France 24 - L'info en continu

S'abonner à flux France 24 - L'info en continu France 24 - L'info en continu
Mis à jour : il y a 5 min 2 sec

Auto: le jeune français Thomas Laurent s'engage en LMP1 avec Rebellion

mar, 01/16/2018 - 11:26

Le pilote français Thomas Laurent, âgé de 19 ans, a indiqué mardi qu'il allait rejoindre en 2018 l'équipe suisse Rebellion Racing pour prendre part au Championnat du monde d'endurance (WEC) dans la catégorie-reine (LMP1), celle des plus gros prototypes.

Champion du monde de karting (KZ2) en 2015, vainqueur de "Road to Le Mans" en 2016, le Vendéen est passé tout près d'une victoire historique aux 24 Heures du Mans 2017, échouant seulement un tour derrière la Porsche N.2 avec une LMP2 de l'équipe chinoise Jackie Chan DC Racing.

Avec ses équipiers Ho-Pin Tung et Oliver Jarvis, il a également terminé deuxième du championnat LMP2 la saison passée derrière Rebellion.

Thomas Laurent a participé à des tests probants avec Toyota au volant d'une LMP1 à l'issue de la course finale à Bahreïn mi-novembre mais s'est finalement mis d'accord avec l'équipe suisse.

Rebellion Racing était engagé dans la catégorie LMP2 en 2017, mais le départ de Porsche qui laisse Toyota sans rival en LMP1 hybride a provoqué l'arrivée de nouveaux concurrents privés non-hybrides dans la catégorie reine unifiée pour la "super saison" de transition du WEC conçue par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) en accord avec la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Celle-ci, qui débutera en mai 2018 et s'achèvera en juin 2019, comprendra notamment deux éditions des 24 Heures du Mans à un an d'intervalle.

Catégories: Actualités

NBA: Golden State encore trop fort pour Cleveland

mar, 01/16/2018 - 11:22

LeBron James et ses Cavaliers étaient déterminés à mettre un terme à une série de trois défaites consécutives, mais rien n'y a fait: avec un Kevin Durant des grands soirs aux commandes, Golden State s'est imposé sur le parquet de son grand rival Cleveland 118-108, mardi dans le choc de la NBA.

Pour la deuxième fois en deux matches, après celui de Noël, la franchise californienne a dominé sa rivale des trois dernières finales NBA et ainsi conforté son statut de meilleure équipe cette saison avec 36 victoires pour 9 défaites.

Sous l'impulsion de Durant (32 points, 7 passes et 4 rebonds), les champions en titre ont surmonté le début en fanfare des Cavaliers qui avaient pris 7 longueurs d'avance peu avant la fin du premier quart-temps et qui menaient encore 64-57 à la mi-temps.

Mais c'est à la reprise que Durant et Stephen Curry (23 pts, 8 passes, 4 rebonds) ont réussi à ajuster la mire: les Warriors ont pris le dessus 36-27 dans le 3e quart-temps pour mener 93-91 à l'entame de l'ultime quart-temps.

Et alors que Cleveland fatiguait, les Warriors enfonçaient le clou avec notamment Draymond Green (11 pts au total) dont le panier donnait l'avantage 105-95 à Golden State, Nick Young pour le 113-99 et l'inévitable Durant à 3 points pour le 116-104.

Pour le coach de Golden State Steve Kerr, c'est la défense qui a fait la différence en seconde période, ses joueurs parvenant à contenir LeBron James à 32 points, Isaiah Thomas à 19 et Kevin Love à 17.

- 'Un peu énervé ' -

"J'étais un peu énervé à la mi-temps parce que nous ne marquions personne en défense, nous ne jouions pas avec suffisamment d'intensité", a commenté Kerr.

"Nous affrontions une équipe que nous avons jouée en finale NBA ces trois dernières années et nous aurions dû imprimer plus d'intensité dès le début du match", a-t-il souligné.

"Heureusement, nous nous sommes mis en marche après la mi-temps. Nous les avons beaucoup plus gênés sur les tirs en seconde période", s'est félicité Kerr.

Cette montée en puissance n'a donc pas fait les affaires de Cleveland qui a enregistré une 8e défaite sur ses 10 derniers matches et qui, avec son bilan désormais de 26 victoires pour 17 défaites, voit sa 3e place de la conférence Est menacée par Miami (25 v-18 d). Le Heat s'est incliné à Chicago (119-111).

Alors que le leader à l'Est Boston (34 v-10 d) ne jouait pas, son dauphin Toronto (29 v-13 d) s'est incliné à Philadelphie (117-111) lors d'un match engagé à la fin duquel Ben Simmons, pour les Sixers, et Kyle Lowry, pour les Raptors, ont été exclus.

A Atlanta, les Hawks (14es à l'Est, 12 v-31 d) ont obtenu une belle victoire (102-99) contre San Antonio (4e à l'Ouest, 29 v-16 d). LaMarcus Aldridge a bien inscrit 25 points pour les Spurs, mais Dennis Schroder a fait mieux avec 26 points pour les Hawks.

La remontée de la soirée est à mettre au crédit d'Oklahoma face à Sacramento: mené de 15 points, le Thunder s'est finalement imposé 95-88 grâce notamment à Russell Westbrook qui a manqué de justesse un nouveau triple double (19 points, 16 rebonds et 9 passes). OKC (24 v-20 d) est 5e de la conférence Ouest.

Catégories: Actualités

Chine: 30 jours de quarantaine pour le cheval offert par Macron

mar, 01/16/2018 - 11:17

Le cheval de la Garde républicaine offert par le président français Emmanuel Macron au président chinois Xi Jinping est actuellement en quarantaine à Pékin, a rapporté mardi la presse officielle, qui a publié des images de l'animal dans son box.

"Vésuve de Brekka", un hongre bai brun de 8 ans, est arrivé en Chine par avion spécial le 4 janvier, quelques jours avant la première visite du président français.

Après une inspection, il a été placé pour 30 jours dans une écurie de quarantaine conformément à la réglementation en vigueur, a déclaré Wang Xiaojie, un responsable des services d'inspection et de quarantaine de Pékin.

"Avant son arrivée, nous avons désinfecté trois fois les lieux et préparé ce dont il avait besoin, notamment du fourrage et des médicaments", a-t-il déclaré au quotidien China Daily. "Deux vétérinaires et trois éleveurs ont pris bien soin de lui et il est en parfaite santé" a assuré M. Wang.

Le cheval étant en quarantaine, Emmanuel Macron n'avait pu remettre à Xi Jinping qu'une photo de l'animal lors de leur première rencontre à Pékin le 8 janvier. Vésuve de Brekka doit rejoindre l'écurie nationale à l'issue de sa quarantaine.

Catégories: Actualités

Patinage: le Japonais Hanyu reprend l'entraînement en vue des JO

mar, 01/16/2018 - 11:12

Le champion olympique de patinage artistique Yuzuru Hanyu, qui s'est blessé à une cheville en novembre, a repris l'entraînement sur la glace la semaine dernière un mois avant le début des Jeux de Pyeongchang, a annoncé mardi un dirigeant de sa Fédération.

"C'est quelqu'un qui a un haut niveau de concentration, j'espère qu'il pourra retrouver la forme à temps", a commenté devant les journalistes Yoshiko Kobayashi, dirigeant de la fédération japonaise.

Grand favori pour être le premier patineur à conserver son titre olympique depuis l'Américain Dick Button en 1952, Hanyu, 23 ans, s'est blessé le 9 novembre en chutant alors qu'il tentait d'exécuter un quadruple lutz la veille du trophée NHK.

En se tordant la cheville droite, le patineur avait endommagé sérieusement des ligaments et l'inquiétude commençait à gagner son camp au fur et à mesure que le temps passait sans qu'il puisse reprendre l'entraînement.

Si la blessure a contraint Hanyu à déclarer forfait courant décembre pour ses championnats nationaux, qualificatifs pour les JO-2018, sa fédération avait assuré qu'elle pouvait retenir son champion en raison de ses états de service passés.

Catégories: Actualités

Chine: 30 jours de quarantaine pour le cheval de Macron

mar, 01/16/2018 - 11:06

Le cheval de la Garde républicaine offert par le président français Emmanuel Macron au président chinois Xi Jinping est actuellement en quarantaine à Pékin, a rapporté mardi la presse officielle, qui a publié des images de l'animal dans son box.

"Vésuve de Brekka", un hongre bai brun de 8 ans, est arrivé en Chine par avion spécial le 4 janvier, quelques jours avant la première visite du président français.

Après une inspection, il a été placé pour 30 jours dans une écurie de quarantaine conformément à la réglementation en vigueur, a déclaré Wang Xiaojie, un responsable des services d'inspection et de quarantaine de Pékin.

"Avant son arrivée, nous avons désinfecté trois fois les lieux et préparé ce dont il avait besoin, notamment du fourrage et des médicaments", a-t-il déclaré au quotidien China Daily. "Deux vétérinaires et trois éleveurs ont pris bien soin de lui et il est en parfaite santé" a assuré M. Wang.

Le cheval étant en quarantaine, Emmanuel Macron n'avait pu remettre à Xi Jinping qu'une photo de l'animal lors de leur première rencontre à Pékin le 8 janvier. Vésuve de Brekka doit rejoindre l'écurie nationale à l'issue de sa quarantaine.

Catégories: Actualités

Open d'Australie: démarrage en douceur pour Roger Federer

mar, 01/16/2018 - 11:06

Roger Federer, N.2 mondial, a fait un démarrage en douceur à l'Open d'Australie où il a battu en trois sets le Slovène Aljaz Bedene 6-3, 6-4, 6-3, mardi à Melbourne.

Le Suisse, tenant du titre, n'a passé qu'1 heure et 40 minutes sur la Rod Laver Arena pour se débarrasser du 51e mondial.

Au prochain tour, il affrontera l'Allemand Jan-Lennard Struff (55e).

Catégories: Actualités

Incident aérien avec le Qatar: les Émirats vont déposer une plainte

mar, 01/16/2018 - 11:06

Les Émirats arabes unis vont déposer plainte devant l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), a déclaré mardi un haut responsable émirati, Abou Dhabi affirmant que des avions de chasse qataris se sont approchés lundi à environ trois kilomètres de deux avions de ligne émiratis.

Émirats arabes unis et Qatar, les "frères ennemis" du Golfe, sont à couteaux tirés depuis la rupture de leurs relations diplomatiques en juin 2017.

"Aujourd'hui, nous déposerons notre plainte devant l'Organisation de l'aviation civile internationale pour ces deux incidents sérieux, avec les preuves que nous avons rassemblées, et demanderons l'intervention du conseil (de l'OACI) pour empêcher le Qatar de répéter l'acte", a déclaré à l'AFP Saif al-Suwaidi qui dirige l'Autorité de l'aviation civile émiratie.

Les Émirats ont déclaré que des avions de chasse qataris avaient "intercepté" lundi deux avions de ligne émiratis qui se dirigeaient vers le royaume voisin de Bahreïn, suscitant un démenti du Qatar.

Selon M. Suwaidi, les avions de chasse qataris se sont approchés à chaque fois à environ trois kilomètres des avions émiratis qui effectuaient des vols réguliers vers Manama.

Les autorités émiraties examinent maintenant la possibilité de changer l'itinéraire des vols vers Bahreïn pour éviter l'espace aérien qatari.

"Nous étudions maintenant (un changement d'itinéraire) qui est très loin du Qatar", a dit M. Suwaidi, précisant cependant que "cela prendra un certain temps parce qu'on doit d'abord tomber d'accord avec Bahreïn".

Avant les incidents de lundi, le Qatar avait accusé des avions militaires émiratis d'avoir violé son espace aérien, le 21 décembre 2017 puis le 3 janvier, et annoncé avoir déposé plainte auprès des Nations unies.

Le 5 juin 2017, les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusé de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran, grand rival régional des Saoudiens.

Ces quatre pays ont fermé leurs liaisons aériennes, maritimes et terrestres avec le Qatar. Doha a rejeté les accusations de soutien à des groupes extrémistes et accusé en retour ces pays de chercher à mettre sa politique étrangère "sous tutelle".

Catégories: Actualités

La Chine s'attend à un net sursaut de sa croissance en 2017

mar, 01/16/2018 - 11:01

La croissance chinoise devrait s'être essoufflée au quatrième trimestre, pénalisée par une vaste campagne anti-pollution, mais sans compromettre le net sursaut de la deuxième économie mondiale sur l'ensemble de l'année, selon un panel d'experts sondés par l'AFP.

D'après la prévision médiane d'onze analystes, la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine s'est établie à 6,7% sur la période octobre- décembre, un nouveau ralentissement après une progression de 6,8% au troisième trimestre.

Mais le chiffre pour l'ensemble de 2017 devrait s'avérer plus encourageant.

Selon le même panel, le géant asiatique a vu sa croissance accélérer à 6,8% l'an dernier, après avoir enregistré en 2016 sa pire performance depuis plus d'un quart de siècle (+6,7%). De quoi surpasser largement l'objectif officiel "d'environ 6,5%" que s'était fixé Pékin.

Le chiffre officiel, publié jeudi, sera scruté de près en dépit d'une fiabilité très contestée: le pays représente près d'un tiers de la croissance planétaire.

"La croissance chinoise en 2017 a surpassé les attentes initiales du marché", commente Guo Shaoyu, analyste chez JPMorgan Chase, notamment à la faveur d'une forte accélération au premier semestre (+6,9%).

L'activité "a été portée par les chantiers d'infrastructures et les investissements dans l'immobilier, mais également soutenue par une solide consommation et une amélioration de la demande internationale", explique-t-il à l'AFP.

Et ce à la faveur d'un surcroît d'endettement bon marché: "Le gouvernement a tacitement permis un gonflement encore plus rapide du crédit pour soutenir l'activité (...) avant le congrès quinquennal du Parti communiste en octobre", décrypte Alaistair Chan, analyste de Moodys.

Une façon, selon lui, de muscler les investissements et la production industrielle. Mais aussi d'encourager la demande intérieure, à l'heure où ventes de détail et commerce électronique continuaient de s'envoler.

- Campagne antipollution -

Enfin, la Chine a vu son commerce extérieur --un pilier de son économie-- se reprendre vigoureusement en 2017, aidé par l'embellie de la conjoncture aux Etats-Unis et en Europe.

Après leur effondrement de 2016, les exportations chinoises ont bondi de 8% l'an dernier, gonflant les carnets de commande des firmes manufacturières.

Pour autant, les vents contraires s'intensifient: les autorités sabrent les surcapacités industrielles; des durcissements réglementaires s'efforcent d'endiguer un endettement colossal et les risques financiers; des restrictions pour contrer la surchauffe de l'immobilier dans les grandes villes pénalisent la construction, énumère M. Guo.

Surtout, soucieux d'endiguer la pollution hivernale, le gouvernement mène une vaste campagne de fermeture d'usines dans le nord du pays.

D'où le ralentissement de croissance attendu au quatrième trimestre: ces mesures environnementales "se sont traduites en octobre et novembre par une modération de l'activité manufacturière", à l'unisson d'un essoufflement de la production manufacturière, observe M. Guo.

D'autres facteurs noircissent le tableau, ajoute Helen Qiao, de Bank of America Merrill-Lynch: le durcissement dans le secteur financier et le resserrement du crédit "devraient commencer à faire effet" sur l'activité, et la morosité du secteur de la construction devrait s'accentuer sur fond de ventes immobilières ralenties, prédit-elle.

- Statistiques falsifiées -

Le Premier ministre Li Keqiang a cependant vanté la semaine dernière des perspectives chinoises "meilleures qu'attendu", évoquant une croissance "d'à peu près 6,9%" en 2017. "Nous ne nous sommes pas entêtés à inonder (l'économie) à grands flots de plans de relance", privilégiant au contraire de nouvelles sources de croissance", a-t-il fait valoir.

Pékin rappelle volontiers ses efforts de rééquilibrage vers les services (plus de 50% du PIB) et les nouvelles technologies, au détriment d'industries lourdes surendettées et d'exportations à faible valeur ajoutée.

Mais les interrogations sur la crédibilité des statistiques gouvernementales persistent.

Dans un microblog rapidement supprimé, une radio officielle locale a indiqué la semaine dernière qu'une vaste zone portuaire et économique de la municipalité de Tianjin (nord) avait gonflé d'environ 33% son PIB en 2016... un embellissement de quelque 42 milliards d'euros.

L'incident n'est pas isolé: la province en difficulté du Liaoning (nord-est) avait notamment reconnu l'an dernier avoir falsifié ses statistiques pendant des années.

Catégories: Actualités

Nyssen appelle le patron de Radio France à "tirer les conséquences" de sa condamnation

mar, 01/16/2018 - 11:00

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a appelé mardi Mathieu Gallet, président de Radio France, à "tirer les conséquences" de sa condamnation pour favoritisme, dans une déclaration au journal Le Monde.

"Il appartient à l?intéressé d?en tirer les conséquences, ainsi qu?au Conseil supérieur de l?audiovisuel, légalement compétent", a déclaré la ministre à propos de M. Gallet, condamné la veille à un an de prison avec sursis et 20.000 euros d?amende pour "favoritisme" lorsqu'il dirigeait l'Institut national de l'audiovisuel (INA).

Catégories: Actualités

Après l'EI, les minorités du nord irakien prennent leur destin en main

mar, 01/16/2018 - 11:00

A l'entrée de Bartalla, un sapin de Noël se dresse encore sur le rond-point. A son pied, des posters célèbrent les "martyrs" chabaks: dans le nord de l'Irak débarrassé des jihadistes, minorités ethniques et religieuses ont pris leur destin en main.

Dans le village de Baz Gerkan, où la plupart des maisons ont été endommagées ou rasées par les combats, les habitants, de la minorité ethno-linguistique chabake, ont reconstruit leur école en se cotisant, et la cour de récréation y résonne de nouveau des jeux des enfants.

A quelques kilomètres de là, ils ont remis en état le sanctuaire de l'imam Rida, le huitième des douze imams de l'islam chiite, détruit à l'explosif par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), qui considèrent les chiites comme hérétiques.

Les chabaks, au nombre de 60.000 en Irak, ont leur propre langue et affirment être venus il y a plusieurs siècles du nord de l'Iran. Leurs lieux de culte, comme ceux des chrétiens, des Yazidis et d'autres minorités ont été visés par les jihadistes. Eux-mêmes ont été contraints de déserter leurs villages pendant les trois années d'occupation jihadiste.

- Lieux de culte reconstruits -

Les chrétiens ne sont plus aujourd'hui que 400.000 contre plus d'un million avant 2003, soit à peine plus de 1% de la population.

Aujourd'hui, plusieurs mois après la reprise de la totalité de la province de Ninive, des églises et des monastères ont été rénovés. Pour la première fois depuis quatre ans, des chants de Noël y ont de nouveau résonné.

Quant aux Yazidis, minorité kurdophone adepte d'une religion ésotérique monothéiste, ils sont parvenus à reconstruire 20 de leurs 23 temples détruits à l'explosif par les jihadistes dans la zone de Bachiqa, à l'est de Mossoul.

"Tout cela s'est fait grâce à des dons de Yazidis et d'autres habitants de la région", assure à l'AFP Hilal Ali, en charge de ces lieux de culte.

Mouatassem Abed, 47 ans, a rejoint le Hachd al-Chaabi après l'appel en 2014 de la plus haute autorité chiite d'Irak, le grand ayatollah Ali Sistani, à combattre les jihadistes.

La "mobilisation populaire", en arabe, est une coalition hétéroclite de groupes armés et d'unités de civils ayant pris les armes, placée sous l'autorité du Premier ministre.

Les combats terminés, Mouatassem regarde l'avenir. "Il faut reconstruire le sanctuaire (de l'imam Rida, ndlr) encore plus beau et encore plus grand, pour dire à l'EI qu'il n'a pas gagné", affirme à l'AFP ce Chabak, emmitouflé dans une parka sur son uniforme.

Si la vie reprend tant bien que mal, partout, des check-points ont été installés mais les hommes en armes qui sont déployés sont de la région, généralement des membres des unités du Hachd issus des minorités des environs: Chabaks, Turkmènes, chrétiens, Yazidis.

Pour maintenir la sécurité sur le terrain, l'Irak, qui a annoncé en décembre la "fin de la guerre contre l'EI", mise sur ces forces locales.

Ces combattants connaissent les lieux et les habitants, parlent leur langue et repèrent facilement tout intrus, plaident leurs commandants.

- 'Même avant l'EI' -

"Avant même l'EI, d'autres groupes terroristes, comme Al-Qaïda, ont cherché à chasser les minorités", affirme à l'AFP Zein al Abidine Jamil, un commandant chabak du Hachd de la plaine de Ninive. A l'époque, des zones entières échappaient au contrôle des forces gouvernementales.

Un policier, également Chabak de Bartalla, posté à un barrage dans le Vieux Mossoul, se souvient des années où il ne se rendait dans la ville qu'en escorte. "Mossoul, j'y allais en patrouille, mais jamais à titre personnel. Un chiite seul, ça aurait été de la folie!", affirme-t-il à l'AFP sous le couvert de l'anonymat.

Minoritaires dans le pays, les sunnites constituent la majorité des habitants de Mossoul. Une petite communauté sunnite vivait également dans les villages alentour. Mais beaucoup ont rejoint l'EI et sont morts au combat, tandis que les autres et leurs familles ont fui, assurent les habitants.

Aujourd'hui, plusieurs mois après la reprise de la totalité de la province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, "nous sommes les responsables directs de la sécurité devant les citoyens", affirme le commandant Jamil.

Ces combattants locaux ont été durant la bataille un atout pour les forces armées irakiennes, du fait de leur connaissance du terrain. Mais leur appartenance à des communautés martyrisées pourrait également mener à des règlements de compte sanglants, mettent en garde les organisations des droits de l'Homme.

Human Rights Watch (HRW) a récemment accusé des combattants yazidis d'avoir apparemment enlevé et exécuté 52 civils sunnites en représailles aux tueries, aux enlèvements et à l'esclavage imposé par l'EI à des milliers de Yazidis.

Catégories: Actualités

Open d'Australie: Garbine Muguruza qualifiée pour le 2e tour

mar, 01/16/2018 - 10:55

L'Espagnole Garbine Muguruza, 3e mondiale, s'est qualifiée pour le deuxième tour de l'Open d'Australie en battant la Française Jessika Ponchet (256e) en deux sets 6-4, 6-3, mardi à Melbourne.

Elle affrontera la Taïwanaise Hsieh Su-Wei (82e).

Catégories: Actualités

Pécresse: "Il m'est arrivé de gifler un frotteur dans le métro"

mar, 01/16/2018 - 10:47

La présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a indiqué mardi sur franceinfo qu'il lui était arrivé de "gifler un frotteur dans le métro" et qu'elle "le referait", jugeant que "beaucoup de femmes se sentent salies par ces gestes profondément déplacés".

Interrogée sur la tribune d'une centaine de personnalités défendant une "liberté d'importuner les femmes", et sur un passage du texte invoquant le droit pour une femme "de ne pas se sentir traumatisée à jamais par un frotteur dans le métro, même si cela est considéré comme un délit", Mme Pécresse a jugé cette phrase "maladroite, et plus que maladroite, elle était malvenue".

Selon elle, la tribune est signée de femmes qui "ne doivent pas prendre souvent le métro".

"La drague c'est sympa, la drague lourde c'est pénible, les frotteurs c'est glauque et ça doit être condamné, le harcèlement c'est invivable et le viol c'est un crime", a-t-elle insisté.

"Dire ça, graduer les situations, ce n'est pas déclencher la guerre des sexe, ce n'est pas non plus émasculer les hommes. L'idée c'est quand même de rappeler la vraie vie des femmes", a ajouté la présidente de région.

"Je comprends l'esprit de la tribune, c'était de dire +ne déclenchons pas la guerre des sexes en libérant la parole des femmes+. Je pense que là-dessus on est tous d'accord", a-t-elle dit. Mais "il faut appeler un chat un chat (...). Beaucoup de femmes se sentent en insécurité dans les transports en commun. Beaucoup de femmes se sentent salies et humiliées par ces gestes profondément déplacées de ces hommes qui se frottent contre elles".

"Le sujet des frotteurs est un sujet: moi il m'est déjà arrivé de gifler un frotteur dans le métro et je n'en ai pas honte et je le referais", a-t-elle insisté, expliquant qu'il s'agissait de "quelqu'un qui avait essayé de mettre sa main sous (sa) jupe".

Elle a rappelé qu'une campagne "de sensibilisation" allait être lancée "avec la RATP et la SNCF" dans les transports en commun "pour lever l'omerta et faire en sorte qu'il y ait des vraies sanctions, des vraies amendes qui soient prononcées lorsqu'il y a des comportements déplacés".

caz/mat:PHC

Catégories: Actualités

Un leader serbe du Kosovo assassiné

mar, 01/16/2018 - 10:40

Un important homme politique serbe du Kosovo, Oliver Ivanovic, a été tué par balles mardi matin dans la partie serbe de Mitrovica, a indiqué à l'AFP un responsable de son parti Ksenija Bozovic et son avocat Nebojsa Vlajic.

Agé de 64 ans, Oliver Ivanovic a été vers 08H15 (07H15 GMT) la cible de tireurs se trouvant dans une voiture, alors qu'il arrivait au siège de son parti situé dans une maison particulière de Mitrovica.

Patron d'un parti social-démocrate local, il était considéré comme un homme politique serbe modéré dans cette ville qui reste divisée entre le nord, peuplé de Serbes, et le sud d'Albanais kosovars.

Mitrovica est une ville de 85.000 habitants où l'ambiance entre communautés serbe (13.000 habitants dans le nord) et albanaise (72.000 dans le sud) reste tendue, près de deux décennies après la guerre de 1998-99. Côté serbe, la vie politique est également marquée par une atmosphère teintée de violence.

"D'après ce qu'on m'a dit, il est mort sur place, la tentative de réanimation à l'hôpital de Mitrovica a donc été un échec", a déclaré Nebojsa Vlajic, selon qui son client a été touché par cinq balles.

Les enquêteurs "sont toujours sur place, et nous ne savons toujours pas qui pourrait être derrière cette attaque menée depuis un véhicule qui roulait", a déclaré à l'AFP le procureur public Shyqri Syla.

Oliver Ivanovic était une figure singulière de la scène politique locale.

D'abord condamné à neuf ans de prison pour crimes de guerre lors du conflit de 1998-99 entre forces serbes et indépendantistes albanais du Kosovo, il avait vu sa peine annulée par une cour d'appel en février. Libéré de prison, il devait être rejugé.

Il était aussi un des rares membres de la scène politique serbe kosovare à parler l'albanais, et à critiquer la politique menée par Belgrade au Kosovo.

S'il ne reconnaissait pas l'indépendance du Kosovo, Oliver Ivanovic prônait le dialogue avec les autorités.

En juin, lors d'une rencontre avec l'AFP dans une petite maison qui servait de quartier général à Mitrovica, où il se rendait quotidiennement, il ne cachait pas compter de nombreux adversaires résolus.

Catégories: Actualités

Brexit: l'UE est toujours ouverte à un changement d'avis du Royaume-Uni

mar, 01/16/2018 - 10:27

Le président du Conseil européen Donald Tusk a assuré mardi à Strasbourg que le reste de l'UE était "toujours ouvert" à un changement d'avis du Royaume-Uni sur le Brexit, alors que l'idée d'un deuxième référendum a refait surface ces derniers jours.

"Si le gouvernement britannique s'en tient à sa décision de se retirer, le Brexit deviendra une réalité avec toutes ses conséquences négatives en mars de l'année prochaine, sauf s'il y un changement d'avis de la part de nos amis britanniques", a déclaré M. Tusk lors d'une déclaration devant le Parlement européen réuni en session plénière. "Sur le continent européen, nos coeurs vous sont toujours ouverts", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Plus de 22 millions de Yéménites ont besoin d'aide

mar, 01/16/2018 - 10:20

Plus de 22 millions de personnes ont maintenant besoin d'aide au Yémen où le risque de famine se propage avec la guerre entre les rebelles, soutenus par l'Iran, et le gouvernement, appuyé par l'Arabie saoudite, a déclaré mardi l'ONU.

Un nouveau rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) note que 22,2 millions de Yéménites (76% de la population) ont besoin d'aide dans ce pays pauvre et en guerre, soit une augmentation de 1,5 million de personnes au cours des seuls six derniers mois.

Le risque de famine est également en hausse, avec 8,4 millions de personnes confrontées à la faim, contre 6,8 millions en 2017, selon l'Ocha.

Ces chiffres couvrent plus de la moitié des districts du pays, dont 72 des 95 zones les plus exposées au risque de famine.

Plus de 1.500 écoles à travers le Yémen ont été endommagées ou complètement détruites en raison du conflit qui dure depuis trois ans, selon le rapport.

Certaines écoles sont occupées par des groupes armés.

L'année dernière, les Nations unies ont déclaré que le Yémen était le théâtre de "la pire crise humanitaire du monde".

La guerre oppose des forces gouvernementales aux rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite (branche du chiisme), qui ont conquis de vastes territoires, dont la capitale Sanaa en septembre 2014.

Depuis mars 2015, une alliance militaire dirigée par l'Arabie saoudite est entrée en action au Yémen pour soutenir les forces gouvernementales.

Quelque 9.000 personnes ont été tuées et plus de 51.000 blessées, dont de nombreux civils, depuis l'intervention sous commandement saoudien au Yémen, selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus de 2.200 personnes sont également mortes en raison d'une épidémie de choléra qui a frappé le pays depuis avril, d'après l'OMS.

Le Yémen dépend largement de l'aide internationale et des importations alimentaires qui font l'objet de restrictions, l'Arabie saoudite et ses alliés ayant imposé des contrôles dans les ports en raison de soupçons de transferts d'armements iraniens vers les Houthis.

Catégories: Actualités

Cyclisme: Greipel fait coup double au Tour Down Under

mar, 01/16/2018 - 10:13

Le cycliste allemand Andre Greipel (Lotto-Soudal) a remporté au sprint la 1re étape du Tour Down Under, courue mardi sur 145 km entre Port Adelaide et Lyndoch, et pris ainsi la tête du classement général devant le duo australien Caleb Ewan-William Clarke.

1re étape:

1. Andre Greipel (GER/Lotto-Soudal) 3 h 50 min 21 sec

2. Caleb Ewan (AUS/Mitchelton-SCOTT) m.t.

3. Peter Sagan (SVK/BORA-Hansgrohe) m.t.

4. Elia Viviani (ITA/Quick-Step Floors) m.t.

5. Simone Consonni (ITA/UAE Team Emirates) m.t.

6. Phil Bauhaus (GER/Team Sunweb) m.t.

7. Nathan Haas (AUS/Katusha-Alpecin) m.t.

8. Matteo Montaguti (ITA/AG2R La Mondiale) m.t.

9. Ramunas Navardauskas (LIT/Bahrain Merida) m.t.

10. Ricardo Minali (ITA/Astana) m.t.

...

Classement général:

1. Andre Greipel (GER/Lotto-Soudal) 3 h 50 min 11 sec

2. Caleb Ewan (AUS/Mitchelton-SCOTT) à 4.

3. William Clarke (AUS/EF Education First-Drapac) m.t.

4. Peter Sagan (SVK/BORA-Hansgrohe) à 6.

5. Nicholas Dlamini (RSA/Team Dimension Data) m.t.

6. Nathan Haas (AUS/Katusha-Alpecin) à 9.

7. Jhonatan Restrepo (COL/Katusha-Alpecin) m.t.

8. Elia Viviani (ITA/Quick-Step Floors) à 10.

9. Simone Consonni (ITA/UAE Team Emirates) m.t.

10. Phil Bauhaus (GER/Team Sunweb) m.t.

...

Catégories: Actualités

Explosion dans le centre d'Anvers: deux corps retrouvés dans les décombres

mar, 01/16/2018 - 10:10

Une violente explosion survenue lundi soir dans le centre d'Anvers (nord de la Belgique) qui a endommagé plusieurs immeubles a fait au moins deux morts et quatorze blessés, selon un nouveau bilan communiqué mardi matin par la police locale.

Les secouristes ont retrouvé en début de matinée sous les gravats les corps de deux personnes disparues, a annoncé la police locale sur son compte Twitter.

"Encore deux victimes retrouvées sous les décombres, les deux décédées", a tweeté la police d'Anvers, précisant que ces deux morts n'avaient pas encore été identifiés.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'explosion, peut-être due au gaz selon les premiers éléments disponibles.

"Ce n'est que lorsque les décombres auront été suffisamment stabilisés que les experts pourront faire leur travail. Actuellement, plusieurs pistes d'explication restent ouvertes", a indiqué un porte-parole du parquet d'Anvers à l'agence Belga.

"La zone est de toute façon encore trop peu sécurisée", a ajouté ce porte-parole, Ken Witpas.

"C'est probablement une fuite de gaz qui serait à l'origine de l'accident. La piste terroriste a rapidement été écartée", a rapporté pour sa part la chaîne publique francophone RTBF.

Quatorze personnes ont été blessées et transportées à l'hôpital. Parmi elles cinq sont blessées grièvement et une est jugée dans un état critique, a précisé la police d'Anvers.

L'explosion est survenue lundi vers 21H30 dans un immeuble du quartier étudiant de la cité portuaire dont le rez-de-chaussée est occupé par un restaurant italien.

Au total sept bâtiments ont été détruits, d'après le quotidien flamand De Standaard.

Catégories: Actualités

Open d'Australie: Benoît Paire éliminé au premier tour

mar, 01/16/2018 - 10:02

Le Français Benoît Paire, 42e mondial, a été éliminé au premier tour de l'Open d'Australie par l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez (71e) en quatre sets 6-0, 6-7 (4/7), 6-1, 6-4, mardi à Melbourne.

Catégories: Actualités

Collomb promet de demander aux Britanniques "d'aider Calais à se développer"

mar, 01/16/2018 - 10:00

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a promis de demander aux Britanniques d'"aider Calais à se développer", mardi avant de se rendre avec Emmanuel Macron à Calais pour parler de la politique migratoire.

"Nous allons avec le président de la République jeudi à Londres" pour "parler de Calais et des problèmes d'immigration, pour demander à nos amis britanniques qu'ils puissent aller plus loin dans les accords passés au Touquet" (fixant la frontière côté français, NDLR) et "qu'ils reprennent un certain nombre de migrants", affirmé M. Collomb sur France 2.

Mais "surtout" il s'agit de leur demander "qu'ils aident Calais à se développer, pour faire en sorte qu'un certain nombre d'aménagements qui sont prévus par la maire puissent être financés par la Grande-Bretagne", a ajouté M. Collomb.

C'est "leur intérêt que les choses se passent bien" alors qu'"un quart de leur commerce passe par Calais", a ajouté le ministre de l'Intérieur, en se félicitant des signes de regain économique.

"Lorsque je regarde Calais de manière objective, je vois les difficultés mais je vois aussi une reprise économique" avec "le commerce qui reprend, les transports qui reprennent..."

"Avoir à Calais une frontière, ça a un coût financier et il est normal que la Grande-Bretagne puisse y participer", a indiqué de son côté le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux sur CNews, en prévoyant "une discussion franche et sincère sur la question", de "nature financière" mais pouvant "être aussi de nature légale".

M. Collomb a par ailleurs vigoureusement contesté les accusations de violences policières envers des migrants lancées par des associations.

"Je m'inscris en faux contre ces affirmations" que "personne n'a pu montrer", a-t-il affirmé, rappelant qu'un récent rapport de l'inspection générale avait conclu "qu'il y avait pu y avoir quelques dérapages individuels mais que les forces de police, dans leur généralité, étaient dans un respect fort de la déontologie".

"Ce sont eux qui très souvent sont en train de séparer les affrontements entre les différents clans de migrants" car les policiers "protègent plutôt qu'ils ne détruisent" a-t-il dit.

Si ces agressions étaient avérées, ce serait "inadmissible et sanctionné", a-t-il assuré.

Alors que le gouvernement est vivement accusé à gauche pour la dureté de sa politique migratoire, M. Collomb a assuré que celle-ci "ne manque pas d'humanité".

"Sur les grandes lignes on reste sur la même chose" que les politiques précédentes, avec un droit d'asile accordé à "ceux qui sont menacés" mais "en même temps ceux qui viennent pour des raisons économiques, on les éloigne". Les éloignements forcés ont augmenté de 14,6% à 14.860 l'an dernier.

"Le système dysfonctionnait, nous le réparons et il va pouvoir fonctionner de manière équilibrée", a-t-il ajouté, en rejetant l'évocation de "rafles" lancées par le socialiste Julien Dray.

"Le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France, NDLR) a dénoncé son propos en disant que cela n'avait rien à voir et c'était honteux de s'exprimer comme cela", a-t-il affirmé, s'en prenant à "celles et ceux qui ont été incapables de traiter ce problème au cours de cinq, six dernières années".

"Ils ont échoué sur ce sujet, nous essayons de réussir", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Le déficit de l'Etat français au plus bas depuis 2008

mar, 01/16/2018 - 09:59

Le déficit du budget de l'Etat s'est réduit de 1,3 milliard d'euros l'an dernier par rapport à 2016 pour atteindre 67,8 milliards d'euros, soit son niveau le plus bas depuis 2008, a annoncé mardi le ministère français des Comptes publics.

Sous la présidence de François Hollande, le gouvernement avait prévu à l'origine un déficit budgétaire de 69,3 milliards d'euros pour 2017, mais cet objectif avait été revu à la hausse (74,1 milliards) par le gouvernement actuel, en raison selon lui des dépenses non budgétées par l'équipe sortante.

Le déficit budgétaire ressort ainsi en amélioration substantielle de plus de six milliards d'euros par rapport à celui prévu par la loi de finances rectificative, dans un contexte de dynamisme de l'activité en fin d'année 2017, selon Bercy.

Ce chiffre traduit "le respect des engagements pris par le gouvernement en matière de maîtrise des dépenses et de réduction du déficit", a souligné le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, cité dans un communiqué.

Le déficit du budget de l'Etat est l'une des trois composantes du déficit public, avec ceux de la Sécurité sociale et des collectivités locales. Ce chiffre ne sera connu qu'à la fin du mois de mars.

Le gouvernement s'est engagé à ramener en 2017 le déficit public sous la barre des 3% du produit intérieur brut (PIB), conformément aux règles fixées par les traités européens, pour la première fois depuis 10 ans.

Au vu des résultats enregistrés au niveau du budget de l'Etat, "les choses vont dans le bon sens", a souligné l'entourage de M. Darmanin, optimiste sur les "capacités" de la France à tenir ses engagements.

Selon Bercy, l'amélioration des comptes de l'Etat est liée à la fois à la maîtrise des dépenses des ministères, qui se sont établies à 237,5 milliards l'an dernier, conformément aux attentes, mais aussi à la bonne dynamique des rentrées fiscales.

Les recettes liées à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ont ainsi dépassé d'un milliard d'euros la dernière prévision du gouvernement, en raison d'un pic de recettes dans "les tout derniers jours de décembre".

L'impôt sur les sociétés ressort pour sa part en amélioration de 2,5 milliards d'euros par rapport aux prévisions, tandis que les recettes liées à l'impôt sur le revenu ont été globalement conformes aux attentes, précise Bercy.

Catégories: Actualités

Pages