France 24 - L'info en continu

S'abonner à flux France 24 - L'info en continu France 24 - L'info en continu
Mis à jour : il y a 3 min 37 sec

Après sa partie de campagne, le Conseil de sécurité va de l'avant sur la Syrie

dim, 04/22/2018 - 15:20

Le temps de sa retraite dans la campagne suédoise, le Conseil de sécurité des Nations unies s'est engagé à redoubler d'efforts pour surmonter ses divisions sur le conflit syrien, a indiqué dimanche la Suède.

"Il y a un accord pour revenir sérieusement à un solution politique sous la houlette du processus de Genève des Nations unies", a annoncé Olof Skoog, ambassadeur de la Suède auprès de l'ONU.

Les membres du Conseil de sécurité, arrivés la veille à Backåkra, la résidence de campagne de Dag Hammarskjöld, second secrétaire général de l'histoire de l'ONU, se sont également accordés sur les efforts humanitaires et les armes chimiques.

"Nous allons travailler dur maintenant et dans les jours qui suivent pour nous mettre d'accord sur un mécanisme sérieux pour établir si ces armes sont utilisées, qui est responsable", a ajouté M. Skoog.

"Nous avons été très inquiets d'une escalade du conflit dans la région, a-t-il rappelé.

"Le fait que la Russie avec mon collègue Vassili (Nebenzia) et l'ambassadrice américaine Nikki (Haley) s'assoient autour d'une table une journée et demie (...) cela créée une confiance dont le Conseil de sécurité a besoin pour prendre ses responsabilités".

Cette retraite dans une bâtisse blanche avec vue sur la mer Baltique a eu un "effet cathartique, en permettant aux membres du Conseil de débrancher leur pilotage automatique et d'engager une vraie discussion de substance", a indiqué à l'AFP l'ambassadeur de France, François Delattre.

"Nous avons essayé de commencer à établir des zones de convergence possibles", s'est-il notamment félicité.

Catégories: Actualités

Journée de la Terre : les plages de Bali saturées de sacs plastiques

dim, 04/22/2018 - 15:15
Journée de la Terre : les plages de Bali saturées de sacs plastiques
Catégories: Actualités

Le Mont-Saint-Michel évacué quelques heures

dim, 04/22/2018 - 15:03
Le Mont-Saint-Michel a été évacué dimanche 22 avril au matin par la gendarmerie après le signalement d'un individu ayant proféré des menaces contre les forces de l'ordre.
Catégories: Actualités

Syrie: des rebelles évacués près de Damas en route pour la région d'Afrine

dim, 04/22/2018 - 14:54

Des rebelles syriens et des civils évacués des environs de Damas devaient rejoindre dimanche des territoires de l'enclave d'Afrine, contrôlés par des forces pro-turques dans le nord-ouest de la Syrie, ont rapporté une ONG et des sources rebelles.

Plus d'un millier de combattants insurgés et des membres de leur famille ont commencé à quitter samedi la région du Qalamoun oriental, au nord-est de Damas, alors que le régime de Bachar al-Assad impose des accords d'évacuation aux rebelles pour consolider son pouvoir aux abords de la capitale.

Des bus les transportant sont arrivés dimanche dans le secteur d'Al-Bab, dans le nord du pays, avant de poursuivre leur route, selon des sources rebelles, vers un camp de déplacés dans le secteur d'Afrine, enclave kurde à la frontière avec la Turquie conquise en mars par les forces d'Ankara et des supplétifs syriens.

Ce camp se trouve dans les environs de la localité de Jandairis, tout près de la frontière turque, selon ces mêmes sources.

"Il y a 1.148 personnes à bord de ce convoi, qui va du Qalamoun oriental au camp de Jandairis", a indiqué à l'AFP Abou Mahmoud, un combattant rebelle chargé de la sécurité à bord d'un des bus.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a indiqué que des bus étaient déjà arrivés dans la région d'Afrine.

"Le convoi est arrivé et il y a déjà plusieurs milliers de rebelles et de civils installés dans la région d'Afrine", selon le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane. Il a assuré que certains évacués logeaient dans des maisons abandonnées.

L'offensive lancée en janvier par la Turquie pour chasser d'Afrine la milice kurde des Unités de protection du Peuple (YPG) a fait des dizaines de milliers de déplacés, principalement issus de la minorité kurde, qui ont trouvé refuge dans des territoires voisins, où le régime syrien est présent.

A plusieurs reprises les YPG et les responsables kurdes ont accusé Ankara de vouloir modifier la démographie de la région d'Afrine, en chassant la minorité kurde, ce dont se défend le gouvernement turc, qui assure être engagé uniquement contre les YPG.

La milice kurde est classée "groupe terroriste" par la Turquie, mais a été un allié précieux de Washington dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Catégories: Actualités

Allemagne: Andrea Nahles, première femme élue à la tête du Parti social-démocrate

dim, 04/22/2018 - 14:50

Le Parti social-démocrate (SPD) allemand a élu samedi à sa tête l'ancienne ministre du Travail Andrea Nahles, qui devient la première femme à présider la plus vieille formation politique du pays, avec pour mission de la sortir de la crise.

Au cours d'un congrès extraordinaire à Wiesbaden (ouest), Mme Nahles, une mère célibataire de 47 ans, a obtenu 66% des voix au sein du parti de centre-gauche, face à l'ancienne policière et maire de Flensburg Simone Lange.

"Aujourd'hui, lors de ce congrès du parti, nous brisons le plafond de verre au SPD", s'est félicitée Mme Nahles. "Et le plafond restera ouvert".

Andrea Nahles remplace Martin Schulz, porté à la tête du parti en mars 2017 avant de le conduire à sa plus cuisante défaite électorale le 24 septembre et d'être poussé sans ménagement vers la sortie en février par ses "camarades".

Pour la première fois, les deux plus grands partis nationaux allemands sont dirigés par une femme, avec Angela Merkel chez les conservateurs. Les femmes occupent aussi des postes-clés à la tête de la gauche radicale, des écologistes et de l'extrême droite.

L'élection de Mme Nahles est "un moment historique", s'est félicité le chef du parti par intérim, le ministre des Finances Olaf Scholz. Selon lui, il s'agit "d'un signe de progrès attendu depuis longtemps, et il est bon qu'il survienne maintenant".

Il reviendra à Andrea Nahles de recoller les morceaux dans une formation très divisée, qui s'est embarquée à contre-coeur dans une troisième "grande coalition" avec la chancelière Angela Merkel.

Dans son discours dimanche, Andrea Nahles a promis de lutter pour plus de justice sociale en Allemagne. "La solidarité est ce qui manque le plus dans ce monde globalisé, néo-libéral et ultra-numérisé", a-t-elle affirmé.

Elle a également affiché sa détermination à enrayer la montée du parti populiste d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD), estimant qu'il s'agissait d'une bataille "pour rien de moins que de préserver la démocratie".

Catégories: Actualités

SNCF: les syndicats de cheminots parient sur la durée pour gagner

dim, 04/22/2018 - 14:47

Face à l'offensive éclair du gouvernement, les cheminots répondent guerre des tranchées: leurs syndicats misent toujours sur la résistance dans la durée pour réussir à bloquer la réforme de la SNCF ou obtenir un maximum de garanties.

Lors des "conflits du passé, les choses ont commencé à bouger quand on avait tout bloqué, au bout de 15 jours, 3 semaines" de grève, rappelait Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots, au 8e jour de la mobilisation, jeudi dernier.

Le cinquième épisode de deux jours de grève commence dimanche soir. Lundi et mardi seront ainsi les 9e et 10e journées du calendrier de 36 jours d'arrêt de travail lancé début avril. Une série que les syndicats pourraient même prolonger au-delà du 28 juin, le clap de fin initialement fixé.

"Ce gouvernement ne veut rien négocier, c'est lui qui nous pousse à prolonger" la grève, a dit une source syndicale au Parisien dimanche. "On prépare" un nouveau calendrier pour "juillet et août" pour "prévenir les Français le plus tôt possible" avant les vacances d'été.

Jeudi, après avoir annoncé la "suspension" de leur participation aux réunions sur la réforme au ministère des Transports, les syndicats avaient confirmé leur calendrier de deux jours de grève sur cinq pendant trois mois. Mais "on verra si on est obligé d'aller plus loin que juin", avait prévenu Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots.

Depuis, les relations houleuses entre l'intersyndicale CGT-Unsa-SUD-CFDT et le gouvernement se sont encore détériorées, le Premier ministre Edouard Philippe ayant refusé vendredi de la recevoir, alors qu'elle réclame depuis des semaines de" vraies négociations".

- "Une véritable provocation" -

Les tensions étaient déjà montées d'un cran après l'annonce par voie de presse, lundi dernier, du projet de filialisation de l'activité fret, puis celle, mercredi, de la date d'arrêt des recrutements au statut de cheminot (1er janvier 2020).

Ces annonces ont été ressenties comme "une véritable provocation" par les syndicats car "sur ces deux sujets, il était établi que les discussions devaient être menées avant que les décisions ne soient annoncées", écrivent-ils dans un courrier à la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Tous ont appelé les cheminots à renforcer la mobilisation, en grève illimitée côté SUD-Rail, en suivant le calendrier de deux jours sur cinq pour le trio CGT-Unsa-CFDT.

"L'originalité de ce dispositif est de pouvoir durer dans le temps, de faire pression dans le temps", tout en "coûtant le moins cher possible aux cheminots", souligne Roger Dillenseger, secrétaire général de l'Unsa ferroviaire. Et en "essayant de ménager le plus possible les usagers", ajoute M. Aubert.

"Nous pouvons sérieusement envisager la gagne", estime la CGT Cheminots. "L'objectif, c'est que les quatre syndicats restent ensemble dans le mouvement", relève Bruno Poncet, secrétaire fédéral de SUD-Rail, qui a "l'impression que (ses) collègues plus réformistes sont en train de se radicaliser".

En vue de l'examen du projet de loi de réforme ferroviaire au Sénat, fin mai, la CFDT va "retravailler des amendements" qu'elle avait préparés pour l'Assemblée, dont "trois bribes" ont été retenues, et "va aussi proposer des amendements supplémentaires aux sénateurs", a indiqué Rémi Aufrère-Privel, secrétaire général adjoint de la CFDT Cheminots.

La grève? "On peut tenir évidemment. La direction tombe dans le ridicule en affichant 20% de grévistes et tant de trains supprimés", a-t-il jugé, mais "on n'a pas envie que ça tienne sur trois catégories de personnels", les conducteurs, contrôleurs et aiguilleurs, indispensables à la circulation des trains. La CFDT appelle donc "tous les cheminots" à "amplifier la mobilisation".

Pour tenir dans le temps, les cheminots peuvent compter sur des caisses de solidarité, notamment syndicales, et sur une cagnotte ouverte en ligne qui a déjà recueilli plus de 860.000 euros.

Quant à la bataille de l'opinion, elle n'est pas gagnée. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, 57% des Français jugent la grève injustifiée.

Catégories: Actualités

SNCF: pas de grève cet été "car les cheminots sont des gens responsables", dit Pepy

dim, 04/22/2018 - 14:40

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a assuré qu'il n'y aurait pas de grève à la SNCF cet été car "les cheminots sont des gens responsables", dimanche lors de l'émission Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

"Aucun jour de grève ne sera payé", a également indiqué M. Pepy, rappelant que la SNCF perdait "20 millions par jour (de grève), soit trois autorails qui ne seront pas achetés".

Le dirigeant de la SNCF a déclaré que sa "porte est toujours ouverte, les ponts ne sont pas rompus, on est au contact avec les organisations syndicales tous les jours".

Depuis début avril, les syndicats de cheminots CGT, Unsa, SUD rail et CFDT sont en grève à intervalles réguliers pour protester contre la réforme de la SNCF, entraînant de fortes perturbations du trafic. La prochaine séquence de grève est prévue lundi et mardi.

Le calendrier des jours de grève va pour l'instant jusqu'au 28 juin, mais les syndicats pourraient prolonger au-delà. "On prépare" un nouveau calendrier pour "juillet et août", a dit une source syndicale au Parisien dimanche.

Lundi et mardi, "le trafic sera en amélioration. On aura 40% des TER et 40% des trains en région parisienne, les transiliens et les RER. Pour ce qui concerne les trains en longue distance, il y aura 30% des intercités, c'est mieux que lors de la dernière grève, et 35% des TGV", a indiqué M. Pepy.

A la question de savoir si la SNCF allait geler les embauches jusqu'au 1er janvier 2020, date à laquelle les nouveaux salariés ne bénéficieront plus du statut de cheminot, M. Pepy a répondu : "oui, on embauchera encore des cheminots au statut".

"L'année dernière nous en avons embauché 6.200, et il est probable qu'on en embauche 5.000 en 2018, pour environ 7.000 départs à la retraite", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Des dizaines de milliers de manifestants hongrois protestent contre la politique autoritaire de Orban

dim, 04/22/2018 - 14:36
Pour le deuxième samedi d’affilée, des dizaines de milliers de Hongrois ont défilé à Budapest afin de protester contre la mainmise du Premier ministre Viktor Orban sur le pouvoir.
Catégories: Actualités

"Pas de paramilitaires" chez les Serbes de Bosnie, dit leur chef

dim, 04/22/2018 - 14:20

Le chef des Serbes de Bosnie, Milorad Dodik, réfute vouloir créer des unités paramilitaires ou être l'instrument d'une quelconque entreprise russe de déstabilisation de son pays, des "mensonges" de ses adversaires selon lui.

"En Republika Srpska, il n'y a pas d'unité paramilitaire", dit dans un entretien à l'AFP le président de cette entité des Serbes de Bosnie, une des composantes de ce pays multicommunautaire des Balkans. "S'il y en avait, je ne serais plus sur ce siège", poursuit-il dans ses bureaux de Banja Luka (nord).

Arrivé une première fois au pouvoir en 1998 avec la bénédiction des Occidentaux, Milorad Dodik affiche désormais sa proximité avec le président Vladimir Poutine, qu'il espère rencontrer en cette année d'élections bosniennes en octobre.

Les Occidentaux verraient d'un bon oeil sa disparition politique ? C'est parce qu'ils veulent "avoir ici des gens serviles", répond-il: "Ma légitimité politique, ce n'est pas l'Occident, c'est le peuple qui vote."

Les Serbes pèsent pour un petit tiers des 3,5 millions de Bosniens. Une majorité vit en Republika Srpska, entité autonome dans un pays toujours divisé, un quart de siècle après un conflit qui a fait quelque 100.000 morts.

- Nationalistes et armement -

En mars, un "think tank" américain, le Foreign Policy Research Institute, a publié un rapport alarmiste, très commenté dans le pays, "La Bosnie sous la menace russe: le potentiel de violence et les moyens de l'empêcher". Milorad Dodik y est présenté comme un homme jouant une partition dictée à Moscou.

Deux de ses trois auteurs, Reuf Bajrovic et Emir Suljagic, sont des hommes politiques de Sarajevo, critiques virulents de Milorad Dodik. Selon eux, "la Russie soutient activement des acteurs politiques et paramilitaires locaux qui cherchent à diviser la Bosnie-Herzégovine", y compris par des "moyens violents si nécessaires".

Ils évoquent la livraison d'armement à la police de la Republika Srpska et la présence à Banja Luka, lors de la "fête nationale" de l'entité, le 9 janvier, de militants d'une organisation nationaliste présentée comme potentiellement paramilitaire, "Srbska Cast" ("Honneur serbe").

Cette allégation est un "pur mensonge", selon Milorad Dodik. L'enquête lancée en janvier n'a pas apporté d'éléments à l'appui de ces allégations.

Quant aux 2.500 fusils achetés, ils l'ont été avec l'aval de Sarajevo et relèvent du "droit légitime à équiper et armer la police, en accord avec les standards en vigueur" en Europe.

"Nous sommes exposés ici au danger terroriste", poursuit le responsable qui rappelle l'attaque islamiste d'un commissariat à Zvornik (est) en 2015, dans laquelle un policier avait été tué.

- Les responsabilités occidentales -

Il assume avoir remis en janvier une décoration au Russe Alexandre Zaldostanov, patron des "Loups de la nuit", club de motards pro-Poutine dont des membres ont combattu dans l'est de l'Ukraine: "Je n'ai aucune raison de me soumettre à la diabolisation, surtout que je suis moi-meme diabolisé par les mêmes cercles."

"Je sais qu'en Occident, certains véhiculent cette idée que les Russes sont les méchants", regrette Milorad Dodik. Mais dans ses entretiens avec Vladimir Poutine, "toujours corrects", jamais il n'"a été question de l'implosion de la Bosnie". "Il a respecté nos intérêts au-delà de nos attentes, et plus que les autres."

Milorad Dodik est "convaincu qu'un conflit n'est pas possible si cela dépend des forces politiques intérieures et s'il n'est pas induit de l'extérieur".

L'ingérence, à ses yeux, est occidentale: "Les premiers responsables" de l'"échec dramatique" de la Bosnie, sont les Occidentaux dont les représentants sur place ont "outrepassé leurs prérogatives et le droit".

Après deux mandats présidentiels en Republika Srpska, Milorad Dodik, qui ne peut postuler à sa succession, se présente en octobre pour devenir le représentant serbe au sein de la présidence tripartite du pays, aux côtés d'un Bosniaque et d'un Croate.

La candidature a surpris, venant d'un homme critiquant sans cesse les institutions centrales. Lui assure n'avoir "pas l'intention de détruire l'ordre constitutionnel" et ne brandit plus explicitement la menace de référendum d'indépendance de la Republika Srpska.

Catégories: Actualités

Fed Cup: Mladenovic surclassée par Stephens, la France près de l'élimination

dim, 04/22/2018 - 14:19

La France est désormais menée 2-1 par les États-Unis, tenants du titre, en demi-finale de la Fed Cup après la lourde défaite de Kristina Mladenovic face à Sloane Stephens 6-2, 6-0, dimanche à Aix-en-Provence.

Pauline Parmentier (122e mondiale) doit impérativement l'emporter lors du quatrième simple, face à Madison Keys (13e), pour éviter l'élimination.

Entre samedi et dimanche, c'était le jour et la nuit pour Mladenovic. Renversante face à la 16e mondiale Coco Vandeweghe (1-6, 6-3, 6-2), la leader des Bleues (14e) n'a pas existé face à la N.1 américaine (9e) et qui a, quant à elle, élevé son niveau d'un cran.

Poussive face à Parmentier, contre laquelle elle avait dû effacer cinq balles de première manche (victoire 7-6 (7/3), 7-5), la championne de l'US Open 2017 a cette fois-ci attaqué fort d'entrée et conservé un niveau constant tout au long de la partie bouclée en 54 minutes.

Nombreuses fautes en revers, manque d'impact sur ses services, Mladenovic était en panne de solution sur la terre battue de l'Arena du Pays d'Aix.

En l'absence de Caroline Garcia et d'Alizé Cornet, c'est sur elle que reposait les chances françaises, déjà relativement minces face à une sélection américaine qui compte trois membres du top 20 dans ses rangs.

Parmentier est désormais contrainte à l'exploit pour recoller à 2-2 et provoquer un double décisif.

Si Keys s'impose, les Américaines iront elles en finale où elles affronteront la République tchèque, qui ont éliminé l'Allemagne (3-1) dans le même temps.

En cas de défaite, ce serait le dernier match en Fed Cup du capitaine Yannick Noah, qui avait annoncé en début saison vouloir quitter l'équipe de France à l'issue de cette campagne.

Catégories: Actualités

En Corée du Nord, des réformes économiques en vue

dim, 04/22/2018 - 14:11

La promesse du leader nord-coréen, Kim Jong Un, d'oeuvrer à "la construction économique socialiste" pourrait annoncer des réformes inspirées du modèle chinois, avancent des experts. Mais Pyongyang ne le dira jamais explicitement.

Pyongyang a annoncé samedi la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ainsi que la fermeture de son site d'essais atomiques, un geste salué par le président américain, Donald Trump, qui doit prochainement rencontrer M. Kim pour un sommet inédit.

Dans son discours, le leader nord-coréen a aussi annoncé que la "nouvelle ligne stratégique" du Parti des travailleurs de Corée serait "la construction économique socialiste".

L'expression est revenue 56 fois dans le compte-rendu de l'agence officielle KCNA.

Il fut un temps où, au sortir de la Guerre de Corée (1950-1953), le Nord était plus riche que le Sud, bénéficiant à plein de la stratégie du colon japonais de concentrer au nord le développement industriel coréen.

Mais cette situation s'est totalement inversée en raison du spectaculaire essor du Sud et de l'effondrement d'une économie étatique nord-coréenne plombée par des décennies de mauvaise gestion, puis par la chute de l'Union soviétique.

En 2016, le salaire moyen était 20 fois supérieur au Sud, selon les statistiques sud-coréennes. Le Nord ne publie aucun chiffre de PIB.

- "Vent immonde" -

Les choses semblent s'être améliorées depuis l'arrivée fin 2011 de Kim Jong Un au pouvoir, le Nord tolérant de plus en plus les initiatives privées et la prolifération de petits entrepreneurs faisant commerce de produits alimentaires ou de biens arrivant de Chine.

En 2016, l'économie nord-coréenne a connu sa plus forte expansion, selon la banque centrale sud-coréenne. Mais cette tendance pourrait pâtir de l'intensification des sanctions internationales.

Pour Andrei Lankov, du think tank Korea Risk Group, M. Kim a l'intention de mettre en oeuvre "un programme économique à la chinoise". Ce seront "des réformes économiques qui n'en ont pas le nom".

Le leader nord-coréen n'a qu'à tourner les yeux vers la Chine et le Vietnam s'il souhaite des exemples de partis communistes qui ont embrassé le capitalisme sans hypothéquer le parti unique. Et même en le consolidant puisque la plus grande prospérité a conforté le pouvoir.

Officiellement, M. Kim n'en prend pas le chemin. N'avait-il pas dénoncé lors du Congrès du parti de 2016 - le premier en 36 ans - "le vent immonde de la liberté bourgeoise, de la +réforme+ et de +l'ouverture+ qui souffle chez notre voisin"?

Dans les faits, le changement est réel.

Des gérants d'usines nord-coréennes indiquaient récemment à l'AFP qu'une fois qu'ils avaient rempli les quotas fixés par l'Etat, ils étaient libres d'acheter et de vendre à des prix négociés avec les fournisseurs et les clients.

Les entreprises étatiques peuvent également investir d'autres secteurs d'activité aux travers de filiale. La compagnie nationale Air Koryo s'est ainsi lancée dans les boissons sans alcool et les taxis.

- Héritage familial -

Cela a permis à des entrepreneurs de se lancer sous la "protection" des sociétés publiques.

L'agriculture n'est pas en reste puisque des paysans travaillant pour les coopératives publiques peuvent cultiver leur lopin et vendre leurs produits sur un marché en théorie illégal, mais qui existe dans toutes les villes nord-coréennes.

Pour autant, le Nord est loin de produire en quantités suffisantes. Même dans les années sans sécheresse, plus de 40% de sa population souffre de sous-alimentation, selon l'ONU.

Pour M. Lankov, le Nord va accroître ses investissements dans les infrastructures, autoriser une plus grande autonomie pour les entreprises publiques ou encore permettre aux entrepreneurs de conserver leurs bénéfices.

Kim Jong Un "espère atteindre une croissance économique durable, améliorer le niveau de vie", dit-il.

Lors de sa visite en Chine le mois dernier - son premier voyage officiel à l'étranger - M. Kim s'est notamment rendu à une exposition présentant les récentes innovations de l'Académie chinoise des sciences à Zhongguancun, la "Silicon Valley chinoise".

"Nous pouvons saisir la puissance de la Chine", a-t-il écrit, selon KCNA, dans le livre d'or, affirmant au Parti des travailleurs que le Nord devait investir dans la science et l'éducation pour bâtir "une puissance scientifique et technique".

Difficile cependant de proclamer un virage à 180 degrés.

"Contrairement à son père ou son grand-père, M. Kim n'a aucun attachement sentimental ou idéologique au modèle socialiste", reconnaît M. Lankov.

Mais si Khrouchtchev dénonça Staline et si Deng Xiaoping dénonça Mao, M. Kim peut difficilement s'affranchir de l'héritage familial, estime-t-il:

"on ne peut toucher à l'idéologie parce qu'on ne peut pas dire que son père ou son grand-père se sont trompés".

Catégories: Actualités

Martinez (CGT) dénonce "l'arrogance" d'Emmanuel Macron

dim, 04/22/2018 - 14:00

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a reproché dimanche au président Emmanuel Macron son "arrogance" et de "vouloir se passer des organisations syndicales".

"Nous avons un gouvernement qui considère qu'il a raison tout seul et qui avance quoi qu'il puisse se passer dans le pays", a déclaré le numéro un de la CGT sur BFM TV, interrogé sur les mouvements sociaux à la SNCF, Air France et dans les universités.

"On veut se passer des organisations syndicales, on ne veut plus des organisations syndicales", a-t-il ajouté, accusant l'exécutif de "court-circuiter" les relations sociales, "à l'opposé de ce qui se fait en Allemagne".

Selon Philippe Martinez, "on discute plus rapidement et plus facilement de l'autre côté du Rhin".

L'attitude d'Emmanuel Macron, "c'est +j'ai raison, j'avance+", a-t-il résumé, en évoquant "l'arrogance du président".

Catégories: Actualités

Tennis: la République tchèque qualifiée pour la finale de Fed Cup

dim, 04/22/2018 - 13:58

Petra Kvitova a envoyé la République tchèque en finale de la Fed Cup aux dépens de l'Allemagne (3-1), en apportant le troisième point, décisif, de son équipe contre Angelique Kerber (12e) 6-2, 6-2, dimanche à Stuttgart.

C'est la sixième fois en huit ans que les Tchèques se qualifient pour la finale. Elles retrouveront la France ou les Etats-Unis, qui s'affrontent à Aix-en-Provence.

Catégories: Actualités

Transat AG2R La Mondiale: c'est parti pour la 14e édition !

dim, 04/22/2018 - 13:49

Dix-neufs voiliers sont partis dimanche de Concarneau (Finistère) pour près de 4.000 milles, direction l'île française de Saint-Barthélémy, pour la 14e Transat AG2R La Mondiale, l'une des courses les plus réputées et une répétition idéale en vue de la Route du Rhum.

Sous un ciel voilé et par un vent relativement timide, les concurrents ont franchi la ligne fictive de départ peu après 13h00 pour trois semaines de course.

Ils vont d'abord prendre la route du sud, direction La Palma, aux Canaries, où la flotte devra franchir une marque de passage, puis plein ouest pour une traversée océanique qui devrait les amener à bon port vers la mi-mai.

Si la première partie de la course, jusqu'à l'Espagne promet d'être tactique, les prévisions météorologiques tablent ensuite sur des vents qui devraient donner une tournure plus "sportive" à la course, avec 30-35 n?uds (55,5-65 km/h) et des rafales à 45-50 n?uds (83-93 km/h).

Épreuve bisannuelle, la Transat en double AG2R La Mondiale se déroule cette année six mois avant le départ de la mythique Route du Rhum, course en solitaire organisée tous les quatre ans entre Saint-Malo et la Martinique.

Preuve de sa popularité chez les navigateurs, on trouve nombre de marins aguerris dans les équipages au départ, comme Thomas Ruyant ou Morgan Lagravière.

Le palmarès de la course témoigne lui aussi de son importance dans les carrières des skippers, puisque Armel Le Cléac'h, vainqueur du dernier Vendée Globe, l'a remportée deux fois (2004 et 2010), mais aussi Michel Desjoyeaux, lauréat de la première édition en 1992, ou encore Roland Jourdain, Jean Le Cam, Alain Gautier...

Les tenants du titre, Erwan Tabarly et Thierry Chabagny (Armor Lux ? Gedimat) figurent une nouvelle fois au rang des favoris.

Catégories: Actualités

Le Mont-Saint-Michel évacué après des menaces proférées contre les forces de l'ordre

dim, 04/22/2018 - 13:40

Le Mont-Saint-Michel, l'un des sites les plus visités de France, a été évacué et fermé aux touristes par précaution dimanche matin par la gendarmerie à la recherche d'un homme qui avait tenu des propos menaçants envers les forces de l'ordre.

L'Abbaye va rouvrir au public à 14H00, "le site est dégagé de tout risque", a précisé à l'AFP Jean Marc Sabathé, préfet de la Manche.

Vers 7H45, sur une navette-bus menant au Mont-Saint-Michel, un guide touristique a prévenu la gendarmerie qu'un homme avait tenu des propos menaçants et inquiétants envers les policiers et gendarmes. Cette personne a été suivie sur le site touristique grâce à la vidéo-surveillance de la police municipale avant d'être perdu de vue, précise la source proche du dossier.

Selon le préfet de la Manche, Jean Marc Sabathé, s'exprimant sur France Bleu, "un homme voulait faire une animation de rue lorsqu'il a eu une altercation avec un cafetier. Il a proféré des menaces contre les forces de l'ordre".

"J'ai évacué le Mont par mesure de précaution car personne ne connait les intentions réelles de cet individu. J'ai fait évacuer l'intégralité du Mont et ratisser maison par maison pour m'assurer qu'il n'y soit pas", a-t-il dit.

Le préfet a indiqué que l'évacuation a eu lieu dans des bonnes conditions.

"L'homme s'est mêlé aux premiers visiteurs. Il n'y a eu aucun tirs, aucune arme. Le village sera rouvert dès que les forces de l'ordre auront la certitude que l'individu n'est plus sur le site. J'ai la quasi certitude qu'il n'y est pas puisque toute les maisons ont été vérifiés", a poursuivi le représentant de l'Etat.

Il s'agirait "d'un jeune homme entre 20 et 30 ans qui était habillé d'un t-shirt blanc et un pantalon sombre", d'après une photo prise par un pompier.

Plusieurs témoins avaient signalé cette personne alors qu'elle rentrait sur ce site touristique qui attire chaque année près de 2,5 millions de touristes.

- Surprise mais pas de panique -

"On a été évacué sans savoir trop pourquoi ce matin pendant le petit-déjeuner. On a vu beaucoup de gendarmes. Il n'y a pas eu de mouvement de panique. On était surtout surpris", a témoigné Denis Surfys, journaliste en vacances.

Xavier Bailly, administrateur de l'abbaye, est resté confiné chez lui "sur ordre de la gendarmerie". "Je suis serein, j'attends les consignes de la préfecture", a-t-il déclaré par téléphone à l'AFP.

Les piétons séjournant dans les hôtels ont été évacués dans le calme et sans incident. L'Abbaye a été fermée par mesure de précaution et les offices religieux annulés.

Les gendarmes ont fouillé les maisons et boutiques, tandis que des touristes étaient tenus à distance sur la passerelle menant au site. Une trentaine d'entre eux en profitent pour réaliser une séance de selfies et de bronzage sous le soleil, a constaté un photographe de l'AFP.

"L'évacuation des touristes a été rapide car il y en avait très peu ce matin", a précisé la gendarmerie de la Manche.

Plusieurs centaines de touristes qui voulaient passer ce dimanche sur le Mont ont été bloqués. Les navettes du Mont Saint-Michel qui circulent toute les 10 minutes ont été arrêtées.

Selon un photographe de l'AFP sur place, sur le parking au pied du Mont, une dizaine de véhicules de gendarmerie étaient stationnés à la mi-journée.

Une cinquantaine de gendarmes ont été déployés, un hélicoptère a survolé le Mont et la Section de recherche de Caen a été saisie.

Classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, l'îlot rocheux où s?élève aujourd?hui l?abbaye du Mont-Saint-Michel est devenu au fil du temps un élément emblématique du patrimoine français qui en fait l'un des sites les plus visités en France avec près de 2,5 millions de touristes chaque année.

Le Mont-Saint-Michel a retrouvé son caractère insulaire en 2015 grâce à un pont-passerelle qui a remplacé la digue-route.

Catégories: Actualités

"Hugh Masekela 66-76", un coffret sur les 10 ans phare du trompettiste

dim, 04/22/2018 - 13:23

"Hugh Masekela 66-76": un coffret de trois disques publié mi-avril vient rappeler que pendant cette décennie, le trompettiste sud-africain, alors exilé aux Etats-Unis, a gravé les disques les plus marquants de sa carrière.

Ce musicien reconnu, décédé le 23 janvier à l'âge de 78 ans, était né à Whitbank, un township du nord de l'Afrique du Sud d'où il part très jeune pour Soweto. Il y fourbit ses premières armes à la trompette, avant de s'envoler pour les Etats-Unis en 1961, à l'âge de 21 ans.

Ce militant anti-apartheid de la première heure y restera trente ans. A la High School of Music de New York qu'il fréquenta alors, il se lie d'amitié avec Stewart Levine qui deviendra son producteur.

Masekela et Levine ont choisi ensemble, peu avant la mort du trompettiste, cornettiste et chanteur, les titres figurant sur "Hugh Masekela 66-76" (Wrasse Music/Universal Music): quarante-sept, issus de onze disques enregistrés au cours d'une décennie durant laquelle le musicien s'est montré particulièrement créatif.

Au cours de cette période phare, Hugh Masekela fait chanter son instrument en proposant une fusion unique. Celle du jazz, du mbombela (le jazz sud-africain irrigué par les mélodies traditionnelles du mbaquanga ou du marabi...), des rythmes ouest-africains, du groove et du rhythm'n blues. Avec des ouvertures à la salsa, au rock psychédélique, à la musique brésilienne.

Plusieurs albums, dont "Masekela" (1970), "Masekela introducing Hedzioleh Soundz" (1973), "I'm not afraid" (1974), "Colonial Man" (1976), devenus des disques cultes recherchés par les collectionneurs, sont réédités ici pour la première fois en digital.

Au fil de toutes ces années, Hugh Masekela croise sur sa route de nombreux musiciens. Parmi eux: Joe Sample et Wilton Felder du groupe des Crusaders, le groupe ghanéen Hedzoleh Soudz pour une mémorable épopée au pays de l'afro-beat, le contrebassiste Eddie Gomez, ou bien encore le saxophoniste alto sud-africain Dudu Phukwana, auteur sur la chanson "Minawa" d'un solo écorché.

Mais au-delà du musicien, le coffret où Stewart Levine raconte dans un livret truffé d'informations et d'anecdotes la genèse de chaque album, permet aussi de découvrir le rebelle et l'homme engagé que Hugh Masekela ne cessa jamais d'être.

La colère gronde dans sa voix. Dans "Stimela", il raconte ainsi le quotidien des noirs sud-africains prenant le train pour aller extraire l'or des mines. Et dans "Mace and Grenades", celui qui avait adhéré aux idées des Black Panthers dénonce la guerre du Vietnam.

Catégories: Actualités

Le Mont-Saint-Michel évacué après des menaces proférées contre les forces de l'ordre

dim, 04/22/2018 - 13:20

Le Mont-Saint-Michel, l'un des sites les plus visités de France, a été évacué et fermé aux touristes par précaution dimanche matin par la gendarmerie à la recherche d'un homme qui avait tenu des propos menaçants envers les forces de l'ordre.

Vers 7h45, sur une navette-bus menant au Mont-Saint-Michel, un guide touristique a prévenu la gendarmerie qu'un homme avait tenu des propos menaçants et inquiétants envers les policiers et gendarmes. Cette personne a été suivie sur le site touristique grâce à la vidéo-surveillance de la police municipale avant d'être perdu de vue, précise la source proche du dossier.

Selon le préfet de la Manche, Jean Marc Sabathé, s'exprimant sur France Bleu, "un homme voulait faire une animation de rue lorsqu'il a eu une altercation avec un cafetier. Il a proféré des menaces contre les forces de l'ordre".

"J'ai évacué le Mont par mesure de précaution car personne ne connait les intentions réelles de cet individu. J'ai fait évacuer l'intégralité du Mont et ratisser maison par maison pour m'assurer qu'il n'y soit pas", a-t-il dit.

Le préfet a indiqué que l'évacuation a eu lieu dans des bonnes conditions et était terminée, et qu'il prévoyait la réouverture du site en début d'après-midi.

"L'homme s'est mêlé aux premiers visiteurs. Il n'y a eu aucun tirs, aucune arme. Le village sera rouvert dès que les forces de l'ordre auront la certitude que l'individu n'est plus sur le site. J'ai la quasi certitude qu'il n'y est pas puisque toute les maisons ont été vérifiés", a poursuivi le représentant de l'Etat.

Il s'agirait "d'un jeune homme entre 20 et 30 ans qui était habillé d'un t-shirt blanc et un pantalon sombre", d'après une photo prise par un pompier.

Plusieurs témoins avaient signalé cette personne alors qu'elle rentrait sur ce site touristique qui attire chaque année près de 2,5 millions de touristes.

- Surprise mais pas de panique -

"On a été évacué sans savoir trop pourquoi ce matin pendant le petit-déjeuner. On a vu beaucoup de gendarmes. Il n'y a pas eu de mouvement de panique. On était surtout surpris", a témoigné Denis Surfys, journaliste en vacances.

Xavier Bailly, administrateur de l'abbaye, est confiné chez lui "sur ordre de la gendarmerie". "Je suis serein, j'attends les consignes de la préfecture", a-t-il déclaré par téléphone à l'AFP.

Les piétons séjournant dans les hôtels ont été évacués dans le calme et sans incident. L'Abbaye a été fermée par mesure de précaution et les offices religieux annulés.

Les gendarmes ont fouillé les maisons et boutiques, tandis que des touristes étaient tenus à distance sur la passerelle menant au site.

"L'évacuation des touristes a été rapide car il y en avait très peu ce matin", a précisé la gendarmerie de la Manche.

Plusieurs centaines de touristes qui voulaient passer ce dimanche sur le Mont ont été bloqués. Les navettes du Mont Saint-Michel qui circulent toute les 10 minutes ont été arrêtées.

Selon un photographe de l'AFP sur place, sur le parking au pied du Mont, une dizaine de véhicules de gendarmerie étaient stationnés à la mi-journée.

Des gens partaient à pied valise à la main, d?autres avec la navette.

Une cinquantaine de gendarmes ont été déployés, un hélicoptère a survolé le Mont et la Section de recherche de Caen a été saisie.

Classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, l'îlot rocheux où s?élève aujourd?hui l?abbaye du Mont-Saint-Michel est devenu au fil du temps un élément emblématique du patrimoine français qui en fait l'un des sites les plus visités en France avec près de 2,5 millions de touristes chaque année.

Le Mont-Saint-Michel a retrouvé son caractère insulaire en 2015 grâce à un pont-passerelle qui a remplacé la digue-route.

Catégories: Actualités

Marathon de Londres: Kipchoge vainqueur, Farah sur le podium

dim, 04/22/2018 - 13:17

Le Kényan Eliud Kipchoge a remporté dimanche le marathon de Londres (2h04:17), devançant l'Ethiopien Tola Shura Kitata et la vedette de l'athlétisme britannique Mo Farah.

Le quadruple champion olympique sur 5.000 et 10.000 m, qui vise le marathon des JO-2020, a battu le record britannique (2h06:32).

Chez les dames, la Kényane Vivian Cheruiyot, championne olympique en titre du 5000 m, a remporté l'épreuve en 2 heures 18 minutes 31 secondes, réussissant son passage sur le marathon après avoir disputé sa première épreuve à Londres en 2017.

Sa compatriote Mary Keitanu, favorite, a perdu pied et n'a terminé que 5e, loin derrière (2h24:27.), alors qu'elle visait le record du monde et une quatrième victoire à Londres.

Catégories: Actualités

Grève SNCF: 35% des TGV circuleront lundi, 40% des TER et Transilien

dim, 04/22/2018 - 13:15

Le trafic des trains sera de nouveau très perturbé lundi, avec 35% des TGV en circulation, 30% des Intercités et 40% des TER, RER et Transilien, a indiqué dimanche le patron de la SNCF, Guillaume Pepy.

Ces chiffres sont proches de ceux de la précédente journée de grève mercredi, mais M. Pepy a assuré au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro que "le trafic sera en amélioration" et que "la grève s'érode lentement".

"Il y a quatre cheminots sur cinq au travail", a-t-il ajouté, précisant que "ceux qui conduisent les trains sont en grève à 60%" soit "beaucoup moins qu'au début de la grève, où on était à 77%".

La SNCF avait également fait état d'un taux de grévistes proche de 20% mercredi, avec déjà trois conducteurs sur cinq participant au mouvement.

"Les voyageurs en ont tout simplement assez", a affirmé M. Pepy, dénonçant une grève "low-cost pour les salariés mais avec une pénalisation maximum des voyageurs et des entreprises".

Pour le prochain épisode de deux jours, programmé samedi et dimanche, "on va mettre l'essentiel de nos moyens pour avoir plus de 250 TGV par jour", a-t-il assuré.

Interrogé sur une possible prolongation du mouvement en juillet et août, évoquée par Le Parisien, le patron de la SNCF a estimé qu'"il n'y aura pas de grève cet été parce que les cheminots sont des gens responsables".

Catégories: Actualités

Paris SG: Neymar attendu à Paris en mai, selon des médias

dim, 04/22/2018 - 13:10

L'attaquant-vedette du Paris SG Neymar, toujours en convalescence au Brésil après son opération du pied droit, sera de retour à Paris au plus tard mi-mai, ont affirmé plusieurs médias français dimanche, au moment où la star brésilienne s'est affichée pour la première fois sans ses béquilles sur les réseaux sociaux.

Selon le quotidien L'Equipe, Neymar est attendu en France "au plus tard mi-mai" afin de participer aux festivités de fin de saison du PSG, tandis que la radio RMC avance un retour "début mai" pour qu'il poursuive sa "rééducation" dans la capitale en compagnie de ses deux physiothérapeutes.

En marge d'un événement promotionnel à Sao Paulo (sud du Brésil), Neymar avait déclaré mardi dernier qu'il ne retrouverait pas les terrains avant la dernière quinzaine de mai, un ultime examen médical étant prévu le 17 mai, selon lui, pour évaluer sa récupération après son opération du pied droit.

"Le dernier examen est le 17 mai, si je ne me trompe pas", avait-il déclaré. "Il n'y a pas de date exacte", avait-il ajouté, "mais pour vous donner une date approximative, je serai déclaré apte à rejouer le 17 mai".

"La date exacte de mon retour à Paris n'a pas été arrêtée. Presque tous les jours je parle au club, au staff", avait encore souligné le N.10 brésilien. "Ca a été dur de voir mon club être champion et de ne pas être là. Mais la santé avant tout".

Neymar a été opéré début mars d'une fracture du cinquième métatarsien, un os du pied droit, à Belo Horizonte par le médecin de la sélection brésilienne Rodrigo Lasmar, après s'être blessé le 25 février lors d'un match de Championnat de France contre Marseille (3-0).

Le dernier match de championnat du PSG sera le 19 mai à Caen, tandis que la Coupe du monde en Russie, son objectif majeur, débute le 14 juin.

Catégories: Actualités

Pages