Actualité

« Il n’y a aucune raison que le sexe biologique ait une influence sur les choix d’orientation »

Spécialiste de la psychologie de l’orientation, Françoise Vouillot plaide pour « une désexuation » qui prendrait autant en compte les aspirations des filles que celles des garçons pour leur ouvrir tous les champs professionnels.
Catégories: Actualités

Top 14: Boudjellal (Toulon) officialise le départ en fin de saison de Vermeulen

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 17:00

Le président de Toulon Mourad Boudjellal a officialisé mercredi le départ à la fin de la saison du numéro 8 international sud-africain Duane Vermeulen, qui sera remplacé "par un joueur de classe internationale", probablement le All Black Jerome Kaino.

Vermeulen (31 ans, 39 sél.), arrivé fin 2015 au RCT, est annoncé du côté des Stormers, la province du Cap qui évolue en Super Rugby.

"Vermeulen part, il sera remplacé par un joueur de classe internationale qu'on officialisera dans les 48h. Duane part car il veut préparer la Coupe du monde (2019 au Japon), on lui a proposé un contrat qui correspondait à son temps de travail" a déclaré Boudjellal en conférence de presse.

Le président varois a laissé entendre qu'il a proposé à Vermeulen une proposition de prolongation à la baisse, compte tenu de ses nombreuses absences à venir en sélection.

"On ne l'aurait pas eu la moitié de l'année, sur 24 mois de contrat il aurait été présent au club 11 mois. On lui a fait une belle proposition, mais il veut rentrer au pays et son sélectionneur compte sur lui. Je respecte ça. Les joueurs ne nous appartiennent pas" ainsi expliqué Boudjellal.

Catégories: Actualités

Ryanair veut ouvrir quatre bases en France d'ici à 2019

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 17:00

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair veut ouvrir quatre bases en France d'ici à 2019 pour doubler son trafic dans l'Hexagone dans les "trois ou quatre ans" à venir, a annoncé mercredi David O'Brien, son directeur commercial.

"Nous pensons raisonnablement pouvoir doubler d'ici trois ou quatre ans notre trafic en France" en passant de près de 10 à 20 millions de passagers par an en basant "30 avions dans quatre bases régionales", a expliqué M. O'Brien au cours d'une conférence de presse à Paris au côté du responsable des ressources humaines, Edward Wilson.

La compagnie envisage une ouverture de ces bases à "l'hiver 2018 ou à l'été 2019", selon M. O'Brien.

Un millier de salariés, dont environ 300 pilotes, y seront affectés et ils seront sous "contrats locaux", a précisé M. Wilson.

Le choix des aéroports où seront installées ces bases n'a pas encore été tranché, a-t-il ajouté, citant toutefois Beauvais, Nantes, Toulouse, Lyon, et Marseille, parmi de possibles points de chute.

Les deux responsables ont par ailleurs indiqué avoir discuté mercredi avec des représentants du principal syndicat de pilotes en France, le SNPL, au cours d'une rencontre "informelle".

La compagnie à bas coûts irlandaise indique détenir 6% de parts de marché en France où elle est présente sur 31 aéroports, mais elle n'y dispose d'aucune base, contrairement à d'autres pays européens.

Catégories: Actualités

Girondins : qui est Michel Preud'homme, potentiel successeur Jocelyn Gourvennec ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 01/17/2018 - 16:56

Michel Preud'homme a été un grand gardien de l'équipe nationale de Belgique, avant de connaître le succès comme entraîneur. Il a déjà été pressenti pour prendre les rênes de Bordeaux dans le passé.
Alors que Jocelyn Gourvennec semble poussé vers la sortie depuis la nouvelle défaite des Girondins, mardi contre Caen... Lire la suite

Catégories: Actualités

Dakar: victoire de Ten Brinke lors de la 11e étape, Sainz leader tranquille

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:56

Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota) a remporté mercredi la 11e spéciale du Dakar-2018 entre Belen et Chilecito en Argentine, alors que l'Espagnol Carlos Sainz (Peugeot) a conforté son avance en tête du classement général.

Ten Brinke, avec son copilote français Michel Périn, a bouclé les 280 km de portion chronométrée en 4 h 10 min 54 sec, devant le Français Cyril Despres (Peugeot, à 4 min 35 sec) et Sainz (à 4 min 40 sec).

Sainz a terminé le parcours avec 10 secondes d'avance sur son dauphin, le Français Stéphane Peterhansel (Peugeot). Il compte désormais une avance de 50 min 45 sec au général.

Catégories: Actualités

Mathieu Bastareaud suspendu trois matches après son insulte homophobe à un joueur italien

Le Huffington Post - mer, 01/17/2018 - 16:55

SPORT - Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud a été suspendu trois semaines, et manquera donc le match du XV de France face à l'Irlande, pour avoir qualifié un joueur de Trévise de "pédé", a annoncé ce mercredi 17 janvier l'organisateur de la Coupe d'Europe.

Bastareaud ne pourra pas participer aux deux prochains matches de Toulon, ni à l'ouverture du Tournoi des six nations le 3 février avec les Bleus, au sein desquels il est remplacé par le Parisien Jonathan Danty, a annoncé peu après l'encadrement du XV de France.

Bastareaud, qui peut faire appel de la décision prise par la commission de discipline de l'European Professional Rugby Club (EPCR), organisateur de la Coupe d'Europe, pourra retrouver les Bleus la semaine du déplacement en Ecosse le 11 février.

Tensions sur le terrain

Avec le RCT, dont il est le capitaine depuis le début de saison, Bastareaud sera un absent majeur du déplacement samedi à Llanelli chez les Scarlets, décisif en vue de la qualification pour les quarts de finale, et de la réception de Bordeaux-Bègles le 27 janvier en Top 14, importante pour la course à la phase finale.

Lors d'un accrochage avec le deuxième ligne italien Sebastian Negri à la fin du match remporté dimanche par le RCT (36-0), Bastareaud semble avoir répondu à une insulte similaire mais moins clairement identifiable de son adversaire en le qualifiant en anglais de "putain de pédé".

La commission de discipline "a déterminé que la nature de l'insulte aurait mérité un carton rouge", a précisé l'EPCR dans son communiqué. "Elle a estimé que l'infraction correspondait à la sanction minimale du barème des sanctions de World Rugby et a sélectionné six semaines comme point d'entrée."

"Étant donné qu'il n'y avait aucun facteur aggravant et, en prenant en compte le fait que le joueur ait plaidé coupable, la Commission a ensuite réduit la sanction de moitié (le maximum autorisé) avant de prononcer une suspension de trois semaines", a expliqué l'EPCR.

Après le match, Bastareaud s'était rapidement excusé sur Twitter, reconnaissant avoir "mal réagi en répondant à sa provocation". "J'en suis sincèrement navré pour les personnes que j'ai pu blesser", avait-il ajouté.

Bonsoir tout le monde,
Je tiens à m'excuser de ma réaction aux insultes du joueur Italien.
J'ai mal réagi en répondant à sa provocation, j'en suis sincèrement navré pour les personnes que j'ai pu blesser.

— Mathieu Bastareaud (@BastaOfficiel) 14 janvier 2018

Lire aussi :

Matthieu Bastareaud s'excuse après avoir traité un joueur italien de "putain de pédé"

Novès conteste son licenciement pour une "faute grave"

Jacques Brunel nommé sélectionneur du XV de France

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Vidéos. Une météorite embrase le ciel du Michigan

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 01/17/2018 - 16:52

Le phénomène, qui s'est produit dans la nuit de mardi à mercredi, a été capté par plusieurs caméras.
C'est un phénomène relativement rare et toujours spectaculaire auquel ont assisté, dans la nuit de mardi à mercredi, les habitants de l'État du Michigan, dans le Nord-Est des États-Unis. Selon le site The Verge,... Lire la suite

Catégories: Actualités

Lactalis : des pistes pour améliorer les procédures de rappel

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a mandaté le Conseil national de la consommation pour qu’il fasse des propositions, pour la fin du mois d’avril.
Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : l'abandon du projet d'aéroport au centre des QAG

LCP Assemblée nationale - mer, 01/17/2018 - 16:50
Questions au gouvernement

Quelques heures après l'annonce par le gouvernement de l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, Edouard Philippe a dû répondre mercredi à de nombreuses interpellations de députés sur ce projet, qu'il a qualifié d'"ancien et dépassé".

Ce choix va "à l'encontre de toutes les décisions qui ont été prises par les élus locaux dans leur très grande majorité ces dernières années" et "à l'encontre des citoyens qui s'étaient exprimés à travers un référendum", a ainsi affirmé Franck Riester, le président du groupe UDI, Agir et Indépendants.

"Décision irrévocable"

La critique la plus virulente a été celle de Marc Le Fur. L'élu LR des Côtes-d'Armor a affirmé que "Paris abandonne les Bretons en rase campagne". "C'est une gifle, on nous prive du droit au développement. Le gouvernement ne respecte pas les territoires ! ", s'est insurgé le député.

"La décision est prise, je l'ai dit, elle est irrévocable", a répondu Edouard Philippe, qui a ajouté qu'"au printemps, les occupants sans titre qui demeureraient sur des parcelles seront expulsés".

L'abandon du projet d'aéroport a été salué sur les bancs du MoDem et de la République en Marche mais aussi par l'élue La France insoumise Mathilde Panot : "C'est pour nous une immense victoire !", a lancé la députée du Val-de-Marne.

"Je crains de devoir vous dire que si j'ai pris cette décision, je ne l'ai pas fait pour vous faire plaisir !", lui a répondu le Premier ministre, qui a voulu montrer sa fermeté l'égard des "zadistes".

Catégories: Actualités

Turquie: Antalyaspor veut se séparer de Nasri

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:49

Le club turc d'Antalyaspor a annoncé mercredi son intention de se séparer du milieu de terrain Samir Nasri, un nouveau coup dur pour l'ancien international français, déjà sous le coup d'une enquête pour des injections de vitamines sans autorisation.

"Une décision a été prise pour se séparer de Nasri", a déclaré Cumhur Arici, membre du conseil d'administration d'Antalyaspor, cité par l'agence Dogan.

"Son agent va venir et des négociations auront lieu concernant l'argent qu'on lui doit, puis nos chemins se sépareront", a-t-il ajouté.

Nasri, alors dans l'impasse à Manchester City où le meneur de 30 ans était arrivé en 2011, s'était engagé en août dernier pour deux ans avec Antalyaspor.

L'ex-Bleu (5 buts en 41 sélections) avait rejoint la station balnéaire du sud de la Turquie après avoir été prêté la saison dernière au Séville FC par l'entraîneur Pep Guardiola qui ne comptait plus sur lui chez les Citizens.

Selon les médias turcs, le milieu offensif percevait un salaire de quatre millions d'euros par saison, hors bonus. Un autre ex-Bleu, Jérémy Ménez, avait quitté Antalyaspor début janvier pour s'engager avec le club mexicain de l'América.

L'annonce concernant Nasri survient alors qu'Antalyaspor occupe la 14e place au classement, à trois points seulement du premier relégable. Le club croyait pourtant pouvoir jouer les premiers rôles cette saison après un recrutement ambitieux orchestré par son richissime patron, Ali Safak Oztürk, qui a fini par jeter l'éponge en démissionnant en décembre, quelques jours après l'entraîneur brésilien de l'équipe Leonardo, ancien directeur sportif du PSG.

Outre ses déboires avec Antalyaspor, Samir Nasri risque une suspension de l'UEFA qui enquête sur des injections de vitamines par le joueur sans autorisation préalable de l'instance européenne.

L'UEFA avait engagé le 6 mars 2017 une procédure disciplinaire à l'encontre de Nasri, pour une violation possible du règlement antidopage.

Catégories: Actualités

En Ethiopie, libération d’une figure de l’opposition

Emprisonné depuis 2016, Merera Gudina est le premier opposant de haut rang à bénéficier de l’amnistie annoncée par le gouvernement.
Catégories: Actualités

Pour les personnes LGBT, aller chez le médecin, prendre soin de sa santé, un parcours semé d'embûches

Le Huffington Post - mer, 01/17/2018 - 16:43

LGBT - De l'école jusqu'au cabinet médical, comment se sentent les personnes LGBTI (lesbiennes, gay, bi, trans et intersexes)? Leurs parcours médicaux ne sont pas une promenade de santé, selon une étude dévoilée jeudi 18 et vendredi 19 janvier lors d'un colloque à Bordeaux.

Arnaud Alessandrin et Johanna Dagorn, deux sociologues, ont réalisé une enquête exploratoire sur la santé des LGBTI à partir de 1147 réponses à un questionnaire, une revue littéraire et quarante entretiens. Il en ressort notamment que plus d'une personne LGBTI sur deux interrogée s'est déjà sentie discriminée dans son parcours de soin.

Et cela commence dès l'école où moins de 9% des personnes interrogées qui ont été discriminées à l'école en ont parlé aux adultes présentes dans leur établissement. "On n'en avait pas la preuve jusque-là, mais le premier lieu de difficultés pour les LGBTI, c'est le collège", explique Arnaud Alessandrin, contacté par Libération. "En revanche, moins de 9% en ont parlé à un adulte de leur établissement. Ces chiffres témoignent d'un malaise sans égal en comparaison avec d'autres populations discriminées."

Au total, hors scolarité, plus de 70% des personnes LGBTI se sentent peu ou pas accompagnées pendant leurs démarches de santé.

40% taisent leur identité de genre ou orientation sexuelle

Pendant leur parcours de santé, 72% des personnes trans se sont déjà senti mal à l'aise, 52% des femmes lesbiennes ou bisexuelles et 44% des hommes gays ou bisexuels.

Au-delà du malaise ressenti sur le moment, les discriminations vécues peuvent avoir de lourdes conséquences. 46% des personnes interrogées affirment avoir perdu confiance en elles après. Si 27,3% ont changé de médecin, 14,3% ont préféré éviter les soins par la suite.

Autre chiffre révélateur: 40% des personnes LGBTI n'ont jamais parlé de leur identité de genre ou orientation sexuelle à des professionnels de santé. "Les lesbiennes vont plutôt craindre de tomber sur des gynécos malveillants, les gays sur des généralistes homophobes. Pour les personnes trans, tout professionnel de santé est suspecté de discrimination. Pour deux raisons: souvent après une mauvaise expérience, mais également par ignorance de la part des médecins. Ces patients sont souvent mal orientés, mal conseillés et mal suivis", analyse le sociologue auprès de 20 Minutes.

Ce ne sont encore que des pistes de réflexion permettant de commencer à comprendre quel est le rapport des personnes LGBTI à la santé et comment ce domaine doit évoluer pour qu'elles soient mieux prises en charge. D'autres éléments de l'enquête seront dévoilés pendant ces deux jours de colloque. Les chercheurs ont notamment travaillé sur la manière dont les personnes LGBTI vivaient le cancer.

Lire aussi :

Contre le suicide des LGBT, la campagne choc de l'Inter-LGBT

Pourquoi la France tarde autant à inclure les personnes LGBT au travail

Non, être gay, ce n'est pas "qu'une phase", la preuve

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Ronaldinho, légende du Brésil et du FC Barcelone, prend sa retraite

Une des plus belles carrières de l’histoire du football, faite de gestes insensés, de courses, de dribbles et d’un sourire constant, s’est officiellement terminée.
Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes: une éventuelle évacuation de la Zad reportée au printemps

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:40

Sans doute instruit par l'échec de l'opération "César" en 2012 et le drame de Sivens, le gouvernement a donné jusqu'au printemps aux opposants au projet d'aéroport pour évacuer le bocage nantais, en promettant la "fin de la zone de non-droit".

"Nous mettrons fin à la zone de non-droit qui prospère depuis près de dix ans sur cette zone", a assuré le Premier ministre Édouard Philippe, lors de l'annonce de l'abandon du projet d'aéroport.

"Les trois routes qui traversent le site de Notre-Dame-des-Landes doivent maintenant être rendues à la libre circulation pour tous. Les squats qui débordent sur la route doivent être évacués, les obstacles retirés, la circulation rétablie. A défaut, les forces de l'ordre procèderont aux opérations nécessaires", a-t-il prévenu.

Riverains et agriculteurs opposés au projet avaient déjà annoncé leur intention de libérer la route D281, dite aussi "route des chicanes", en cas d'abandon. Malgré une tentative de nettoyage au printemps des associations "institutionnelles", elle est toujours entravée de pneus, barricades et mirador.

Mercredi, le "mouvement anti-aéroport" (zadistes compris) s'est engagé à "répondre lui-même" à la demande de réouverture de la route, dans un communiqué commun.

Reste la question des 95 "squats" illégaux recensés par les autorités sur les 1.650 hectares de la ZAD - "zone d'aménagement différé" pour les autorités, "zone à défendre" pour ses occupants - de Notre-Dame-des-Landes, à 25 km au nord-ouest de Nantes.

Actuellement environ 150 personnes y vivent en permanence et 200 personnes la fréquentent régulièrement, selon une source policière. Les autorités ont dressé trois profils de "zadistes" : les "institutionnels" (riverains et exploitants), les "militants" et les "extrémistes". Ce sont ces derniers qui inquiètent le plus les autorités.

- "Ne pas sombrer dans la violence"-

Avec l'abandon du projet d'aéroport, "il y a certains zadistes qui partiront d'eux-mêmes parce qu'ils sont dans la lutte permanente et s'il n'y a plus de lutte à Notre-Dame, ils iront voir ailleurs", estime le maire de la commune Jean-Paul Naud, lui-même hostile à la construction du nouvel aéroport.

L'élu a d'ailleurs proposé au Premier ministre de jouer les intermédiaires entre les zadistes et les autorités "pour ne pas sombrer dans la violence".

Le "mouvement anti-aéroport" a exprimé son "refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage".

Le Premier ministre semble avoir choisi de privilégier la manière douce prônée par les trois médiateurs nommés par le gouvernement.

Dans leur rapport, ils avaient sciemment refusé d'employer le terme d'"évacuation" de la ZAD, privilégiant la notion de "retour à l'état de droit". "Ce terme d'évacuation est simpliste et inadapté à la complexité de la ZAD", avait ainsi souligné l'ancienne préfète Anne Boquet.

-"Délais à respecter"-

"Il y a des délais à respecter, des procédures de droit, comme la notification aux occupants illégaux qu'ils doivent partir. S?ils refusent, l?étape supérieure est le recours à la force publique. Mais on est loin de l'évacuation rapide, telle que certains l?imaginent", avait-elle ajouté.

De source gouvernementale, on explique en outre ne pas être dans une "logique qui vise à jouer le rapport de forces pour le rapport de forces". "Et ensuite, il y a la trêve hivernale" qui s'appliquerait "pour certaines parcelles", selon la même source.

Une opération d'évacuation immédiate aurait mobilisé au minimum 2.000 policiers et gendarmes mobiles pendant plusieurs semaines, selon des sources proches du dossier.

Elle serait "très compliquée", a reconnu la préfète de la région, Nicole Klein, lors d'un point presse la semaine dernière.

La configuration du terrain, parsemé de haies, fossés et zones boisées, rend la progression des forces de l'ordre particulièrement délicate. "Miradors", "tranchées", "engins incendiaires" faisaient en outre craindre le pire aux autorités.

A l'automne 2012, une première tentative d'expulsion massive, "l'opération César", avait tourné au fiasco. Plus d'un millier de policiers et gendarmes avaient été engagés pendant plusieurs semaines, en vain.

Les forces de l'ordre ont aussi en mémoire la mort de Rémi Fraisse, militant écologiste tué par une grenade tirée par un gendarme sur le chantier du barrage de Sivens (Tarn) en 2014.

"Personne n'a envie qu'il y a ait un drame", a souligné mardi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Catégories: Actualités

Bayern Munich: Heynckes, nos amours de vieillesse

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:39

A 72 ans, être l'objet de tous les désirs! C'est le cas de Jupp Heynckes au Bayern Munich, où Uli Hoeness et Karl-Heinz Rummenigge, les dirigeants historiques du club, le courtisent avec assiduité pour qu'il prolonge son contrat en 2019.

"Nous venons de jouer 17 matches avec lui, et nous avons remporté 16 victoires. Tous les joueurs l'aiment. L'ambiance au club est sereine. Nous serions très mal inspirés de le laisser partir sans nous battre pour cet homme qui n'est pas seulement un bon entraîneur, mais également une personne extraordinaire", lance Rummenigge, président du directoire des champions d'Allemagne.

Le président du club "Uli Hoeness est en train de mener une offensive de charme, et très honnêtement, je la soutiens totalement", ajoute l'ancien attaquant international.

Couvert de gloire après son triplé championnat/coupe/Ligue des champions 2013, assez riche pour n'avoir plus besoin de remettre le survêtement de travail, Heynckes le magicien a pourtant été clair lorsqu'il a accepté ce "job intérimaire", par amitié pour Hoeness et pure passion pour le Bayern: un contrat jusqu'au 30 juin, et pas question de rempiler la saison prochaine.

- "une endurance extrême" -

"Pour faire ce travail comme je le fais avec mes collaborateurs, il faut une discipline personnelle et une endurance extrême", a-t-il argumenté cette semaine dans une très longue interview au magazine Kicker: "Je vais avoir 73 ans (le 9 mai ndlr) et à cet âge-là, on ne sait pas combien d'années la vie va encore vous donner".

Sorti de sa retraite début octobre après quatre ans d'inactivité, il a remplacé au pied levé Carlo Ancelotti, limogé au soir d'une déroute 3-1 à Paris en Ligue des champions. Du jour au lendemain, il a quitté seul sa belle résidence dans la région du Rhin, laissé son épouse et son chien Cando ("qui ne mange plus pendant deux jours chaque fois que je repars"), et s'est installé à l'hôtel à Munich.

A peine arrivé, il s'est mis au travail: entraînements durcis, schéma tactique précisé, et discipline de fer à tous les étages. En trois mois et demi, le Bayern est passé de la deuxième place à cinq points du leader Dortmund à la première, avec 13 points d'avance sur son dauphin Leipzig.

Très rapidement, la question de prolonger ce faiseur de miracles s'est posée, d'autant plus ouvertement qu'aucun des successeurs pressentis ne semble soulever l'enthousiasme des dirigeants.

- "sans lui forcer la main" -

"Nous avons décidé que nous voulions un entraîneur allemand, Jupp Heynckes serait l'entraîneur allemand idéal", explique Rummenigge, "mais avec lui nous devons aussi avoir un peu de patience. Nous devons accompagner Jupp avec toute l'élégance nécessaire, sans lui forcer la main".

L'opération "séduction" s'annonce délicate, tant le coach, ancien attaquant star du grand Mönchengladbach et champion du monde 1974 avec l'Allemagne, a une haute idée de sa mission et de l'engagement qu'elle implique. "Si je n'avais pas eu l'impression de pouvoir faire ce travail avec autant d'énergie, je n'aurais pas dit oui", glisse-t-il. "Lorsque j'ai commencé, j'étais plus en forme que maintenant, parce que j'avais plus de temps pour faire du sport et des promenades avec Cando".

Lothar Matthäus, une autre légende du club, aujourd'hui consultant influent à la télévision, croit pourtant que le vieux sage va finir par céder à ses "amis": "Karl-Heinz Rummenigge et Uli Hoeness l'adorent. Les stars du Bayern l'adorent. Les supporters l'adorent, et même les supporters adverses!". "Aucun entraîneur du Bayern n'a jamais bénéficié d'un tel engouement. C'est pourquoi le Bayern doit tout mettre en oeuvre pour le garder (...) Je suis convaincu qu'il y a une chance très réaliste que Jupp reste un an de plus".

Catégories: Actualités

« L’abandon du projet ne fera que des perdants »

Dans une tribune au « Monde », Philippe Grosvalet, président PS du conseil départemental de Loire-Atlantique et favorable au projet de construction d’un nouvel aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes, reproche au gouvernement de ne pas avoir respecté la justice et le suffrage universel.
Catégories: Actualités

La dessinatrice de "Betty Boob", Julie Rocheleau, raconte son dessin exclusif réalisé pour Le HuffPost

Le Huffington Post - mer, 01/17/2018 - 16:34

BEAUTÉ - "Betty Boob", son sein en moins et son sourire retrouvé ont gagné le Prix de la BD Fnac 2018 ce mercredi 17 janvier. Vero Cazot, pour le scénario, et Julie Rocheleau, pour les dessins, signent l'histoire d'une jeune femme qu'un cancer prive de l'un de ses seins. Commence alors pour elle un difficile chemin pour trouver comment s'accepter avec ce nouveau corps. C'est dans une troupe de burlesque qu'elle s'épanouira enfin.

La dessinatrice Julie Rocheleau a réalisé un dessin exclusif sur l'un des personnages qu'elle préfère, Gina. Une membre de la troupe de burlesque que Betty va intégrer dans la BD. "C'est pour moi le meilleur exemple de personnage qui célèbre son corps", explique-t-elle.

"Je me suis inspirée de personnes comme la chanteuse Beth Ditto ou du personnage de Hilda de Duane Bryers pour créer Gina."

Des formes, un "ventre qui fait des plis", un sourire un peu mutin, une belle poitrine. Gina est aussi belle que puissante sur sa lune. Derrière ce portrait, Julie Rocheleau aimerait que l'on porte un regard différent sur la beauté, la nôtre comme celle des autres.

"Les gens ne s'autorisent pas à être beau juste comme ils sont, explique-t-elle. Il faut apprendre à célébrer tous les petits détails qui font qu'aucun d'entre nous ne rentre pas dans le moule. Les défauts n'en sont pas. Betty Boob, l'héroïne de notre BD, a un sein en moins mais il ne lui manque rien. S'habiller sexy ou arrêter de s'épiler, peu importe ce qu'on choisit. Ce n'est pas ça qui fait que les gens tombent amoureux de toi."

Cette bande-dessinée et le travail préparatoire qu'elle a mené avec Véro Cazot ont aussi fait prendre conscience à Julie Rocheleau qu'elle pouvait progresser dans sa façon de dessiner les physiques plus variés. "J'avais tendance à dessiner des femmes conventionnelles. Dans la BD, on veut que les femmes soient 'badass', intelligentes, fortes mais aussi forcément sexy et belles. Pourquoi ne pourraient-elle pas être des héroïnes 'moches'"?

Pour un prochain titre, peut-être?

Lire aussi :

Le dessin de Lucy Mazel, auteure de "Edelweiss"

Le dessin de José Homs, auteur de "Shi"

Le dessin d'Aude Mermilliod, auteure des "Reflets Changeants"

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Roumanie: un éleveur de moutons perd un procès contre un site antimissile américain

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:33

Un Roumain qui mène bataille depuis trois ans pour pouvoir laisser paître ses moutons à proximité d'un site antimissile américain, intégré au bouclier de l'Otan et situé à Deveselu (sud), a été débouté mercredi par la Haute Cour de Justice.

Dumitru Bleja, 63 ans, avait contesté en 2014 un avis négatif émis par l'état major de l'armée roumaine visant son troupeau et un abri qu'il avait érigé près de la base militaire de Deveselu en 2008, bien avant l'arrivée des Américains fin 2013.

Il avait été débouté de sa demande en première instance en 2015, une décision confirmée mercredi en appel par la Haute Cour.

Le conflit avait commencé en 2014, lorsque le haut représentant des Etats-Unis à Deveselu a informé le ministère roumain de la Défense que l'abri à moutons, situé à une dizaine de mètres du site, était "incompatible" avec le fonctionnement des installations.

M. Bleja, qui exige une indemnité de 18.000 euros en cas de démolition de son bercail, est également impliqué dans deux autres procédures toujours en cours, a précisé son avocat, Serban Dinu.

Le site de Deveselu, qui fait partie du bouclier de l'Otan, a été inauguré en mai 2016, suscitant la colère de la Russie qui le considère comme une menace pour sa sécurité. Sa construction a coûté environ 800 millions de dollars.

Catégories: Actualités

"True Detective" saison 3 prend enfin forme, voilà à quoi les nouveaux épisodes vont ressembler

Le Huffington Post - mer, 01/17/2018 - 16:33

SÉRIES TV - Doucement mais surement, la saison 3 de "True Detective" continue de prendre forme grâce l'annonce ce mardi 16 janvier d'un nouvel acteur qui rejoint le projet.

Après avoir failli être enterrée à cause d'une saison 2 décevante à l'été 2015, la série qui avait rencontré un beau succès à sa création -en mettant en scène Matthew McConaughey et Woody Harrelson dans l'univers mystérieux des bayous de Louisiane- est maintenant parée d'une intrigue, d'un décor et d'une grande partie de son casting pour une troisième enquête.

Hâte de voir si cette création HBO va retrouver le niveau de ses débuts? Patience, le tournage ne débutera qu'en février et la diffusion ne se fera pas avant 2019. En attendant, Le HuffPost fait ci-dessous le point sur les éléments qui ont déjà filtré.

L'histoire

"True Detective" oblige, l'intrigue de la prochaine saison sera totalement différente des précédentes mais aura au moins pour point commun un meurtre de départ. Il s'agira cette fois d'un crime macabre sur lequel enquêtera la police pendant plusieurs décennies et que l'on suivra à travers trois chronologies différentes.

Le décor

Après la Louisiane et Los Angeles, "True Detective" restera au sud des États-Unis en posant ses valises dans l'Arkansas. L'action se déroulera au milieu des monts Ozarks, gigantesque région boisée dont les lacs attirent de nombreux touristes et qui a récemment servi de décor à Netflix pour sa série... "Ozark".

Le casting

Sacré meilleur second rôle dans "Moonlight" lors des Oscars 2017, Mahershala Ali est l'un des premiers à avoir rejoint la saison 3. L'acteur apparu dans "House of Cards" et "Luke Cage" tiendra le rôle principal du détective Wayne Hays. Son collègue sur cette enquête, Roland West, sera joué par Stephen Dorff ("Somewhere", "Blade").

Face à eux, Carmen Ejogo ("Les Animaux fantastiques", "It Comes at Night") interprétera Amelia Reardon, une institutrice de la région dont le nom apparaît dans deux affaires d'enfants disparus en 1980. Ce mardi, il a été annoncé que Scoot McNairy ("Godless", "Halt and Catch Fire") endossera quand à lui le costume de Tom, un père de famille frappé par un drame qui liera son destin à celui des deux enquêteurs.

Comme lors de la saison 1, le créateur de la série Nic Pizzolatto sera le seul scénariste et prendra en plus de cela pour la première fois la casquette de réalisateur.

Lire aussi :

"American Crime Story": découvrez les vrais héritiers Versace

Jean Dujardin et Monica Bellucci dans la saison 3 de "Dix pour cent"

Les premières images et la date de la saison 2 de "The Handmaid's Tale"

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Patinage: Fernandez file vers un sixième sacre à l'Euro

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:30

L'Espagnol Javier Fernandez file vers un sixième sacre continental consécutif après avoir nettement dominé le programme court aux Championnats d'Europe de patinage artistique, mercredi à Moscou.

Avec un total de 103,82 points, Fernandez (26 ans) a devancé de plus de dix points le Russe Dmitri Aliev (91,33). Le Letton Deniss Vasiljevs (85,11) complète le podium provisoire.

Attendu comme le principal rival de l'Espagnol, le Russe Mikhail Kolyada est passé à côté de son programme, à l'image de sa combinaison de sauts avortée. Il pointe en quatrième position, avec 83,41 points. Très loin de son meilleur score (103,13) réalisé cet hiver.

Le programme libre a lieu vendredi soir.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités