Agrégateur de flux

La Catalogne, loin d’un retour à la normale

Le nouveau Parlement catalan maintient son soutien à Carles Puigdemont, malgré l’opposition de Madrid.
Catégories: Actualités

Trump accuse Moscou d'aider Pyongyang à se soustraire aux sanctions

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 10:31
par Steve Holland, Roberta Rampton et Jeff Mason
Catégories: Actualités

Basket - NBA - Clippers, Heat et Hawks ne refroidissent pas

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - jeu, 01/18/2018 - 10:27
Les Clippers ont remporté leur 6e victoire de suite jeudi alors que...
Catégories: Sport

EOS Imaging entouré après de bonnes nouvelles

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 10:24
Oddo repasse à l'achat...
Catégories: Actualités

L'Iran réclame 4,9 milliards de dollars à une filiale de Deutsche Börse

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 10:23
FRANCFORT (Reuters) - La banque centrale iranienne a déposé plainte au Luxembourg contre Clearstream, la chambre de compensation filiale de Deutsche Börse, afin de recouvrer 4,9 milliards de dollars (4,0 milliards d'euros), a dit jeudi l'opérateur de la Bourse de Francfort.
Catégories: Actualités

Weidmann défend les excédents allemands face au FMI

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 10:23
FRANCFORT (Reuters) - Jens Weidmann a défendu jeudi les excédents budgétaires et commerciaux de l'Allemagne face aux critiques du Fonds monétaire international (FMI) selon lesquelles ils freinent la croissance de l'ensemble de la zone euro et accentuent les déséquilibres économiques mondiaux.
Catégories: Actualités

En forêt de Sénart, les prostituées se disent "traquées comme des délinquants"

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 10:20

Lisa, prostituée en forêt de Sénart, ne décolère pas: "Avant, j'avais jusqu'à douze clients par jour, maintenant c'est deux, trois". La faute, selon elle, à la multiplication des contrôles policiers qui la ciblent, elle et ses clients, mais que les élus locaux plébiscitent.

"Ca a commencé au printemps dernier. Il y a des contrôles en permanence. Les policiers me disent que je ne peux pas travailler ici. Je leur réponds que la prostitution n'est pas interdite", se lamente Lisa, transexuelle équatorienne de 37 ans, qui a passé les 15 dernières années à arpenter la départementale 33, la route qui traverse cette forêt située au sud de Paris.

Lisa affirme n'avoir jamais vu un tel "harcèlement" policier contre la petite dizaine de travailleuses du sexe sud-américaines que compte la forêt de Sénart, où officient également des prostituées d'Europe de l'Est.

"Ils me fouillent et ils me demandent mes papiers à chaque fois, même s'ils me connaissent depuis longtemps", lance-t-elle dans un espagnol saupoudré de mots français.

"On est traquées comme des délinquants", résume Maria, une compatriote qui, comme Lisa, réside légalement en France et travaille "en indépendante", sans proxénète. "Je prends des somnifères pour dormir. Et quand je viens travailler, je me sens traumatisée", dit-elle.

"On veut seulement travailler en paix", s'insurge Lisa, dont la tenue -- jeans, doudoune et joues fardées -- n'a rien d'aguicheur.

Si le racolage n'est plus verbalisé depuis l'adoption de la loi prostitution en 2016, les clients sont en revanche passibles d'une amende de 1 500 euros, qui peut grimper à 3 750 euros en cas de récidive. Interrogé par l'AFP, le ministère de l'Intérieur a indiqué que 2 044 clients de prostituées avaient été verbalisés dans toute la France au 1er décembre 2017.

En forêt de Sénart, l'effet a été immédiat. Les clients "ont peur", lâche Lisa. Et ceux qui tentent le coup "partent en courant quand la police ou la BAC (brigade anticriminalité, ndlr) arrive".

"Beaucoup de clients abusent de la situation", souffle Maria. "Ils veulent des rapports sans préservatif ou moins nous payer parce qu'ils devront payer beaucoup d'argent s'ils se font prendre".

Pour se faire entendre, Maria, Lisa et d'autres Sud-Américaines ont adhéré au Syndicat des travailleurs du sexe (Strass) qui s'est ému de leur sort auprès de la préfecture de l'Essonne, de l'Inspection générale de la police nationale et a saisi le Défenseur des droits.

- 'Clients des prostituées, vous êtes filmés'-

La pression policière dont se plaignent ces prostituées est allée de pair avec un mouvement de grogne des élus des communes riveraines de la forêt de Sénart, qui est allé crescendo ces derniers mois.

"Les riverains sont excédés. La prostitution se pratique parfois à la vue de tous,", explique à l'AFP Christine Garnier, maire (LR) de Quincy-sous-Sénart (Essonne). "Sans parler de la dégradation de l'environnement. Les abords de nos villes ressemblent à des dépotoirs avec tous les sacs plastique laissés par les prostituées".

Au printemps dernier, l'édile et les maires de communes avoisinantes ont écrit au ministère de l'Intérieur pour savoir quelles mesures il comptait prendre pour lutter contre le phénomène.

Depuis, "des opérations de police ponctuelles ont eu lieu", souligne Mme Garnier, tout en réclamant un plan d'action à plus long terme.

Jean-François Papineau, chef de la Direction départementale de la sécurité publique de l'Essonne, admet que les élus sont "extrêmement remontés", mais il assure que "l'action de la police n'est pas liée" à leur pression. "Il n'y a eu aucune intensification des contrôles", assure-t-il à l'AFP.

La mairie de Tigery, ville voisine de Quincy-sous-Sénart, a pris les choses en main. L'automne dernier, elle a fait installer une caméra qui enregistre les faits et gestes des clients de prostituées à un carrefour en bordure de forêt. "Clients des prostituées, ici vous êtes filmés", prévient un panneau vissé sous la caméra.

Catégories: Actualités

NDDL: le gouvernement "obsédé" par la mise en oeuvre de sa décision, selon Hulot

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 10:18

L'"obsession" du gouvernement est désormais de faire appliquer avec succès sa décision d'abandonner le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, a dit jeudi le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.

"La seule obsession que nous avons maintenant est de faire réussir une décision qui a été très difficile à prendre", a-t-il déclaré sur RTL, évoquant "une décision de sagesse et d'apaisement, et l'Histoire le montrera".

"C'est un soulagement parce qu'on va pouvoir passer à autre chose, tout en, je l'espère et nous nous y engageons parce qu'on se sent redevables vis-à-vis des élus du Grand Ouest, en faisant en sorte de répondre aux exigences des acteurs économiques et politiques du Grand Ouest".

Concernant l'occupation de la ZAD, "il faut qu'il y ait un geste rapide qui soit effectué - et j'ai confiance en cela: que les routes soient naturellement restituées à l'Etat".

"Il faut savoir arrêter un combat quand on pense qu'on l'a gagné", a-t-il souligné. "Créons les conditions pour que le retour à l'ordre public se fasse avec un maximum de précautions, mais le retour à l'ordre public il aura lieu".

L'occupation des lieux, "c'est une situation qui s'est installée pendant des années, on ne peut pas la régler comme ça, mais il va falloir de part et d'autre une bonne volonté et un certain nombre de signaux d'apaisement des deux bords", a-t-il prévenu.

Concernant son rôle dans la décision, il a rejeté l'hypothèse que son éventuel départ ait pu être mis dans la balance.

"Vous imaginez si j'avais fait peser cette menace ?", a-t-il dit. "Pas une seconde dans les heures que nous avons passées sur ce dossier, je n'ai fait valoir cette hypothèse, pas une fois. Cela n'aurait pas été à la hauteur de mes responsabilités".

Catégories: Actualités

Le Royaume-Uni va augmenter de 50 millions d’euros sa contribution à la sécurité de la frontière à Calais

Cette annonce doit être officialisée à l’occasion de la venue au Royaume-Uni du président français Emmanuel Macron pour un sommet bilatéral.
Catégories: Actualités

Arrestation d’un ancien agent de la CIA suspecté d’espionnage pour la Chine

Jerry Chun Shing Lee a été interpellé à New York pour possession de documents top secret.
Catégories: Actualités

Météorologie: un système japonais pourrait accélérer les alertes

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 10:14

Un nouveau système associant un satellite et un superordinateur japonais pourrait améliorer considérablement les prévisions météorologiques et permettre de sauver des vies en avertissant plus tôt de catastrophes naturelles, selon une équipe de chercheurs nippons.

Des données recueillies par le satellite météorologique géostationnaire Himawari-8, mis en service en 2015, ont été analysées par le programme d'un superordinateur de l'institut scientifique Riken.

"Pour la première fois au monde, cette étude a assimilé avec succès des données infrarouges provenant de Himawari-8, collectées dans toutes les conditions météorologiques et mises à jour toutes les dix minutes", a expliqué à la presse Takemasa Miyoshi, chef de l'équipe du Riken, précisant que ce satellite fournissait "des types de données qui n'étaient pas disponibles auparavant".

"Ceci a sensiblement amélioré le suivi des développements rapides d'un typhon ainsi que les prédictions de pluies torrentielles localisées et a été efficace dans la prévision des inondations", a ajouté M. Miyoshi.

Pour tester son système, l'équipe du Riken a analysé un typhon qui a frappé le Pacifique fin juillet et début août 2015 ainsi que des pluies diluviennes qui ont provoqué la mort de 20 personnes au Japon en septembre de la même année.

L'équipe, dont l'étude est publiée dans le Monthly Weather Review et le Journal of Geophysical Research: Atmospheres, a constaté que le nouveau système prévoyait de manière plus précise l'évolution rapide du typhon et que la fréquence des simulations jouait un grand rôle dans cette amélioration.

Pour les pluies diluviennes, les données provenant du satellite et compilées par l'ordinateur ont aussi permis de prévoir avec plus de précision les précipitations très concentrées qui avaient notamment conduit une ville à être brusquement envahie par les eaux d'une rivière en furie.

"Il est très gratifiant de se dire que des superordinateurs alimentés en données provenant de ce nouveau satellite permettront de créer des simulations mieux à même de prévoir des précipitations subites et d'autres phénomènes météorologiques dangereux qui provoquent des dommages énormes et sont amenés à devenir plus fréquents avec le changement climatique", s'est félicité M. Miyoshi.

L'Agence météorologique du Japon a accueilli avec prudence ce système, estimant qu'il devait faire ses preuves avant d'être utilisé. "L'Agence météorologique mène ses propres recherches et nous étudions aussi ce que font nombre d'autres équipes", a déclaré un de ses scientifiques, Kozo Okamoto, qui a participé au projet du Riken.

Catégories: Actualités

Football : Bordeaux se sépare de Jocelyn Gourvennec

Après une nouvelle défaite mardi soir, les Girondins de Bordeaux ont annoncé jeudi matin un changement d’entraîneur.
Catégories: Actualités

En direct : « La priorité du gouvernement n’est pas aux grands projets d’infrastructures »

Quelles seront les conséquences de l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes ? Cédric Pietralunga, journaliste au service politique, répond à vos questions.
Catégories: Actualités

PMA, GPA, fin de vie, cellules souches, dons d'organe : les états généraux de la bioéthique sont ouverts

Ce 18 janvier 2018 les états généraux de bioéthique sont lancés, une série de débats citoyens qui doit aboutir à la révision de la loi relative à la bioéthique en 2019.
Catégories: Sciences

Facebook teste la lecture partagée de vidéos par groupe de contacts

Watch Party permettra de visionner et de commenter des vidéos enregistrées, au sein d'un groupe, comme s’il s’agissait d’un live.

Catégories: High-Tech

Kazakhstan : plusieurs dizaines de morts dans un accident de car

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 10:09
Un autocar a pris feu pour des raisons encore inconnues, jeudi dans le nord-ouest du Kazakhstan. Cinquante-deux personnes sont mortes et cinq ont survécu, selon les autorités.
Catégories: Actualités

Open d'Australie: Mannarino pour la première fois au troisième tour

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 10:07

Adrian Mannarino, 27e mondial, s'est qualifié jeudi pour la première fois de sa carrière pour le troisième tour de l'Open d'Australie en battant le Tchèque Jiri Vesely en quatre sets 6-3, 7-6 (7/4), 5-7, 6-3.

Le Val-d'Oisien, qui vit la meilleure période de sa carrière à 29 ans, a su s'adapter aux conditions de chaleur extrêmes qui régnaient sur Melbourne.

"Je n'appréhendais pas vraiment. L'été dernier j'ai joué aux États-Unis et au Mexique où il faisait très, très chaud. Ca me plaisait pas mal. Ca m'avantage un peu plus que mon adversaire", a-t-il dit, tout en reconnaissant la difficulté de la tâche.

"Au bout d'un set et demi, j'avais l'impression de perdre en lucidité. Tactiquement, je ne savais plus si j'étais dans le vrai ou pas. Tu réfléchis très mal, tu as du mal à respirer et il y a le coeur qui monte. Dès que tu veux reprendre ton souffle, l'air est tellement chaud que c'est difficile", a-t-il ajouté.

"Tu regardes la tête de l'adversaire, si tu vois qu'il tire la langue ça fait du bien. Si tu vois qu'il bouge dans tous les sens, tu te dis que ça risque d'être compliqué. C'est une grosse bagarre mentale", a-t-il expliqué.

Mannarino n'est pas persuadé que faire jouer les matches dans de telles conditions soient la meilleure chose. "Je trouve ça un tout petit peu dangereux. Même pour les gens qui regardent le match ce n'est pas agréable d'avoir le cagnard en pleine tête pendant des heures", a-t-il dit.

Au prochain tour, il affrontera l'Autrichien Dominic Thiem, 5e mondial. "J'ai déjà le sentiment d'avoir fait le job. Après, tout est possible même si tu joues contre un mec très fort", a-t-il estimé.

Catégories: Actualités

Tour Down Under: Elia Viviani au sprint, Caleb Ewan toujours leader

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 10:06

L'Italien Elia Viviani (Quick-Step) a remporté au sprint la 3e étape du Tour Down Under, jeudi à Victor Harbor, au sud d'Adelaïde, imposant sa puissance à Caleb Ewan, 3e et qui conserve son maillot de leader désormais devant le vainqueur du jour.

Cette étape, qui devait initialement se courir sur 146 kilomètres, avait été réduite à 120 kilomètres par les organisateurs à cause de la canicule, la température montant par endroits jusqu'à 42 degrés sur la route.

"Ca a été une journée très chaude, durant laquelle j'ai tout fait pour m'économiser le plus possible, afin de conserver le maximum d'énergie avant de tout donner sur les 200 derniers mètres", a déclaré Viviani, arrivé dans la région dix jours avant l'épreuve, ce qui lui a permis d'effectuer un travail foncier et de peaufiner sa pointe de vitesse.

Le Slovaque Peter Sagan, toujours placé (4e mardi, 3e mercredi), a pris la 5e place de cette étape, marquée par une échappée animée par le Sud-Africain Nicholas Dlamini et l'Australien Scott Bowden, qui ont compté jusqu'à 3 minutes d'avance.

Dlamini a abdiqué à 53 kilomètres de la ligne, laissant Bowden tenir tête au retour du peloton jusqu'à 23 kilomètres du but.

La 3e étape, vallonnée, reliera vendredi Norwood à Uraidla, au sommet de la Norton Summit Road, une montée à 5% de près de 2 kilomètres, après 128,2 kilomètres de course.

Classement de la 3e étape:

1. Elia Viviani (ITA/Quick-Step), les 120 km en 3 h 04:40.

2. Phil Bauhaus (GER/Sunweb) m.t.

3. Caleb Ewan (AUS/Mitchelton) m.t.

4. Simone Consonni (ITA/UAE) m.t.

5. Peter Sagan (SVK/BORA) m.t.

6. Simon Clarke (AUS/EF Education) m.t.

7. Alex Edmondson (AUS/Mitchelton) m.t.

8. Zak Dempster (AUS/UniSA) m.t.

9. Dries Devenyns (BEL/Quick-Step) m.t.

10. Jay McCarthy (AUS/BORA) m.t.

Classement général:

1. Caleb Ewan (AUS/Mitchelton) 10 h 58:36.

2. Elia Viviani (ITA/Quick-Step) à 10.

3. Daryl Impey (RSA/Mitchelton) 14.

4. Jay McCarthy (AUS/BORA) 15.

5. Peter Sagan (SVK/BORA) 16.

6. Nathan Haas (AUS/Katusha) 17.

7. Jhonatan Restrepo (COL/Katusha) 19.

8. Simone Consonni (ITA/UAE) 20.

9. Robert Gesink (NED/Lotto) 20.

10. Anthony Roux (FRA/FDJ) 20.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur