Agrégateur de flux

SNCF: pas de grève cet été "car les cheminots sont des gens responsables", dit Pepy

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:40

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a assuré qu'il n'y aurait pas de grève à la SNCF cet été car "les cheminots sont des gens responsables", dimanche lors de l'émission Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

"Aucun jour de grève ne sera payé", a également indiqué M. Pepy, rappelant que la SNCF perdait "20 millions par jour (de grève), soit trois autorails qui ne seront pas achetés".

Le dirigeant de la SNCF a déclaré que sa "porte est toujours ouverte, les ponts ne sont pas rompus, on est au contact avec les organisations syndicales tous les jours".

Depuis début avril, les syndicats de cheminots CGT, Unsa, SUD rail et CFDT sont en grève à intervalles réguliers pour protester contre la réforme de la SNCF, entraînant de fortes perturbations du trafic. La prochaine séquence de grève est prévue lundi et mardi.

Le calendrier des jours de grève va pour l'instant jusqu'au 28 juin, mais les syndicats pourraient prolonger au-delà. "On prépare" un nouveau calendrier pour "juillet et août", a dit une source syndicale au Parisien dimanche.

Lundi et mardi, "le trafic sera en amélioration. On aura 40% des TER et 40% des trains en région parisienne, les transiliens et les RER. Pour ce qui concerne les trains en longue distance, il y aura 30% des intercités, c'est mieux que lors de la dernière grève, et 35% des TGV", a indiqué M. Pepy.

A la question de savoir si la SNCF allait geler les embauches jusqu'au 1er janvier 2020, date à laquelle les nouveaux salariés ne bénéficieront plus du statut de cheminot, M. Pepy a répondu : "oui, on embauchera encore des cheminots au statut".

"L'année dernière nous en avons embauché 6.200, et il est probable qu'on en embauche 5.000 en 2018, pour environ 7.000 départs à la retraite", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Des dizaines de milliers de manifestants hongrois protestent contre la politique autoritaire de Orban

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:36
Pour le deuxième samedi d’affilée, des dizaines de milliers de Hongrois ont défilé à Budapest afin de protester contre la mainmise du Premier ministre Viktor Orban sur le pouvoir.
Catégories: Actualités

Migrants: départ des militants d'extrême droite qui bloquaient un col alpin

LCP Assemblée nationale - dim, 04/22/2018 - 14:35

Les derniers militants de Génération Identitaire (GI) qui bloquaient depuis samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants pour passer d'Italie en France, ont annoncé dimanche à l'AFP qu'ils quittaient les lieux en début d'après-midi.

"Le camp est en train d’être démonté et tous les militants redescendent du col de l'Echelle", a déclaré Romain Espino, un porte-parole de ce groupuscule d'extrême droite adepte des actions spectaculaires, précisant que "depuis son installation", le groupe n'a "pas été en contact avec des migrants".

Toutefois, se félicite-t-il, "la mission est une réussite, nous avons réussi à attirer l’attention médiatique et politique sur le col de l’Échelle".

Les militants, approvisionnés "en eau et en nourriture" par "une quinzaine d’habitants de la vallée" n'entendent pas en rester là: "Nous avons prévu cet après-midi un survol avec un avion pour repérer là où il y a une activité de clandestins ou de passeurs", a indiqué M. Espino.

Ils prévoient également de "continuer à patrouiller" dans la semaine "autour du Briançonnais, sur les différentes routes  connues pour être des passages de clandestins".

Samedi matin, une centaine de militants de diverses nationalités avaient pris position au col de l'Echelle, "point stratégique de passage des clandestins" culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.

Après avoir matérialisé une "frontière symbolique" avec du grillage de chantier pour "notifier" aux migrants "que la frontière est fermée et qu'ils doivent rentrer chez eux", ils avaient déployé une banderole géante à flanc de montagne, relayant ce message en anglais ("no way").

Selon M. Espino, des militants de GI qui distribuaient des tracts, côté italien, sur cette opération "ont croisé un groupe de clandestins et leur ont dit que la frontière était fermée et qu’ils devaient rentrer chez eux".

Cette opération a fait réagir samedi sur les bancs de la gauche, dans l'hémicycle de l'Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile-immigration.

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a fustigé la "petite bande d'une centaine de personnes", des "amis de Madame Le Pen", qui "prétend régler le problème de la frontière" et "repousser dans la neige de pauvres gens qui s'y trouvent". Ce à quoi, Gilbert Collard (FN) a vertement répliqué, accusant M. Mélenchon de "planer".

Dimanche soir, la préfecture des Hautes-Alpes assurait dans un communiqué que l'opération s'était "jusqu'à présent déroulée dans le calme" et qu'une "partie" des militants avaient "déjà quitté le site" en début de soirée.

Catégories: Actualités

Fresenius vend Sound Inpatient 2,15 milliards de dollars

Le Boursier - dim, 04/22/2018 - 14:31
BERLIN (Reuters) - Fresenius Medical Care (FMC) a annoncé samedi vendre à un consortium emmené par le fonds de capital investissement Summit Partners sa participation majoritaire dans Sound Inpatient Physicians Holdings pour 2,15 milliards de dollars (1,75 milliard d'euros).
Catégories: Économie - Finances

Golf - PGA Tour - Valero Texas Open : Tray Mullinax s'offre le record du parcours

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 04/22/2018 - 14:28
L'Américain Tray Mullinax a signé une carte record de 62 (-10) lors...
Catégories: Sport

Cyclisme : suivez Liège-Bastogne-Liège en direct

Vainqueur de la Flèche Wallonne mercredi, le Français Julian Alaphilippe est l’un des favoris de la doyenne des Classiques.
Catégories: Actualités

The Voice: B. Demi-Mondaine embrasse sa danseuse sur une reprise sensuelle de "Crazy in love"

Le Huffington Post - dim, 04/22/2018 - 14:23
The Voice: B. Demi-Mondaine embrasse sa danseuse sur une reprise sensuelle de "Crazy in love"
Catégories: Actualités

"Pas de paramilitaires" chez les Serbes de Bosnie, dit leur chef

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:20

Le chef des Serbes de Bosnie, Milorad Dodik, réfute vouloir créer des unités paramilitaires ou être l'instrument d'une quelconque entreprise russe de déstabilisation de son pays, des "mensonges" de ses adversaires selon lui.

"En Republika Srpska, il n'y a pas d'unité paramilitaire", dit dans un entretien à l'AFP le président de cette entité des Serbes de Bosnie, une des composantes de ce pays multicommunautaire des Balkans. "S'il y en avait, je ne serais plus sur ce siège", poursuit-il dans ses bureaux de Banja Luka (nord).

Arrivé une première fois au pouvoir en 1998 avec la bénédiction des Occidentaux, Milorad Dodik affiche désormais sa proximité avec le président Vladimir Poutine, qu'il espère rencontrer en cette année d'élections bosniennes en octobre.

Les Occidentaux verraient d'un bon oeil sa disparition politique ? C'est parce qu'ils veulent "avoir ici des gens serviles", répond-il: "Ma légitimité politique, ce n'est pas l'Occident, c'est le peuple qui vote."

Les Serbes pèsent pour un petit tiers des 3,5 millions de Bosniens. Une majorité vit en Republika Srpska, entité autonome dans un pays toujours divisé, un quart de siècle après un conflit qui a fait quelque 100.000 morts.

- Nationalistes et armement -

En mars, un "think tank" américain, le Foreign Policy Research Institute, a publié un rapport alarmiste, très commenté dans le pays, "La Bosnie sous la menace russe: le potentiel de violence et les moyens de l'empêcher". Milorad Dodik y est présenté comme un homme jouant une partition dictée à Moscou.

Deux de ses trois auteurs, Reuf Bajrovic et Emir Suljagic, sont des hommes politiques de Sarajevo, critiques virulents de Milorad Dodik. Selon eux, "la Russie soutient activement des acteurs politiques et paramilitaires locaux qui cherchent à diviser la Bosnie-Herzégovine", y compris par des "moyens violents si nécessaires".

Ils évoquent la livraison d'armement à la police de la Republika Srpska et la présence à Banja Luka, lors de la "fête nationale" de l'entité, le 9 janvier, de militants d'une organisation nationaliste présentée comme potentiellement paramilitaire, "Srbska Cast" ("Honneur serbe").

Cette allégation est un "pur mensonge", selon Milorad Dodik. L'enquête lancée en janvier n'a pas apporté d'éléments à l'appui de ces allégations.

Quant aux 2.500 fusils achetés, ils l'ont été avec l'aval de Sarajevo et relèvent du "droit légitime à équiper et armer la police, en accord avec les standards en vigueur" en Europe.

"Nous sommes exposés ici au danger terroriste", poursuit le responsable qui rappelle l'attaque islamiste d'un commissariat à Zvornik (est) en 2015, dans laquelle un policier avait été tué.

- Les responsabilités occidentales -

Il assume avoir remis en janvier une décoration au Russe Alexandre Zaldostanov, patron des "Loups de la nuit", club de motards pro-Poutine dont des membres ont combattu dans l'est de l'Ukraine: "Je n'ai aucune raison de me soumettre à la diabolisation, surtout que je suis moi-meme diabolisé par les mêmes cercles."

"Je sais qu'en Occident, certains véhiculent cette idée que les Russes sont les méchants", regrette Milorad Dodik. Mais dans ses entretiens avec Vladimir Poutine, "toujours corrects", jamais il n'"a été question de l'implosion de la Bosnie". "Il a respecté nos intérêts au-delà de nos attentes, et plus que les autres."

Milorad Dodik est "convaincu qu'un conflit n'est pas possible si cela dépend des forces politiques intérieures et s'il n'est pas induit de l'extérieur".

L'ingérence, à ses yeux, est occidentale: "Les premiers responsables" de l'"échec dramatique" de la Bosnie, sont les Occidentaux dont les représentants sur place ont "outrepassé leurs prérogatives et le droit".

Après deux mandats présidentiels en Republika Srpska, Milorad Dodik, qui ne peut postuler à sa succession, se présente en octobre pour devenir le représentant serbe au sein de la présidence tripartite du pays, aux côtés d'un Bosniaque et d'un Croate.

La candidature a surpris, venant d'un homme critiquant sans cesse les institutions centrales. Lui assure n'avoir "pas l'intention de détruire l'ordre constitutionnel" et ne brandit plus explicitement la menace de référendum d'indépendance de la Republika Srpska.

Catégories: Actualités

Fed Cup: Mladenovic surclassée par Stephens, la France près de l'élimination

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:19

La France est désormais menée 2-1 par les États-Unis, tenants du titre, en demi-finale de la Fed Cup après la lourde défaite de Kristina Mladenovic face à Sloane Stephens 6-2, 6-0, dimanche à Aix-en-Provence.

Pauline Parmentier (122e mondiale) doit impérativement l'emporter lors du quatrième simple, face à Madison Keys (13e), pour éviter l'élimination.

Entre samedi et dimanche, c'était le jour et la nuit pour Mladenovic. Renversante face à la 16e mondiale Coco Vandeweghe (1-6, 6-3, 6-2), la leader des Bleues (14e) n'a pas existé face à la N.1 américaine (9e) et qui a, quant à elle, élevé son niveau d'un cran.

Poussive face à Parmentier, contre laquelle elle avait dû effacer cinq balles de première manche (victoire 7-6 (7/3), 7-5), la championne de l'US Open 2017 a cette fois-ci attaqué fort d'entrée et conservé un niveau constant tout au long de la partie bouclée en 54 minutes.

Nombreuses fautes en revers, manque d'impact sur ses services, Mladenovic était en panne de solution sur la terre battue de l'Arena du Pays d'Aix.

En l'absence de Caroline Garcia et d'Alizé Cornet, c'est sur elle que reposait les chances françaises, déjà relativement minces face à une sélection américaine qui compte trois membres du top 20 dans ses rangs.

Parmentier est désormais contrainte à l'exploit pour recoller à 2-2 et provoquer un double décisif.

Si Keys s'impose, les Américaines iront elles en finale où elles affronteront la République tchèque, qui ont éliminé l'Allemagne (3-1) dans le même temps.

En cas de défaite, ce serait le dernier match en Fed Cup du capitaine Yannick Noah, qui avait annoncé en début saison vouloir quitter l'équipe de France à l'issue de cette campagne.

Catégories: Actualités

Allemagne: Andrea Nahles, première femme élue à la tête du Parti social-démocrate

ladepeche.fr - dim, 04/22/2018 - 14:18
Le Parti social-démocrate (SPD) allemand a élu samedi à sa tête l'ancienne ministre du Travail Andrea Nahles, qui devient la première femme à présider la plus vieille formation politique du pays, avec pour mission de la sortir de la crise. Au cours d'un congrès extraordinaire à Wiesbaden (ouest), Mme Nahles, une mère célibataire de 47 ans, a obtenu 66% des voix au sein du parti de centre-gauche, face à l'ancienne policière et maire de...
Catégories: Actualités

Voile - Transat AG2R - Transat AG2R : le départ a été donné dimanche à 13h00

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 04/22/2018 - 14:17
Dix-neufs bateaux sont partis dimanche de Concarneau pour près de 4...
Catégories: Sport

La grève SNCF prolongée en juillet et août? Pepy balaye l'idée

Le Huffington Post - dim, 04/22/2018 - 14:13
La grève SNCF prolongée en juillet et août? Pepy balaye l'idée
Catégories: Actualités

En Corée du Nord, des réformes économiques en vue

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:11

La promesse du leader nord-coréen, Kim Jong Un, d'oeuvrer à "la construction économique socialiste" pourrait annoncer des réformes inspirées du modèle chinois, avancent des experts. Mais Pyongyang ne le dira jamais explicitement.

Pyongyang a annoncé samedi la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ainsi que la fermeture de son site d'essais atomiques, un geste salué par le président américain, Donald Trump, qui doit prochainement rencontrer M. Kim pour un sommet inédit.

Dans son discours, le leader nord-coréen a aussi annoncé que la "nouvelle ligne stratégique" du Parti des travailleurs de Corée serait "la construction économique socialiste".

L'expression est revenue 56 fois dans le compte-rendu de l'agence officielle KCNA.

Il fut un temps où, au sortir de la Guerre de Corée (1950-1953), le Nord était plus riche que le Sud, bénéficiant à plein de la stratégie du colon japonais de concentrer au nord le développement industriel coréen.

Mais cette situation s'est totalement inversée en raison du spectaculaire essor du Sud et de l'effondrement d'une économie étatique nord-coréenne plombée par des décennies de mauvaise gestion, puis par la chute de l'Union soviétique.

En 2016, le salaire moyen était 20 fois supérieur au Sud, selon les statistiques sud-coréennes. Le Nord ne publie aucun chiffre de PIB.

- "Vent immonde" -

Les choses semblent s'être améliorées depuis l'arrivée fin 2011 de Kim Jong Un au pouvoir, le Nord tolérant de plus en plus les initiatives privées et la prolifération de petits entrepreneurs faisant commerce de produits alimentaires ou de biens arrivant de Chine.

En 2016, l'économie nord-coréenne a connu sa plus forte expansion, selon la banque centrale sud-coréenne. Mais cette tendance pourrait pâtir de l'intensification des sanctions internationales.

Pour Andrei Lankov, du think tank Korea Risk Group, M. Kim a l'intention de mettre en oeuvre "un programme économique à la chinoise". Ce seront "des réformes économiques qui n'en ont pas le nom".

Le leader nord-coréen n'a qu'à tourner les yeux vers la Chine et le Vietnam s'il souhaite des exemples de partis communistes qui ont embrassé le capitalisme sans hypothéquer le parti unique. Et même en le consolidant puisque la plus grande prospérité a conforté le pouvoir.

Officiellement, M. Kim n'en prend pas le chemin. N'avait-il pas dénoncé lors du Congrès du parti de 2016 - le premier en 36 ans - "le vent immonde de la liberté bourgeoise, de la +réforme+ et de +l'ouverture+ qui souffle chez notre voisin"?

Dans les faits, le changement est réel.

Des gérants d'usines nord-coréennes indiquaient récemment à l'AFP qu'une fois qu'ils avaient rempli les quotas fixés par l'Etat, ils étaient libres d'acheter et de vendre à des prix négociés avec les fournisseurs et les clients.

Les entreprises étatiques peuvent également investir d'autres secteurs d'activité aux travers de filiale. La compagnie nationale Air Koryo s'est ainsi lancée dans les boissons sans alcool et les taxis.

- Héritage familial -

Cela a permis à des entrepreneurs de se lancer sous la "protection" des sociétés publiques.

L'agriculture n'est pas en reste puisque des paysans travaillant pour les coopératives publiques peuvent cultiver leur lopin et vendre leurs produits sur un marché en théorie illégal, mais qui existe dans toutes les villes nord-coréennes.

Pour autant, le Nord est loin de produire en quantités suffisantes. Même dans les années sans sécheresse, plus de 40% de sa population souffre de sous-alimentation, selon l'ONU.

Pour M. Lankov, le Nord va accroître ses investissements dans les infrastructures, autoriser une plus grande autonomie pour les entreprises publiques ou encore permettre aux entrepreneurs de conserver leurs bénéfices.

Kim Jong Un "espère atteindre une croissance économique durable, améliorer le niveau de vie", dit-il.

Lors de sa visite en Chine le mois dernier - son premier voyage officiel à l'étranger - M. Kim s'est notamment rendu à une exposition présentant les récentes innovations de l'Académie chinoise des sciences à Zhongguancun, la "Silicon Valley chinoise".

"Nous pouvons saisir la puissance de la Chine", a-t-il écrit, selon KCNA, dans le livre d'or, affirmant au Parti des travailleurs que le Nord devait investir dans la science et l'éducation pour bâtir "une puissance scientifique et technique".

Difficile cependant de proclamer un virage à 180 degrés.

"Contrairement à son père ou son grand-père, M. Kim n'a aucun attachement sentimental ou idéologique au modèle socialiste", reconnaît M. Lankov.

Mais si Khrouchtchev dénonça Staline et si Deng Xiaoping dénonça Mao, M. Kim peut difficilement s'affranchir de l'héritage familial, estime-t-il:

"on ne peut toucher à l'idéologie parce qu'on ne peut pas dire que son père ou son grand-père se sont trompés".

Catégories: Actualités

Tennis - Fed Cup - Kristina Mladenovic sans solution face à Sloane Stephens, la France menée 2-1 par les États-Unis

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 04/22/2018 - 14:03
Il n'y a pas eu de match, dimanche, entre Kristina Mladenovic et...
Catégories: Sport

Foot - L1 - Nice - Nice : Adrien Tameze plutôt que Wylan Cyprien face à Montpellier

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 04/22/2018 - 14:02
Dans l'entrejeu de Nice, Adrien Tameze a été préféré à Wylan Cyprien...
Catégories: Sport

Martinez (CGT) dénonce "l'arrogance" d'Emmanuel Macron

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 14:00

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a reproché dimanche au président Emmanuel Macron son "arrogance" et de "vouloir se passer des organisations syndicales".

"Nous avons un gouvernement qui considère qu'il a raison tout seul et qui avance quoi qu'il puisse se passer dans le pays", a déclaré le numéro un de la CGT sur BFM TV, interrogé sur les mouvements sociaux à la SNCF, Air France et dans les universités.

"On veut se passer des organisations syndicales, on ne veut plus des organisations syndicales", a-t-il ajouté, accusant l'exécutif de "court-circuiter" les relations sociales, "à l'opposé de ce qui se fait en Allemagne".

Selon Philippe Martinez, "on discute plus rapidement et plus facilement de l'autre côté du Rhin".

L'attitude d'Emmanuel Macron, "c'est +j'ai raison, j'avance+", a-t-il résumé, en évoquant "l'arrogance du président".

Catégories: Actualités

Tennis - ATP - Monte-Carlo - Les Bryan de nouveau titrés en double

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 04/22/2018 - 14:00
Trois ans après leur dernier titre à Monte-Carlo, les jumeaux...
Catégories: Sport

L'agriculture foisonne d'idées pour demain

Le concours "Arbres d’avenir" récompense des agriculteurs qui ont décidé de replanter des haies et de faire voisiner leurs cultures avec des arbres. Le deuxième palmarès révèle un foisonnement d’idées.
Catégories: Sciences

Photographie en ligne: SmugMug achète Flickr

Le Boursier - dim, 04/22/2018 - 13:59
(Reuters) - SmugMug, une plate-forme numérique de gestion de photos, a annoncé vendredi l'achat du site d'images et de vidéos Flickr, sans donner le montant de l'opération.
Catégories: Économie - Finances

Tennis: la République tchèque qualifiée pour la finale de Fed Cup

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 13:58

Petra Kvitova a envoyé la République tchèque en finale de la Fed Cup aux dépens de l'Allemagne (3-1), en apportant le troisième point, décisif, de son équipe contre Angelique Kerber (12e) 6-2, 6-2, dimanche à Stuttgart.

C'est la sixième fois en huit ans que les Tchèques se qualifient pour la finale. Elles retrouveront la France ou les Etats-Unis, qui s'affrontent à Aix-en-Provence.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur