Actualité

Alimentation : entre producteurs et grandes surfaces, "des inégalités à la chaîne"

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 4 heures 17 min

Agriculteurs et producteurs, en France et dans le monde, gagnent toujours moins depuis 20 ans, alors que la grande distribution accumule les bénéfices.
Le système alimentaire mondial revêt des disparités de plus en plus criantes, dénonce ce jeudi l'ONG Oxfam dans une étude internationale. Alors que la grande distribution... Lire la suite

Catégories: Actualités

FR NW SOT PAULINE TRICOT

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 17 min
2018-06-21 15:40 FR NW SOT PAULINE TRICOT
Catégories: Actualités

FR NW GRAB ALEXIA KEFALAS GRECE EUROGROUPE 15H

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 18 min
2018-06-21 15:41 FR NW GRAB ALEXIA KEFALAS GRECE EUROGROUPE 15H
Catégories: Actualités

Saverdun. Gravières : les associations environnementalistes tirent le signal d'alarme

ladepeche.fr - il y a 4 heures 25 min
Les militants du Chabot et du comité écologique ariégeois (CEA) ont remis en préfecture une pétition de 10 268 signatures réclamant un moratoire sur l'enfouissement des déchets du bâtiment et des travaux publics dans les gravières de la zone de Saverdun."En 2007, nous évoquions des dangers. En 2013, nous renouvelions nos alertes sur les pollutions graves qui se profilaient à moyen terme. Aujourd’hui, nous ne parlons plus de craintes mais de...
Catégories: Actualités

Passage à 80 km/h : droite et gauche attaquent, la majorité fait bloc derrière le gouvernement

LCP Assemblée nationale - il y a 4 heures 30 min
Sécurité routièreVincent Descoeur

Les Républicains ont tenté de contourner l'une des mesures les plus contestées du quinquennat, mais la voie s'est révélée sans issue. Jeudi, en séance, la majorité LREM-MoDem a rejeté leur proposition de loi visant à moduler le passage à 80km/h sur certaines routes.

À dix jours de l'entrée en vigueur du décret pris par Édouard Philippe qui entérine le passage de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80km/h sur les routes à double sens sans séparateur central, l'opposition a tenté de faire vivre un débat dont elle s'estimait jusque-là privée. Il faut dire que cette mesure impopulaire, soutenue par à peine un quart des Français, a réveillé la colère des campagnes contre Paris.

Des vies contre la vitesse ?

Les quelques 400.000 km de routes concernés sont considérés comme les plus mortels par l'exécutif qui s'appuie sur les préconisations du comité interministériel de la sécurité routière. Celui-ci estime que 300 à 400 vies seront sauvées chaque année en agissant directement sur la vitesse, facteur présenté comme le plus "accidentogène".

La ministre Jacqueline Gourault a résumé d'une phrase l'état d'esprit des conducteurs sur ces routes :

C'est une loi bien connue de la sécurité routière : le danger commence quand on croit qu'il n'y en a pas.Jacqueline Gourault, le 21 juin 2018

L'objectif du texte défendu par le député de droite, Vincent Descoeur (LR) : confier aux préfets et aux départements le soin d'appliquer (ou non) le passage de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes. Une façon de redonner le pouvoir aux élus locaux qui pourraient décider "au cas par cas", selon la dangerosité des routes. Une façon, in fine, de court-circuiter le décret d'Édouard Philippe.

Vincent Descoeur regrette ce texte qui est, selon lui, en contradiction avec la philosophie d'Emmanuel Macron qui s'est fait le chantre de la mobilité.

"Âne" et "dos d'âne"

Fervent défenseur de la baisse de la limitation de vitesse, Philippe Latombe (MoDem) dénonce l'attitude de ses opposants : "Les mêmes élus qui n'hésitent pas à installer des dos d'âne à l'entrée de leur commune afin de protéger leurs administrés des risques d'accidents sont hostiles à la mesure décidée par le premier ministre ? (...) Je ne peux m'empêcher de penser que cette logique cache des mesures purement électoralistes." Indignation de la droite... qui reçoit, chose singulière, le soutien des trois groupes de gauche, du PS au PCF en passant par LFI.

Hervé Saulignac (PS) moque la limitation de vitesse à tout crin, en poussant la mesure à son paroxysme :

Savez-vous que si l'on passe de 80 à 70, nous gagnerons encore quelques vies (...). Et on peut demander à Vincent Descoeur d'acheter un âne si vous voulez, parce que là au moins le résultat sera meilleur.Hervé Saulignac, 21 juin 2018

Le président du groupe Gauche démocrate et républicaine André Chassaigne (PCF) se montre plus virulent encore. Il affirme que la baisse de la vitesse conduira paradoxalement à plus d'accidents :

Quand vous aurez un véhicule coincé derrière un poids lourd qui sera dans l'impossibilité de monter à 90 km/h, on va multiplier les accidents.André Chassaigne, 21 juin 2018

En appui du gouvernement, le groupe LREM a défendu une motion de rejet, adoptée par 95 voix contre 68. L'examen du texte s'est donc aussitôt arrêté, sans poursuivre l'examen des amendements et le vote sur l'ensemble de la proposition de loi.

Mardi, le Premier ministre avait déjà fermé la porte à tout changement de plan : "Non, nous changerons pas d'avis", avait-il lancé aux députés Les Républicains.

Lire aussi : Droite (et gauche) en croisade contre la limitation de vitesse à 80km/h

Co-auteur(s): Maxence Kagni
Catégories: Actualités

Gironde : une femme décède après un accident de surf

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 4 heures 31 min

Une jeune touriste allemande de 24 ans a perdu la vie après un dramatique accident de surf. La dérive de la planche lui a sectionné l'artère fémorale.
Un peu avant midi, un jeune couple d'Allemands, qui était venu passer quelques jours au camping municipal du Pin Sec à Naujac-sur-Mer, a pris le chemin de la plage. Durant... Lire la suite

Catégories: Actualités

Charlotte Olympia fête ses 10 ans avec des tongs félines signées Havaianas

ladepeche.fr - il y a 4 heures 32 min
Après une collaboration réussie en 2016, les marques Havaianas et Charlotte Olympia se retrouvent cet été pour une édition limitée placée sous le signe des félins. A la clé ? Une paire de tongs célébrant le 10e anniversaire de la maison Charlotte Olympia, fondée en 2008 par la créatrice britannique Charlotte Olympia Dellal.L'été sera chic et décontracté grâce à la nouvelle collaboration Charlotte Olympia x Havaianas, réinterprétant l'un des...
Catégories: Actualités

Les Saoudiennes au volant: un aspect économique, aussi

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 35 min
La fin de l'interdiction de conduire pour les femmes, dimanche en Arabie saoudite, est susceptible d'ouvrir le marché de l'emploi à des millions de Saoudiennes, de quoi renforcer leur rôle économique, selon des analystes. Les Saoudiennes sont fortement sous-représentées sur le marché du travail, avec un taux de chômage de 31%, et leur rôle économique est limité, principalement en raison de leur mobilité restreinte. Elles comptent actuellement pour un peu moins de 23% de la main-d'?uvre nationale, qui compte six millions d'employés, selon l'Autorité générale saoudienne des statistiques. Et elles représentent moins de 10% de la main-d'?uvre totale du royaume si l'on inclut les 10 millions de travailleurs expatriés, selon l'Autorité. Une étude récente de la Chambre de commerce de Jeddah (ouest) a montré que le transport était considéré comme l'un des principaux obstacles empêchant les Saoudiennes d'entrer sur le marché du travail. Selon l'étude, la levée de l'interdiction de conduire contribuera non seulement à augmenter le nombre de femmes actives mais aussi à créer de nouveaux emplois. "Je crois que la décision ne se limite pas à proposer plus de possibilités d'emploi aux femmes", affirme à l'AFP Ihsan Bu-Hulaiga, chef de Joatha Business Development Consultants, basé à Ryad. - 'Réduire le chômage' - "Elle permettra également d'augmenter le taux de participation des femmes à l'économie et réduira le taux de chômage, car la plupart des chômeurs sont des femmes", ajoute-t-il. Le programme de réforme "Vision 2030" du prince héritier Mohammed ben Salmane visant à réduire la dépendance du royaume envers le pétrole entend porter à 30% la part de la main-d'?uvre féminine dans la force générale de travail d'ici 2030. Ce qui requiert de doubler le nombre de femmes actives, qui sont 1,37 million actuellement. Selon Fadhl al-Buainain, consultant financier et bancaire saoudien, la décision réduira en outre le nombre de chauffeurs privés familiaux expatriés, "ce qui aura un impact positif sur les budgets familiaux des Saoudiens en ce qui concerne les salaires des chauffeurs, le logement et l'assurance-maladie". Pour Taghreed Ghazala, propriétaire d'une chaîne de salons de beauté à Dammam et Khobar (est), cette mesure ne peut être que bonne pour les affaires. "J'ai de nombreux chauffeurs que je paie pour transporter mes employées", affirme la femme d'affaires à l'AFP. "Maintenant, je n'en ai plus besoin. On va économiser de l'argent, des efforts et du temps que je peux investir pour développer plus vite mes affaires", explique-t-elle. "Cela va probablement me faire économiser quelque 3.000 riyals (800 dollars par mois) par mois", estime pour sa part Raghda Bakhorji, qui avait recours jusqu'à présent à un chauffeur pour se rendre au travail. L'Arabie saoudite, qui compte 32 millions d'habitants dont 12 millions d'expatriés, dépense plus de 25 milliards de riyals (6,7 milliards USD) en salaires annuels pour quelque 1,38 million de chauffeurs privés étrangers, en plus des dépenses supplémentaires pour leurs permis d'entrée et de séjour, de logement et de soins de santé, selon les chiffres officiels. Permettre aux Saoudiennes de conduire devrait également stimuler les ventes de voitures et renforcer le secteur de l'assurance, selon des analystes. PWC Middle East Consultancy, basée à Dubaï, estime que, d'ici 2020, le nombre de conductrices saoudiennes atteindra trois millions contre 9,5 millions de conducteurs. Les ventes de voitures devraient augmenter de 9% par an jusqu'en 2025, stimulées par le segment des nouvelles clientes, contre une croissance moyenne de 3% ces quatre dernières années, selon PWC. - Embouteillages - Le centre de recherches Capital Economics estime que l'augmentation de la main-d'?uvre féminine stimulera aussi la croissance du PIB du royaume, qui s'est contractée en 2017. Mais l'augmentation du nombre de véhicules entraînera aussi des embouteillages, ce qui ralentira le mouvement et aura un impact négatif sur la productivité, selon M. Buainain. Le développement du travail des femmes a été encouragé avec d'autres mesures. En février, le royaume a permis aux femmes d'ouvrir leur propre entreprise sans l'accord du mari ou d'un parent masculin, dans le but de développer le secteur privé. Le bureau du procureur général a annoncé en mars qu'il commencerait à recruter des femmes pour les enquêtes judiciaires. Le royaume a également ouvert 140 postes pour les femmes dans les aéroports et aux postes frontaliers, une première historique qui, selon le gouvernement, a attiré 107.000 candidates.
Catégories: Actualités

Israël : l'épouse de Benjamin Netanyahou mise en examen pour "fraude"

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 35 min
L'épouse du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, Sara, a été inculpée jeudi de fraude dans le cadre d'une enquête sur des détournements de fonds publics, a annoncé le ministère israélien de la Justice.
Catégories: Actualités

Fête de la musique: 30.000 spectateurs attendus à Nice au concert France 2

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 36 min
Trente-sept artistes se succèdent jeudi soir pour le concert événement de la fête de la musique "Tous à Nice" retransmis en direct par France 2: quatre heures de musique, des surprises et un show qui s'annonce record avec 30.000 spectateurs attendus. La soirée a fait le plein de vedettes, de l'indémodable Sting en stop-over à Nice avec son complice jamaïcain Shaggy aux stars françaises Calogero, Marc Lavoine, Zazie, Pascal Obispo, MC Solaar en passant par un duo de Black M et Youssou N'Dour, ou le rappeur triple platiné Maître Gims qui prendra les clés du plateau pour un mini-concert de cinq titres. Elle fera aussi la part belle à des talents peu habitués du prime time mais fédérant les vues du jeune public sur les plateformes internet, comme les rappeurs Bigflo et Oli. Elle sera diffusée sur TV5 dans 180 pays depuis la place Massena. "Des images qui vont mettre en valeur cette magnifique vitrine qui est la nôtre", a salué le maire Christian Estrosi, se félicitant par avance de "retombées incalculables". Meurtrie par l'attentat du 14 juillet 2016 qui a brièvement fait chuter le tourisme, la ville enregistre une progression de 10% de sa fréquentation par rapport aux années 2014 et 2015. "C'est un magnifique éclairage avant la saison estivale", a-t-il ajouté, fier de la jauge de public qui s'annonce record. "Tous à Toulouse" l'an dernier avait attiré 16.000 personnes et 2,9 millions de téléspectateurs. Par mesure de sécurité, l'accès à la place Massena a été limité aux heureux élus ayant retiré un bracelet-invitation gratuit, et protégé par des herses en béton et panneaux occultants. Selon la production, de nombreux artistes ont réalisé un tour de force pour être là comme le chanteur Eddy de Pretto, programmé à 21h00 à Nice et attendu à l'Olympia à Paris vers minuit. Ou ont formaté leur prestation comme un mini-show spécial Nice. Le Québécois Garou prendra les manettes du spectacle, comme l'an dernier, avec l'ancienne miss et animatrice Laury Thilleman qui a promis, une fois n'est pas coutume, de pousser la chansonnette. "C'est un ensemble d'artistes français confirmés, de jeunes talents en devenir et d'artistes internationaux, le spectre le plus large possible. On s'est donné comme objectif depuis trois ans, avec cette programmation, d'aller chercher les téléspectateurs habituels de France 2, les plus de 50 ans, mais aussi un public beaucoup plus jeune qui consomme la musique sur les plateformes", souligne Philippe Vlamitjana de France 2. Le budget n'a jamais été aussi élevé, a-t-il indiqué sans donner de chiffres. Métamorphosée en femme macho, Chris (Christine and the Queens) signera son retour sur scène, après Nîmes la semaine dernière, avec son nouveau single "Damn, dis-moi".
Catégories: Actualités

XV de France: Fofana, une faim de débutant

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 37 min
Malgré ses 30 ans, Wesley Fofana aborde son retour au sein du XV de France, samedi contre la Nouvelle-Zélande, avec l'envie d'un jeune premier. Parce qu'il en a été éloigné depuis un an et demi, et parce qu'il aurait pu "mourir d'un coup, sur le terrain", touché aux cervicales fin décembre. 23 décembre. Un banal match de Top 14 à Pau, qu'il dispute en entier, mais après lequel "il ne (peut) plus bouger la tête". "Au scanner, tout le monde a pris peur" raconte-t-il à l'AFP. Hernie aux vertèbres cervicales, "placée tellement haute (sur la nuque) que j'aurais pu mourir d'un coup, sur le terrain. Ou dans le meilleur des cas finir handicapé". Une blessure "très rare, qui n'arrive que tous les 10 ans" selon les chirurgiens, pour qui l'opération est "très délicate". Rassuré, Fofana passe sur le billard, après avoir envisagé de mettre un terme à sa carrière: "Je me suis dit +s'il faut même que j'arrête le rugby, j'arrête le rugby+. Car j'ai deux enfants, mine de rien le rugby passe après. Il était hors de question que je continue si ma vie était en jeu." Cette blessure, alors qu'il n'avait retrouvé la compétition que depuis deux mois après neufs mois d'absence en raison d'une rupture d'un tendon d'Achille (janvier 2017), a forcément modifié son rapport à son corps et à son sport. "Je m'entraîne comme un pilier, en chauffant ma nuque", explique le trois-quart centre. - 'Chanceux' - D'une manière générale, "tu as besoin de plus de choses pour faire un bon entraînement à trente ans qu'à vingt, où tu prends le ballon et tu cours". Ce qu'il n'a plus fait avec les Bleus depuis le 26 novembre 2016 et une défaite au Stade de France face aux... All Blacks (19-24). Il les retrouve samedi à Dunedin, après avoir été ménagé lors des deux premiers test-matches en raison d'un début de tendinite au genou droit. Un retour sur la pointe des pieds qui semble parfaitement convenir à ce personnage "assez discret, tranquille". Et sans se "mettre de pression" que pourrait lui valoir son statut de revenant et de cadre supposé du haut de ses 44 sélections. "Mais avec beaucoup d'envie de porter ce maillot et d'essayer de faire avancer les mecs, de prendre un maximum de plaisir", souligne-t-il. "Cela fait très longtemps que je n'ai pas joué, j'ai eu peu de matches pour m'exprimer cette année (14 dont 10 comme titulaire, NDLR), rien que le fait d'être ici est quelque chose de fort", poursuit-il. Le Clermontois se considère comme "un joueur chanceux", d'avoir surmonté l'hernie cervicale et parce qu'il est "sélectionné par Jacques (Brunel), ce qui n'est pas donné à tout le monde". "Je vis le peu qu'il me reste de ma carrière avec beaucoup d'envie et de plaisir", poursuit-il. Il pourrait en prendre encore plus si jamais il décrochait enfin, après six défaites, sa première victoire face à la Nouvelle-Zélande d'une carrière qu'il envisage désormais différemment.
Catégories: Actualités

Des employés de MSF auraient recouru à des prostituées en Afrique

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 4 heures 39 min

Selon la BBC, des logisticiens de Médecins sans frontières en poste au Kenya, au Liberia et en Afrique centrale auraient eu recours à des prostituées.
Des travailleurs humanitaires de Médecins sans frontières (MSF) ont eu recours à de jeunes prostituées durant leurs missions en Afrique ou monnayé des médicaments en échange... Lire la suite

Catégories: Actualités

XV d'Angleterre: Cipriani titulaire pour la première fois depuis 2008

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 42 min
L'Angleterre a effectué quatre changements par rapport au XV qui a perdu face à l'Afrique du Sud (23-12) et offert sa première titularisation depuis dix ans à Danny Cipriani, pour affronter les Springboks, samedi, au Cap. Entré en fin de match lors du deuxième test-match, Cipriani sera cette fois titulaire, une première depuis 2008. Le demi d'ouverture des Wasps, 30 ans, a été préféré à George Ford. Le pilier Joe Marler, le no 8 Nathan Hughes et le troisième ligne aile Chris Robshaw viennent remplacer Mako (rentré en Angleterre pour raisons familiales) et Billy Vunipola (blessure) ainsi que Brad Shields (maladie). De son côté, l'Afrique du Sud a effectué cinq changements, dont le talonneur "retraité" de 37 ans Schalk Brits, qui débutera sur le banc. Brits avait récemment annoncé sa retraite après avoir aidé les Saracens à remporter la Premiership anglaise et était même rentré chez lui pour observer la tournée du XV de la Rose en tant que spectateur avant d'être appelé par le sélectionneur des Springboks. A 37 ans et avec une dizaine de sélections, Brits est venu apporter son expérience après la blessure du titulaire habituel Malcom Marx. Mais il s'installera sur le banc, laissant un autre vétéran Chiliboy Ralepelle débuter, les remplaçants Bongi Mbonambi et Akker van der Merwe étant laissés au repos. L'arrière Warrick Gental, l'ouvreur Elton Jantjies, ainsi que les centres Jesse Kriel et Andre Esterhuizen font leur entrée dans le XV sud-africain, deux semaines après la victoire 42-39 face à ces mêmes Anglais. Compositions des équipes pour le match entre l'Afrique du Sud et l'Angleterre, samedi, au Cap: Afrique du Sud: Gelant - Nkosi, Kriel, Esterhuizen, Dyantyi - Jantjies, De Klerk - P.S. Du Toit, Vermeulen, Kolisi (cap.)- Mostert, Snyman - Malherbe, Ralepelle, Mtawarira Remplaçants: Brits, Kitshoff, T. du Toit, Du Preez, Notshe, Papier, Pollard, Le Roux Angleterre: Daly - May, Slade, Farrell(cap), Brown - Cipriani, Youngs - Curry, Hughes, Robshaw - Itoje, Launchbury - Sinckler, George, Marler Remplaçants: Cowan-Dickie, Hepburn, Williams, Hill, Wilson, Simmonds, Spencer, Solomona
Catégories: Actualités

Angers : les seize enfants d'un "chiffonnier" se disputent un héritage de deux millions d'euros

ladepeche.fr - il y a 4 heures 43 min
Deux millions d’euros, c’est l’héritage que se dispute une fratrie de seize frères et sœurs. Deux d’entre eux ayant été exclus de la succession, ils demandaient la réintégration de cette somme à l’ensemble de la succession rapporte Ouest-France. Celle-ci étant déjà composée d’une maison estimée entre 250 000 et 350 000 € ainsi que 120 000 € sur deux comptes bancaires.De 1988 à 2011, le père avait mis de côté, à raison de 7800 euros par mois,...
Catégories: Actualités

EN DIRECT. France-Pérou à la Coupe du monde 2018 avec le meilleur (et le pire) du web

Le Huffington Post - il y a 4 heures 43 min
EN DIRECT. France-Pérou à la Coupe du monde 2018 avec le meilleur (et le pire) du web
Catégories: Actualités

Libye: les forces de Haftar se lancent à la reconquête du Croissant pétrolier

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 43 min
L'homme fort de l'Est libyen Khalifa Haftar a lancé jeudi une offensive pour reconquérir le Croissant pétrolier, poumon de l'économie situé dans le nord-est du pays, en proie à de nouvelles violences et où ses forces ont déjà pu reprendre deux terminaux pétroliers. "Nos forces armées ont le contrôle total de la région de Ras Lanouf", a indiqué le général Ahmed al-Mesmari, porte-parole de l?Armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée et dirigée par le maréchal Haftar. Il a ajouté plus tard que l'ANL s'était emparée aussi du "terminal d?al-Sedra et pourchassaient l?ennemi à l?ouest" des deux principaux sites par lesquels le pétrole libyen est acheminé vers l'étranger. Une autre source militaire a précisé toutefois à l'AFP que l'ANL ratissait la région et que "des combats étaient toujours en cours", notamment dans le quartier résidentiel de Ras Lanouf, une région qui comprend aussi un aéroport, une raffinerie et un complexe pétrochimique. Dans un enregistrement sonore destiné à ses forces, le maréchal Haftar avait peu auparavant annoncé que l'"heure zéro avait sonné" pour "écraser l'ennemi", accusant sans le nommer le chef militaire Ibrahim Jadhran, dont les forces ont mené une attaque la semaine dernière contre des sites pétroliers, de s'être "allié avec le diable". Le 14 juin, des groupes armés dirigés par Ibrahim Jadhran ont attaqué deux sites pétroliers dans cette région du nord-est libyen, sous contrôle de l'ANL. Depuis, des combats intermittents opposaient les deux camps autour des terminaux de Ras Lanouf et al-Sedra. - "Pertes catastrophiques" - M. Jadhran, dont la tribu d'Al-Magharba est historiquement basée dans la région, commandait les Gardes des installations pétrolières (GIP) chargés de la sécurité du Croissant pétrolier. Il avait réussi à bloquer les exportations de pétrole depuis cette région pendant deux ans avant d'en être chassé en 2016 par l'ANL. Des sources proches de l'ANL ont fait état d'une alliance entre M. Jadhran et les "Brigades de défense de Benghazi", formées de combattants islamistes chassés ces dernières années de la cité de Benghazi (est) par l'ANL. Elles estiment aussi que l'attaque contre les sites pétroliers visait à "alléger la pression sur les terroristes à Derna", ville située plus à l'est où l'ANL mène une offensive pour chasser groupes jihadistes et islamistes armés. Les combats autour des terminaux de Ras Lanouf et al-Sedra ont provoqué des "pertes catastrophiques", selon la Compagnie nationale de pétrole (NOC). Le chef de la NOC, Mustafa Sanallah, a déploré "des milliards de dollars de pertes en raison des violences", soulignant que la production, qui était de plus d'un million de barils par jour a été réduite de 450.000 bj en une semaine. L'offensive lancée jeudi par l'ANL est intervenue quelques heures après une condamnation américaine de l'attaque menée sur les terminaux pétroliers par les forces de M. Jadhran. "Les États-Unis condamnent fermement les récentes attaques menées par les forces dirigées par Ibrahim Jadhran contre les ports pétroliers de Ras Lanuf et Al Sidra". "Nous demandons à tous les acteurs armés (...) de cesser toutes les hostilités et de se retirer immédiatement des installations pétrolières pour éviter davantage de dégâts", a indiqué le département d'Etat dans un bref communiqué. - "Décrédibiliser les adversaires" - La Libye est meurtrie par les luttes d'influence et les violences entre groupes armés rivaux depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. D'un côté, il y a un gouvernement d'union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l'ONU, de l'autre Khalifa Haftar, 75 ans, qui jouit du soutien des autorités parallèles dans l'est du pays. "Haftar historiquement a toujours allié politique et opérations militaires. Il est important de garder à l?esprit que les États étrangers sont très divisés sur la question des élections en Libye promues par le Président Macron", souligne Jalel Harchaoui, spécialiste de la Libye. Fin mai, le président français Emmanuel Macron a réuni les principaux protagonistes de la crise libyenne dont le général Haftar et le chef du GNA, Fayez al-Sarraj, qui ont endossé une déclaration sur l'organisation d'élections législatives et présidentielle le 10 décembre. Dans le camp de Haftar, on accuse des groupes rivaux et des services de renseignements étrangers de vouloir saboter le processus politique et empêcher la tenue d'élections. L'offensive lancée jeudi par l'ANL vise notamment à "décrédibiliser les adversaires politiques du camp Haftar, si ce dernier y parvient", souligne M. Harchoui.
Catégories: Actualités

Séparation des familles de migrants : la Une du Time sur Trump se passe de commentaire

Le Huffington Post - il y a 4 heures 48 min
Séparation des familles de migrants : la Une du Time sur Trump se passe de commentaire
Catégories: Actualités

Mondial-2018: Portugal, le retour du "gagner moche" ?

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 49 min
"C'est peut-être un résultat injuste, mais dans le football, si vous marquez et pas l'autre, vous gagnez": Fernando Santos a l'habitude des critiques sur son Portugal, dominé par le Maroc mercredi malgré sa victoire (1-0). Deux ans plus tôt, il avait ainsi remporté l'Euro-2016... C'est tout le paradoxe du Portugal de Cristiano Ronaldo, une sélection riche en joueurs de talent et très fins techniquement, comme Bernardo Silva (Manchester City) par exemple, et qui pourtant est régulièrement critiquée pour le peu de spectacle proposé. - "Savoir être vilain" - "Jouer, être beau... De temps en temps, il faut savoir être vilain !", plaide auprès de l'AFP l'entraîneur champion de France 2012 avec Montpellier, René Girard. "On est resté un peu sur notre faim, mais moi j'ai regardé le côté agressif, sur le plan défensif, de cette équipe qui, avec Ronaldo mais aussi Bernardo Silva, a quand même un gros potentiel offensif." Moches, ces Portugais ? "Ils jouent efficace, ils ont gagné l'Euro comme ça", rappelle Girard. Car en 2016, les hommes de Fernando Santos avaient gagné le premier trophée majeur de ce pays fan de foot après trois matchs nuls en phase de groupe, contre l'Islande, l'Autriche et la Hongrie. C'était après un succès pénible contre la Croatie en huitièmes de finale (1-0 a.p.), que Santos avait assumé de gagner sans spectacle: "Cela nous importe peu que ce soit spectaculaire ou pas. Certaines fois vous jouez de manière peu spectaculaire et vous gagnez, d'autre fois, vous jouez de manière très spectaculaire et vous perdez". - Santos pas satisfait - Après le match contre le Maroc mercredi, Santos a certes renvoyé dans leurs cordes des journalistes affirmant que la victoire portugaise n'était pas méritée, mais il s'est aussi montré très critique quant à la prestation de ses troupes. "Nous avons de très bons joueurs mais nous avons manqué d'intensité. Nous avons des joueurs qui ont la qualité technique et la rapidité, nous avons bien débuté mais ensuite cela a été plus compliqué, a relevé le coach de 63 ans. Il y a eu beaucoup de passes ratées, une dynamique lente après le premier quart d'heure. Notre équipe est forte, mais nous devons progresser, nous devons faire mieux que ça pour avoir davantage de possession par exemple." "Il peut ne pas être complètement satisfait, mais justement il va pouvoir corriger le tir", observe pour sa part l'ancien coach du Paris SG, Guy Lacombe. "L'avantage c'est que les joueurs en sont conscients, comme en sont conscients les Français par exemple, et cela permet à l'entraîneur de pouvoir pointer du doigt ce qui va, ne va pas... Le Portugal peut faire bien mieux que ce qu'on a vu, même si je les ai trouvés très bon défensivement", a insisté Lacombe. - Régime d'exception pour CR7 - "On sait qu'il faut faire beaucoup mieux, qu'il faut jouer mieux, et essayer de garder plus le ballon, a concédé Bernardo Silva après la rencontre. Mais à la fin on a gagné le match, on est contents". Les Portugais acceptent d'autant plus de souffrir dans le jeu qu'ils savent qu'ils peuvent compter sur l'atout maître Cristiano Ronaldo, quatre buts en deux matchs dans ce Mondial. "L'action de l'entraîneur va être d'amener tous les joueurs à accepter qu'un joueur soit un peu en retrait sur certaines actions, ou traité un peu différemment, comme l'est Ronaldo, observe encore Guy Lacombe auprès de l'AFP. Et ils l'acceptent d'autant plus que le joueur est efficace". Efficace, un peu comme le "gagner moche" en 2016.
Catégories: Actualités

La France, élève médiocre sur la transparence financière

Deux ans après le scandale des « Panama Papers », la France tarde à mettre en place un arsenal cohérent avec ses ambitions.
Catégories: Actualités

Château Giscours, grand cru classé du Médoc sévèrement condamné pour fraude

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 4 heures 52 min

Ce cru classé de Margaux avait ajouté des quantités importantes de sucre, sans autorisation, pour augmenter la teneur en alcool des vins.
Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné le Château Giscours, 3e grand cru classé du Médoc et son directeur Alexander Van Beek a des peines. Le premier en sa qualité de personne... Lire la suite

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités