Agrégateur de flux

Hommage de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à Bruno Foucart

Ministère de la Culture - il y a 7 heures 20 min
Mercredi 10 Janvier 2018 - 11h00
Catégories: Culture

Le CSA lance une procédure pouvant conduire à l'éviction de Mathieu Gallet

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 20 min

Le CSA, qui a le pouvoir de nommer et de révoquer les dirigeants de l'audiovisuel public, a annoncé mercredi qu'il engageait une "procédure" pouvant mener à l'éviction du PDG de Radio France Mathieu Gallet, condamné pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA.

Dans un communiqué, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a indiqué avoir "décidé de mettre en ?uvre" un dispositif pouvant aboutir au retrait du mandat du patron de Radio France, ajoutant qu'au terme de cette démarche, "sa décision interviendra le plus rapidement possible dans le respect du contradictoire et notamment après la communication du jugement rendu à l?égard" de M. Gallet.

Catégories: Actualités

Affaire Gallet : le CSA va voter sur le maintien du président de Radio France à son poste

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a engagé mercredi une procédure qui décidera, la semaine prochaine, de mettre éventuellement fin au mandat de Mathieu Gallet, condamné pour favoritisme.
Catégories: Actualités

Open d'Australie: Dimitrov passe laborieusement au troisième tour

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 25 min

Le Bulgare Grigor Dimitrov, 3e mondial, s'est laborieusement qualifié pour le troisième tour de l'Open d'Australie en battant l'Américain McKenzie McDonald , issu des qualifications, en cinq sets 4-6, 6-2, 6-4, 0-6, 8-6.

Le vainqueur du Masters, qui a joué un tennis très décevant, affrontera au prochain tour le Russe Andrey Rublev.

Catégories: Actualités

Emmanuel Macron reçoit Angela Merkel vendredi à l'Elysée

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 25 min

Le président français Emmanuel Macron recevra vendredi au palais présidentiel de l'Elysée la chancelière allemande Angela Merkel pour discuter du "futur de l'Europe et des priorités à venir", a annoncé mercredi la présidence française.

Cette rencontre, programmée pour vendredi en fin d'après-midi, sera la première depuis la conclusion dimanche du projet d'accord gouvernemental entre les conservateurs de Mme Merkel et les sociaux-démocrates du SPD, qui ouvre la voie à la constitution d'une "grande coalition" vers la fin mars.

Le rendez-vous portera également sur le 55e anniversaire de la signature du Traité franco-allemand de l'Elysée, a indiqué à Berlin une porte-parole du gouvernement allemand, Ulrike Demmer, précisant que les deux dirigeants s'exprimeront devant la presse après la réunion prévue à 17H00 (16h00 GMT).

L'Assemblée nationale française et le Bundestag allemand devraient approuver le 22 janvier, le jour de ce 55e anniversaire, une résolution commune traçant des perspectives pour un nouveau traité, et renforçant la coopération entre les deux Parlements.

Emmanuel Macron avait indiqué le 28 septembre dernier son souhait de "réviser le traité de l'Elysée", conclu en 1963 par le président Charles de Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer.

M. Macron s'est dit vendredi dernier "heureux et satisfait" de l'accord de coalition trouvé en Allemagne, le jugeant "favorable au projet européen" qu'il porte.

Dans leur compromis d'alliance, chrétiens-démocrates et sociaux-démocrates prévoient de "renforcer" et "réformer" la zone euro avec la France pour la rendre plus résistante aux crises.

Cet accord sera soumis pour éventuelle approbation à la base du SPD lors d'un congrès extraordinaire le 21 janvier, à l'issue très incertaine.

Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : le projet d'aéroport "sera abandonné", annonce Philippe

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 7 heures 26 min

Philippe Grosvalet, le président du Conseil départemental de Loire-Atlantique, avait annoncé l'abandon du projet aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes. Édouard Philippe a confirmé.
Fin du suspense. L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne se fera pas. Ce projet, vieux de plus de 50 ans et qui a donné lieu depuis 1965 à de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Alarme dans les Territoires palestiniens après le gel de l'aide américaine

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 30 min

L'annonce par les Etats-Unis d'un gel de leur aide aux réfugiés palestiniens a sonné l'alarme dans les Territoires, où des centaines de milliers de personnes dépendent de l'assistance internationale pour se soigner, apprendre ou travailler.

L'UNRWA, l'agence de l'ONU impactée, a indiqué mercredi faire face à sa "plus grave crise financière" depuis sa création il y a près de 70 ans.

Cet organisme onusien, établi en 1949, apporte son aide à une grande partie des plus de cinq millions de Palestiniens enregistrés comme réfugiés dans les Territoires, en Jordanie, au Liban ou en Syrie, survivants ou descendants des centaines de milliers de Palestiniens jetés sur les routes lors de la première guerre israélo-arabe en 1948.

Le département d'Etat américain a annoncé mardi retenir jusqu'à nouvel ordre le versement de 65 millions de dollars à l'UNRWA, sur les 125 millions de contribution volontaire américaine prévus.

L'administration Trump livre depuis des mois à l'ONU un bras de fer sur une bonne utilisation des contributions américaines. Elle réclame à ce titre une révision "en profondeur" du fonctionnement et du financement de l'UNRWA, dont elle a été de loin le principal bailleur de fonds en 2017, à hauteur de 350 millions de dollars.

Les Américains s'en prennent par ailleurs à l'UNRWA dans une période de grave détérioration des relations avec l'Autorité palestinienne: les dirigeants palestiniens ont dénoncé cette nouvelle mesure comme une concession supplémentaire aux Israéliens et une nouvelle hypothèque imposée en leur faveur sur un règlement de plus en plus incertain du conflit.

-'Paiements massifs'-

La question des réfugiés est l'une des plus épineuses en vue d'un tel règlement, les Palestiniens clamant leur droit au retour, ce qu'excluent les Israéliens.

Après une succession de camouflets, la direction palestinienne a gelé les contacts avec les officiels américains, alors que la Maison Blanche est supposée présenter à une échéance indéterminée un plan censé réaliser l'ambition de Donald Trump de présider à l'accord diplomatique "ultime".

M. Trump avait indigné les Palestiniens en tweetant le 2 janvier que les Etats-Unis leur versaient "DES CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS par an sans obtenir reconnaissance ou respect". Pourquoi les Etats-Unis devraient-ils poursuivre leurs "paiements massifs" alors que les Palestiniens refusent de négocier?, avait-il demandé.

L'administration a contesté se servir de l'UNRWA pour faire pression sur le président palestinien Mahmoud Abbas.

Les 65 millions sont gelés à ce stade, ils n'ont pas été annulés", a assuré la porte-parole du département d'Etat, Heather Nauert.

La seconde tranche sera débloquée quand des réformes auront été engagées pour que l'argent soit "mieux dépensé", a-t-elle dit.

Les 125 millions de dollars en question sont supposés constituer le premier versement américain de l'année. Mais l'UNRWA elle-même a reconnu ne pas savoir ce qui l'attendait.

"Il n'y a pour l'instant aucune autre indication de financement possible" que les informations fournies par le département d'Etat, a dit à l'AFP Chris Gunness, le porte-parole de l'UNRWA, joint par téléphone.

- Un narratif 'perpétué' -

"La réduction drastique de cette contribution a pour effet la plus grave crise financière dans l'histoire de l'agence", a-t-il dit.

Le chef de l'agence onusienne, Pierre Krahenbuhl, a exprimé son inquiétude et appelé à l'aide les autres membres de l'ONU.

"Ce qui est en jeu, c'est l'accès de 525.000 garçons et filles à 700 écoles de l'UNRWA", ainsi que toutes les formes d'aide d'urgence octroyée à des millions de personnes, et leur accès aux soins, s'est-il ému.

Il a évoqué le respect de la "dignité" de ces réfugiés, mais aussi le risque sécuritaire potentiel de la décision américaine dans une région déjà en proie à la violence et à la radicalisation.

Hanane Achraoui, haute dirigeante de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a dénoncé la "cruauté" affichée à l'égard d'une "population innocente et vulnérable".

Environ 500 personnes ont manifesté contre la décision américaine dans la bande de Gaza, territoire sous blocus qui a connu trois guerres avec Israël depuis 2008 et où plus des deux tiers de la population dépendent de l'assistance étrangère.

Ahmed Majdalani, un des dirigeants de l'OLP, a accusé l'administration Trump de tenter d'écarter la question des réfugiés de discussions en vue d'un hypothétique règlement du conflit, comme elle a cherché à le faire avec le statut de Jérusalem en reconnaissant cette dernière comme capitale d'Israël.

Le Premier ministre israélien a lui applaudi à ce nouveau coup d'éclat américain.

L'UNRWA "perpétue depuis 70 ans la situation des réfugiés palestiniens et le narratif en faveur de la disparition du sionisme", a-t-il déclaré en Inde selon les médias israéliens. "C'est la première fois que tout cela est remis en cause", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Basket - NBA - Aaron Afflalo et Nemanja Bjelica en sont venu aux mains

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 7 heures 32 min
La rencontre entre Orlando et Minnesota, remportée par le Magic...
Catégories: Sport

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes abandonné

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 34 min
Édouard Philippe a annoncé l'abandon du projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. Le Premier ministre donne jusqu'au "printemps" aux occupants pour évacuer "d'eux-mêmes" les lieux.
Catégories: Actualités

Urvoas: l'enquête à la Cour de justice de la République est ouverte

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 36 min

La Cour de justice de la République a été officiellement saisie mercredi de l'enquête sur l'ancien garde des Sceaux socialiste Jean-Jacques Urvoas, soupçonné d'avoir transmis au député Thierry Solère des informations sur une enquête pour fraude fiscale le concernant, a annoncé le parquet général de la Cour de cassation.

Dans un communiqué, le procureur général près la Cour de cassation a annoncé avoir "saisi aujourd'hui la commission d'instruction d'un réquisitoire introductif visant M. Jean-Jacques Urvoas en sa qualité à la date des faits de (...) ministre de la Justice, sous la qualification de violation du secret professionnel". Cette étape marque formellement le lancement des investigations, mais elles s'annoncent longues.

Le haut magistrat était tenu de saisir cette commission après l'avis favorable émis mardi par la commission des requêtes de la CJR.

Cette affaire a rebondi en plein débat sur le lien hiérarchique entre le garde des Sceaux et les procureurs, mais également au moment où le président Emmanuel Macron a réaffirmé lundi sa volonté de "supprimer" la CJR.

Selon les révélations du Canard enchaîné en décembre, Jean-Jacques Urvoas, alors au gouvernement, avait envoyé à M. Solère, député LR rallié depuis à LREM, une note de la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) sur une enquête le concernant.

Cette synthèse, signée "Amitiés, Jean-Jacques Urvoas", aurait été demandée à ses services par le ministre, comme le lui permettait son statut de garde des Sceaux, puis transmise par messagerie cryptée au député entre les deux tours de la présidentielle, d'après l'hebdomadaire.

Depuis le 6 septembre 2016, M. Solère est en effet visé par une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Nanterre pour "fraude fiscale, blanchiment, corruption, trafic d'influence et recel d'abus de biens sociaux".

Dans le cadre de cette procédure, une perquisition au domicile du député, qui a dû renoncer fin 2017 à son poste de questeur de l'Assemblée nationale, avait été menée par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), qui avaient alors trouvé le message de M. Urvoas.

La procureure de Nanterre avait confirmé que des éléments "susceptibles d'engager la responsabilité pénale de Jean-Jacques Urvoas" avaient été saisis lors d'une perquisition, puis transmis le 5 décembre au procureur général près la Cour de cassation.

Catégories: Actualités

Ski: Vonn, meilleur temps de la 1re descente d'entraînement de Cortina

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 38 min

L'Américaine Lindsey Vonn a réalisé mercredi le meilleur temps du premier entraînement des descentes de Cortina d'Ampezzo (Italie), comptant pour la Coupe du monde de ski alpin et programmées vendredi et samedi.

Vonn a bouclé son passage en 1 min 37 sec 99/100e, soit près d'une seconde de mieux que l'Italienne Sofia Goggia (+0.95), deuxième temps mercredi.

Après une semaine de pause, Mikaela Shiffrin, leader de la Coupe du monde avec plus de 800 points d'avance, est de retour et a réalisé le 13e temps de l'entraînement, à plus de trois secondes de sa compatriote (+3.27).

La Tofane, dans la station des Dolomites, est l'une des pistes préférées de Vonn, puisqu'elle y a décroché onze de ses 78 succès en Coupe du monde. Seule la station canadienne de Lake Louise lui a plus souri (18 victoires).

Cortina d'Ampezzo a récupéré la descente de Val-d'Isère (France), annulée mi-décembre en raison des trop fortes chutes de neige. Trois courses sont ainsi programmées en Italie: deux descentes vendredi et samedi, et un super-G dimanche.

Catégories: Actualités

Open d'Australie (F) - Alizé Cornet : «Une petite mobylette»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 7 heures 42 min
Alizé Cornet s'est appuyée sur son déplacement et sa solidité pour...
Catégories: Sport

Open d'Australie (F) - Open d'Australie : le public se moque des cris d'Aryna Sabalenka

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 7 heures 44 min
Une partie du public du Melbourne Park s'est ouvertement moqué des...
Catégories: Sport

Foot - L2 - Lens - Daniel Moreira (Lens) : «Il y a trop de joueurs»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 7 heures 51 min
Daniel Moreira, entraîneur adjoint, confirme que Lens va continuer à...
Catégories: Sport

Affaire Urvoas-Solère : la Cour de justice de la République officiellement saisie

Cette étape marque formellement le lancement des investigations, mais elles s’annoncent longues.
Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : le projet d’aéroport est abandonné

Le gouvernement a annoncé ce mercredi 17 janvier 2018 l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, et demande l'évacuation de la ZAD.
Catégories: Sciences

Notre-Dame-des-Landes : l'environnement sera gagnant

Le gouvernement a annoncé l'abandon de lu projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. Un soulagement pour l'environnement et la biodiversité. Mais un status quo pour le climat.
Catégories: Sciences

L'exécutif choisit d'abandonner l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 58 min

Après six mois de médiation et une ultime consultation, l'exécutif a choisi d'abandonner le projet controversé d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, malgré des décisions de justice et un référendum local favorables.

Matignon a informé des élus locaux, peu avant une déclaration du Premier ministre Edouard Philippe à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée.

"C'est officiel. C'est abandonné", a déclaré à l'AFP Philippe Grosvalet, président du syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest et président du conseil départemental de Loire-Atlantique.

Prévenu par un conseiller de Matignon, il a fustigé "un véritable reniement" et "une très très mauvaise décision du président de la République".

L'alternative devrait être d'aménager l'actuel aéroport Nantes-Atlantique, comme l'envisageaient des médiateurs dans leur rapport remis le 13 décembre.

Malgré les multiples rejets des recours en justice des anti-aéroport, le soutien au projet d'une majorité des élus de Bretagne et des Pays-de-la-Loire, et un référendum consultatif local favorable (55,17%) en Loire-Atlantique en juin 2016, l'exécutif a préféré lâcher "NDDL".

Né dans les années 60, relancé en 2000, attribué à Vinci par appel d'offres en 2010, l'aéroport "du Grand Ouest" a traversé un demi-siècle pour finalement devenir le symbole des atermoiements du quinquennat Hollande et le conflit environnemental le plus emblématique du pays.

Edouard Philippe, qui a rencontré plus de 100 élus de l'Ouest depuis début janvier et s'est rendu discrètement samedi à la mairie de Notre-Dame-des-Landes, avait reconnu mardi, devant les députés LREM, la difficulté de trancher.

"Quelle que soit la réponse, elle sera mauvaise" car elle fera des mécontents, a-t-il admis.

Malgré l'abandon, l'exécutif s'est engagé à évacuer la ZAD.

Des renforts de sept escadrons de gendarmerie mobile, soit plus de 500 hommes, sont attendus mercredi sur place, selon une source proche du dossier, avec pour objectif de quadriller la zone et procéder à des contrôles afin d'éviter l'arrivée de civils dans la Zad.

Plusieurs compagnies de CRS seront elles à Nantes et Rennes afin d'assurer le maintien de l'ordre en cas de manifestations.

- "On repart pour dix ans" -

Le mouvement anti-aéroport, qui prévoit une conférence de presse deux heures après l'annonce de M. Philippe, s'est donné rendez-vous mercredi à 18H à "La Vache Rit", une grange servant de lieu de rassemblement en plein coeur de la ZAD.

Pour ses partisans, le nouvel aéroport devait permettre d'assurer le développement attendu du trafic aérien depuis Nantes, une des villes françaises à la plus forte croissance, face à la saturation attendue de Nantes-Atlantique dans sa version actuelle. Et ainsi améliorer la desserte de toute la Bretagne.

"Il faudra gérer la déception des partisans de l'aéroport, c'est une désillusion pour eux c'est certain", reconnaît un parlementaire. "Mais ce sont principalement des élus, il n'y a pas de mouvement citoyen de masse pour l'aéroport", juge le même.

Pour ses opposants, Notre-Dame-des-Landes était devenu un de ces "grands projets inutiles", condamnant un beau bout de bocage au nom du développement d'un mode de transport contradictoire avec les objectifs de la France de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

L'agrandissement de Nantes-Atlantique, une option longtemps écartée par les pouvoirs publics en raison notamment de la présence d'une zone naturelle protégée à proximité et de la problématique du survol de Nantes, reste toutefois entouré d'incertitudes.

"Il s'agit de rallonger la piste vers le sud, l'extension des terminaux, l'aménagement des pistes de circulation pour les avions et changer la pente de la piste pour réduire les nuisances sonores", explique un des élus partisans de cette option.

"Rallonger la piste en tant que tel prendrait six semaines. Au total, je pense qu'en deux ans tout peut être réglé", juge le même.

Une version vivement contestée par les élus partisans de Notre-Dame-des-Landes, comme l'ex-président LR de la région Pays de la Loire, Bruno Retailleau ou la maire PS de Nantes Johanna Rolland, selon qui "on repart pour dix ans".

Un éventuel abandon du projet soulève aussi la question de l'indemnisation prévue pour Vinci qui, selon le rapport remis à Edouard Philippe, pourrait aller jusqu'à 350 millions d'euros.

Le PDG de Vinci Xavier Huillard a évoqué mardi un contrat "béton" après des rumeurs démenties de contestation de certaines clauses du contrat par l'État.

Certains élus suggèrent une négociation avec le géant du BTP, également exploitant de Nantes-Atlantique et qui se place en vue de la possible privatisation d'Aéroports de Paris (ADP).

Catégories: Actualités

L’indépendantiste Roger Torrent élu à la tête du Parlement catalan

Le Parlement catalan se réunissait pour la première fois depuis les élections de décembre, alors que plusieurs leaders indépendantistes sont en prison ou à l’étranger.
Catégories: Actualités

Foot - WTF - Kylian Mbappé et Dimitri Payet en protagonistes d'un exercice de maths

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 8 heures 12 min
Les deux internationaux français, Kylian Mbappé et Dimitri Payet,...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur