Actualité

"Pokémon Quest" bientôt sur mobiles

ladepeche.fr - il y a 2 heures 22 min
Le spin-off cubique de Pokémon, initialement annoncé pour la Nintendo Switch, débarquera aussi sur iOS et Android le 28 juin.Alors qu'il était proposé en exclusivité sur la Switch, "Pokémon Quest" devrait facilement s'adapter à l'univers mobile grâce à sa structure free-to-start. En adoptant un nouveau style graphique rappelant l'univers de Minecraft et en important la franchise originale dans une nouvelle ère (celle de Tumblecube Island) où...
Catégories: Actualités

Jacinda Ardern, la deuxième cheffe de gouvernement dans le monde à avoir un enfant alors qu'elle est en fonction

Le Huffington Post - il y a 2 heures 24 min
Jacinda Ardern, la deuxième cheffe de gouvernement dans le monde à avoir un enfant alors qu'elle est en fonction
Catégories: Actualités

Clap de fin pour Autolib', Paris et sa proche banlieue votent l'arrêt du dispositif de voitures électriques

Le Huffington Post - il y a 2 heures 26 min
Clap de fin pour Autolib', Paris et sa proche banlieue votent l'arrêt du dispositif de voitures électriques
Catégories: Actualités

Paris et sa région disent adieu à Autolib'

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 29 min
Autolib', c'est fini : les élus franciliens ont voté, jeudi 21 juin, la fin du service de voitures électriques en partage.
Catégories: Actualités

Plancton décimé, poissons sonnés... : les effets du vacarme sous-marin créé par l'homme

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 29 min

La pollution sonore créée par l'homme n'a pas d'effet seulement sur les dauphins et les baleines, mais sur toute la faune sous-marine, selon l'ONU.
Les nuisances acoustiques sous-marines créées par les activités humaines sont à l'ordre du jour d'une réunion internationale sous l'égide des Nations unies cette semaine à New... Lire la suite

Catégories: Actualités

FR NW SOT IHASSANE MOUNIR

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 30 min
2018-06-21 17:27 FR NW SOT IHASSANE MOUNIR
Catégories: Actualités

Périgueux : une voiture fonce sur des policiers, ils tirent et blessent un passager

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 31 min

La scène s'est produite rue de Vésone. Le pronostic vital du blessé se serait engagé. Le chauffeur se serait rendu.
Ce jeudi après-midi, la police est très active à Périgueux dans la recherche des passagers d'une BMW qui ont tenté à plusieurs reprises de lui échapper, au point de tenter de renverser des fonctionnaires. Les... Lire la suite

Catégories: Actualités

FR NW SOT CHP TURQUIECopy01

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 31 min
2018-06-21 17:18 FR NW SOT CHP TURQUIECopy01
Catégories: Actualités

Autolib’ : le syndicat mixte vote la résiliation du contrat avec le groupe Bolloré

Cette décision doit entraîner l’arrêt du service de voitures électriques en libre-service à Paris dans les prochains jours.
Catégories: Actualités

France - Pérou en direct commenté : les Bleus peuvent se qualifier

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 32 min

Deuxième match de Coupe du monde pour les Bleus face aux Péruviens, actuellement à Ekaterinbourg.
Lire la suite

Catégories: Actualités

Grève à la SNCF: trafic moins perturbé vendredi, avec 9 TGV sur 10 et 3 TER sur 5

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 34 min
Le trafic SNCF, touché par la grève vendredi, sera moins perturbé que lors des journées de mobilisation précédentes avec neuf TGV sur dix, trois TER sur cinq et deux Transilien sur trois, a annoncé la direction jeudi. Il y aura aussi trois trains Intercités sur cinq et quatre trains internationaux sur cinq, selon les prévisions du groupe. Vendredi sera la 33e journée de grève contre la réforme ferroviaire depuis le lancement début avril du mouvement par épisodes de deux jours de grève sur cinq qui s'achèvera la semaine prochaine. Pour cette journée d'épreuves écrites du bac, le syndicat CFDT Cheminots a levé partiellement son appel à la grève en demandant aux agents de faire rouler les TER et Transilien (RER), afin de ne pas pénaliser les candidats dans leurs déplacements vers les lieux des examens. En Ile-de-France, la SNCF prévoit pour vendredi un "trafic normal" sur la très fréquentée ligne du RER A. Sur la portion Nord du RER B, il y aura un train sur deux aux heures de pointe. Sur sa portion Sud, deux trains sur trois circuleront en heures de pointe et le trafic sera "normal" pendant les heures creuses. Pour le RER C, il y aura un train sur deux. Sur la ligne du RER D, il est prévu un train sur deux pour la portion Nord, tandis que sur la portion Sud, il y aura un train sur deux pour la branche Melun et trois trains sur cinq pour la branche Corbeil. Le RER E comptera trois trains sur quatre. Concernant les lignes internationales, le trafic Eurostar sera "normal", celui des Thalys "quasi normal". Ce 17e et avant-dernier épisode de grève du calendrier lancé début avril commence jeudi soir à 20H00 et s'achèvera dimanche matin à 07H55. Les syndicats CGT Cheminots, Unsa ferroviaire et CFDT Cheminots ont signé mercredi le préavis du 18e et dernier épisode, qui s'ouvrira mardi à 20H00 jusqu'au vendredi 29 juin à 07H55. SUD-Rail avait lui lancé un mouvement de grève illimité. La CGT Cheminots et SUD-Rail ont déjà annoncé qu'ils allaient continuer la grève en juillet et août. L'Unsa ferroviaire s'arrêtera le dernier jour du calendrier par épisode en cours. La CFDT Cheminots doit annoncer la semaine prochaine sa décision sur une poursuite ou non de la grève.
Catégories: Actualités

L'épouse de Benjamin Netanyahou mise en examen pour "fraude"

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 36 min
L'épouse de Benjamin Netanyahou mise en examen pour "fraude"
Catégories: Actualités

Divisé, le Congrès américain sous pression pour réformer l'immigration

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 38 min
Forcée par la crise des enfants migrants séparés de leurs parents à la frontière et sous l'injonction de Donald Trump, la Chambre américaine des représentants tente jeudi de réformer la loi sur l'immigration. Mais les divisions internes des républicains et l'opposition frontale des démocrates menacent toute avancée. Alors que le doute demeure sur le temps que les plus de 2.300 mineurs déjà séparés de leurs parents, en vertu de la politique de "tolérance zéro" du président américain, mettront à retrouver leurs familles, les dirigeants républicains s'appliquent à rallier leurs troupes autour d'un difficile compromis entre modérés et droite dure. Les plans républicains collent au décret surprise signé mercredi par Donald Trump dans une spectaculaire volte-face: si les enfants ne seront plus séparés de leur famille, c'est parce qu'ils seront désormais autorisés à rester en centre de rétention avec leurs parents pendant leurs poursuites pénales. Dans une curieuse façon d'encourager un vote qu'il réclame depuis des mois, le président républicain a signalé dès le début de matinée que cette réforme semblait promise à l'échec au Sénat, où son parti n'a qu'un mince majorité. "Quelle est l'utilité pour la Chambre de faire de bonnes lois sur l'immigration" si les démocrates "ne cherchent qu'à faire obstruction" au Sénat, s'est-il interrogé sur Twitter. Et de lancer un nouveau coup de boutoir contre la minorité démocrate qu'il accuse de vouloir "ouvrir les frontières", étant allé cette semaine jusqu'à les accuser de vouloir "que les immigrés illégaux, peu importe à quel point ils sont dangereux, déferlent et infestent notre pays". Reconnaissant la "complexité" d'une réforme profonde que les précédents présidents ont échoué à obtenir, la ministre de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen a exhorté le Congrès à agir jeudi matin. - Deux votes - Les élus de la Chambre sont appelés à voter sur deux lois allant bien au-delà du sort de ces familles déchirées. Au menu: financement du mur à la frontière mexicaine, statut des jeunes dits "Rêveurs" --arrivés sans papiers aux Etats-Unis lorsqu'ils étaient enfants-- et nette réduction de l'immigration légale, avec notamment de strictes limites au regroupement familial et un changement des critères d'attribution des visas de travail. Deux votes sont prévus. D'abord, vers 13H15 (17H15 GMT), sur un texte très restrictif qui circule depuis janvier et dont les partisans eux-mêmes reconnaissent qu'il n'aboutira certainement pas. Puis à partir de 17H00 (21H00 GMT), sur un projet présenté cette semaine et se voulant plus ouvert à la frange modérée, même si cette étiquette fait rire les démocrates. Il prévoit un permis de travail et de résidence pour les "Rêveurs", renouvelable tous les six ans et qui les autorise à tenter de décrocher ensuite un statut de résident permanent. Pas de suspense du côté démocrate, leur cheffe Nancy Pelosi a déjà annoncé qu'ils voteraient contre. Et de dénoncer dans un même souffle le décret Trump qui "cherche à remplacer une forme d'agression contre les enfants par une autre". Le président "prépare la voie pour l'incarcération à long terme des familles", a-t-elle accusé sur Twitter. - "Bienvenue en Amérique" - Au-delà des clivages partisans, la solution apportée par Donald Trump aux séparations qu'il avait lui-même encouragées, avec sa fermeté aux frontières, ne satisfait pas non plus les associations de défense des droits de l'homme. "Les enfants n'ont pas leur place en prison", a ainsi jugé la puissante ACLU mercredi. Et s'il met un terme aux séparations, le décret ne mentionne pas les plus de 2.300 enfants et jeunes migrants qui ont été séparés de leurs parents depuis début mai après avoir franchi la frontière avec le Mexique. Envoyés dans des centres aux quatre coins du pays, on ignore encore quand ils pourront être réunis avec leurs familles. Pleurs déchirants, images poignantes d'enfants dévastés, la politique fermement revendiquée dans un premier temps par la Maison Blanche n'a pas tenu face à la tempête dans l'opinion publique, dénoncée par l'ONU, le Pape, des pays européens et jusqu'au coeur même de ses rangs républicains. Alors qu'il a souvent vanté par le passé ses nombreuses apparitions en Une du Time, Donald Trump ne devrait pas afficher celle du prochain numéro, révélée jeudi et qui le montre dominant une fillette en larmes, dont la photo a largement contribué à alerter l'opinion, avec le simple titre: "Bienvenue en Amérique". Père et grand-père, le président septuagénaire l'a reconnu mercredi: sa femme Melania et sa fille Ivanka ont pesé sur sa décision de mettre un terme aux séparations, dont ses proches conseillers affirmaient encore récemment qu'elles servaient de "dissuasion" pour ceux qui seraient tentés d'entrer illégalement.
Catégories: Actualités

Loi Littoral : Macron veut en finir avec les "aberrations"

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 2 heures 38 min

Ce jeudi à Quimper, le président de la République a défendu des adaptations de ce monument législatif pour éviter la paralysie des communes littorales.
Le sujet est hautement inflammable et Emmanuel Macron le sait bien. Il a entendu le ton monter à l'Assemblée lors des débats sur le texte de loi ELAN (évolution du... Lire la suite

Catégories: Actualités

Paris et sa banlieue ont voté la fin d'Autolib'

ladepeche.fr - il y a 2 heures 39 min
Paris et les communes de banlieue partenaires d'Autolib', réunies en comité syndical, ont voté jeudi la fin du dispositif de voitures électriques en libre-partage assuré depuis 2011 par le groupe Bolloré et plombé depuis des années par un lourd déficit, a constaté l'AFP.Le Syndicat mixte Autolib' Vélib', qui réunit les 103 communes partenaires dont la capitale, "a refusé de verser la compensation infondée de 233 millions d'euros réclamée par...
Catégories: Actualités

Val-d'Oise: en l'absence de juge disponible, sept trafiquants de drogue présumés libérés

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 39 min
Le tribunal correctionnel de Pontoise a remis mardi en liberté sept suspects dans un dossier de trafic de drogue, après le report de leur procès en raison de l'indisponibilité d'un magistrat en mesure de présider l'audience, a indiqué la juridiction jeudi. Les sept hommes ont été placés sous contrôle judiciaire "avec des obligations et interdictions strictes" (interdiction d'entrer en contact avec les coauteurs ou complices, obligation de pointer une fois par semaine au commissariat ou à la gendarmerie, interdiction de sortir du territoire), écrivent dans un communiqué commun la présidente du tribunal de grande instance (TGI) de Pontoise Gwenola Joly-Coz et le procureur Eric Corbaux, confirmant une information de la radio Europe 1. Un huitième prévenu, détenu dans une autre affaire, est resté en prison. Leur procès ayant été renvoyé au mois de mars 2019, la détention provisoire ne pouvait être davantage prolongée, expliquent les chefs de la juridiction du Val-d'Oise. Le code de procédure pénale impose que les prévenus ne soient pas incarcérés plus de six mois entre l'ordonnance du juge d'instruction les renvoyant devant le tribunal et leur procès. Dans cette affaire, l'ordonnance avait été rendue en février 2018. Les suspects devaient comparaître à Pontoise de mardi à vendredi, aux côtés de quatre autres personnes, dans une affaire portant sur l'importation depuis les Pays-Bas de stupéfiants (cannabis, cocaïne, héroïne, kétamine, ecstasy) destinés à être vendus "dans le milieu festif de la région bordelaise", selon le communiqué. Mais, quelques jours avant le début de l'audience, la magistrate qui devait présider "s'est trouvée brutalement dans l'impossibilité d'assurer cette charge pour des raisons médicales", est-il précisé. "La juridiction s'est mobilisée dans l'urgence pour trouver une solution de remplacement", mais aucun magistrat n'était à même d'exercer cette charge en raison "des vacances des postes de magistrat du siège au TGI de Pontoise, cumulées à l'impossibilité de désigner des magistrats ayant déjà statué en qualité de JLD (juge des libertés et de la détention, ndlr) dans le dossier". "Ce dossier complexe et volumineux nécessitait un temps de préparation important, indispensable à une justice de qualité", est-il ajouté. En outre, est-il expliqué, l'examen sur quatre jours de cette affaire ne pouvait intervenir avant mars 2019 "en raison de la charge de l'ensemble des audiences correctionnelles du TGI de Pontoise pour les mois à venir". Les magistrats dénoncent régulièrement le manque de moyens et la pénurie de personnels pour rendre la justice, entraînant des délais excessifs.
Catégories: Actualités

L''INVITE DE L''ECONOMIE

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 42 min
Un grand acteur de l''économie française ou internationale revient sur l''actualité micro et macro économique.
Catégories: Actualités

Un SDF repart d'un commissariat avec les papiers confidentiels d'un colonel de l'armée française

Le Huffington Post - il y a 2 heures 44 min
Un SDF repart d'un commissariat avec les papiers confidentiels d'un colonel de l'armée française
Catégories: Actualités

FR NW SOT ONG TURQUIE

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 44 min
2018-06-21 17:13 FR NW SOT ONG TURQUIE
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités