Actualité

Arques. Le nouveau bureau des Amis du patrimoine arquois

ladepeche.fr - il y a 6 heures 13 min
L'APA tenait son assemblée générale salle Gilbert Raynaud. Claude Caro souhaitait la bienvenue aux membres de l'association, le secrétaire Joel Forcellini et le trésorier Michel Taudou faisaient à tour de rôle le bilan de l'exercice écoulé. L'assemblée élisait ensuite un nouveau bureau qui se présente comme suit : Présidente Annie Blanchy, vice président Claude Caro, secrétaire Maurice Coquin, secrétaire adjoint Joel Forcellini, trésorier...
Catégories: Actualités

La Scam plaide pour une suppression totale de la pub dans l'audiovisuel public

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 13 min

La société d'auteur Scam publie lundi seize propositions pour la réforme de l'audiovisuel public en cours de préparation, et plaide notamment pour la suppression totale de la publicité sur les chaînes de France Télévisions.

"Nous sommes la première organisation professionnelle à publier un +vrai+ document", se félicite Hervé Rony, directeur général de la Scam (Société civile des auteurs multimédia), qui a envoyé ces propositions au Président, au gouvernement et à des parlementaires.

Sans la suppression de la pub, qui influe nécessairement sur la programmation, "la question des missions et d'une politique de l'offre ne sera jamais réglée complètement", estime la Scam. Elle propose une suppression progressive qui serait compensée sur plusieurs années, notamment par une augmentation de la redevance (à 150 euros) payée par tous les foyers fiscaux.

"Le rapport à l'audience de France Télévisions n'est pas très éloigné de celui de TF1", déplore Hervé Rony, qui estime que "les programmes du groupe public ne se se distinguent pas assez de ceux des chaînes privées", citant comme exemple à suivre les antennes de Radio France.

Parmi les propositions, une clarification de l'offre éditoriale où France 2 serait une chaîne "multithématique et non plus généraliste", c'est-à-dire qu'"au lieu de chercher des programmes qui plaisent à toute la famille, construire une grille avec des thématiques où chacun trouve son compte", explique Hervé Rony, donnant comme exemple de thématiques l'information, le divertissement, le documentaire, le sport et la fiction.

La Scam préconise un changement de gouvernance, avec des patrons de l'audiovisuel public nommés par leur conseil d'administration et un rôle plus important donné au CA qui fixerait les grandes orientations stratégiques.

La composition des CA serait repensée en intégrant un tiers de personnalités issues du monde de la création (producteurs, auteurs...).

"Aucun président de France télé n'a vu son mandat renouvelé, c'est bien la preuve qu'il y a un problème", souligne le directeur de la Scam, qui n'est pas favorable à la mise en place d'une holding commune, l'une des pistes envisagées par le gouvernement.

"Laissons s'opérer des synergies, et si elles fonctionnent on pourra à ce moment-là envisager une holding commune", estime-t-il.

Il regrette par ailleurs le "manque de concertation" d'un processus qu'il juge "très flou" sur cette réforme dont le calendrier vient d'être assoupli, avec des premières propositions repoussées à juin (contre fin mars initialement). Le texte doit être prêt pour fin 2018.

Catégories: Actualités

Pénicaud: "On a besoin des syndicats"

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 13 min

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a assuré lundi que le gouvernement avait "besoin des syndicats", saluant en Jean-Claude Mailly qui quitte la tête de FO "un grand leader syndical".

"C'est un grand leader syndical, et il a marqué le champ social en France, à la tête de FO, depuis 14 ans", a déclaré Mme Pénicaud, interrogée sur Europe 1.

"Je n'ai pas toujours été d'accord avec lui", mais "Laurent Berger à la tête de la CFDT, Jean-Claude Mailly, ce sont des organisations réformistes exigeantes", a-t-elle ajouté.

"Pour moi, le syndicalisme, c'est ça aussi (...) Il représente les salariés, et on a besoin des syndicats", a-t-elle souligné.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, avait reproché dimanche au président Emmanuel Macron son "arrogance" et de "vouloir se passer des organisations syndicales".

Pascal Pavageau, qui doit succéder à Jean-Claude Mailly lors du congrès de FO cette semaine à Lille, "vient plutôt du secteur public, qu'il connaît très bien", a souligné Mme Pénicaud. "Il va prendre ses marques, on attend un peu de voir les positions qu'il va prendre".

Catégories: Actualités

Pénicaud: "On a besoin des syndicats"

LCP Assemblée nationale - il y a 6 heures 16 min

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a assuré lundi que le gouvernement avait "besoin des syndicats", saluant en Jean-Claude Mailly qui quitte la tête de FO "un grand leader syndical".

"C'est un grand leader syndical, et il a marqué le champ social en France, à la tête de FO, depuis 14 ans", a déclaré Mme Pénicaud, interrogée sur Europe 1.

"Je n'ai pas toujours été d'accord avec lui", mais "Laurent Berger à la tête de la CFDT, Jean-Claude Mailly, ce sont des organisations réformistes exigeantes", a-t-elle ajouté.

"Pour moi, le syndicalisme, c'est ça aussi (...) Il représente les salariés, et on a besoin  des syndicats", a-t-elle souligné.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, avait reproché dimanche au président Emmanuel Macron son "arrogance" et de "vouloir se passer des organisations syndicales".

Pascal Pavageau, qui doit succéder à Jean-Claude Mailly lors du congrès de FO cette semaine à Lille, "vient plutôt du secteur public, qu'il connaît très bien", a souligné Mme Pénicaud. "Il va prendre ses marques, on attend un peu de voir les positions qu'il va prendre".

Catégories: Actualités

Shania Twain dit qu'elle aurait voté pour Trump, puis s'excuse

Le Huffington Post - il y a 6 heures 17 min
Shania Twain dit qu'elle aurait voté pour Trump, puis s'excuse
Catégories: Actualités

La Bourse de Paris ouvre en recul de 0,15% à 5.404,72 points

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 17 min

La Bourse de Paris a ouvert en petite baisse lundi matin (-0,15%), dans le sillage du recul de Wall Street vendredi, pour une séance qui devrait être dominée par la macroéconomie, avec la publication d'indicateurs d'activité en zone euro.

A 09H00, l'indice CAC 40 perdait 8,11 points à 5.404,72 points. Vendredi, il avait fini sur une progression de 0,39% à 5.412,83 points, au plus haut depuis début février.

Catégories: Actualités

Tennis: Gasquet de retour dans le top 30, Pouille chute de trois places

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 26 min

Richard Gasquet, nouveau 29e joueur mondial, retrouve lundi le top 30 du classement ATP après son quart de finale à Monte-Carlo alors que Lucas Pouille, qui a déçu au pied du Rocher, a chuté de trois rangs (14e).

Cela faisait depuis mi-octobre que le Biterrois, qui a gagné à Monte-Carlo son 500e match sur le circuit, ne figurait plus parmi les trente meilleurs joueurs de la planète.

Il sera en lice cette semaine au tournoi de Budapest, où il pourrait croiser en demi-finale son compatriote Lucas Pouille, tenant du titre et N.1 français.

Le Nordiste a reculé au 14e rang mondial, après sa défaite d'entrée contre Mischa Zverev à Monte-Carlo.

Vainqueur pour la onzième fois à Monte-Carlo, Nadal a confirmé son statut de N.1 mondial, à l'aube d'une saison de terre battue qu'il aborde en grand favori, et sans son dauphin suisse Roger Federer, qui a fait l'impasse sur l'ocre.

L'Allemand Alexander Zverev complète le podium, à la troisième marche où il a délogé le Croate Marin Cilic.

Finaliste malheureux contre l'Espagnol, le Japonais Kei Nishikori se console avec un bond de 14 places qui l'installe au 22e rang.

Classement ATP au 23 avril:

1. Rafael Nadal (ESP) 8770 pts

2. Roger Federer (SUI) 8670

3. Alexander Zverev (GER) 5195 (+1)

4. Marin Cilic (CRO) 4985 (-1)

5. Grigor Dimitrov (BUL) 4950

6. Juan Martin Del Potro (ARG) 4470

7. Dominic Thiem (AUT) 3755

8. Kevin Anderson (RSA) 3390

9. John Isner (USA) 3125

10. David Goffin (BEL) 2930

11. Pablo Carreño (ESP) 2305 (+1)

12. Novak Djokovic (SRB) 2220 (+1)

13. Sam Querrey (USA) 2220 (+1)

14. Lucas Pouille (FRA) 2200 (-3)

15. Roberto Bautista (ESP) 2175 (+1)

16. Jack Sock (USA) 2155 (+1)

17. Diego Schwartzman (ARG) 2130 (-2)

18. Tomas Berdych (CZE) 2060

19. Hyeon Chung (KOR) 1897

20. Fabio Fognini (ITA) 1840

21. Milos Raonic (CAN) 1835 (+1)

22. Kei Nishikori (JPN) 1835 (+14)

...

25. Stan Wawrinka (SUI) 1695 (-4)

...

27. Adrian Mannarino (FRA) 1585 (-1)

29. Richard Gasquet (FRA) 1430 (+5)

34. Andy Murray (GBR) 1360 (-5)

39. Jo-Wilfried Tsonga (FRA) 1290 (-4)

41. Gaël Monfils (FRA) 1175 (+1)

47. Benoît Paire (FRA) 1020 (+1)

58. Julien Benneteau (FRA) 901 (-1)

70. Gilles Simon (FRA) 780 (-1)

73. Pierre-Hugues Herbert (FRA) 734 (+9)

85. Jérémy Chardy (FRA) 675 (-1)

Catégories: Actualités

Menaces au Mont-Saint-Michel : un suspect interpellé

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 28 min

Un homme soupçonné d'avoir proféré des menaces à l'encontre des forces de l'ordre au Mont-Saint-Michel a été interpellé à Caen dimanche soir. .
Quelques heures après l'évacuation du Mont-Saint-Michel, ce week-end, un homme a été interpellé à Caen, rapporte Europe 1.  Dimanche, vers 7h45, un guide touristique avait... Lire la suite

Catégories: Actualités

Gironde : un industriel belge pour sauver l'usine Ford ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 29 min

Les salariés s'inquiètent du silence de l'Etat et de Ford sur les négociations avec des repreneurs potentiels. Un nom se dégage, alors que ce samedi une journée de soutien était organisée.
Après être restée longtemps réservée sur l’avenir du site girondin, la Ford Motor Company a annoncé fin février qu’elle renonçait à... Lire la suite

Catégories: Actualités

Après Girondins de Bordeaux - PSG : "On a montré des choses" dit Poyet

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 32 min

Les Girondins regrettaient de ne pas avoir concrétisé leurs occasions hier soir.
Gustavo Poyet (entraîneur bordelais) : « Pas de regrets mais je suis désolé pour les joueurs, ils ont fait un gros match. Beaucoup de choses sont positives mais à la fin on a perdu le match, on a manqué de qualité dans le dernier tir. Quand tu... Lire la suite

Catégories: Actualités

Grèves: les acteurs du tourisme inquiets pour leur saison d'été

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 33 min

Après un mois de grèves à la SNCF et à Air France, les acteurs du tourisme français constatent un fléchissement de leur activité en avril, notamment en province, mais s'inquiètent surtout des répercussions sur la saison estivale.

"Un coup d'arrêt à la bonne dynamique du début d'année dans l'hôtellerie": c'est la première analyse du cabinet d'études et de conseil MKG.

Alors que les trois premiers mois de 2018 avaient montré une hausse de plus de deux points du taux d'occupation moyen par rapport à un an auparavant, "un ralentissement est clairement observé sur la première quinzaine d'avril", a relevé le cabinet dans un communiqué.

Depuis le début du mois, "les hôteliers français enregistrent de nombreuses annulations ou des reports liés aux différents épisodes de grève", note-t-il. Les plus fortes baisses de fréquentation correspondent aux jours de grève, avec une tendance "plus marquée en province".

MKG estime que "le mois d'avril devrait se terminer avec une fréquentation en net recul en province. En revanche, l'hôtellerie francilienne devrait afficher une fréquentation en progression par rapport à l'an dernier, mais en recul par rapport à l'excellent début d'année 2018".

- Fort recul sur la façade Atlantique -

Les nouveaux arrêts de travail prévus lundi et mardi chez Air France et la SNCF ne seront pas les derniers. Les cheminots ont ainsi programmé des épisodes de grève jusqu'à fin juin, et le mouvement pourrait même être prolongé en juillet et août, selon Le Parisien.

"Paris s'en sort mais la province souffre, et plus particulièrement la façade atlantique qui enregistre une baisse d'activité de l'ordre de 25%" sur un an, observe Didier Chenet, président du groupement patronal de l'hôtellerie-restauration GNI.

A plus long terme, il s'inquiète des réservations de séjours pour juin, un mois traditionnellement très important dans le secteur. "Elles sont déjà en retrait par rapport à la même date l'an dernier, jusqu'à -15% pour certains, en province et à Paris", déplore-t-il.

Laurent Duc, président de la branche hôtellerie de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), évoque pour sa part une "perte d'activité (qui) atteint 10% à 20% selon les régions" et s'inquiète d'un "statu quo dans les réservations" pour mai et juin.

Le secteur de la restauration souffre lui aussi. "On enregistre des baisses jusqu'à 50% les jours de grève dans certains établissements parisiens, du fait du télétravail, et des journées plus courtes qui font sauter le restaurant à midi", note le GNI.

Un constat partagé par Stéphane Rosiers, gérant du restaurant éponyme à Biarritz (Pyrénées- Atlantiques). "L'activité est beaucoup moins bonne que l'an dernier à la même date, on a enregistré des annulations en raison des grèves", raconte-t-il à l'AFP, craignant également "des répercussions sur la saison estivale".

- Risque de reports sur d'autres pays -

A Vannes, dans le sud de la Bretagne, Dominique Lecomte constate que les ponts du 1er et du 8 mai "ne sont pas remplis" dans son hôtel de 12 chambres Le Bretagne, situé près de la gare SNCF.

"L'an dernier, c'était le cas à cette époque", regrette-t-il auprès de l'AFP. "Et nous avons déjà eu des annulations pour cet été, c'est le cas d'une Japonaise qui vient de m'annuler ses deux nuits".

Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme, évoque "un risque que cette consommation touristique potentielle profite à d'autres pays".

"Les enquêtes d'intention montrent que les Français veulent partir, qu'ils ont envie de soleil pour les vacances d'été. L'offre aérienne est conséquente et pas seulement sur les aéroports parisiens, elle existe aussi en province", prévient-il.

René-Marc Chikli, président du syndicat des tour-opérateurs (Seto), craint, lui, que ces grèves ne découragent carrément les Français de partir en voyage, avec des "répercussions sur tous les acteurs". Car "nous n'avons jamais eu de grèves combinées SNCF et Air France", relève-t-il.

Certains tirent néanmoins leur épingle du jeu: le géant hôtelier AccorHotels, fort de 1.578 hôtels en France, assure "ne pas voir de répercussion à ce stade sur l'activité", tant pour les taux d'occupation que pour les réservations.

Catégories: Actualités

74 % des Français sont prêts à changer de banque si leur conseiller est incompétent

ladepeche.fr - il y a 6 heures 33 min
Près de 3 clients sur 4 seraient prêts à changer de banque s'ils jugent leur conseiller incompétent, selon une étude réalisée par Panorabanques, un comparateur en ligne de tarifs bancaires. Toutefois, les relations semblent au beau fixe puisque 66 % des interrogés jugent leur conseiller compétent,  62 % digne de confiance et 58 % réactif, d'après l'étude. Seul bémol : 21 % lui reprochent un manque de transparence. Près des trois quarts des...
Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : les occupants de la ZAD ont jusqu’à minuit pour déposer leurs dossiers

Les zadistes doivent remplir des formulaires individuels comportant leur nom et les grandes lignes de leur projet, un préalable à l’éventuelle signature par l’Etat de baux précaires.
Catégories: Actualités

Vidéo. Max, vieux chien de 17 ans, sourd et mal-voyant, sauve une fillette de 3 ans

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 35 min

La police a rendu hommage à ce très vieux chien héroïque, qui a protégé et secouru une fillette de 3 ans perdue dans le bush australien. .
Max, très vieux chien de 17 ans, est sourd et voit très mal, d'un seul œil qui plus est. Mais cela ne l'a pas empêché de se comporter comme un héros ce week-end, puisqu'il a protégé... Lire la suite

Catégories: Actualités

Arménie : le principal opposant interpellé, la contestation se poursuit

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 36 min
Le chef de la contestation en Arménie, le député Nikol Pachinian, a été interpellé dimanche, alors que les manifestations se poursuivent contre l'ancien président Serge Sarkissian élu Premier ministre avec des pouvoirs renforcés.
Catégories: Actualités

La Bourse de Paris attendue à l'équilibre avant des indicateurs européens

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 39 min

La Bourse de Paris devrait ouvrir à l'équilibre lundi en attendant la publication d'indicateurs d'activité en Europe.

Le contrat à terme sur le CAC 40 était quasi stable (+0,03%) une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Vendredi, l'indice avait fini sur une progression de 0,39% à 5.412,83 points, au plus haut depuis début février.

De son côté, Wall Street a terminé dans le rouge, secouée par l'accès de faiblesse du secteur de la technologie et une certaine fébrilité face à la montée des taux d'intérêt sur le marché de la dette.

"Les résultats d'entreprises pourraient encore permettre de servir de moteur au marché en ce début de semaine mais la macroéconomie va de nouveau revenir sur le devant de la scène à la faveur de la publication des indices PMI des deux côtés de l'Atlantique", ont souligné dans une note les analystes de Saxo Banque.

"Les publications françaises et allemandes à partir de 09H00 permettront d'avoir plus d'indications sur la trajectoire de la croissance", ont-il ajouté.

Ces données pourraient "bien alimenter le débat sur l'activité économique dans les deux plus grandes économies européennes", a abondé Michael Hewson, de CMC Markets.

Également à l'agenda, les reventes de logements aux États-Unis, dont la publication est attendue dans l'après-midi.

Le marché gardera par ailleurs un oeil sur les prix du pétrole "qui, pour l'instant, ne montre aucun signe d'un pic à court terme", a ajouté Michael Hewson.

Le reste de la semaine devrait être plus nourri, avec la saison des résultats. Sont notamment attendues les publications de TF1, Air Liquide, Saint-Gobain, Orange ou encore Total.

Côté macroéconomie, le marché sera attentif à de nombreux indicateurs de confiance pour le mois d'avril ou encore à une réunion jeudi de la Banque centrale européenne (BCE).

VALEURS A SUIVRE

Maurel et Prom: la compagnie pétrolière française a publié lundi un chiffre d'affaires en hausse de 15% au premier trimestre, grâce à la progression des cours du brut.

Bourbon: en difficulté financière, le groupe français, fournisseur de services maritimes pour l'industrie pétrolière, espère parvenir à un accord général avec ses créanciers "avant la fin de l'année", a-t-il indiqué vendredi à l'occasion de son assemblée générale ordinaire.

Catégories: Actualités

JO-2020: le CIO estime que Pyeongchang "a placé la barre plus haut" pour Tokyo

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 41 min

Le succès des Jeux d'hiver de Pyeongchang "a placé la barre plus haut" pour Tokyo qui organise les prochaines olympiades d'été en 2020, a averti lundi le Comité international olympique (CIO).

Le président de la commission de coordination des Jeux, John Coates, a rendu hommage aux "très, très réussis" jeux sud-coréens, à l'ouverture de deux jours de rencontres avec les organisateurs des JO d'été de Tokyo.

"Cela place la barre plus haut pour vous", a-t-il estimé, soulignant la "fantastique réussite sportive" de Pyeongchang et "des moments historiques", alors que les deux Corées avaient défilé ensemble lors de la cérémonie d'ouverture.

A un peu plus de deux ans des jeux japonais, M. Coates a appelé les organisateurs à se préparer à affronter questions et critiques.

Selon le magazine spécialisé "Inside the games", une dizaine de représentants de différentes fédérations ont soulevé des inquiétudes sur la préparation des Jeux, lors d'une réunion à Bangkok.

"Vous devez vous préparer à répondre à ce genre de questions. Si ce n'est pas le cas, cela peut affecter la confiance des participants dans votre capacité à accueillir les Jeux", a insisté le responsable du CIO.

Après des débuts chaotiques, l'équipe de Tokyo-2020 s'est employée ces derniers mois à faire taire les inquiétudes.

"Tout se déroule très bien et je peux dire clairement que la plupart des sites de compétition sont sur les rails et que tous seront prêts à temps", a récemment déclaré à la presse le directeur général du comité d'organisation, Toshiro Muto.

"La réduction du budget est notre première priorité", a assuré lundi le président du comité Yoshiro Mori.

En décembre déjà, les organisateurs avaient annoncé une réduction de 1,4 milliard de dollars du budget, ramenant la facture totale à 1.350 milliards de yens (10,2 milliards d'euros au cours actuel).

Catégories: Actualités

Alban. Marche départementale et repas d'amitié pour les aînés

ladepeche.fr - il y a 6 heures 46 min
Les aînés passent à table ! «Il ne faut pas perdre les bonnes habitudes» considère Gérard Calvi, toujours en verve autour d'une assiette garnie et de petites poêlées à point. Il ne devrait pas être trop en retard le jour des agapes, car le club Générations Mouvement d'Alban – Les Aînés Ruraux organise pour ses membres un repas amical de printemps, à la Salle Rachel Biau le vendredi 4 mai prochain à 12 heures. L'après-midi récréatif sera...
Catégories: Actualités

Cambon. L'école reviendra au rythme de 4 jours par semaine

ladepeche.fr - il y a 6 heures 47 min
Le conseil d'école de Cambon réuni le 8 février a voté à 59 % pour le retour à 4 jours. Les représentants des parents d'élèves avaient réalisé un sondage auprès des familles qui ont répondu majoritairement pour le retour à 4 jours. Les enseignants de l'élémentaire restent plus favorables à la semaine de 4,5 jours qui pour eux permet de meilleurs apprentissages. Les enseignants de l'école maternelle s'accordent à dire que la semaine de 4,5...
Catégories: Actualités

Mali: tirs d'obus vers des camps de l'armée et l'ONU à Tombouctou, pas de victime

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 48 min

Des "terroristes" ont tiré dimanche des obus vers des camps de l'armée malienne et de l'ONU (Minusma) à Tombouctou (nord-ouest) sans faire de victime, a appris l'AFP de sources de sécurité maliennes et onusienne.

"Des obus ont été tirés par les terroristes vers le camp de l'armée malienne à Tombouctou sans dégâts visibles", a affirmé à l'AFP une source militaire malienne.

L'information a été confirmée par une source policière. "Ce sont des tirs indirects venant de la direction de la localité de Goundam (près de Tombouctou) et qui n'ont pas causé de dégâts", a-t-elle dit.

Ce sont au total quatre obus qui ont été tirés, a indiqué à l'AFP une source de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) à Tombouctou.

"Au moins deux des obus ont été lancés dans les environs de la Minusma à Tombouctou sans faire de victime", a précisé une source de la Minusma dans cette ville.

Cette nouvelle attaque survient après celle menée le 14 avril à Tombouctou contre le camp de la force française Barkhane et de la Minusma.

Cette attaque a coûté la vie à un Casque bleu burkinabè, et a blessé sept soldats de l'ONU, sept militaires français et deux civils maliens.

Elle a été revendiquée vendredi par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, formé en 2017, et dirigé par le chef islamiste touareg malien Iyad Ag Ghaly.

Par ailleurs, le groupe Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS) a revendiqué dimanche "la mort de l'officier Youssouf Ag Noch dit Ahallachoch du Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia, pro-Bamako) le 15 avril 2018 à Gossi" (région de Tombouctou) dans un communiqué.

La mairie et les services de sécurité de Gossi avaient le 15 avril annoncé l'assassinat de ce combattant du Gatia par deux hommes armés à moto.

L'EIGS, basé à la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, est dirigé par Adnane Abou Walid Sahraoui, un transfuge d?Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Présents sur la frontière entre le Mali et le Niger, le GATIA et le MSA (Mouvement pour le salut de l'Azawad, issu de l'ex-rébellion) participent à des opérations de sécurisation aux côtés de la force française Barkhane et de l'armée malienne.

Les tirs d'obus dimanche à Tombouctou surviennent au lendemain de l'annonce par l'armée malienne qu'elle a "neutralisé" vendredi 15 "terroristes" dans le centre du Mali. Un soldat a été tué et deux blessés dans cette opération.

Le nord du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda.

Ces groupes en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en janvier 2013 d'une intervention militaire française.

Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes, française et internationales, régulièrement visées par des attaques meurtrières, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix, censé isoler définitivement les jihadistes, dont l'application accumule les retards.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités