Agrégateur de flux

Marseille: un Thauvin tout 9

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:33

Neuf buts et neuf passes décisives, Florian Thauvin reste l'agitateur en chef de l'Olympique de Marseille, qui peut reprendre la deuxième place de la Ligue 1 en jouant le premier à Caen, vendredi (20h45) pour la 22e journée.

"+Flo+ est un des joueurs les plus influents de l'OM, et il a les statistiques d'un des joueurs les plus influents d'Europe", résume Rudi Garcia.

Même quand il n'émarge pas sur la feuille de stats, il pèse, à l'image de sa participation à l'ouverture tardive du score contre Strasbourg (2-0), mardi, où son enchaînement crochet-centre en retrait finit en but de Clinton Njie, avec la participation de Valère Germain et - involontaire - de Bakary Koné.

Même quand il est fatigué, comme en ce moment, il s'arrache toujours aux moments clefs pour tenter de faire la différence. Dans la première période atone contre les Alsaciens, lui seul avait porté le danger.

Même s'il perd des ballons, 29 contre le Racing, "Flotov" est un des rouages essentiels du jeu de l'OM. "Il tente beaucoup de dribbles, de frappes, c'est normal qu'il ait plus de déchets, explique Garcia, et même comme ça il est influent".

"Il est décisif, neuf buts, neuf passes décisives, voilà", synthétise l'entraîneur olympien. Thauvin a aussi marqué un but en Europa League et réussi trois "passes dé'".

"Il s'est fixé des objectifs (chiffrés, ndlr), moi aussi je lui en ai fixé", ajoute Garcia, qui n'oublie pas la critique. Thauvin "ne cadre pas suffisamment", estime-t-il.

- "Deschamps ne s'y trompe pas" -

L'entraîneur n'en veut même pas à son joueur pour le penalty manqué à Rennes. D'abord il n'a pas eu de conséquences, puisque l'OM a gagné (3-0) avec un but de Thauvin, et "c'est plutôt un arrêt du gardien, Flo avait frappé fort près du poteau et Koubek avait été excellent", rappelle Garcia, indulgent.

Le nouvel international (deux bouts de sélections) a aussi progressé grâce aux automatismes développés avec ses arrières-droits. "Mon rôle est de lui faciliter le jeu", explique Hiroki Sakai, complice numéro un de Thauvin côté droit.

"Je lui demande une seule chose, c'est d'attaquer, raconte le second arrière-droit, Bouna Sarr. Je fais tout pour qu'il se sente en condition, en sécurité derrière lui. Cela vient aussi de notre complicité en-dehors du terrain."

Enfin Thauvin, désormais âgé de 24 ans, a mûri. Il a effacé l'image de gamin capricieux qui avait fait des pieds des mains pour signer à l'OM sans même jouer à Lille, où il venait d'être transféré. Souriant, prix orange des journalistes suiveurs de l'OM la saison dernière, il semble avoir trouvé l'équilibre entre expression collective et performances individuelles.

Dans sa progression, "c'est important qu'il ait poussé les portes de l'équipe de France, Didier Deschamps ne s'y trompe pas", reprend Garcia.

Une discussion en début de saison entre l'entraîneur et son animateur a libéré Flotov. Garcia lui a conseillé d'être moins obnubilé par les stats, de jouer plus simple et plus direct... et ses stats se sont améliorées.

"Il a encore du boulot et je ne vais pas le lâcher, poursuit coach Garcia, parce qu'on veut qu'il aille en Russie. Et ça passe par des bonnes prestations avec l'Olympique de Marseille". Au match aller (5-0), Thauvin avait réussi un doublé et une passe décisive

Catégories: Actualités

Budget fédéral américain : premier obstacle franchi pour Trump avant un vote serré au Sénat

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:32
Donald Trump a surmonté jeudi un obstacle à la Chambre des représentants qui a voté un budget provisoire pour éviter la paralysie des administrations fédérales. Pour être définitivement adopté, il doit être approuvé au Sénat ce vendredi avant minuit.
Catégories: Actualités

Ski: dans son jardin à Cortina, Vonn face à Shiffrin et la Squadra

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:31

Lauréate à onze reprises à Cortina d'Ampezzo (Italie), l'Américaine Lindsey Vonn tentera de vendredi à dimanche en Coupe du monde de ski alpin de contenir les assauts de la (jeune) concurrence, à commencer par l'infatigable Mikaela Shiffrin, ou l'impressionnante équipe italienne.

Pour Lindsey Vonn, à 33 ans, il est deux pistes où les victoires en Coupe du monde dépassent la dizaine: la station canadienne de Lake Louise (18), et Cortina d'Ampezzo, alors qu'elle totalise 78 succès dans sa carrière.

Dans les Dolomites italiennes, l'Américaine est dans son jardin, et ses deux passages à l'entraînement sur la Tofane ont confirmé son statut de favorite du week-end, deux fois le meilleur temps avec une seconde d'avance. A trois semaines des jeux Olympiques, idéal pour envoyer un message et gagner en confiance.

"Je me réjouis d'être de retour sur ma montagne. Je ne voulais pas forcément réaliser le meilleur temps. J'ai essayé certaines choses et j'en suis très satisfaite", a commenté l'Américaine après la première descente d'entraînement.

Ce week-end, elle aura l'occasion d'ajouter trois nouveaux succès à son palmarès et se rapprocher du mythique record du Suédois Ingemar Stenmark avec 86 victoires en fin de carrière.

- Le bon et le moins bon -

Depuis le début de la saison, Vonn a toutefois été mise en difficulté dans ses disciplines de prédilection, elle que l'on surnomme la Reine de la vitesse.

Elle a alterné le très bon -victoire à Val d'Isère en super-G- et le bien moins bon -deux sorties de piste et une 12e place fin novembre à Lake Louise, une 9e et une 27e place la semaine dernière en Autriche à Bad Kleinkirchheim.

Surtout, la jeune garde pousse derrière en vitesse. Sa compatriote Mikaela Shiffrin a enchainé huit victoires en neuf courses depuis la mi-décembre et a préféré souffler un peu en renonçant au déplacement en Autriche la semaine dernière.

Mais cet hiver la prodige de 22 ans a décroché sa première victoire en descente à Lake Louise, et vise un premier succès en super-G.

Cela lui permettrait d'avoir toute la collection en Coupe du monde dans les disciplines olympiques pour rejoindre ainsi Lindsey Vonn, l'Autrichienne Petra Kronberger, la Croate Janica Kostelic et les Suédoises Pernilla Wiberg et Anja Paerson.

A domicile, les Italiennes auront à c?ur de rééditer l'exploit réalisé à Bad Kleinkirchheim la semaine dernière, puisque pour la première fois, la Squadra Azzurra a réalisé le triplé sur une épreuve de Coupe du monde.

Sofia Goggia, sur la plus haute marche en Autriche, s'est montrée à son aise sur la Tofane, avec le deuxième temps du premier entraînement à une seconde de Vonn, et 4e du second passage jeudi à plus d'une seconde.

Programme (en heures GMT):

Vendredi: descente à 09h15

Samedi: descente à 09h00

Dimanche: super-G à 10h45

Catégories: Actualités

Ski: Svindal et Feuz, un compte à régler avec la Streif à Kitzbühel

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:28

L'un y a laissé un genou il y a deux ans, l'autre a terminé dans les filets la saison dernière: le Norvégien Aksel Lund Svindal et le Suisse Beat Feuz, les deux favoris, ont un compte à régler avec la Streif, la mythique et redoutable descente de Kitzbühel samedi.

Elle n'épargne personne. Et tout le monde la redoute. Svindal et Feuz ne font pas exception. Il y a deux ans le Norvégien marchait sur l'eau avec 7 succès en début de saison. Mais cette belle dynamique n'avait pas survécu à la vertigineuse Streif: ligament croisé et ménisque du genou droit touchés, contraint de mettre fin à sa saison.

Le leader des +Attacking Vikings+ a déjà gagné deux fois le super-G du Hahnenkamm (la crête du coq, du nom de la montagne), mais jamais la descente, seulement deuxième en 2014 derrière l'Autrichien Hannes Reichlet.

En 2017, Feuz, largement en tête aux trois-quarts du parcours, avait terminé dans les filets pour avoir abordé trop vite le dévers conduisant à la traverse.

- Scandale -

Les deux hommes sont assurément en forme, avec chacun deux victoires en descente cette saison. Svindal, quintuple champion du monde, est même monté sur tous les podiums des cinq épreuves jusqu'à présent disputées dans la discipline reine.

A Kitzbühel, on change assurément de dimension sur une pente, extrême dès le départ, enchaînant ensuite plusieurs profils techniques et des sauts.

Les sauts, trop hauts, avaient créé la polémique à l'issue du premier entraînement mardi. Et c'est le Bernois Feuz, champion du monde en titre de descente et tout frais vainqueur de Wengen (Suisse), l'autre grande classique du circuit, qui avait heurté la fierté de tout un pays avec les mots forts: "scandale" et "catastrophe".

Reichelt, victime également d'une lourde chute lors de l'édition 2016 et Svindal avaient pour leur part, mais de manière plus policée, appelé l'organisation et la Fédération internationale de ski (FIS) à mettre l'accent sur la sécurité.

Les points névralgiques ont été raboté et le second entraînement, disputé jeudi sur les trois-quarts supérieurs de la Streif, pour ménager le bas, et un revêtement plus lent, a fait retomber la tension.

- "Limites à ne pas franchir" -

Le Hahnenkam offre un monument hors norme du ski alpin avec cette Streif qui déroule ses 3,3 km, et ses excès, dont les quelque 40.000 spectateurs accourant le jour +J+ pour communier avec tous les concurrents.

"Il faut avoir un grand respect de la piste, surtout lors du premier entraînement. Même pour moi, cette séance (mardi) a été une nouvelle expérience. Après avoir compris la piste, tu peux comprendre les limites à ne pas franchir. On doit déjà bien se connaître soi-même", a déclaré à l'AFP l'Italien Dominik Paris, double vainqueur de la descente, en 2013 et 2017, et également lauréat du super-G, en 2015.

C'est, pour les skieurs, le plus haut degré dans l'exercice de la descente, qui met à rude épreuve la solidité physique et mentale.

Depuis Luc Alphand en 1997, elle échappe aux Français. La saison dernière Valentin Giraud Moine et Johan Clarey étaient pourtant tout près, terminant deuxième et troisième derrière l'Italien Dominik Paris.

Victime d'un grave accident quelques jours plus tard dans la descente de Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Giraud Moine a repris le ski mais pas la compétition. Et le podium de +Kitz+ avait aidé Clarey, 38 ans depuis le 8 janvier, à prolonger une carrière suturée de blessures aux genoux.

"Ce n'était que du bonheur, le meilleur souvenir de ma carrière", se souvient le Tignard, qui a appris à aimer la mythique et redoutable Streif.

"La piste est difficile, arrosée de haut en bas, ça tape, ça va vite et il y a de gros sauts. Ils veulent du spectacle. Je ne la trouve pas dangereuse, je la trouve exigeante", a-t-il estimé après l'entraînement.

Et pourquoi pas un autre exploit?

Le programme:

Vendredi 20 janvier: super-G (départ 10h30 GMT)

Samedi 21 janvier: descente (départ 10h30 GMT)

Dimanche 22 janvier: slalom (1re manche 09h30 GMT, seconde à 12h30)

Catégories: Actualités

Baisse de 3,5% des naissances en Chine en 2017

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 07:26
SHANGHAI (Reuters) - Le nombre de naissance en Chine a baissé de 3,5% l'an dernier pour revenir à 17,23 millions, rapporte vendredi le journal China Daily, citant des données du bureau des statistiques du pays.

NBA: Cleveland souffle mais souffre, Philadelphie coule Boston

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:26

Cleveland a stoppé l'hémorragie contre Orlando (104-103) jeudi, mais n'a pas rassuré ses supporters, tandis que Philadelphie s'est imposé 89 à 80 sur le terrain du leader de la conférence Est, Boston.

LeBron James n'a pas caché ni son soulagement ni son inquiétude: "Je n'ai pas été très bon ce soir, l'important était de gagner, mais on n'est pas sorti d'affaires", a-t-il constaté.

Battus tour à tour à Minnesota (127-99), Toronto (137-99), Indiana (97-95) et par Golden State à domicile (118-108), les Cavaliers ont montré deux visages contre Orlando, lanterne rouge de la conférence Est.

Ils ont outrageusement dominé le Magic et compté jusqu'à 23 points d'avance (63-40) juste avant la pause, avant de sombrer et se faire une grosse frayeur.

Le Magic est revenu à deux reprises dans la rencontre, en égalisant juste avant la fin de la 3e période (80-80) puis en passant en tête (103-102) à trente secondes de la sirène.

Mais Isaiah Thomas, auteur de 21 points, a marqué deux lancers francs pour redonner l'avantage à son équipe, avant qu'Elfrid Payton, meilleur marqueur d'Orlando (19 pts), ne rate le panier de la victoire dans les dernières secondes.

- James proche des 30.000 pts -

"King James" a été limité à 16 points, mais n'est plus qu'à 25 unités du chiffre symbolique des 30.000 points qu'il sera, sans doute samedi contre Oklahoma City, le septième joueur dans l'histoire de la NBA à franchir.

"On souffre ces derniers temps, il faut encore qu'on arrive à faire des matches complets, il faut encore travailler", a-t-il rappelé.

Les Cavaliers, 3e de la conférence Est, ont enregistré le retour après deux mois d'absence en raison d'une blessure à une cheville et de doutes de Derrick Rose qui a marqué neuf points en 13 minutes.

A Boston, Joël Embiid a fait son show.

Le pivot camerounais de Philadelphie, qui, peu avant le coup d'envoi de la rencontre, a appris qu'il était sélectionné pour son premier All Star Game, a marqué 26 points et capté 16 rebonds pour son 19e "double double" (deux catégories de statistique à dix unités et plus) de la saison.

"C'est une victoire importante contre la meilleure équipe de l'Est, si on veut atteindre notre objectif de participer aux play-offs, il faut gagner ce genre de match", s'est-il félicité.

- Irving out, Harden OK -

Les Celtics étaient eux privés de leur meneur Kyrie Irving, touché à une épaule et ont concédé une deuxième défaite de suite, soit leur plus mauvaise série de la saison.

Ils restent leaders de la conférence Est (34 v-12 d), tandis que Philadelphie est repassé à la 8e place, la dernière qualificative pour les play-offs (21 v-20 d).

La star de Houston James Harden a rejoué après presque trois semaines d'absence et permis à son équipe de dominer Minnesota 116 à 98.

Harden, qui avait manqué les sept précédents matches des Rockets à cause de douleurs aux ischio-jambiers, a inscrit 10 points en 26 minutes (3 sur 15 au tir).

Houston qui restait sur une douloureuse défaite face aux Clippers (103-102) lundi, émaillée d'incidents, a pris le large dès la 2e reprise face aux Timberwolves.

Eric Gordon a inscrit 30 points, Clint Capela en a ajouté 20 et Chris Paul 19.

Symbole de l'importance de Harden, de Paul et de Capela, Houston a remporté les seize matches qu'ils ont disputés ensemble cette saison.

La franchise texane reste 2e de la conférence Ouest avec 31 victoires et 12 défaites, loin du leader, Golden State (37 v-9 d), qu'elle accueillera samedi pour un match au sommet très attendu.

Catégories: Actualités

Woody Allen, un monument du cinéma fragilisé par le scandale

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:25

Il a inventé un cinéma, marqué par New York et la culture juive, reconnu et célébré bien au-delà des Etats-Unis, mais à 82 ans, Woody Allen est de nouveau rattrapé par le scandale, qui le suit depuis un quart de siècle.

Né dans le Bronx le 1er décembre 1935, élevé à Brooklyn, Allan Stewart Konigsberg, qui a changé de nom en 1952, est un cinéaste profondément new-yorkais mais qui a toujours eu le regard tourné vers l'Europe.

"A mes débuts, je rêvais d'être Godard, Fellini, Truffaut ou Resnais! Avec Bergman et Antonioni, ce sont les cinéastes qui m'ont donné envie de faire ce métier", déclarait, en 2014, celui dont la silhouette frêle et les lunettes à grosse monture sont reconnaissables instantanément.

Ses premiers films sont des ovnis, comédies iconoclastes très écrites dont il est invariablement le personnage principal, qui font entendre une voix unique dans le paysage cinématographique.

En 1978, il décroche deux Oscars pour "Annie Hall", qui est aussi un relatif succès au box-office pour ce réalisateur dont les films ont toujours été construits sur de petits budgets, avec des perspectives commerciales limitées.

Apprécié des critiques, suivi, film après film, par un public fidèle, Woody Allen recevra deux autres Oscars et 24 nominations au total, ainsi que des prix pour l'ensemble de sa carrière à Cannes et Venise, deux des festivals les plus prestigieux au monde.

Mais dès 1992, il commence à faire la Une pour tout autre chose que du cinéma lorsqu'il quitte sa compagne de longue date Mia Farrow pour l'une des filles adoptives de l'actrice, Soon-Yi Previn, âgée de 21 ans et de 35 ans sa cadette.

La séparation est mouvementée, d'autant que Dylan, une autre fille adoptive de Mia Farrow, âgée de sept ans à l'époque, accuse le réalisateur de l'avoir agressée sexuellement. Woody Allen dément et au terme d'enquêtes de deux agences de protection de l'enfance, il n'est pas poursuivi par la justice.

Aujourd'hui âgée de 32 ans, Dylan Farrow n'a jamais varié dans ses déclarations et réitéré ses accusations à plusieurs reprises, jusqu'à cette semaine dans un entretien diffusé jeudi par la chaîne CBS.

- 'Malsain' -

L'ombre portée par Dylan Farrow et sa liaison avec Soon-Yi Previn, qui partage toujours sa vie et avec laquelle il a adopté deux filles, poursuivent Woody Allen depuis 25 ans.

Aux Etats-Unis, où il a longtemps été vu avec sympathie pour son excentricité et son humour, son image a basculé et il est régulièrement qualifié de "malsain" ("creepy") par la presse.

Son goût supposé pour les jeunes filles a souvent été cité, encore très récemment lorsque la presse a fait état d'une scène de son dernier film "A Rainy Day in New York" évoquant la relation entre le personnage joué par Elle Fanning, qui est censée avoir 15 ans (elle en a en réalité 19), et Jude Law, un homme mûr.

Jusqu'ici, ce parfum de scandale n'avait pas empêché le tout Hollywood de se presser pour jouer, pour presque rien, dans ses films, signe d'une aura artistique en décalage avec les recettes de ses films.

Mais la roue tourne. Plusieurs acteurs ont récemment annoncé qu'ils ne travailleraient plus avec lui et plusieurs interprètes de "A Rainy Day in New York" se sont engagés publiquement à reverser le montant de leur cachet à des associations de soutien aux victimes de harcèlement.

A l'écart des grands studios, incapable un temps de trouver des financements pour ses films aux Etats-Unis, Woody Allen s'était tourné vers l'Europe, qui a financé la majorité de ses derniers longs métrages depuis une dizaine d'années.

Le géant américain Amazon l'a récemment pris sous son aile, mais dans l'ère post-Weinstein, les accusations de harcèlement sexuel ou d'agression sexuelle sont devenues radioactives.

Catégories: Actualités

Du mazout pourrait s'échapper du pétrolier iranien naufragé en mer de Chine

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 07:23
PEKIN (Reuters) - Du mazout est peut-être en train de s'échapper du pétrolier iranien qui a sombré dimanche en mer de Chine orientale, a dit vendredi l'Administration océanique nationale (SOA) chinoise, ravivant les craintes de voir le plus grave accident impliquant un tanker depuis des décennies avoir des conséquences désastreuses en termes de pollution.

Le Nikkei à Tokyo finit en hausse de 0,19%

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 07:22
TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en légère hausse vendredi, faisant fi du repli accusé jeudi soir par Wall Street, aidée notamment par la progression des valeurs financières avec la remontée des rendements des emprunts du Trésor américain.L'indice Nikkei a gagné 44,69 points, soit une progression de 0,19%, à 23.808,06 points et le Topix, plus large, a pris 12,88 points (+0,69%) à 1.889,74 points.

NBA: LeBron James et Stephen Curry, capitaines du All Star Game

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:20

La superstar de Cleveland LeBron James et le meneur-vedette de Golden State Stephen Curry seront les capitaines de deux équipes qui s'affronteront lors du All Star Game le 18 février à Los Angeles, a annoncé jeudi la NBA.

James et Curry ont reçu respectivement à l'Est et à l'Ouest le plus de votes lors de la consultation réalisée auprès de amateurs de basket du monde entier, de la presse spécialisée et des joueurs.

Pour la première fois, pour éviter les dérives des dernières années où le All Star Game était devenu un spectacle avec une débauche de points marquées par des équipes défendant peu, le "match des étoiles" n'opposera pas les meilleurs joueurs de la conférence Est aux meilleurs joueurs de l'Ouest.

Il appartiendra aux deux capitaines de composer leur cinq majeur à partir d'une liste de huit joueurs dans laquelle ils pourront choisir librement sans tenir compte de l'appartenance à la conférence Est ou Ouest.

A l'Est, outre James, qui participera à son 14e All Star Game consécutif, comme titulaire --à une longueur du record de l'ancienne star des Lakers Kobe Bryant--, ont été distingués le Grec Giannis Antetokounmpo (Milwaukee), les Américains Kyrie Irving (Boston) et DeMar DeRozan (Toronto) et le Camerounais Joël Embiid (Philadelphie).

A l'Ouest, outre Curry, seront titulaires lors du All Star Game son coéquipier Kevin Durant, la star de Houston James Harden et deux joueurs de La Nouvelle-Orléans Anthony Davis et DeMarcus Cousins.

"King James", qui a reçu le plus de votes du public (2,6 millions de votes), choisira en premier. La composition des deux équipes sera révélée le 25 janvier, deux jours après les noms des remplaçants, choisis eux par les entraîneurs NBA.

Le meilleur joueur de la saison dernière, Russell Westbrook (Oklahoma City), ne figure pas dans la liste des titulaires, tout comme le Letton Kristaps Porzingis (New York).

Mais ils devraient tous deux être "rattrapés" par les entraîneurs et être remplaçants.

En revanche, la présence de Cousins est une surprise de taille: il a été plébiscité par les joueurs, dont le vote pèse 25% dans cette consultation.

Les amateurs de basket, dont le vote représente 50% dans le résultat final, avaient eux choisi le vétéran argentin de San Antonio Manu Ginobili, 2e joueur extérieur qui a reçu le plus de votes à l'Ouest, derrière Curry, mais il a terminé aux 8e et 7e places des consultations de la presse et des joueurs.

Catégories: Actualités

Lexibook rate son Noël

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 07:15
Les revenus ont nettement reculé sur le troisième trimestre fiscal...

Open d'Australie: Svitolina met fin au parcours de Kostyuk, 15 ans

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:11

L'Ukrainienne Elina Svitolina, 4e mondiale, a mis fin au parcours de sa jeune compatriote Marta Kostyuk, âgée de 15 ans, en deux sets 6-2, 6-2, au troisième tour de l'Open d'Australie, vendredi à Melbourne.

Kostyuk s'était sortie des qualifications puis avait passé deux tours dans le grand tableau pour devenir la plus jeune joueuse au troisième tour depuis Martina Hingis en 1996.

"Elle a un grand avenir. On entendra sûrement parler d'elle", a dit l'aînée des deux Ukrainiennes, âgée de 23 ans.

Svitolina, deux fois quart-de-finaliste à Roland-Garros, jouera pour la première fois les huitièmes de finale à Melbourne, contre la Tchèque Denisa Allertova.

Catégories: Actualités

Eurotunnel concurrencé par un pont trans-Manche ?

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 07:02
Lors du sommet franco-britannique, les deux dirigeants ont plaisanté sur une nouvelle liaison transmanche. Mais n'était-ce pas un peu sérieux ?

Corée du Nord : comment Trump est progressivement passé de la caresse à la menace

D’abord cordial, le président américain en est venu à promettre le « feu et la colère » à Kim Jong-un. Voici comment il a durci petit à petit son discours sur la Corée du Nord.
Catégories: Actualités

Les Chinois sur le qui-vive à la frontière nord-coréenne

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 07:00

Les Chinois musclent leur arsenal sécuritaire le long de leur frontière avec la Corée du Nord. Caméras, détecteurs de radiations et militaires sont mobilisés pour parer à une éventuelle crise humanitaire... ou nucléaire.

Après des mois d'escalade verbale entre Washington et Pyongyang, Pékin craint deux choses: un effondrement du régime, qui pourrait provoquer l'afflux de millions de réfugiés le long des 1.420 km de frontière commune, et les retombées d'un essai nucléaire nord-coréen.

A Dandong, ville frontalière où transite la majeure partie du commerce bilatéral, une banderole donne le ton, avec une directive semblant dater de la Guerre froide.

"Les citoyens ou organisations témoins d'actes d'espionnage doivent immédiatement en informer les organes nationaux de sécurité", proclament les idéogrammes tracés en blanc sur fond rouge.

A l'extérieur de la ville, des points de contrôles parsèment la route qui longe le fleuve Yalu marquant la frontière. Ils ont été installés en octobre, affirment des habitants à l'AFP.

"Avant, les Nord-Coréens venaient côté chinois pour pêcher. Maintenant, ils n'osent plus", déclare Zhang Fuquan, patron d'une pisciculture située au bord de l'eau. "Les soldats patrouillent et surveillent."

Les relations bilatérales se sont dégradées en 2017: la Chine, pourtant principal soutien économique et diplomatique de la Corée du Nord, a soutenu plusieurs séries de sanctions à l'ONU en réponse à ses essais nucléaires et à ses tirs de missiles.

- 'On les attrape' -

Des responsables américains ont même informé l'an passé leurs homologues chinois d'un plan d'intervention militaire en cas de chute du régime à Pyongyang, selon le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

"Les rapports entre la Chine et la Corée du Nord connaissent quelques accrocs", concède Yang Xiyu, ex-négociateur chinois du dossier nucléaire nord-coréen.

Au barrage hydroélectrique frontalier de Supung, qui fournit les deux pays en énergie, des caméras de surveillance scrutent les eaux.

"C'est surveillé très étroitement désormais", déclare Yin Guoxie, un retraité de 75 ans qui a travaillé toute sa vie sur l'ouvrage.

Selon lui, les Nord-Coréens ne sont pas autorisés à posséder des bateaux. Ils sont de ce fait moins nombreux à fuir en Chine.

"S'ils viennent, on les attrape et on les renvoie", explique M. Yin.

Plus au nord, à Longjing, des villages frontaliers ont créé des "unités de protection" face aux Nord-Coréens qui profitent l'hiver du gel de l'autre fleuve frontalier, le Tumen, pour venir côté chinois.

- Catastrophe nucléaire ? -

Une tactique payante: le nombre de transfuges nord-coréens qui ont réussi à passer en Corée du Sud, dont beaucoup via la Chine, a chuté à 100 par mois en 2017. C'est le chiffre le plus bas depuis 15 ans, selon le ministère sud-coréen de l'Unification.

Pékin s'inquiète aussi des risques de radioactivité: cinq des six essais nucléaires de Pyongyang ont été réalisés à seulement 80 km de la Chine, où les habitants des régions frontalières ont nettement ressenti les secousses.

Après le sixième essai, en septembre dernier, le ministère de l'Environnement a effectué des mesures, qui selon lui n'ont rien montré d'anormal.

Dans le village frontalier de Lagushao, l'AFP a constaté la présence d'une "station de surveillance des radiations".

"Si ces stations montrent une quelconque anomalie, les citoyens seront immédiatement alertés", assure Guo Qiuju, spécialiste des radiations à l'université de Pékin.

Et le risque est pris au sérieux: en décembre, un quotidien étatique d'une province frontalière avait publié une pleine page de consignes de prévention en cas de catastrophe nucléaire.

"Si vous êtes près d'une rivière, d'un lac ou d'un bassin, jetez-vous dedans pour vous protéger" des radiations, expliquait l'article. "Ensuite, rincez abondamment nombril, bouche et conduits auditifs".

Catégories: Actualités

Revue de presse du vendredi 19 janvier

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 07:00
Consultez cet article sur Boursier.com

Deux journalistes, de l'AFP et de Reuters, arrêtés au Soudan

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 06:58
LE CAIRE (Reuters) - Les autorités soudanaises ont arrêté deux journalistes de l'Agence France-Presse (AFP) et de Reuters alors qu'ils rendaient compte mercredi de manifestations antigouvernementales dans la capitale, Khartoum, a annoncé l'organisme chargé de la presse étrangère.

Open d'Australie: Alizé Cornet éliminée au 3e tour dans la canicule

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 06:58

La Française Alizé Cornet a été éliminée au troisième tour de l'Open d'Australie par la Belge Elise Mertens en deux sets 7-5, 6-4, vendredi à Melbourne où régnait toujours la canicule.

Cornet, 42e mondiale, a été victime d'un coup de chaleur au deuxième set et a demandé un temps mort médical à 7-5, 2-1 pour la Belge (37e).

Menée 5-2, la Niçoise, 28 ans dans trois jours, est remontée à 5-4 (balle de 5-5) mais a fini par s'incliner à la quatrième balle de match.

Mertens, 22 ans, jouera son premier huitième de finale en Grand Chelem contre la Croate Petra Martic (88e).

Catégories: Actualités

Open d'Australie (F) - Un joyeux anniversaire pour Petra Martic, qualifiée pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 01/19/2018 - 06:55
Pour ses vingt-six ans, Petra Martic s'est offert un billet pour les...
Catégories: Sport

Hockey - NHL - Le Tampa Bay Lightning emporté par les Vegas Golden Knights

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 01/19/2018 - 06:54
Le Tampa Bay Lightning, meilleure équipe de la ligue, a été corrigé à...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur