Actualité

SNCF : fin de non-recevoir à la demande de l’intersyndicale d’être reçue par le premier ministre

L’intersyndicale avait décidé, jeudi, de suspendre sa participation à la concertation avec Mme Borne et souhaitait être reçue par M. Philippe.
Catégories: Actualités

Affaire Vincent Lambert: le tribunal administratif ordonne une nouvelle expertise médicale

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 20:00

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) a ordonné vendredi une nouvelle expertise pour "déterminer le tableau clinique" de Vincent Lambert, 41 ans, hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008.

Dans un communiqué, les juges ont jugé "nécessaire" cette étape avant de se prononcer "définitivement" sur l'arrêt des soins décidé par le CHU de Reims le 9 avril et contesté par les parents du patient.

Catégories: Actualités

Avicii, célèbre DJ et producteur suédois, est mort à 28 ans

Avicii avait connu un succès mondial avec son titre « Wake Me up » en 2013. Son corps a été retrouvé à Mascate, la capitale du sultanat d’Oman, a annoncé son agente.
Catégories: Actualités

Le DJ suédois Avicii meurt à 28 ans

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 19:58

Le Suédois Avicii, un des DJs les plus célèbres de la scène électro, est mort vendredi à l'âge de 28 ans à Oman, a indiqué son agent.

Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie à Mascate, la capitale du sultanat, selon un communiqué.

Catégories: Actualités

Le DJ suédois Avicii meurt à 28 ans

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 19:58
Le Suédois Avicii, un des DJs les plus célèbres de la scène électro, est mort vendredi à l'âge de 28 ans à Oman, deux ans après sa retraite surprise, a indiqué son agent.Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie à Mascate, la capitale du sultanat, selon un communiqué qui n'a pas précisé la cause du décès."C'est avec un profond chagrin que nous annonçons la mort de Tim Bergling, aussi connu sous le nom d'Avicii", a annoncé son...
Catégories: Actualités

Vidéo. Un an après, l'hommage de Macron au policier tué aux Champs-Elysées

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 04/20/2018 - 19:57

Emmanuel Macron, Gérard Collomb et Anne Hidalgo ont rendu hommage ce vendredi à Xavier Jugelé, le policier tué dans un attentat sur les Champs-Elysées il y a un an, jour pour jour.
Emmanuel Macron a rendu hommage vendredi à Xavier Jugelé, le policier tué sur les Champs-Elysées lors d'un attentat jihadiste il y a un an, le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le DJ Avicii meurt à 28 ans

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 04/20/2018 - 19:54

Le DJ suédois Avicii, de son vrai nom Tim Berling, est mort ce vendredi à l'âge de 28 ans.
Le DJ suédois Avicii, de son vrai nom Tim Berling, est mort ce vendredi à Mascate (Oman), à l'âge de 28 ans. Son agent a annoncé la triste nouvelle au site Variety. "C'est avec une profonde tristesse que nous annonçons la mort de Tim... Lire la suite

Catégories: Actualités

Avicii est mort, le DJ suédois avait 28 ans

Le Huffington Post - ven, 04/20/2018 - 19:49
Avicii est mort, le DJ suédois avait 28 ans
Catégories: Actualités

Cérémonies d'inhumation à Prague du cardinal tchèque Beran mort en 1969 en exil à Rome

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 19:46

Les cloches à travers la République tchèque ont salué vendredi l'arrivée du cercueil du cardinal Josef Beran, persécuté par les nazis et les communistes et décédé en 1969 en exil à Rome, qui sera inhumé lundi dans sa patrie, conformément à sa dernière volonté.

Figure emblématique de l'Eglise catholique tchèque, Mgr Josef Beran (1888-1969) dont le procès en béatification a été ouvert en 1998, fut le seul Tchèque enterré à la basilique Saint-Pierre, près des papes.

Le transfert de la dépouille du Mgr Beran vers la cathédrale Saint-Guy au Château de Prague, a été autorisé en janvier, par le pape François.

Un avion spécial affrété par l'armée a atterri à Prague vers 18 heures (16H00 GMT).

"Après plus d'un demi-siècle de l'exil, le cardinal Josef Beran retourne dans sa patrie", a déclaré lors d'une brève allocution le chef du Sénat, Milan Stech, selon qui la vie du cardinal représente un "manuel de l'histoire de notre pays au XXe siècle".

"Père cardinal, soyez le bienvenu dans votre pays", a-t-il conclu.

Une série de cérémonies religieuses était prévue: vendredi dans la soirée, le cercueil devait passer à deux endroits de la capitale liés à la vie et aux activités du Mgr Beran: l'église Saint-Adalbert et la basilique de l'Assomption de la Vierge Marie au monastère de Strahov.

Le cercueil sera ensuite exposé tout au long du weekend à la cathédrale Saint-Guy au Château de Prague, avant d'y être placé, lundi, dans un sarcophage, à l'issue d'une messe solennelle.

- Refus de collaborer -

Né à Plzen dans l'ouest de l'actuelle République tchèque, Josef Beran a été ordonné prêtre en 1911.

Recteur du séminaire archiépiscopal à Prague depuis 1932, il a été emprisonné en 1942-1945 dans les camps de concentration nazis de Terezin et de Dachau.

Nommé archevêque de Prague en 1946 par le pape Pie XII, Josef Beran a refusé de se plier au régime communiste arrivé au pouvoir en 1948.

Il appelait les prêtres à ne pas collaborer avec le pouvoir totalitaire qui s'efforçait de créer au sein de la hiérarchie ecclésiastique un groupe de prêtres "progressistes" hostiles au Vatican.

"Je ne sais pas combien de fois je pourrai encore vous parler, mais à présent je déclare à haute voix: jamais, jamais je ne consentirai à un accord (avec le régime) dirigé contre les lois de Dieu et de la sainte Eglise", a-t-il souligné devant les croyants, le 18 juin 1949.

Le lendemain, le régime a mobilisé quelque 1.700 communistes zélés et membres de la police secrète StB qui ont pénétré dans la cathédrale Saint-Guy au moment d'une messe et ont hué l'archevêque, lors du sermon.

La StB l'a ensuite interné pour le tenir isolé du monde extérieur pendant une quinzaine d'années.

Elle a essayé à plusieurs reprises de mettre des aphrodisiaques dans ses repas et ceux d'une religieuse qui l'accompagnait, dans l'espoir de pouvoir réaliser des photos compromettantes. La tentative s'est soldée par un fiasco pour la StB.

Nommé cardinal en 1965 par le pape Paul VI, Josef Beran a été autorisé à se rendre à Rome pour son installation.

Le pouvoir l'a ensuite empêché de regagner sa patrie et, depuis, il s'adressait à ses compatriotes sur les ondes de la radio Vatican, jusqu'à sa mort, le 17 mai 1969.

- Baisse de la pratique religieuse -

L'Eglise catholique ainsi que les autres Eglises en ex-Tchécoslovaquie ont subi de sévères persécutions incluant les confiscations des biens, jusqu'à la chute du régime totalitaire lors de la "Révolution de velours" de 1989.

Des centaines de prêtres ont été jetés en prison. Plusieurs d'entre eux ont été exécutés ou sont morts des suites de la torture.

Des prêtres opposés au régime communiste responsable de la mort d'environ 4.500 personnes et de l'emprisonnement de plusieurs centaines d'autres Tchèques et Slovaques, ont exercé dans la clandestinité jusqu'en 1989.

Depuis la Seconde guerre mondiale, la pratique religieuse a fortement baissé dans ce pays marqué par une tradition hussite, anticatholique, mais aussi par la propagande communiste.

Catégories: Actualités

Affaire Vincent Lambert : le tribunal administratif ordonne une nouvelle expertise médicale

Les juges ont jugé « nécessaire » cette étape avant de se prononcer « définitivement » sur l’arrêt des soins décidé par le CHU de Reims le 9 avril et contesté par les parents du patient.
Catégories: Actualités

Marine Le Pen (FN) dénonce l'"organisation d'une immigration supplémentaire"

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 19:43

Marine Le Pen, présidente du Front national, a dénoncé vendredi un projet de loi "d'organisation d'une immigration supplémentaire" lors d'un bref rassemblement près de l'Assemblée nationale, qui débat du projet de loi asile et immigration du gouvernement.

Quelques dizaines de personnes, dont des élus nationaux et régionaux du FN, se sont rassemblées derrière une banderole "Rassemblement national contre l'immigration", sur la place Edouard-Herriot, à proximité du Palais-Bourbon. Mme Le Pen a prononcé un discours d'une dizaine de minutes, puis répondu à quelques questions des journalistes avant de regagner l'Assemblée.

Le projet actuellement discuté "est une loi d'organisation supplémentaire. Nous n'en voulons pas, les Français n'en veulent pas", a déclaré la députée du Pas-de-Calais.

Mme Le Pen a accusé les députés de la République en marche (LREM) de tenir "le discours que vous avez entendu depuis à peu près une trentaine d'années, toutes les vieilles badernes socialistes sur ce sujet". "On ne cesse d'entendre parler du vivre-ensemble, de l'humanité nécessaire, de l'argent que l'on doit dépenser pour accueillir toujours plus de migrants".

Ce bref rassemblement avait été annoncé jeudi. Mercredi, les Républicains (LR) ont tenu une convention thématique sur l'immigration, avec une douzaine de propositions dont une restriction partielle du droit du sol.

Le patron de LR, Laurent Wauquiez, "s'est mis sous mon aile, en quelque sorte", a ironisé Mme Le Pen.

Catégories: Actualités

Marine Le Pen (FN) dénonce l'"organisation d'une immigration supplémentaire"

LCP Assemblée nationale - ven, 04/20/2018 - 19:42

Marine Le Pen, présidente du Front national, a dénoncé vendredi un projet de loi "d'organisation d'une immigration supplémentaire" lors d'un bref rassemblement près de l'Assemblée nationale, qui débat du projet de loi asile et immigration du gouvernement.

Quelques dizaines de personnes, dont des élus nationaux et régionaux du FN, se sont rassemblées derrière une banderole "Rassemblement national contre l'immigration", sur la place Edouard-Herriot, à proximité du Palais-Bourbon. Mme Le Pen a prononcé un discours d'une dizaine de minutes, puis répondu à quelques questions des journalistes avant de regagner l'Assemblée.

Le projet actuellement discuté "est une loi d'organisation supplémentaire. Nous n'en voulons pas, les Français n'en veulent pas", a déclaré la députée du Pas-de-Calais.

Mme Le Pen a accusé les députés de la République en marche (LREM) de tenir "le discours que vous avez entendu depuis à peu près une trentaine d'années, toutes les vieilles badernes socialistes sur ce sujet". "On ne cesse d'entendre parler du vivre-ensemble, de l'humanité nécessaire, de l'argent que l'on doit dépenser pour accueillir toujours plus de migrants".

Ce bref rassemblement avait été annoncé jeudi. Mercredi, les Républicains (LR) ont tenu une convention thématique sur l'immigration, avec une douzaine de propositions dont une restriction partielle du droit du sol.

Le patron de LR, Laurent Wauquiez, "s'est mis sous mon aile, en quelque sorte", a ironisé Mme Le Pen.

Catégories: Actualités

Affaire Vincent Lambert: le tribunal administratif ordonne une nouvelle expertise médicale

Le Huffington Post - ven, 04/20/2018 - 19:41
Affaire Vincent Lambert: le tribunal administratif ordonne une nouvelle expertise médicale
Catégories: Actualités

Procès Lionnet : l'accusé apostrophe sa compagne et l'accuse du meurtre

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 19:40

Ouissem Medouni a accusé vendredi sa compagne d'avoir tué Sophie Lionnet en plongeant sa tête dans l'eau de leur baignoire, l'apostrophant devant la cour criminelle de Londres où ils sont poursuivis pour le meurtre de cette jeune fille au pair française.

"C'est toi qui l'as fait ! Tu as mis sa tête dans l'eau !", a dit d'une voix sonore le Français de 40 ans en s'adressant à Sabrina Kouider, de cinq ans sa cadette, avant de se faire rappeler à l'ordre par le juge.

"C'est une femme très forte, elle en est capable", a-t-il dit en anglais.

Selon Ouissem Medouni, Sophie Lionnet est morte dans la nuit du 18 au 19 septembre 2017 à la suite d'un interrogatoire partiellement filmé que sa compagne avait poursuivi seule après qu'il était allé se coucher, dans leur logement du sud-ouest londonien.

Ils pensaient que la victime de 21 ans avait comploté avec un des anciens compagnons de Sabrina Kouider et père d'un de ses deux garçons, le fondateur du boys band Boyzone Mark Walton, pour droguer et abuser sexuellement de la famille.

Son cadavre carbonisé avait été retrouvé par les pompiers, le 20 septembre, dans le jardin des accusés.

Ouissem Medouni a reconnu avoir "mis un peu la pression" sur Sophie Lionnet en la questionnant avec l'intention, selon lui, de remettre l'enregistrement à la police.

Mais il a catégoriquement démenti les accusations de l'avocat de Sabrina Kouider, Icah Paert, lui imputant la responsabilité de la mort de la jeune fille.

"Non, non, non", a-t-il répondu à plusieurs reprises aux affirmations selon lesquelles il avait perdu son calme, frappé et torturé la victime. "Je ne me suis jamais emporté. Je n'arrête pas de le répéter".

- "Mauvaises décisions" -

Si l'accusé avait dans un premier temps reconnu, dans une déclaration écrite en janvier, avoir tué Sophie Lionnet par accident, après lui avoir asséné un coup et l'avoir immergée à plusieurs reprises dans le bain, c'était pour "protéger (s)a famille", à la demande de Sabrina Kouider, a-t-il expliqué.

Quand "je sortirais, nous serions tous de nouveau réunis", a-t-il précisé.

Ouissem Medouni était revenu sur ses aveux quelques jours avant l'ouverture du procès le 19 mars.

"J'ai stupidement signé ce document", a-t-il dit. "Je ne suis pas un assassin. Je n'ai pas fait de mal à Sophie".

Les deux accusés plaident non coupables pour le chef d'accusation de meurtre. Ils ont en revanche plaidé coupables d'entrave à la justice pour avoir tenté de se "débarrasser" du corps "en le brûlant".

Ouissem Medouni a seulement reconnu avoir enchaîné les mauvaises décisions dans cette affaire, comme le fait de ne pas avoir prévenu la police au moment d'une agression physique de Sophie Lionnet par sa compagne en juillet 2017 ou de ne pas lui avoir acheté de billet de retour en France.

"Je suis responsable de ce qui s'est passé parce que j'aurais pu l'arrêter. (...) C'était la plus grosse erreur de ma vie", a-t-il déploré.

"Il y a beaucoup de très mauvaises décisions, n'est-ce pas ?" qui "ne vous ressemblent pas", a raillé le procureur Richard Horwell dans un contre-interrogatoire de l'accusé.

"Je suggère que votre implication va beaucoup plus loin", lui a-t-il dit, estimant que Sophie Lionnet avait notamment été empêchée de rentrer chez elle faute d'avoir été payée par ses employeurs.

"J'aurais dû la protéger davantage", a admis Ouissem Medouni, nerveux et parfois hésitant dans ses réponses. Son audition se poursuivra lundi.

Catégories: Actualités

Campement de migrants à Paris: l'Etat doit "assumer ses responsabilités", selon Hidalgo

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 19:33

Anne Hidalgo, maire PS de Paris, a appelé l'Etat, vendredi lors d'une visite du campement de la Villette, à "assumer ses responsabilités" en matière de prise en charge des migrants.

L'édile a visité en fin d'après-midi avec des élus et membres d'associations l'imposant campement insalubre de migrants installé près de la porte de la Villette, dans le nord de la capitale.

Plusieurs personnalités comme l'humoriste Sophia Aram, le photographe Yann Arthus-Bertrand ou l'essayiste Jacques Attali étaient aussi présents.

"Il faut un lieu pour que les personnes, d'où qu'elles soient, aient un toit au-dessus de la tête et qu'elles soient hébergées de manière inconditionnelle", a déclaré à la presse Mme Hidalgo.

Elle n'a pas demandé l'évacuation du camp: "ne comptez pas sur moi pour demander l'évacuation, si c'est pour faire venir des camions de CRS (...) surtout à côté d'un canal".

Mais, a-t-elle regretté, "aujourd'hui nous sommes dans le brouillard total, nous avons besoin que l'Etat prenne ses responsabilités".

Selon elle, "les villes sont prêtes à examiner des solutions avec l'Etat". "C'est aussi une question européenne où l'Etat peut faire beaucoup", a-t-elle fait valoir.

Le directeur général de France Terre d'Asile, Pierre Henry, a pour sa part regretté que "tous les dispositifs de prise en charge soient saturés". "Il manque un dispositif de prise en charge", selon lui.

Le nouveau campement de la Villette abrite, selon le Défenseur des droits, Jacques Toubon, "plus de 1.000 personnes" qui "vivent aujourd'hui dans près de 700 tentes collées les unes contre les autres sous les ponts du périphérique".

Ce campement a émergé quelques jours après la fermeture du "centre de premier accueil" situé non loin, porte de la Chapelle, qui servait de "sas" aux migrants depuis novembre 2016 et a été démonté pour laisser place à une future université.

"Si la mairie de Paris souhaite l'évacuation, elle peut parfaitement le demander au juge et si le juge le décide, le gouvernement mettra en oeuvre les moyens à sa disposition pour exécuter cette décision de justice", avait affirmé jeudi le secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement, Christophe Castaner.

Catégories: Actualités

Carcassonne. Au tribunal de Carcassonne, un dossier renvoyé pour cause de... Blablacar

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 19:32
Souvent, avant d’étudier les dossiers, le juge statue sur les demandes de renvoi à une date ultérieure, faites soit par les avocats des victimes, soit par la défense. Ces demandes peuvent être faites pour des motifs divers et variés : santé du prévenu, un empêchement dû au travail, le besoin d’expertises supplémentaires pour étayer une défense, etc. Hier matin, un prévenu s'est présenté avec une demande de renvoi pour cause de... mariage dans...
Catégories: Actualités

Campement de migrants à Paris: l'Etat doit "assumer ses responsabilités", selon Hidalgo

LCP Assemblée nationale - ven, 04/20/2018 - 19:32

Anne Hidalgo, maire PS de Paris, a appelé l'Etat, vendredi lors d'une visite du campement de la Villette, à "assumer ses responsabilités" en matière de prise en charge des migrants.

L'édile a visité en fin d'après-midi avec des élus et membres d'associations l'imposant campement insalubre de migrants installé près de la porte de la Villette, dans le nord de la capitale.

Plusieurs personnalités comme l'humoriste Sophia Aram, le photographe Yann Arthus-Bertrand ou l'essayiste Jacques Attali étaient aussi présents.

"Il faut un lieu pour que les personnes, d'où qu'elles soient, aient un toit au-dessus de la tête et qu'elles soient hébergées de manière inconditionnelle", a déclaré à la presse Mme Hidalgo.

Elle n'a pas demandé l'évacuation du camp: "ne comptez pas sur moi pour demander l'évacuation, si c'est pour faire venir des camions de CRS (...) surtout à côté d'un canal".

Mais, a-t-elle regretté, "aujourd'hui nous sommes dans le brouillard total, nous avons besoin que l'Etat prenne ses responsabilités".

Selon elle, "les villes sont prêtes à examiner des solutions avec l'Etat". "C'est aussi une question européenne où l'Etat peut faire beaucoup", a-t-elle fait valoir.

Le directeur général de France Terre d'Asile, Pierre Henry, a pour sa part regretté que "tous les dispositifs de prise en charge soient saturés". "Il manque un dispositif de prise en charge", selon lui.

Le nouveau campement de la Villette abrite, selon le Défenseur des droits, Jacques Toubon, "plus de 1.000 personnes" qui "vivent aujourd'hui dans près de 700 tentes collées les unes contre les autres sous les ponts du périphérique".

Ce campement a émergé quelques jours après la fermeture du "centre de premier accueil" situé non loin, porte de la Chapelle, qui servait de "sas" aux migrants depuis novembre 2016 et a été démonté pour laisser place à une future université.

"Si la mairie de Paris souhaite l'évacuation, elle peut parfaitement le demander au juge et si le juge le décide, le gouvernement mettra en oeuvre les moyens à sa disposition pour exécuter cette décision de justice", avait affirmé jeudi le secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement, Christophe Castaner.

Catégories: Actualités

Journaliste américain disparu en Syrie: 1 million de dollars de récompense

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 19:29

Les autorités fédérales américaines ont annoncé offrir une récompense d'un million de dollars pour toute information qui permettrait de retrouver la trace du journaliste américain Austin Tice, disparu en Syrie il y a plus de cinq ans.

L'offre a été faite par le FBI, la police fédérale, qui a précisé qu'elle n'était liée à "aucun événement en particulier".

M. Tice serait le seul journaliste américain actuellement détenu en Syrie, devenu l'un des pays les plus dangereux pour les reporters de guerre.

La récompense sera versée pour une "information menant directement à la localisation, la récupération et le retour sain et sauf" du reporter.

Austin Tice, un journaliste indépendant, travaillait pour McClatchy News, le Washington Post, CBS et d'autres médias dont l'AFP, la BBC et Associated Press.

Il avait été enlevé le 14 août 2012 près de Damas, peu après son 31e anniversaire.

Catégories: Actualités

Les célébrités aussi se mettent à l'ASMR

Le Huffington Post - ven, 04/20/2018 - 19:24
Les célébrités aussi se mettent à l'ASMR
Catégories: Actualités

Feu vert définitif du CSA au rachat de BFMTV par SFR

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 19:20

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a donné son feu vert vendredi au rachat de Groupe News Participation (BFMTV, RMC, RMC Découverte, Numéro 23) par le groupe SFR, ont indiqué sa maison mère Altice et le CSA.

"Le rapprochement entre les télécoms et les médias, initié en juillet 2015 avec l'acquisition de 49% de NextRadioTV par Altice, franchit une nouvelle étape", s'est félicité dans un communiqué Altice France.

Cette filiale du groupe de télécoms de Patrick Drahi a promis de prendre de nouveaux engagements en faveur de la diversité pour sa chaîne Numéro 23, sur requête du CSA.

SFR s'est engagé à "renforcer la part des journalistes représentatifs de la diversité de la société française" sur Numéro 23, à valoriser une fois par semaine une initiative en faveur de la cohésion sociale ou de la diversité, ou encore à diffuser une majorité de films asiatiques, africains ou latino-américains.

50% des programmes de la chaîne devront également être accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, et SFR va nommer un "responsable de la diversité" qui remettra un rapport annuel au CSA, comme s'y engage le PDG d'Altice France, Alain Weill, dans une lettre publiée par le CSA.

Ces engagements pris devant le régulateur de l'audiovisuel font suite à une de ses décision les plus emblématiques : en octobre 2015, le CSA avait ordonné la fermeture de Numéro 23 et bloqué son projet controversé de vente au groupe NextRadioTV (BFMTV, RMC) pour un montant de près de 90 millions d'euros.

Le régulateur avait estimé que ce projet de vente constituait une spéculation frauduleuse sur la fréquence publique attribuée gratuitement par l'Etat. Les sages reprochaient aussi à Numéro 23 de ne pas respecter ses engagements sur la diversité, pourtant à la base du projet de la chaîne, et critiquaient ses programmes, notamment la place de ceux consacrés au tatouage ("Ink Master").

La chaîne avait été sauvée début 2016 par le Conseil d'Etat, qui avait jugé que la "fraude" invoquée par le CSA "n'(était) pas démontrée". Altice est ensuite entrée progressivement, via SFR, au capital de NextRadioTV, une prise de contrôle déjà validée par l'Autorité de la concurrence en juin 2017, avant ce feu vert définitif donné par le CSA.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités