et l'auteur de polars Tonino Benacquista. A la Bibliothèque nationale de France (BnF) des sociétaires de la Comédie-Française liront Antonin Artaud.

En région, l'écrivain américain Paul Auster fera des lectures au Havre dans le cadre du festival "Le goût des autres", Sorj Chalandon sera à Nantes, Brigitte Giraud à Lyon, Pierre Lemaitre à Angoulême et Lydie Salvayre à Béziers.

Un "marathon" lecture est prévu à la bibliothèque Gaspard Monge de Beaune en Côte d'Or. En Alsace, on pourra découvrir les réserves de la Bibliothèque nationale et universitaire (BNU) de Strasbourg où sont conservés notamment papyrus et autres incunables.

Toutes les manifestations seront gratuites.

La Société civile des éditeurs de langue française (Scelf) qui réclamaient des droits aux bibliothèques quand des oeuvres publiées par les éditeurs regroupés au sein du Scelf étaient lues dans des bibliothèques a annoncé jeudi qu'elle "suspendait" pour cinq ans cette mesure afin de "soutenir les bibliothèques dans leur mission de diffusion de la lecture".

Mme Nyssen a salué la décision du Scelf en rappelant "son attachement au principe de gratuité des lectures publiques dans le cadre des bibliothèques".

Catégories: Actualités

Pétrole: l'Irak signe avec BP pour développer les champs de Kirkouk

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:29

L'Irak a signé jeudi un contrat avec le géant pétrolier britannique BP pour développer la production de pétrole, que Bagdad dit vouloir plus que doubler, dans la riche province septentrionale de Kirkouk.

Cet accord, signé au de siège la Northern Oil Company à Kirkouk au nord de Bagdad, par le ministre irakien du Pétrole Jabbar al-Louaïbi et le représentant de BP Michael Townshend, vise "à augmenter la production de 750.000 barils par jour", a indiqué le ministère.

Actuellement, la capacité totale de production dans la province de Kirkouk est de 420.000 barils par jour, selon Bagdad. Mais seulement 120.000 bj sont effectivement produits et les exportations sont à l'arrêt.

En 2014, dans le chaos créé par la percée du groupe jihadiste Etat islamique (EI), les forces de la région autonome du Kurdistan irakien s'étaient emparés des champs et de l'ensemble des installations pétrolières de Kirkouk après avoir raccordé un oléoduc vers la Turquie, pour court-circuiter les exportations irakiennes.

L'oléoduc tenu par le pouvoir central à Bagdad était alors déjà hors d'usage. Un plan a été lancé en octobre pour le remettre en état mais les experts estiment que cela pourrait prendre jusqu'à deux ans.

Les forces irakiennes ont réussi à reprendre en octobre 2017 la région et les champs pétroliers de Kirkouk aux forces kurdes.

M. Louaïbi a indiqué qu'il irait "bientôt en Turquie pour étudier les moyens de parvenir à un accord sur l'oléoduc reliant Kirkouk au port turc de Ceyhan".

Son ministère avait signé un contrat de consultant avec BP en 2013 pour étudier les réserves et trouver les moyens de développer le champ de Baba Gargar, le plus vieux d'Irak -dont l'exploitation remonte à 1927-, et celui de Havana, dans la province de Kirkouk.

BP avait établi une base dans la région pour effectuer cette tâche mais avait dû cesser son travail lorsque les combattants kurdes (peshmergas) s'étaient emparés des champs.

En décembre, alors qu'il annonçait la "victoire" sur l'EI, l'Irak a enregistré un pic des exportations de pétrole.

Deuxième producteur de brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Irak a exporté en décembre 109,6 millions de barils, un record sur l'ensemble de l'année 2017, selon les chiffres du ministère du Pétrole.

Ces exportations ont également généré les plus importants revenus de l'année, avec près de 6,5 milliards de dollars, au prix de 59,3 dollars le baril.

Catégories: Actualités

Etats-Unis : programme économique et financier chargé

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 13:29
Série de 'stats' et de trimestriels

Immigration : Aubry dénonce "une politique de dissuasion"

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:24

La maire socialiste de Lille Martine Aubry a estimé jeudi que la politique d'immigration menée par le gouvernement était une "politique de dissuasion", fustigeant un "déni d'humanité insupportable".

"Oui, il ne faut pas qu'il y ait une nouvelle +jungle+ (à Calais) (...) mais ce n'est pas une raison pour déchirer les tentes" des migrants, a estimé l'ancienne première secrétaire du parti socialiste lors de ses voeux à la presse.

"C'est une politique de dissuasion (...) Il y a un déni d'humanité insupportable", a-t-elle estimé, après la visite d'Emmanuel Macron à Calais mardi.

Les migrants "sont tous des hommes, des femmes des enfants, mais on les classe (...) C'est une honte pour la France", a-t-elle ajouté, appelant à créer un office européen de l'asile et à "réformer" le règlement de Dublin qui laisse la charge des migrants au premier pays d'arrivée.

La maire de Lille s'est ainsi inquiétée de "tout l'arsenal répressif" qui va être "renforcé" avec la loi sur l'asile et l'immigration portée par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, et a également réitéré ses critiques vis-à-vis de la politique économique et sociale d'Emmanuel Macron.

"Le temps de la séduction va vite être remplacé par le temps de la réalité", a-t-elle ironisé. "On parle du nouveau monde mais on applique les recettes de l'ancien monde", a-t-elle insisté, rapprochant la politique actuelle de celle de l'ancienne Première ministre britannique Margaret Thatcher.

Catégories: Actualités

Immigration : Aubry dénonce "une politique de dissuasion"

LCP Assemblée nationale - jeu, 01/18/2018 - 13:24

La maire socialiste de Lille Martine Aubry a estimé jeudi que la politique d'immigration menée par le gouvernement était une "politique de dissuasion", fustigeant un "déni d'humanité insupportable".

"Oui, il ne faut pas qu'il y ait une nouvelle +jungle+ (à Calais) (...) mais ce n'est pas une raison pour déchirer les tentes" des migrants, a estimé l'ancienne première secrétaire du parti socialiste lors de ses voeux à la presse.

"C'est une politique de dissuasion (...) Il y a un déni d'humanité insupportable", a-t-elle estimé, après la visite d'Emmanuel Macron à Calais mardi. 

Les migrants "sont tous des hommes, des femmes des enfants, mais on les classe (...) C'est une honte pour la France", a-t-elle ajouté, appelant à créer un office européen de l'asile et à "réformer" le règlement de Dublin qui laisse la charge des migrants au premier pays d'arrivée.

La maire de Lille s'est ainsi inquiétée de "tout l'arsenal répressif" qui va être "renforcé" avec la loi sur l'asile et l'immigration portée par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, et a également réitéré ses critiques vis-à-vis de la politique économique et sociale d'Emmanuel Macron.

"Le temps de la séduction va vite être remplacé par le temps de la réalité", a-t-elle ironisé. "On parle du nouveau monde mais on applique les recettes de l'ancien monde", a-t-elle insisté, rapprochant la politique actuelle de celle de l'ancienne Première ministre britannique Margaret Thatcher.

Catégories: Actualités

Fleury-Mérogis: 123 détenus refusent de regagner leur cellule

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:22

Un total de 123 détenus de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) refusaient jeudi de regagner leur cellule et des équipes d'intervention étaient en route pour mettre fin à ce mouvement, a-t-on appris auprès de la direction de l'Administration pénitentiaire.

"A la fin de la promenade, 123 détenus ont refusé de regagner leur cellule. Il n'y a pas de revendications, pas de violence", a-t-on indiqué à la DAP, confirmant une information de BFMTV. Cet incident survient en pleine journée d'action des gardiens de prison, mobilisés pour obtenir de meilleures conditions de sécurité.

Catégories: Actualités

Achat de lunettes : l'UFC-Que choisir dénonce des écarts de prix "faramineux"

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 01/18/2018 - 13:20

Selon l'association de défense des consommateurs, les écarts peuvent varier "du simple au double" dans les verres en fonction des opticiens, pour une correction identique.
Des écarts de prix "faramineux" d'un opticien à l'autre pour une paire de lunettes similaire, sans raison valable... En se penchant sur le vaste marché... Lire la suite

Catégories: Actualités

Souffrance au travail: quand il faut soigner les soignants

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:20

"Votre rôle, c'est de leur donner de l'oxygène", explique Marie Pezé, spécialiste de la souffrance au travail, à un groupe de médecins, psychologues ou encore kinésithérapeutes venus s'initier au repérage et à l'accompagnement des confrères soignants en détresse.

"Vous allez leur donner des outils pour repenser leur rapport au monde", leur faire prendre conscience qu'ils ne sont pas responsables de leur mal-être, abonde son acolyte, le médecin inspecteur du travail, Nicolas Sandret.

Tous deux ont été sollicités par l'association Soins aux professionnels de santé (SPS) pour cette session de formation à destination de ses adhérents. La première d'une longue série, espère-t-on chez SPS.

Objectif ? Créer un "maillage de soignants référents partout en France" capables de venir en aide, bénévolement, à leurs confrères, explique le docteur Eric Henry, président de l'association, déjà à l'origine d'une plateforme téléphonique d'écoute donnant accès, 24 h sur 24, à des psychologues.

De quoi pallier l'absence de prise en charge adaptée au malaise grandissant des blouses blanches, soumises aux cadences infernales, à la course à la rentabilité, à l'impression de mal faire leur travail...

"On ne veut plus laisser des confrères mourir", résume le Dr Henry, d'autant plus sensible à la question du suicide que son père s'est donné la mort.

Après plusieurs suicides de soignants survenus à l'été 2016, le précédent gouvernement avait annoncé un plan contre la souffrance des professionnels de santé comprenant la formation des personnels "à la détection des risques psychosociaux et à la gestion des équipes", également au menu de la nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn. Mais ses effets se font toujours attendre.

Les problèmes de management, épinglés dans un rapport après le suicide en novembre d'un neurochirurgien au CHU de Grenoble, "existent partout ailleurs", selon une dizaine de syndicats de praticiens hospitaliers.

- "Des aiguilleurs" -

Un avis partagé par plusieurs des 17 participants à la formation. Comme Anca Dobrin, gastro-entérologue au CHU de Saint-Brieuc, "très choquée par le suicide d'un confrère à Lille. Tout le monde avait vu qu'il perdait du poids mais personne n'a rien fait", relate-t-elle aux autres pour expliquer sa venue.

Si les causes de ces drames sont toujours multifactorielles, les conditions de travail ne peuvent être balayées d'un revers de main, fait valoir la psychologue et psychanalyste Marie Pezé, forte de 20 ans d'expérience à la tête du réseau des consultations "souffrance et travail".

"La taylorisation a envahi le monde de la santé", assure-t-elle à son auditoire. Financiarisation, "techniques de management pathogènes", "injonctions paradoxales", l'experte énumère les concepts, et retrace un contexte plus général touchant l'ensemble de la société.

Un ingénieur de Renault qui se donne la mort, une aide-soignante prise de bouffées délirantes, convaincue que ses collègues sont à ses trousses avec un couteau... A travers des exemples concrets, les formateurs décortiquent les mécanismes qui conduisent au burn-out, à des états de stress post-traumatique... Et dotent leurs élèves d'outils (questionnaires, listes d'acteurs à contacter, formalités administratives, etc).

"Quand vous écoutez le soignant, veillez à lui faire parler de son travail, à toujours le ramener à son travail", insiste M. Sandret. Mais "vous n'êtes pas des coachs" qui devez aider à supporter des conditions insupportables, prévient Marie Pezé, exposant des cas où le recours à un avocat s'impose.

Penser également à déclarer un "pétage de plomb" survenu sur le lieu de travail en "ESA" (état de stress aigu) permet de requalifier l'arrêt maladie en accident du travail (mieux indemnisé), explique Mme Pezé.

Frustrée à l'approche de la fin de la deuxième journée, Sandrine, kiné franc-comtoise, se demande encore "comment soulager" ses patients pour de bon.

"Vous êtes des aiguilleurs", lui redit Mme Pezé, l'invitant à se constituer un réseau d'acteurs locaux sensibilisés à la souffrance au travail. Pour, par exemple, éviter les psychologues qui ramènent "tout à l'enfance du patient, ses antécédents", selon M. Sandret.

Catégories: Actualités

La CEDH offre une victoire majeure à la lutte antidopage

Dans un jugement prononcé jeudi, la Cour européenne des droits de l’homme valide le dispositif de localisation des sportifs et juge la lutte antidopage « d’une particulière importance ».
Catégories: Actualités

Congrès du PS: le courant majoritaire du PS acte sa division

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:14

Le courant majoritaire du PS, à la recherche depuis quelques semaines d'une candidature unique en vue du Congrès des 7 et 8 avril, a pris acte de sa division entre Luc Carvounas, Olivier Faure et Stéphane Le Foll, selon un courrier publié jeudi par Libération.

"Cher Luc, cher Olivier, cher Stéphane (...) Nous recevons vos candidatures séparées comme un engagement parce que notre parti, après les défaites historiques qu'il a subies, a besoin de débats, de réflexion et d'abnégation", peut-on lire dans cette lettre de deux pages signée notamment par le coordinateur du parti Rachid Temal.

"Les motions que vous présenterez, leurs analyses et les propositions que vous ferez nous aideront à comprendre ce qui vous distingue sur le fond", ajoutent les auteurs.

"Mais nous voulons vous rappeler un engagement commun: si le prochain congrès doit engendrer un profond renouveau, il ne peut le faire en rompant avec la culture de gouvernement qui est notre bien commun (...) Nous sommes et restons l'opposition de la gauche responsable (...) Nous devons aussi travailler à l'autonomie du PS. Aujourd'hui, aucune alliance politique ne s'impose", soulignent-ils.

"Nous souhaitons que, lorsque ce débat aura été arbitré par les militants, vous vous retrouviez (...) pour constituer une vraie majorité", concluent-ils.

La lettre "prend acte du fait qu'il y aura une division au premier tour", le 15 mars, a décrypté auprès de l'AFP un des auteurs, l'ancien député vallsiste Philippe Doucet.

"Nous ce que l'on souhaite, c'est qu'au-delà des choix personnels, le moment venu ils puissent préparer un rassemblement sur le fond", autour de deux idées forces: le PS incarne "la gauche de gouvernement" et doit affirmer son "autonomie stratégique", a-t-il expliqué.

Vers quel candidat va pencher l'ancienne majorité réunie autour de Jean-Christophe Cambadélis en 2015? "La quasi-totalité du pôle social-démocrate va basculer chez Olivier Faure", pronostique M. Doucet. "Stéphane Le Foll peut ressentir cela comme injuste. Mais il apparaît comme trop collé à l'histoire du quinquennat alors qu'on veut attaquer une nouvelle étape", a souligné l'ex-député du Val-d'Oise.

Réunis mercredi soir, M. Doucet et "un certain nombre de représentants du groupe des sociaux-démocrates", dont l'ancienne porte-parole du PS Corinne Narassiguin, ont tranché en ce sens, a-t-il raconté à l'AFP. Un texte pourrait être prochainement publié.

L'élection du premier secrétaire du PS aura lieu le 29 mars.

Catégories: Actualités

Congrès du PS: le courant majoritaire du PS acte sa division

LCP Assemblée nationale - jeu, 01/18/2018 - 13:14

Le courant majoritaire du PS, à la recherche depuis quelques semaines d'une candidature unique en vue du Congrès des 7 et 8 avril, a pris acte de sa division entre Luc Carvounas, Olivier Faure et Stéphane Le Foll, selon un courrier publié jeudi par Libération.

"Cher Luc, cher Olivier, cher Stéphane (...) Nous recevons vos candidatures séparées comme un engagement parce que notre parti, après les défaites historiques qu'il a subies, a besoin de débats, de réflexion et d'abnégation", peut-on lire dans cette lettre de deux pages signée notamment par le coordinateur du parti Rachid Temal.

"Les motions que vous présenterez, leurs analyses et les propositions que vous ferez nous aideront à comprendre ce qui vous distingue sur le fond", ajoutent les auteurs.

"Mais nous voulons vous rappeler un engagement commun: si le prochain congrès doit engendrer un profond renouveau, il ne peut le faire en rompant avec la culture de gouvernement qui est notre bien commun (...) Nous sommes et restons l'opposition de la gauche responsable (...) Nous devons aussi travailler à l'autonomie du PS. Aujourd'hui, aucune alliance politique ne s'impose", soulignent-ils.

"Nous souhaitons que, lorsque ce débat aura été arbitré par les militants, vous vous retrouviez (...) pour constituer une vraie majorité", concluent-ils.

La lettre "prend acte du fait qu'il y aura une division au premier tour", le 15 mars, a décrypté auprès de l'AFP un des auteurs, l'ancien député vallsiste Philippe Doucet.

"Nous ce que l'on souhaite, c'est qu'au-delà des choix personnels, le moment venu ils puissent préparer un rassemblement sur le fond", autour de deux idées forces: le PS incarne "la gauche de gouvernement" et doit affirmer son "autonomie stratégique", a-t-il expliqué.

Vers quel candidat va pencher l'ancienne majorité réunie autour de Jean-Christophe Cambadélis en 2015? "La quasi-totalité du pôle social-démocrate va basculer chez Olivier Faure", pronostique M. Doucet. "Stéphane Le Foll peut ressentir cela comme injuste. Mais il apparaît comme trop collé à l'histoire du quinquennat alors qu'on veut attaquer une nouvelle étape", a souligné l'ex-député du Val-d'Oise.

Réunis mercredi soir, M. Doucet et "un certain nombre de représentants du groupe des sociaux-démocrates", dont l'ancienne porte-parole du PS Corinne Narassiguin, ont tranché en ce sens, a-t-il raconté à l'AFP. Un texte pourrait être prochainement publié.

L'élection du premier secrétaire du PS aura lieu le 29 mars.

Catégories: Actualités

Morgan Stanley fait mieux que prévu au quatrième trimestre

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 13:13
Résultats trimestriels...

Open d'Australie: trop juste, Stan Wawrinka perd dès le 2e tour

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:11

Trop juste pour son retour à la compétition, le Suisse Stan Wawrinka, 8e mondial, a été éliminé au 2e tour de l'Open d'Australie par l'Américain Tennys Sandgren (97e) en trois sets 6-2, 6-1, 6-4, jeudi à Melbourne.

Le vainqueur de l'édition 2014 revenait après six mois d'arrêt en raison d'une blessure à un genou et n'avait pas de grandes ambitions dans le tournoi.

"C'était dur et ce n'est jamais facile de se sentir comme ça sur le court, mais il faut rester positif. Les douze derniers jours ont été meilleurs que tout ce dont j'aurais pu rêver", a dit le N.8 mondial, âgé de 32 ans.

"Je suis arrivé ici en pensant que je ne pourrais même pas finir le premier match. J'ai fait un grand pas", a-t-il estimé.

"Mais évidemment, en tant que sportif, on n'entre pas sur le court pour perdre en trois sets au deuxième tour, donc c'est dur", a admis le Suisse.

Wawrinka n'a jamais pu rivaliser avec Sandgren, qui n'en était pourtant qu'à son troisième match dans un tournoi majeur à 27 ans (2 défaites, 1 victoire). Le Suisse a commis pas moins de 35 fautes directes en un peu moins d'une heure et demie de jeu.

Catégories: Actualités

Affaire russe: Trump "désireux" de parler au procureur spécial, selon son avocat

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:10

Donald Trump est "désireux" de parler au procureur spécial Robert Mueller chargé de l'enquête sur une possible collusion entre son équipe de campagne et la Russie, a déclaré l'avocat du président américain.

Cet avocat, Ty Cob, a déclaré que M. Trump était "très désireux de s'asseoir et apporter toutes les réponses possibles aux questions que le procureur spécial" pourrait lui poser, selon des extraits d'un entretien à la télévision CBS diffusés jeudi.

Catégories: Actualités

Ski: Vonn toujours la plus rapide à l'entraînement à Cortina

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:09

L'Américaine Lindsey Vonn a réalisé jeudi le meilleur temps du second entraînement des descentes de Cortina d'Ampezzo (Italie), comptant pour la Coupe du monde de ski alpin et programmées vendredi et samedi.

Vonn a bouclé jeudi son passage en 1 min 36 sec 87/100e, soit une seconde plus rapide que son temps réussi la veille lors du premier entraînement, déjà la référence.

Comme mercredi lors du premier entraînement, Vonn a relégué ses premières concurrentes à près d'une seconde. Jeudi, c'est la skieuse du Liechtenstein Tina Weirather qui a signé le deuxième meilleur temps, à 96/100e de l'Américaine.

Après une semaine de pause, Mikaela Shiffrin, leader de la Coupe du monde avec plus de 800 points d'avance, est de retour et s'est rapprochée à 1 sec 76/100e de sa compatriote Vonn (contre 3.27 la veille), 5e temps de l'entraînement.

La Tofane, dans la station des Dolomites, est l'une des pistes préférées de Vonn (33 ans), puisqu'elle y a décroché onze de ses 78 succès en Coupe du monde. Seule la station canadienne de Lake Louise lui a davantage souri (18 victoires).

Cortina d'Ampezzo a récupéré la descente de Val-d'Isère (France), annulée mi-décembre en raison des trop fortes chutes de neige. Trois courses sont ainsi programmées en Italie: deux descentes vendredi et samedi, et un super-G dimanche.

Catégories: Actualités

La Belgique boudée par le soleil comme rarement dans son histoire

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:02

Vent, nuages, pluie, mais pas de soleil: la Belgique a connu en ce début d'hiver un des pires déficits d'ensoleillement de son histoire, au risque de peser sur le moral d'une population qui y est pourtant habituée.

Avec 10 heures et 31 minutes d'ensoleillement recensées à la station météo d'Uccle, à Bruxelles, le mois de décembre 2017 a été "le deuxième mois le plus sombre depuis 1887", quand ont débuté les relevés, selon l'Institut royal météorologique (IRM) de Belgique.

Seul décembre 1934 avait connu une luminosité encore plus faible avec 9h31 d'ensoleillement, a précisé à l'AFP David Dehenauw, chef prévisionniste à l'IRM et "Monsieur Météo" sur plusieurs télévisions belges.

Décembre étant le mois du solstice d'hiver, "avec des jours très courts, on a beaucoup plus de chances d'avoir un mois très sombre" qu'à n'importe quel autre moment de l'année, a ajouté M. Dehenauw.

A titre de comparaison, le mois de novembre le moins ensoleillé a quand même connu 21 heures de lumière naturelle, en 1922, tandis le pire mois de janvier en a connu 26, en 1902, toujours d'après l'IRM.

Janvier 2018 sera forcément plus ensoleillé que décembre 2017. Non seulement les jours rallongent mais sur la seule journée du dimanche 14 janvier, huit d'heures d'ensoleillement ont été enregistrées par l'IRM à Bruxelles.

Selon des spécialiste de la santé, ce déficit de luminosité peut entraîner une "dépression saisonnière", dont les symptômes sont notamment une plus grande fatigue.

"Quand on s'expose à la lumière au matin, ça inhibe la sécrétion de mélatonine qui favorise le sommeil et ça favorise plutôt la production d'hormones qui vont booster" l'organisme, a expliqué à l'AFP le Dr Matthieu Hein, psychiatre à l'hôpital Erasme à Bruxelles.

En revanche en l'absence de lumière, a-t-il souligné, "on reste plutôt ralenti, fatigué, ce qui est caractéristique de la dépression saisonnière".

Catégories: Actualités

Lunettes: l'UFC-Que Choisir pointe des écarts de prix "faramineux"

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 13:00

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a pointé jeudi des écarts "faramineux" entre les tarifs dans l'optique en France, qui peuvent varier "du simple au double" dans les verres en fonction des opticiens, pour une correction identique.

Une même paire de verres simples pour un enfant peut ainsi coûter "de 126 à 257 euros" hors montures, et de 399 à 711 euros pour des verres progressifs haut de gamme pour un adulte, toujours à correction similaire, selon l'étude de l'UFC, basée sur 215.000 devis optiques entre 2016 et 2017 auprès de 34 organismes de complémentaires santé.

"Malgré l'apparition de la vente en ligne ou de chaînes d'optique réputées à bas coûts, le budget lunettes des Français reste le plus élevé des pays riches, avec un prix moyen de 316 euros pour une monture équipée de verres simples, et de 613 euros avec des verres progressifs", note l'association dans un communiqué.

D'où un reste à charge pour "90% des consommateurs", malgré les remboursements des complémentaires santé, ajoute l'UFC.

Pendant la campagne présidentielle l'an dernier, Emmanuel Macron avait promis, d'ici à 2022, un reste à charge zéro pour les lunettes, les audioprothèses et les prothèses dentaires, mal pris en charge par la sécurité sociale.

Le reste à charge zéro ne concernera pas tous les produits de ces trois segments, mais seulement certains paniers de soins, a précisé par la suite le gouvernement, qui travaille avec les assureurs santé au sens large, la sécurité sociale et les fabricants pour y parvenir.

Cet objectif est "naturellement louable", mais ne doit "pas pour autant conduire à une augmentation des primes de complémentaire santé, déjà en hausse de 43% depuis 2006", a rappelé jeudi l'UFC-Que Choisir, espérant aussi que les offres remboursées à 100% seront "de qualité" et largement proposées par les professionnels, "sans quoi la mesure serait vidée de son sens".

L'association juge aussi "urgent" de favoriser en parallèle une politique de "réelle concurrence" sur le marché de l'optique, et a déploré le report d'un an de l'entrée en vigueur du nouveau devis normalisé.

L'UFC vient de lancer en ligne son nouveau comparateur de devis dans l'optique.

Catégories: Actualités

Direction du PS: Aubry soutient Olivier Faure

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 12:58

La maire socialiste de Lille Martine Aubry a annoncé jeudi apporter son soutien à Olivier Faure pour prendre la tête du PS, considérant qu'il "souhaite remettre le parti au travail".

"Je vais prendre une position qui est de soutenir Olivier Faure", a déclaré l'ancienne première secrétaire du PS lors de ses v?ux à la presse.

"Je suis convaincue de ses convictions", a-t-elle estimé. "Il refuse les accords entre les uns et les autres (...) Il souhaite remettre le parti au travail."

Cinq candidats se sont déclarés pour la présidence du PS: l'ancienne ministre de l'Ecologie Delphine Batho, l'ancien ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, le député du Val-de-Marne Luc Carvounas, le député européen Emmanuel Maurel et le patron des députés PS Olivier Faure".

"Il n'y a pas de petits accords d'appareil avec lui (...) On ne parle plus de motions, A, B, C, D, E ", a-t-elle encore ajouté.

"On essaie de se dire: comment redonner une envie de gauche", a-t-elle expliqué.

Les candidats à la succession de l'ex-premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis ont jusqu'au 27 janvier pour se faire connaître, l'élection étant prévue le 29 mars, et le Congrès les 7 et 8 avril.

"Quand il y a des lignes politiques différentes, notre honneur c'est d'en débattre," a jugé Mme Aubry, mettant en garde contre les règlements de compte personnels. "Si on commence comme ça on est foutu".

Pour remettre le PS sur les rails, la maire de Lille a décliné trois conditions : "une analyse ouverte du bilan du quinquennat" de François Hollande pour comprendre pourquoi les Français "nous ont tourné le dos", "un positionnement clair" vis-à-vis d'Emmanuel Macron et "construire un grand projet" et "mettre en place l'architecture du nouveau monde" avec de "nouvelles têtes".

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités