Agrégateur de flux

Stallergenes Greer : convocation des actionnaires en AG

Le Boursier - il y a 7 heures 36 min
Les actionnaires de Stallergenes Greer plc, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, sont informés par la...
Catégories: Économie - Finances

Le G7 uni face à la Russie, ferme sur la Corée du Nord mais divisé sur l'Iran

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 38 min

Les grandes puissances du G7, qui ont confirmé leur front uni face à la Russie, vont aussi afficher lundi leur fermeté avant des négociations historiques avec la Corée du Nord, sans avoir surmonté leurs divisions sur l'Iran à l'approche d'une décision cruciale des États-Unis.

La rencontre des ministres des Affaires étrangères, qui s'est ouverte dimanche à Toronto, au Canada, va se terminer lundi puis s'enchaîner jusqu'à mardi avec une réunion de leurs collègues de l'Intérieur et de la Sécurité, avant le sommet des sept pays les plus industrialisés (États-Unis, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Japon et Canada) les 8 et 9 juin au Québec.

Dimanche, les chefs de la diplomatie ont longuement discuté de la confrontation des Occidentaux avec Moscou, qui atteint des niveaux inégalés depuis la fin de la Guerre froide.

"Il y a eu une unité du G7 pour s'opposer à l'attitude néfaste de la Russie", a dit à des journalistes un haut responsable américain. Les pays membres ont fait le point sur les mesures prises "pour contrecarrer les tendances négatives qui émanent du Kremlin et menacent la paix et la sécurité", a-t-il ajouté.

Les débats portent notamment sur le "renforcement de la démocratie contre les ingérences étrangères" -- une allusion claire au rôle attribué à la Russie de Vladimir Poutine lors des élections aux États-Unis ou en Europe.

"Nous ne devrions jamais nous montrer faibles face au président Poutine", a estimé le chef de l?État français Emmanuel Macron depuis Paris, avant d'aller rencontrer à Washington son homologue américain Donald Trump. "Quand vous êtes faibles, il s'en sert" pour "fragiliser nos démocraties", a-t-il ajouté dans un entretien diffusé dimanche sur la chaîne américaine Fox News, tout en assurant "respecter" le maître du Kremlin.

Selon une source diplomatique française, le ministre français Jean-Yves Le Drian "a redit qu'il faut être fermes" mais continuer à tenter de discuter avec Moscou.

Un peu plus d'une semaine après les frappes menées par Washington, Paris et Londres contre le régime de Damas en réponse à une attaque chimique présumée, les Occidentaux ont notamment besoin de relancer le dialogue avec les Russes, qui soutiennent Bachar al-Assad, en quête d'une solution politique sous l'égide de l'ONU après sept ans de guerre.

- "Fort plaidoyer" sur l'Iran -

La stratégie des États-Unis, qui inquiète leurs alliés depuis que Donald Trump a annoncé son intention de retirer les troupes américaines dès que possible, "a été abordée", selon un délégué européen. "Les Américains ont conscience qu'il y a un rôle à jouer dans la durée, mais n'ont pas encore précisé quel rôle, diplomatique, militaire, humanitaire..."

Deux autres grands dossiers diplomatiques font l'objet de discussions intenses.

D'abord la Corée du Nord, à l'approche d'un sommet historique, d'ici début juin en théorie, entre Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, censés parler, après des mois d'escalade, d'une "dénucléarisation" de la péninsule coréenne.

Les ministres devaient affirmer lundi, dans leur communiqué commun, leur intention de ne pas relâcher la pression et les sanctions internationales malgré les signaux positifs en provenance de Pyongyang, affichant toujours l'objectif final d'une "dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible".

Ensuite l'Iran, alors que le président américain doit aussi décider, d'ici le 12 mai, s'il "déchire" ou pas l'accord de 2015 conclu par les grandes puissances avec Téhéran pour l'empêcher de se doter de la bombe atomique.

Donald Trump réclame, pour le préserver, que la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, signataires européens de ce texte, jugé historique à l'époque, mais que lui considère laxiste, proposent des solutions pour le durcir.

Plusieurs autres ministres, Jean-Yves Le Drian en tête, ont livré devant le secrétaire d?État américain par intérim John Sullivan "un plaidoyer très fort" pour que Washington "ne jette pas l'accord avec l'eau du bain", au risque de "donner aux Iraniens un prétexte pour un retrait qui pourrait avoir des conséquences désastreuses", souligne la source diplomatique française.

"Nous avons beaucoup progressé" ces derniers mois avec les Européens "mais le compte n'y est pas encore", a toutefois prévenu le haut responsable américain.

Le sujet sera un point fort de la visite d'Emmanuel Macron de lundi à mercredi à Washington, où il demandera à Donald Trump de rester dans l'accord iranien tant qu'il n'a pas de "meilleure option pour le nucléaire". A ce stade, il n'y a "pas de plan B", a-t-il mis en garde sur Fox News.

Catégories: Actualités

Theranexus : le THN102 obtient le statut "d'investigational new drug" de la FDA

Le Boursier - il y a 7 heures 39 min
Theranexus annonce le succès de sa démarche menée auprès de l'agence du médicament des Etats-Unis, la Food & Drug Administration (FDA), pour...
Catégories: Économie - Finances

Foot - ARG - Argentine : un Cristian Pavon magique rapproche Boca Juniors du titre

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 7 heures 40 min
Porté par son étoilé Cristian Pavon, Boca Juniors a dominé Newell's...
Catégories: Sport

Carmaux. SCoT : le projet est arrêté

ladepeche.fr - il y a 7 heures 41 min
Le projet de SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) du Carmausin, du Ségala, du Causse et du Cordais est arrêté. Après 4 années de travaux, d'études et de concertation, le projet de Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) du Carmausin, du Ségala, du Causse et du Cordais a été arrêté en comité syndical le 17 avril à Carmaux. Ce document de planification stratégique fixe les grandes orientations d'aménagement et de développement sur le long...
Catégories: Actualités

Sensorion : SENS-401 réduit la perte auditive dans une étude préclinique

Le Boursier - il y a 7 heures 43 min
Sensorion, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies de l'oreille interne, a dévoilé de nouveaux résultats lors d'une...
Catégories: Économie - Finances

Toulouse. Proxénétisme : une «figure» du banditisme abritait des ébats sadomaso

ladepeche.fr - il y a 7 heures 45 min
Impliqué et condamné dans une escroquerie à la TVA en décembre par le tribunal correctionnel de Toulouse, une figure du banditisme à la sauce toulousaine, libéré depuis (il a fait appel) vient de retomber. Sorte de ricochet pour cet homme âgé de 64 ans qui totalise au moins neuf condamnations, dont quatre criminelles, et 24 ans de prison. La faute à son goût pour les braquages, les gros trafics de stupéfiants et les arnaques diverses. La...
Catégories: Actualités

Grèves à la SNCF et à Air France : un lundi encore compliqué dans les transports

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 7 heures 45 min

La grève perlée de la SNCF a repris ce lundi et se poursuivra mardi. Le transport aérien est lui aussi perturbé. Voici les prévisions de trafic, notamment dans la région.
Deux conflits dans l'impasse et un nouvel épisode délicat pour les voyageurs : les cheminots de la SNCF et les personnels d'Air France sont appelés à... Lire la suite

Catégories: Actualités

Frelon asiatique : c'est le moment de poser ses pièges

ladepeche.fr - il y a 7 heures 46 min
Attendre de découvrir sous son toit, dans son grenier, son garage ou dans un arbre de son jardin un énorme nid de frelons asiatiques sera trop tard pour lutter soi-même. L'intervention d'une société spécialisée sera inévitable. «C'est donc en ce moment qu'il faut les combattre pour éviter le pire!» martèle Claude Seigneury. Ce passionné de jardinage, et apiculteur à Lapeyrouse-Fossat, rappelle que «les femelles sortent pour se nourrir avec...
Catégories: Actualités

La président du syndicat des apiculteurs de Midi-Pyrénées : «Il faut développer le piégeage sélectif»

ladepeche.fr - il y a 7 heures 47 min
Cette année l'arrivée des frelons asiatiques semble très précoce ? On a effectivement pu observer déjà quelques femelles autour de nous, mais c'est classique. Dès qu'il fait beau, les frelons réapparaissent à la fin de l'hiver. Pour les apiculteurs, le frelon asiatique est évidemment une préoccupation, mais c'est loin d'être la première. Cet hiver, j'ai perdu 80 % de mon cheptel d'abeilles, c'est la première fois que je connais une telle...
Catégories: Actualités

Loi asile immigration: Mélenchon a invité François 1er dans les débats sur le droit du sol à l'Assemblée

Le Huffington Post - il y a 7 heures 48 min
Loi asile immigration: Mélenchon a invité François 1er dans les débats sur le droit du sol à l'Assemblée
Catégories: Actualités

Tous sports - Qui est votre Champion du week-end?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 7 heures 48 min
Comme chaque lundi, nous vous invitons à voter pour votre Champion du...
Catégories: Sport

Nordahl Lelandais a-t-il un lien avec Lucie Roux, disparue en 2012 en Savoie ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 7 heures 50 min

Selon une amie, Lucie Roux connaissait Nordahl Lelandais, hospitalisé en même temps qu'elle dans un établissement psychiatrique en Savoie. La famille souhaite désormais rouvrir l'enquête.
Y a-t-il une nouvelle affaire Nordahl Lelandais ? Alors qu'il a avoué avoir tué la petite Maëlys et le caporal Arthur Noyer, l'ancien... Lire la suite

Catégories: Actualités

BinckBank démarre 2018 avec de solides résultats au premier trimestre

Le Boursier - il y a 7 heures 51 min
Le nombre de transactions réalisées chez BinckBank au T1 2018 s'est établi à 2...
Catégories: Économie - Finances

Le G7 uni face à la Russie, ferme sur la Corée du Nord mais divisé sur l'Iran

ladepeche.fr - il y a 7 heures 52 min
Les grandes puissances du G7, qui ont confirmé leur front uni face à la Russie, vont aussi afficher lundi leur fermeté avant des négociations historiques avec la Corée du Nord, sans avoir surmonté leurs divisions sur l'Iran à l'approche d'une décision cruciale des États-Unis.La rencontre des ministres des Affaires étrangères, qui s'est ouverte dimanche à Toronto, au Canada, va se terminer lundi puis s'enchaîner jusqu'à mardi avec une réunion...
Catégories: Actualités

Foot - MLS - MLS : New York City balayé par Portland

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 7 heures 52 min
Invaincu depuis le début de la saison 2018 de MLS, New York City a...
Catégories: Sport

Nortia annonce l'acquisition de Sélection 1818

Le Boursier - il y a 7 heures 53 min
Nortia officialise la reprise de la société Sélection 1818...
Catégories: Économie - Finances

Le frelon asiatique, une espèce «importée» dans des vases chinois

ladepeche.fr - il y a 7 heures 58 min
Arrivé accidentellement en France en 2004, vraisemblablement dans des pots de poteries en provenance de Chine, le frelon asiatique «(vespa velutina nigrithorax) a colonisé pratiquement tout le territoire et est classé comme danger sanitaire majeur. Non seulement pour les abeilles et autres insectes pollinisateurs... le frelon est aussi dangereux pour l'homme, sans négliger l'impact direct sur la faune qui se nourrit de ces insectes, comme les...
Catégories: Actualités

Barbosa, de la Cour suprême à l'image de sauveur du Brésil

France 24 - L'info en continu - il y a 7 heures 58 min

Les Brésiliens attendant désespérément du sang neuf dans un monde politique totalement décrédibilisé, l'ancien président de la Cour suprême, Joaquim Barbosa, un Noir, pourrait bien être leur homme à la prochaine présidentielle.

Même si Barbosa, qui a commencé sa vie professionnelle comme homme de ménage, ne s'est pas encore déclaré candidat au scrutin d'octobre, son nom est ce mois-ci au coeur de toutes les spéculations.

La semaine dernière, il a participé à une réunion du Parti socialiste brésilien (PSB) auquel il s'est récemment affilié, et s'est retrouvé entouré d'un essaim de journalistes curieux de savoir s'il serait candidat.

"Je n'ai pas encore réussi à me convaincre d'être candidat", a-t-il déclaré, ajoutant que sa famille était défavorable à cette éventualité.

Joaquim Barbosa n'a jamais tenu de mandat électif, par ailleurs la politique brésilienne n'est guère une affaire de débutants.

Pourtant, de nombreux analystes voient chez cet homme de 63 ans des atouts de poids.

Le Brésil vient de vivre la destitution choc de la présidente Dilma Rousseff en 2016, la mise en accusation de son successeur Michel Temer pour corruption en 2017, et ce mois-ci l'incarcération de son président qui fut le plus populaire, Lula, pour corruption également.

Dans un contexte aussi sombre, les électeurs brésiliens veulent un outsider. Et l'enquête tentaculaire "Lavage express" continuant de faire des vagues plus de quatre ans après son ouverture, ils veulent aussi que leur nouveau chef de l'Etat soit "propre" et mène fermement la lutte contre la corruption qui ronge le pays.

Une candidature de Barbosa cocherait les bonnes cases.

A la Cour suprême, son principal fait d'armes a été sa croisade anticorruption entamée en 2005 et qui a fait tomber, avec le scandale du "mensalao", des proches de Lula au sein du Parti des travailleurs (PT, gauche), accusés d'achats de voix.

Par ailleurs, depuis sa retraite en 2014, le juge n'a pas été sur la scène publique et n'a donc pas été compromis dans la moindre affaire.

Pour Carlos Siqueira, le président du PSB, Barbosa est celui qui pourrait panser les plaies béantes du Brésil.

"Son électorat voudra que la normalité revienne au Brésil", a dit M. Siqueira à l'AFP.

Un sondage Datafolha publié après l'emprisonnement de Luiz Inacio Lula da Silva ce mois-ci accordait la troisième place avec 10% des intentions de vote à Barbosa -- un score d'autant plus encourageant qu'il n'est pas candidat déclaré.

- Diplomate et polyglotte -

Barbosa apporte aussi une légende personnelle qui séduit au Brésil et avec laquelle seule celle de Lula, ancien cireur de chaussures élu deux fois président, peut rivaliser.

Cet aîné de huit enfants dont le père était maçon est entré dans la vie active en faisant le ménage dans un tribunal du travail de la capitale Brasilia.

Il a pu étudier le droit à l'Université de Brasilia, été brièvement diplomate, et est devenu polyglotte tout en se hissant jusqu'à la Cour suprême, dont il est devenu le premier président noir.

S'il était élu, il ne serait pas le premier Noir à la tête du Brésil, ayant été précédé par l'éphémère président Nilo Procopio Pecanha, il y a plus d'un siècle (1909-1910).

Mais son accession au pouvoir suprême aurait une forte charge symbolique, dans un pays où plus de la moitié de la population se définit comme non-blanche, où le racisme est tenace et où aucun Noir n'a de poste proéminent en politique ni dans les affaires.

Toutefois les analystes pointent aussi des faiblesses chez Barbosa, comme le manque de clarté apparent de sa vision politique et économique et son inexpérience en politique.

Il est vu comme le centriste qui peut conquérir le boulevard ouvert entre à gauche Lula et à l'extrême droite Jair Bolsonaro, un député nostalgique de la dictature.

"Il est difficile de savoir s'il penchera plus vers la gauche et essaiera de capter le vote Lula ou restera fidèle à son image, plutôt de centre droit", estime Michael Mohallem, professeur de droit à la Fondation Getulio Vargas. Mais "il faudra bien qu'il décide".

Son caractère est souvent évoqué aussi comme problématique. A la Cour suprême il a pu se montrer arrogant et irascible.

L'ancien homme de ménage qui s'est illustré comme le "Mr Propre" des élites corrompues peut-il se hisser jusqu'au sommet, maintenant que l'immense favori des sondages, Lula, semble condamné à l'inéligibilité?

"Aujourd'hui au Brésil, tout est possible", dit Sylvio Costa, fondateur du site politique "Congresso em Foco" (Le Congrès en bref).

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur