Agrégateur de flux

Le sport extrême, un moyen de se surpasser

Dans les salles d’entraînement, CrossFit, boxe thaïe et autres activités extrêmes sont à la mode, traduisant un besoin de repousser ses limites en un temps record.
Catégories: Actualités

Aux Etats-Unis, la génération iPhone sous haute surveillance

Selon des études, les jeunes Américains de la génération « iGen » seraient moins autonomes et davantage sujets au mal-être, voire à la dépression.
Catégories: Actualités

Comment les universités vont trier les lycéens

Les critères ont dû être élaborés par les facs en quelques semaines, alors que les candidats pourront, dès lundi, commencer à inscrire leurs vœux d’orientation sur Parcoursup.
Catégories: Actualités

Président Trump, an II : fête gâchée

L’anniversaire de l’arrivée à la Maison Blanche du magnat de l’immobilier a été contrarié par l’échec, vendredi soir au Sénat, d’un vote sur le financement temporaire de l’Etat fédéral.
Catégories: Actualités

Open d'Australie (H) - Marin Cilic, accroché par Pablo Carreno-Busta, qualifié pour les quarts de finale

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 06:36
Tête de série n°6 de l'Open d'Australie, Marin Cilic a mené un dur...
Catégories: Sport

Open d'Australie (F) - Caroline Wozniacki se qualifie sans trembler pour les quarts de finale

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 06:29
Il a fallu à peine plus d'une heure à Caroline Wozniacki, deuxième...
Catégories: Sport

Au Honduras, l’opposition continue de se mobiliser pour empêcher la prise de fonction de « JOH »

Des routes nationales ont été bloquées, samedi, par des centaines de manifestants, qui répondaient à l’appel de l’Alliance d’opposition à la dictature.
Catégories: Actualités

Sur le terrain, les petites entreprises face aux cyberattaques

Un organisme de recherche spécialisé dans la cybersécurité enquête auprès des PME et TPE françaises sur les attaques informatiques qu’elles ont subies. L’enjeu est de connaître l’ampleur réelle du phénomène et des dommages occasionnés, à l’encontre parfois de certaines idées toute faites.
Catégories: Sciences

Une délégation nord-coréenne arrive à Séoul pour une inspection avant les JO

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 05:40

Une délégation nord-coréenne est arrivée dimanche à Séoul pour inspecter des sites et préparer des manifestations culturelles prévues pendant les jeux Olympiques d'hiver qui se tiendront en février en Corée du Sud.

C'est la première visite de responsables nord-coréens en Corée du Sud depuis quatre ans.

Les télévisions sud-coréennes ont montré un groupe de sept responsables conduits par Hyon Song-Wol, leader d'un groupe de pop entièrement féminin très populaire en Corée du Nord, en train de traverser dans des autocars la frontière entre les deux pays avant d'arriver à la gare ferroviaire de Séoul une heure plus tard.

La délégation, qui était encadrée par des centaines d'agents de la police sud-coréenne, a été vue descendant de l'autocar avant de monter dans un train à destination de la ville de Gangneung, dans l'est du pays, l'un des deux sites des JO avec Pyeongchang.

Hyon, qui a la réputation d'avoir été une petite amie du numéro un nord-coréen Kim Jong-Un, était vêtue d'un manteau noir et d'une cache-col en fourrure lorsqu'elle est montée à bord du train sans s'adresser à la foule de journalistes présents à la gare.

Le président sud-coréen Moon Jae-In, entré en fonction en mai dernier, prône le dialogue avec le Nord.

La visite intervient deux semaines après que la Corée du Nord a accepté de participer aux jeux Olympiques d'hiver.

Le président sud-coréen Moon Jae-In, entré en fonction en mai dernier, prône le dialogue avec le Nord.

Les deux Corées ont décidé de défiler ensemble sous un drapeau de l'unification le 9 février, lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Pyeongchang, et de former une équipe commune féminine de hockey sur glace.

Samedi, le CIO a indiqué que les 22 sportifs nord-coréens qui prendront part aux JO seront logés au village olympique.

Séoul et les organisateurs espèrent que ces JO seront les "Jeux de la paix" et contribueront à apaiser les tensions dans la péninsule, qui ont atteint des sommets ces derniers mois en raison des tirs de missiles et essais nucléaires nord-coréens.

jhw/juf/plh

Catégories: Actualités

Basket - Pour Joël Embiid, ce sera «le Cameroun en premier» mais la France est une «possibilité»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 05:30
Après avoir battu Milwaukee, c'est avec franchise et décontraction...
Catégories: Sport

Indices de popularité du JDD: Macron et Philippe en baisse en janvier

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 05:24

La cote de popularité d'Emmanuel Macron est en baisse de 2 points en janvier par rapport à celle de décembre à 50% d'opinions favorables tandis que celle d'Edouard Philippe chute de cinq points à 49%, selon un sondage Ifop publié par le Journal du Dimanche (JDD).

Pour le Président de la République, 44% des personnes interrogées se déclarent "plutôt satisfaites" tandis que 6% sont "très satisfaites". A l'inverse, 49% des sondés se montrent mécontents d'Emmanuel Macron parmi lesquels 29% de "plutôt mécontents" et 20% de "très mécontents".

Un pour cent des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Il s'agit de la première baisse de popularité de M. Macron depuis octobre 2017, selon ces indices publiés mensuellement par le JDD.

Pour le Premier ministre, 44% des sondés se déclarent "plutôt satisfaits" et 5% "très satisfaits". Parmi les 47% de mécontents, 31% se montrent "plutôt mécontents" et 16% "très mécontents".

Quatre pour cent des personnes interrogées ne se prononcent pas.

C'est pour le Premier ministre aussi la première baisse de popularité depuis octobre dernier.

L?enquête a été menée par l'Ifop sur un échantillon de 1.947 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans, selon la méthode des quotas. La marge d?erreur est égale à 1,3%.

Catégories: Actualités

Indices de popularité du JDD: Macron et Philippe en baisse en janvier

LCP Assemblée nationale - dim, 01/21/2018 - 05:23

La cote de popularité d'Emmanuel Macron est en baisse de 2 points en janvier par rapport à celle de décembre à 50% d'opinions favorables tandis que celle d'Edouard Philippe chute de cinq points à 49%, selon un sondage Ifop publié par le Journal du Dimanche (JDD).

Pour le Président de la République, 44% des personnes interrogées se déclarent "plutôt satisfaites" tandis que 6% sont "très satisfaites". A l'inverse, 49% des sondés se montrent mécontents d'Emmanuel Macron parmi lesquels 29% de "plutôt mécontents" et 20% de "très mécontents".

Un pour cent des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Il s'agit de la première baisse de popularité de M. Macron depuis octobre 2017, selon ces indices publiés mensuellement par le JDD.

Pour le Premier ministre, 44% des sondés se déclarent "plutôt satisfaits" et 5% "très satisfaits". Parmi les 47% de mécontents, 31% se montrent "plutôt mécontents" et 16% "très mécontents".

Quatre pour cent des personnes interrogées ne se prononcent pas.

C'est pour le Premier ministre aussi la première baisse de popularité depuis octobre dernier. 

L’enquête a été menée par l'Ifop sur un échantillon de 1.947 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans, selon la méthode des quotas. La marge d’erreur est égale à 1,3%.

Catégories: Actualités

Exposition universelle 2025: la France retire sa candidature (JDD)

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 05:20

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé samedi que la France retirait sa candidature à l'organisation de l'Exposition universelle de 2025 dans une lettre officielle révélée par le Journal du dimanche (JDD).

"J'ai décidé de ne pas donner suite à la candidature de la France à l'exposition universelle, qui sera retirée", écrit le chef du gouvernement à Pascal Lamy, président du Groupement d'intérêt public Expofrance 2025, qui porte la candidature française, dans ce courrier cité par le JDD sur son site internet.

Le Premier ministre pointe notamment les "faiblesses structurelles" du modèle économique du projet français et précise que dans le contexte de "redressement de nos finances publiques", il refuse de "grever l'avenir (...) d'engagements supplémentaires non maîtrisés".

Selon le JDD, la maire de Paris Anne Hidalgo, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et le président du comité de candidature Jean-Christophe Fromentin ont également été informés samedi de la décision.

"Je ne me retrouve pas dans cette France qui renonce, qui recule ou qui s'excuse", a réagi sur Twitter M. Fromentin.

"Alors que nous pouvions après le rugby en 2023 et les JO en 2024 recevoir le monde avec l?expo universelle en 2025, cette décision est incompréhensible", a tweeté le vice-président du comité d'organisation, Luc Carvounas.

Dans sa lettre adressée à Pascal Lamy, ancien directeur de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Edouard Philippe estime que les engagements qu'il avait demandés fin septembre concernant la "solidité du dispositif opérationnel proposé par la France" ne sont pas tenus.

La candidature française, bâtie autour du pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay, au sud de la capitale, a été déposée fin septembre auprès du Bureau international des expositions (BIE).

Pour le Premier ministre, le projet français n'a pas les moyens de se redresser dans "le délai qui nous sépare de la visite de la commission d'enquête du BIE" prévue à la mi-mars.

Dans son courrier, Edouard Philippe relève également que "la marge d'aléas" du projet "ne permet pas d'absorber certaines hypothèses de fréquentations défavorables".

Les scénarios envisagés tablaient sur une fréquentation comprise entre 35 et 40 millions de visiteurs avec une hypothèse haute à 65 millions. Mais une fréquentation comparable à celle de l'Expo qui s'est tenue à Milan en 2015 (environ 20 millions de visiteurs) entraînerait une chute des recettes (de 1,3 milliard à 455 millions d'euros) qui représente un risque pour les finances publiques, selon Matignon.

M. Philippe a mis enfin en avant, selon le JDD, le manque de partenaires privés prêts à s'engager.

Le retrait de la France laisse la voie libre aux trois autres pays candidats pour accueillir l'Exposition de 2025: la Russie (Ekaterinbourg), le Japon (Osaka) et l?Azerbaïdjan (Bakou).

Le choix du pays hôte doit être annoncé le 15 novembre 2018. L'Exposition universelle doit se tenir du 1er mai au 31 octobre 2025.

Catégories: Actualités

Merkel et l'Allemagne suspendues à un vote des sociaux-démocrates

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 05:04

Divisés et affaiblis, les sociaux-démocrates allemands décident dimanche s'ils acceptent le principe d'une nouvelle coalition dirigée par Angela Merkel afin de sortir de l'imbroglio post-électoral qui prive l'Allemagne de gouvernement depuis quatre mois.

L'Europe est aussi dans l'expectative. Vendredi à Paris, la chancelière allemande et le président français Emmanuel Macron ont ainsi insisté sur l'importance d'une Allemagne en ordre de marche pour réformer l'UE.

Les 600 délégués du congrès du SPD, réunis à Bonn, doivent accepter ou rejeter le résultat de discussions préliminaires avec les conservateurs, qui ont abouti la semaine dernière à une ébauche de programme commun avec la CDU de Mme Merkel et ses alliés bavarois (CSU).

Un vote favorable dimanche après-midi conduirait à de nouvelles négociations pour former un gouvernement aux alentours de Pâques.

Mais un "non" mettrait l'Allemagne dans situation inédite. Angela Merkel devrait alors faire le choix de tenter de former un gouvernement minoritaire, ou se résoudre à des élections législatives anticipées à hauts risques pour elle.

La chancelière a refusé jusqu'ici ces deux options, des élections laissant notamment craindre une nouvelle poussée de l'extrême droite, alors que les quelque 13% recueillis en septembre par l'AfD, un score historique, ont déjà morcelé la chambre des députés et compliqué la quête d'une majorité.

Bien que laminé aux législatives (20,5%) et en chute dans les sondages depuis, le SPD est profondément divisé face à la perspective de reconduire la grande coalition ou "GroKo" sortante avec Angela Merkel.

- #NoGroKo -

Dans l'esprit du chef du parti Martin Schulz et de la plupart des autres dirigeants, il s'agit d'éviter à l'Allemagne une crise gouvernementale prolongée et, par ricochet, à l'Union européenne une paralysie mortifère à l'heure où des réformes clés en matière économique, budgétaire et migratoire doivent être négociées.

Pour M. Schulz, il s'agit aussi d'éviter des élections anticipées lors desquelles les "électeurs puniront" ceux qui ont été incapables de former un gouvernement.

A l'inverse, une partie de sa base juge que les sociaux-démocrates ont besoin de se ressourcer dans l'opposition et d'un virage à gauche pour survivre. Selon eux, seule Mme Merkel a profité de l'expérience gouvernementale commune, alors même que certaines des réformes les plus populaires, comme l'introduction d'un salaire minimum, ont été portées par le SPD.

Ces militants qui se retrouvent sous la bannière #NoGroKo, emmenés notamment par le chef des jeunes du parti Kevin Kühnert, estiment aussi que trop de concessions ont été faites aux conservateurs lors des pourparlers préliminaires de janvier, notamment sur la fiscalité, la santé et l'immigration.

Dans des votes symboliques, les fédérations SPD de Saxe-Anhalt et de Berlin ont rejeté cette semaine le projet de coalition.

Pour de nombreux sociaux-démocrates, une alliance serait d'autant plus amère que le soir de la défaite aux législatives Martin Schulz avait promis mordicus une cure de jouvence dans l'opposition.

"L'ambiance est à la controverse au SPD", résume Kevin Kühnert, tandis que la cheffe des sociaux-démocrates de Bavière, Natascha Kohnen, prédit un vote "serré" dimanche.

Martin Schulz a, lui, lancé vendredi un appel à ses militants à l'issue d'une semaine en tournée.

- Fin de l'ère Merkel -

Le congrès du SPD "a une importance énorme pour l'avenir de l'Allemagne (...) pour l'Europe", a-t-il écrit dans un courrier aux militants, "je suis convaincu que cela vaut la peine d'ouvrir des négociations de coalition avec la CDU et la CSU" bavaroise.

Angela Merkel a aussi martelé cette semaine que les sociaux-démocrates se devaient de prendre "une décision responsable" car l'Allemagne et l'Europe ont "besoin d'un gouvernement stable".

Pour autant, un vote positif dimanche ne signifiera pas la fin de l'imbroglio gouvernemental. En effet, le SPD soumettra le résultat des éventuelles futures négociations à ses militants.

Pour de nombreux observateurs, ces difficultés à composer son quatrième gouvernement illustrent le crépuscule d'Angela Merkel après plus d'une décennie d'un pouvoir inoxydable.

En cas d'alliance, "Merkel et Schulz gouverneront mais sans inspiration. Cette grande coalition symbolisera le début de la fin d'une ère, et pas vraiment le lancement d'une nouvelle", analyse un centre de réflexion, le Conseil européen des relations internationales.

Catégories: Actualités

La France retire sa candidature à l’Exposition universelle 2025

Pour justifier son choix, qui suscite nombre de critiques, le premier ministre dénonce notamment les « faiblesses structurelles » du modèle économique du projet français.
Catégories: Actualités

4 astuces pour bien protéger votre smartphone

Votre smartphone est la nouvelle cible préférée des pirates ! Voici quelques astuces indispensables (et simples !) pour assurer la sécurité de votre mobile et de ses données.

Catégories: High-Tech

L’empire Paul Bocuse, de Collonges à Tokyo

« Monsieur Paul », décédé samedi, laisse derrière lui un héritage de plusieurs dizaines de millions d’euros, qui sera notamment géré par son fils Jérôme.
Catégories: Actualités

Muriel Pénicaud veut « prendre le mal à la racine » pour supprimer l’écart de salaire hommes-femmes

La ministre du travail rappelle, dans le « JDD », que les femmes gagnent 9 % de moins que les hommes à poste équivalent et 25 % en moyenne de moins tous postes confondus.
Catégories: Actualités

Foot - L1 - OL - L'OL annonce un hommage à Paul Bocuse avant le match contre le PSG dimanche

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 00:10
Un hommage sera rendu au grand chef cuisinier Paul Bocuse, décédé ce...
Catégories: Sport

Basket - NBA - NBA : Cleveland rechute lourdement contre Oklahoma City

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 00:09
Cleveland, qui avait stoppé jeudi une série de quatre défaites de...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur