Actualité

Pamiers. Les «femmes d'action» à l'honneur

ladepeche.fr - il y a 6 heures 12 min
Elles portent le combat de la parité à bras-le-corps et comptent bien le faire savoir. Vendredi 15 juin, une quarantaine de femmes et élus ariégeois, hommes et femmes, se sont rencontrés au conseil départemental dans le cadre de «Femmes d'action» au Pays de Pyrène, organisé par l'Observatoire régional de la parité d'Occitanie. Le but : présenter des Ariégeoises qui exercent leurs responsabilités avec succès et les mettre en relation grâce à...
Catégories: Actualités

Pamiers. Un «drive» pour les plus démunis

ladepeche.fr - il y a 6 heures 14 min
Dans la zone de Pic à Pamiers, l'épicerie sociale et solidaire gérée par l'association Hérisson Bellor a récemment lancé un système de «drive», des livraisons de courses encadrées par l'Iscra, qui s'adressent à des publics défavorisés. Il est 13 heures, les portières du camion de livraison claquent et le moteur démarre. Thierry et Jessica, deux salariés en insertion à l'association Iscra, s'apprêtent à partir en tournée comme chaque jour du...
Catégories: Actualités

Golf: Koepka résiste au retour de Fleetwood et s'offre un doublé historique à l'US Open

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 14 min

L'Américain Brooks Koepka a résisté au retour tonitruant du Britannique Tommy Fleetwood pour s'offrir un doublé historique à l'US Open, deuxième levée du Grand Chelem, à l'issue du 4e tour disputé dimanche à Shinnecock Hills (New York).

Membre du quatuor de tête en début de journée, aux côtés de ses compatriotes Dustin Johnson, Tony Finau et Daniel Berger, Brooks Koepka a rendu une carte de 68 (-2) et termine le tournoi avec un score de 281 (+1).

"Je manque de mots", a réagi à chaud Koepka, qui est devenu le premier golfeur à conserver son titre à l'US Open depuis l'Américain Curtis Strange en 1988-1989.

"On s'est battus cette semaine pour revenir d'un score de 7 au-dessus du par et faire ce qu'on a fait. C'était vraiment spécial," a décrit le numéro 9 mondial, qui a manqué près de quatre mois de compétition en début d'année à cause d'une déchirure partielle du tendon du poignet.

"Je n'ai pas encore bien digéré. Je n'aurais jamais imaginé gagner deux années de suite. Ça fait du bien de tenir ça à nouveau," a poursuivi Koepka en soulevant le trophée, un an après sa victoire à Erin Hills dans le Wisconsin.

Après avoir réussi trois birdies sur les cinq premiers trous, Koepka a ensuite géré la pression, compensant ses deux bogeys sur la deuxième moitié de parcours par deux birdies aux trous 10 et 16.

Koepka, 28 ans, a été le seul à contenir la remontée fulgurante de Fleetwood, qui a égalé le record lors d'un tour à l'US Open en rendant une carte de 63 (-7) avec huit birdies pour un seul bogey.

Le Britannique, 12e mondial, a échoué à seulement un coup de Koepka avec un score de 282 (+ 2).

"Au final, je suis à un coup de la victoire alors que j'étais vraiment très loin en début de journée," a résumé Fleetwood, qui pointait à neuf coups au dessus du par à l'issue du 3e tour.

"C'est facile de regarder en arrière et se dire que je suis seulement à un coup, mais il y a plein de choses positives et tellement d'enseignements à tirer," a-t-il estimé.

Dustin Johnson, numéro un mondial, qui avait fait la couse en tête depuis le début du tournoi et comptait quatre coups d'avance à mi-tournoi, a dû se contenter de la troisième place en rendant une carte finale de 70 pour un score de 283 (+3).

Patrick Reed, vainqueur du Masters en avril, a terminé au pied du podium avec une carte de 68 (-2) et un score de 284 (+4).

Pour son premier US Open, le Français Matthieu Pavon, issu des qualifications, a terminé à la 25e place en finissant le dernier tour dans le par (70) pour un score final de 292.

Catégories: Actualités

Toulouse. La médaille d'or de la Ville de Toulouse pour Just Fontaine

ladepeche.fr - il y a 6 heures 18 min
Ce lundi 18 juin, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, remettra la médaille d'or de la Ville de Toulouse à Just Fontaine. Le 18 juin est une date symbolique pour le légendaire footballeur toulousain, Just Fontaine. Depuis cette date, il y a 60 ans, il détient le record de buts marqués lors d'une seule phase de finale de Coupe du Monde (13 buts en Suède). Un anniversaire qui coïncide avec les débuts de la Coupe du Monde de football 2 018 en...
Catégories: Actualités

Immigration aux Etats-Unis: la polémique enfle, Melania Trump appelle à un accord

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 20 min

Les élus démocrates ont fustigé la "diabolique" séparation des enfants de leurs parents sans papiers, au coeur d'une vive polémique aux Etats-Unis qui a conduit la Première dame américaine Melania Trump à plaider en faveur d'un accord rapide au Congrès.

Dans une rare incursion sur la scène politique, Mme Trump a dit "détester voir des enfants séparés de leur famille et espère que les deux camps du Congrès pourront enfin tomber d'accord pour faire aboutir une réforme réussie de l'immigration", a affirmé à CNN la directrice de la communication de la Première dame, Stephanie Grisham.

"Elle pense que nous devons être un pays qui respecte toutes les lois mais aussi un pays qui gouverne avec coeur", a-t-elle ajouté.

L'administration américaine a révélé vendredi que sa nouvelle politique de tolérance zéro à la frontière avec le Mexique avait conduit depuis mi-avril 2.000 enfants à être séparés de leurs parents, arrêtés pour être entrés illégalement aux Etats-Unis.

Face au tollé, le président Trump a accusé les démocrates d'être responsables de cette situation et a réclamé, pour y mettre fin, une vaste réforme sur l'immigration qui patine depuis des mois au Congrès.

"Les démocrates peuvent apporter une solution à la séparation forcée des familles à la frontière en travaillant avec les républicains à une nouvelle loi, pour une fois", a-t-il encore tweeté samedi.

La Maison Blanche revendique ouvertement cette politique, sans en nier l'aspect dérangeant.

"Personne n'aime voir des bébés arrachés des mains de leur mère", a dit dimanche une proche conseillère de Donald Trump, Kellyanne Conway, sur la chaîne NBC.

L'opposition démocrate s'est révoltée contre ce qu'elle estime être une manipulation et une politique qui provoque le malaise jusque dans les rangs républicains.

"Ils appellent cela +tolérance zéro+ mais un meilleur nom est +humanité zéro+ et il n'y a absolument aucune logique pour cette politique", a déclaré le sénateur Jeff Merkley (Oregon), à la tête d'un groupe d'élus démocrates qui a visité la frontière.

"Il est totalement inacceptable (...) de blesser des enfants et de les traumatiser afin d'envoyer un message politique à des adultes d'outre-mer", a-t-il ajouté.

Après avoir visité un supermarché transformé pour l'occasion en centre d'accueil pour 1.500 enfants de migrants, M. Merkley a affirmé que "blesser des enfants pour s'en servir de levier législatif est inacceptable". "C'est diabolique", a-t-il martelé.

- "Outil de négociation" -

Même ton chez l'ex-président démocrate Bill Clinton qui a tweeté: "Ces enfants ne doivent pas être utilisés comme un outil de négociation".

L'élue Sheila Jackson-Lee a accusé le président Trump de mentir lorsqu'il affirme qu'il ne fait que suivre à la lettre les lois en vigueur.

"Le président ne dit pas la vérité. Il n'y a pas de loi, il n'y a pas de politique qui permet d'arracher des enfants à leurs familles", a-t-elle affirmé.

"Je vous assure que nous allons nous battre jusqu'au bout pour mettre un terme à ce programme hideux qui malmène des enfants et représente un énorme abus à l'encontre des enfants", a-t-elle poursuivi.

L'ex-Première dame Laura Bush a, elle, ouvertement critiqué l'approche républicaine. "J'habite un Etat frontalier. Je comprends le besoin de renforcer et protéger nos frontières internationales, mais cette politique de la tolérance zéro est cruelle. Et ça me brise le coeur", a écrit Mme Bush, qui vit au Texas, dans un éditorial publié par le Washington Post.

Le rythme des séparations s'est nettement accéléré depuis début mai, lorsque le ministre de la Justice Jeff Sessions a annoncé que tous les migrants passant illégalement la frontière seraient arrêtés, qu'ils soient accompagnés de mineurs ou pas. Or les enfants ne peuvent être envoyés dans la prison où sont détenus leurs proches, ce qui conduit aux séparations.

Divisés, les républicains semblent finalement prêts à présenter la semaine prochaine deux propositions de loi: l'une satisfaisant leur aile dure et l'autre tentant de réconcilier modérés et conservateurs mais incluant les demandes de Donald Trump, notamment une enveloppe de 25 milliards de dollars pour construire un mur à la frontière mexicaine.

Ce texte comprendra un amendement s'assurant "que les mineurs accompagnés appréhendés à la frontière ne soient pas séparés de leurs parents", selon une source républicaine.

Catégories: Actualités

Toulouse. Frédéric Rose quitte la Préfecture de Toulouse

ladepeche.fr - il y a 6 heures 22 min
Ce vendredi 15 juin, les salons de la Préfecture de Toulouse bourdonnaient de sympathisants pour le départ de Frédéric Rose, directeur du cabinet de Toulouse. Le préfet, Pascal Mailhos, a tenu un discours très élogieux à Frédéric Rose dont la promotion n'est qu'une esquisse d'une carrière florissante. «C'est une très belle carrière et une très belle sortie pour un directeur de cabinet de préfet de région, je pense qu'il n'y en a pas eu d'aussi...
Catégories: Actualités

Une camionnette renverse des piétons aux Pays-Bas : un mort et trois blessés graves

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 24 min

Les faits se sont produits près d'un festival de musique à quelques kilomètres de la frontière allemande. .
Une camionnette a renversé quatre piétons dans la nuit de dimanche à lundi à proximité du festival Pinkpop aux Pays-Bas, faisant un mort et trois blessés graves, a fait savoir la police néerlandaise. L'incident a... Lire la suite

Catégories: Actualités

Mondial-2018: la Belgique veut marquer les esprits

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 25 min

"Pour un petit pays, on se débrouille pas mal...", la boutade de Dries Mertens prête à sourire mais personne n'est dupe. Motivés comme jamais et en pleine confiance, les Belges veulent marquer de leur empreinte le Mondial-2018, dès lundi (17h00) contre le bizuth Panama.

"On est parmi les favoris cette fois", a rapidement ajouté l'attaquant de Naples, reprenant un discours assumé par une sélection qui ne compte pas cacher ses ambitions.

Stoppés en quart de finale par l'Argentine sur la plus petite de marges (1-0) il y a quatre ans et encore par le pays de Galles (3-1) à l'Euro-2016, les Diables Rouges voient plus loin.

"Arriver en quarts, c'est pas mal mais on est venus ici pour gagner le championnat. On veut essayer d'aller en demies et d'aller en finale", martèle Adnan Januzaj. "On sent que l'équipe est beaucoup plus forte qu'en 2014, ça se sent dans le groupe", juge encore l'ailier de la Real Sociedad.

Un confiance et une assurance construites au fil des deux années passées avec le nouveau sélectionneur espagnol Roberto Martinez, qui n'a perdu qu'un seul match depuis qu'il est en poste: le premier, contre l'Espagne (0-2).

La suite ? 19 matches, 14 victoires, 5 nuls et une qualification acquise avec une très grande aisance, avec 9 succès pour un seul partage des points.

- Autour de Hazard -

Leur campagne de préparation a laissé entrevoir une montée en puissance intéressante non seulement dans les résultats mais, surtout, dans la manière avec un nul laborieux 0-0 contre le Portugal sans Cristiano Ronaldo, une victoire 3-0 contre l'Égypte sans Mohamed Salah et un 4-1 très convainquant contre le Costa Rica.

Emmenée par un Eden Hazard, dont le rôle de meneur offensif est désormais bien intégré, l'équipe est organisée pour favoriser ses courses folles et ses intuitions fulgurantes, quitte à faire reculer par exemple un Kevin De Bruyne.

Il symbolise une génération dorée qui doit atteindre sa plénitude en Russie, malgré l'absence du capitaine Vincent Kompany, maintenu dans le groupe des 23 dimanche en dépit d'une blessure.

"Nous avons de grands joueurs très talentueux, un groupe qui se connaît bien, des joueurs en forme et nous sommes en confiance. Nous avons des chances d'aller loin", a résumé le gardien Thibaut Courtois.

Le calendrier du premier tour est également favorable pour des Belges qui débutent par un adversaire plus qu'abordable, le Panama, avant la Tunisie (23 juin) et un choc contre l'Angleterre (28 juin).

"J'en ai parlé avec des coéquipiers qui jouent en Suisse qui ont joué contre eux en préparation (victoire 6-0 des Helvètes en mars) et ils m'ont dit que ça allait peut-être être facile", révèle l'attaquant Michy Batshuayi.

- "Pas les sous-estimer" -

"Mais on ne sait jamais, parce que la préparation et la Coupe du monde, c'est autre chose. On sait qu'ils ont moins de qualité que nous mais on ne va pas les sous-estimer", s'empresse d'ajouter l'attaquant de Dortmund.

Les Diables devront aussi tenir compte des conditions de jeu à Sotchi, avec 26° et 68% d'humidité annoncés lundi en fin d'après-midi, au moment du match.

"Quand on est descendu de l'avion, on l'a tout de suite senti", glisse Mertens. "On a vu avec le match de l'équipe de France que ce n'est pas toujours facile" de jouer dans la chaleur.

Ni d'ailleurs face à une équipe très défensive qui dressera un mur face aux attaquants belges.

"On ne peut pas se laisser frustrer, ni espérer gagner rapidement. Je ne m'attends pas à ce que le match soit décidé après 60 ou 70 minutes", a prévenu Roberto Martinez. "Si on s'attend à ce que les noms les plus glamours ou populaires gagnent facilement les matches, cela ne va pas se produire."

Catégories: Actualités

Entretien avec le directeur de la sécurité publique : «Face à la délinquance, notre remise en cause est quotidienne»

ladepeche.fr - il y a 6 heures 26 min
331 dossiers traités en quatre jours, 180 dossiers terminés, 35 personnes présentées à parquet, 32 kg de cannabis saisis, 5 000 € confisqués… Passer une semaine au cœur de la sûreté départementale de la Haute-Garonne change le regard parfois critique que l'on porte sur le travail de la police. Dans ce service où rien ne s'arrête, jamais, on touche du doigt les difficultés des missions, les lourdeurs imposées par le code de procédure pénale et...
Catégories: Actualités

Inondations : les Landes toujours en vigilance orange

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 27 min

Le département des Landes (40) reste placé en vigilance orange en raison d'une crue de l'Adour. .
Le temps sera plus lumineux lundi, surtout l'après-midi, après une matinée nuageuse, tandis que le département des Landes reste en vigilance orange pour une crue de l'Adour, selon Météo France. L'alerte est valable jusqu'à... Lire la suite

Catégories: Actualités

Melania Trump demande que les enfants migrants ne soient plus séparés de leurs parents

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 29 min
Melania Trump plaide pour que les enfants ne soient plus séparés de leurs parents sans papiers à la frontière mexicaine, et appelle à un accord bipartisan au Congrès. Ces séparations sont systématiquement appliquées depuis début mai.
Catégories: Actualités

Passages à niveau dangereux : les grands chantiers

ladepeche.fr - il y a 6 heures 29 min
Quelques mois après le drame de Millas, SNCF Réseau continue d'alerte sur les dangers des passages à niveau. Deux passages sensibles de Haute-Garonne vont être supprimés. Le point sur les travaux. Postés récemment au passage à niveau de la route de Seysses à Toulouse, qui croise la ligne SNCF Toulouse-Auch, des agents de police et de la SNCF ont constaté que plusieurs automobilistes franchissaient le passage à niveau au moment de l'abaissement...
Catégories: Actualités

Mondial-2018: Kane et l'Angleterre ont tout à prouver

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 30 min

La charge est lourde: à seulement 24 ans, le capitaine Harry Kane va porter tous les espoirs d'une Angleterre encore peu assurée et souvent catastrophique dans les grands rendez-vous, lundi (20h00 françaises) contre la Tunisie lors de la première journée du groupe G du Mondial-2018.

Point positif, il n'a pas à penser au mercato. Il aurait de quoi être convoité: impérial en club avec 41 buts toutes compétitions confondues, l'attaquant a réalisé sa meilleure saison avec Tottenham et terminé deuxième meilleur buteur de Premier League (30 buts derrière Salah, 32). Sur l'année 2017, il a même marqué plus (56 buts) que Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Des statistiques qui ont poussé les Spurs à casser leur tirelire pour prolonger le Londonien jusqu'en 2024, coupant l'herbe sous le pied de grosses écuries comme le Real Madrid.

Débarrassé des tracasseries sur son avenir, Kane peut se concentrer sur le rendez-vous de Volgograd et tenter de sortir de l'ornière une sélection qui enchaîne les naufrages avec autant de régularité que la reine change de chapeaux.

"J'espère qu'en Russie nous pourrons jouer avec une liberté que d'autres équipes anglaises n'ont pas eue, veut croire Kane. Tout ce que nous voulons, c'est faire la fierté du pays. Nous avons besoin que la nation revienne à nos côtés après la déception de l'Euro."

- Plus d'intentions -

Entre la non-qualification pour l'Euro-2008, l'élimination dès les huitièmes de l'Euro-2016 par la modeste Islande, zéro victoire lors du Mondial-2014 et le règne fugace de Sam Allardyce (67 jours), parti sur fond de scandale en 2016, l'Angleterre a en effet besoin de se racheter.

Mais, derrière les chiffres impressionnants de Kane, sa capacité à exister dans les grands tournois, tout comme sa sélection, reste à démontrer.

"Hurrykane" n'avait en effet pas franchement brillé lors de l'Euro en France... revenant bredouille.

Sauf que cette fois, ce sera sans doute plus facile, même si des incertitudes planent encore sur le niveau réel de cette équipe rajeunie à marche forcée.

Si elle s'est qualifiée haut la main dans un groupe où la Slovaquie a fait figure de principal adversaire, l'équipe de Gareth Southgate a ennuyé Wembley dans les grandes largeurs.

Depuis le billet pour la Russie en poche, le sélectionneur a changé beaucoup de choses, passant notamment à une défense à trois et réclamant plus d'intentions offensives.

Calquant son pressing haut sur les grands entraîneurs de Premier League comme Pep Guardiola, Mauricio Pochettino ou Jürgen Klopp, Southgate peut compter sur une ossature qui a connu beaucoup de succès avec Manchester City, Liverpool ou Tottenham.

- "Un bon bilan" -

"Nous avons ce calibre de joueurs dans notre équipe: très excitants, très rapides, sans peur, jeunes, donc je pense que nous avons de quoi passer à la vitesse supérieure", estime le "vieux" Fabian Delph (28 ans). "La Premier League est probablement le meilleur championnat du monde et pour beaucoup de nos joueurs, les performances cette saison ont été phénoménales", souligne-t-il.

Parmi les raisons d'espérer, il y a l'étendue de la délégation des Spurs. Kane aura ainsi de nombreux coéquipiers de club à ses côtés, dont ceux qui lui fournissent les bons ballons de manière régulière: Dele Alli et les latéraux Danny Rose et Kieran Trippier.

"Harry est en forme en ce moment", apprécie Trippier. "Du moment que vous mettez les centres dans la bonne zone, on sait qu'il va être capable de les mettre dedans."

"Le fait d'entrer dans le tournoi sur une série de dix matchs sans défaite a créé une dynamique, continue l'arrière droit. C'est un bon bilan. Mais, c'est ici que ça compte. (...) Tant que nous croyons en nous-mêmes, c'est le plus important."

En tout cas, Southgate leur fait aussi confiance. Reste à savoir s'il croit en Kane et sa bande de jeunes pour réussir en Russie ou pour triompher à Wembley lors de l'Euro-2020.

Catégories: Actualités

A Belgrade, embarquer dans une "Yugo" pour remonter le temps

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 31 min

"Rejoins-nous, camarade!": à Belgrade, les touristes peuvent embarquer dans une "Yugo" d'autrefois pour visiter un pays disparu et replonger dans une époque révolue à bord de cette voiture "vintage" emblème de l'ex-Yougoslavie.

Destination branchée, Belgrade a accueilli en 2017 un million de visiteurs, dont 835.000 étrangers, selon les chiffres officiels.

La capitale de la Serbie est aussi un paradis pour les amoureux de vieilles voitures, grandes américaines comme les Chrysler ou les Ford mais aussi guimbardes "Made in Yugoslavia", qui sillonnent encore par milliers les routes des Balkans.

Jadis produites dans l'immense usine Zastava de Kragujevac (centre), il y avait la petite "Fica", la Zastava 101, et la "Yugo", laquelle a même eu droit aux honneurs de Hollywood, apparaissant dans une scène de la saga Die Hard, où l'acteur Bruce Willis incarne un policier aux méthodes musclées.

Comme lui, les touristes peuvent embarquer dans ces voitures aussi rustiques qu'emblématiques de la Yougoslavie de Tito, qui étaient bon marché, accessibles aux travailleurs de l'Etat communiste et exportées à l'époque dans 74 pays, comme l'Inde, l'Egypte mais aussi les Etats-Unis.

En lieu et place de courses poursuites sur les autoroutes de New York, le tour-opérateur Yugotour propose, moyennant 45 euros, un périple de trois heures pour découvrir "l'ascension et la chute d'une nation".

- Un hôtel et des micros -

"C'est quelque chose de semblable à un tour de Berlin en Trabant", la voiture symbole de l'ex-RDA communiste, explique une des dirigeantes de Yugotour, Jovana Stojilkovic, née en 1992 alors que les guerres des Balkans commençaient.

"J'ai aimé découvrir l'histoire de la Yougoslavie de cette manière", dit le Danois Dennis Bertelsen, 38 ans, venu passer un week-end prolongé à Belgrade.

Il est ainsi passé par l'hôtel Jugoslavija, ouvert en 1969 au bord du Danube, qui fut le palace le plus luxueux de la capitale, là où logèrent les présidents américains Richard Nixon et Jimmy Carter ou encore la Reine Elisabeth II.

A en croire la légende urbaine, ses murs étaient truffés de micros. L'hôtel, aujourd'hui en grande partie inoccupé, avait été ciblé en 1999 par les frappes de l'Otan, menées pour forcer Slobodan Milosevic, alors président de la Yougoslavie, à retirer ses troupes du Kosovo.

Etudiant polonais de 25 ans, Dominik Wojciechowski travaille sur un projet de photographies artistiques sur la "Yougo nostalgie", un sentiment présent dans tous les pays issus de l'explosion de la Yougoslavie dans les années 1990 --même si c'est dans une bien moindre mesure en Croatie--, l'époque de la Yougoslavie étant vue comme une rare période de paix et de relative prospérité.

"Ce qui m'intéresse, c'est la commercialisation de la nostalgie de l'ex-Etat, les efforts des jeunes pour préserver la mémoire de la Yougoslavie", alors que parmi les générations plus âgées, "beaucoup souhaitent même un retour à cette époque", dit-il.

- Fief du brutalisme -

Il se dit impressionné par les deux tours de 30 étages qui accueillent les visiteurs occidentaux sur l'autoroute, les "Portes ouest", exemples de l'architecture brutaliste chère aux années 50-70 avec ses constructions imposantes en béton, dont Belgrade est un fief.

"Quand on lève les yeux pour observer d'en-bas ces bâtiments, on se rend compte du caractère grandiose et puissant de la Yougoslavie", dit-il.

Au sommet, avait été installé un restaurant panoramique rotatif. Les convives pouvaient en théorie manger en regardant la ville sur 380 degrés... sauf qu'"il n'a jamais vraiment tourné", relève Yugotour.

La plupart des touristes savent très peu de choses sur ce que furent la Yougoslavie, ses 22 millions d'habitants et son leader incontesté, de 1945 à sa mort en 1980, Josip Broz Tito. Ils se souviennent surtout des guerres qui ont sonné le glas de cette fédération de républiques --Bosnie, Croatie, Macédoine, Montenegro, Serbie et Slovénie-- au prix de 130.000 morts.

Le tour s'achève au Musée de la Yougoslavie et à la maison des Fleurs où se trouve le mausolée de Tito.

Jovana Stojiljkovic n'a jamais connu cette Yougoslavie. "J'ai entendu des histoires de mes parents, de leurs amis et de ma famille. Elles me font dire qu'ils ont eu du bon temps", dit-elle.

Un "bon temps" symbolisé par les deux "Fica" dont elle est la fière propriétaire: "C'est important de les préserver et de montrer au monde ce qu'elles signifiaient pour nous."

Catégories: Actualités

Toulouse. Comment ils s'y sont préparés

ladepeche.fr - il y a 6 heures 32 min
I l est 14 heures, une masse d'adolescents se presse à l'entrée de la médiathèque José Cabanis, dans le quartier Marengo à Toulouse. Une affluence inhabituelle cet après-midi. Et pour cause : c'était la dernière ligne droite des révisions du bac. Sur toutes les tables : on tapote sur sa calculette, on feuillette ses annales et on discute du jour J, dans une ambiance feutrée. Assis au 2e étage, Alice Bardy, Noémie Pello et Hugo Miquel sortent...
Catégories: Actualités

Le bac nouvelle formule, c'est pour 2021

ladepeche.fr - il y a 6 heures 32 min
Le bac tel qu'on le connaît vit ces dernières années. Il sera étrennée par les élèves actuellement en classe de Troisième. Ainsi, à partir de la session 2021, l'organisation des épreuves des bacs général et technologique et du lycée plus globalement sera entièrement revue, comme l'a annoncé le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, en février. Des examens simplifiés Le nombre d'épreuves finales sera resserré, pour passer d'une dizaine...
Catégories: Actualités

Lutte contre la fraude et sécurisation des copies

ladepeche.fr - il y a 6 heures 32 min
Comme chaque année, le ministère de l'Éducation nationale va prendre des mesures pour sécuriser les épreuves, à la fois au niveau de la fraude que pourraient commettre certains candidats, mais aussi pour éviter toute fuite de sujets en amont des épreuves. «Tous les candidats sont informés des consignes à respecter et des sanctions encourues en cas de fraude ou de tentative de fraude, grâce à une notice d'information affichée à la porte de...
Catégories: Actualités

Aux Pays-Bas, une camionnette renverse des piétons, un mort et trois blessés graves

Le Huffington Post - il y a 6 heures 33 min
Aux Pays-Bas, une camionnette renverse des piétons, un mort et trois blessés graves
Catégories: Actualités

Le cricket en Suède en plein boom grâce aux migrants

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 33 min

Battes en bois et balles rouges à la conquête des gazons de Suède: le cricket connaît une explosion dans le pays scandinave grâce aux migrants afghans et pakistanais qui y trouvent une façon de se raccrocher à leurs racines.

Encore marginal il y a dix ans au pays du hockey sur glace, le cricket a vu ses clubs se multiplier et ses bancs se garnir de manière spectaculaire ces dernières années.

"Il y a trois-quatre ans, nous ne comptions que treize clubs en Suède, pour environ 600-700 joueurs", explique Tariq Zuwak, président de la Fédération suédoise de cricket.

Depuis, le nombre de clubs a quadruplé (ils sont 65) et il y a désormais trois fois plus de joueurs. La fédération, forte de quatre divisions, en compte ainsi 2.000, dont la moitié a acquis la citoyenneté suédoise, tandis que l'autre moitié est encore en attente. Une poignée de licenciés sont nés en Suède.

Ce développement très rapide est "principalement dû au contexte mondial", indique M. Zuwak. La Suède a enregistré environ 400.000 demandes d'asile depuis 2012, une sur huit émanant d'Afghans. Cela représente une demande pour 25 habitants, un record en Europe, avec un pic de 162.000 demandes en 2015.

Face à l'afflux de demandeurs d'asile amateurs de cricket, la fédération suédoise a créé de nouvelles équipes et embauché deux personnes supplémentaires, dont l'une s'occupe de l'intégration des nouveaux arrivants.

- Devenir "plus fort" -

Casquette vissée sur la tête, le visage marqué par l'effort d'un match à peine achevé, Saeed Ahmed, 18 ans, est l'un d'eux.

Arrivé d'Afghanistan en 2015, le jeune homme a commencé très tôt le cricket dans son pays natal. Une fois en Suède à l'issue d'un périple dangereux et éreintant, s'inscrire dans un club lui a semblé une évidence. Il entend maintenant devenir "plus fort" encore.

Par une chaude journée de printemps en plein coeur de Stockholm, Saeed se démène pendant trente minutes de jeu sous les yeux de son coach David Williman, qui entraîne l'équipe des moins de 19 ans.

"C'était dur", concède le joueur originaire de Jalalabad, dans la province du Nangarhar (est) qui abrite une forte présence de combattants talibans et du groupe Etat islamique.

Et pour cause: l'Afghan vient d'affronter l'un des clubs les plus prestigieux au monde, le Marylebone Cricket Club (MCC) de Londres, "gardien des lois du cricket", un sport pratiqué par des millions de personnes notamment dans les anciennes colonies britanniques en Asie.

Face au "Real Madrid du Cricket", comme on s'amuse à l'appeler sur le bord du terrain, la défaite est sans appel, mais la joie certaine.

- Côtoyer l'élite -

La vie en club est une manière pour ces demandeurs d'asile de s'aérer l'esprit et d'oublier un moment l'angoisse qui les étreint quand vient l'examen de leur dossier.

"Leur famille manque aux plus jeunes et ils s'inquiètent pour leur demande d'asile. Quand ils jouent au cricket, ils ne pensent à rien d'autre que s'amuser", estime Tariq Zuwak.

C'est aussi une façon d'éviter la rupture brutale avec leurs origines: "Ici, je me suis fait des amis qui viennent aussi d'Afghanistan", explique Saeed, qui évolue au club d'Huddinge, dans la banlieue stockholmoise.

Le jeune homme espère maintenant franchir une nouvelle étape et prendre part aux qualifications pour la Coupe du monde des moins de 19 ans, disputées en Angleterre en juillet et août.

Ses aînés de l'équipe nationale, entraînés par l'ancien international pakistanais Mohammad Wasim, joueront eux pour la deuxième fois de leur histoire les qualifications à l'ICC World T20 cet été (version plus courte et plus spectaculaire que le cricket traditionnel) - en espérant côtoyer l'élite mondiale en Australie en 2020.

Catégories: Actualités

Bac 2018 : premières épreuves aujourd'hui

ladepeche.fr - il y a 6 heures 34 min
Un nombre record de candidats et la plus jeune postulante de l'histoire récente de cet examen : le baccalauréat 2018, qui démarre lundi, se distingue déjà. Autres particularités de cette édition, sa concomitance avec le Mondial de foot et la grève à la SNCF. Ce lundi commence l'examen du baccalauréat, avec la redoutée mais incontournable épreuve de philosophie. Les 753 148 lycéens et candidats libres qui vont franchir les portes des 4 635...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités