Agrégateur de flux

Depuis 2015, la Terre surchauffe

Les trois dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la Terre, a averti l'ONU en révélant des chiffres qui montrent un rythme "exceptionnel" du réchauffement au regard des données collectées depuis l'ère pré-industrielle.
Catégories: Sciences

Foot - Transferts - Nathan quitte Amiens et rejoint Belenenses

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 47 min
Le milieu brésilien Nathan, qui appartient à Chelsea, quitte Amiens...
Catégories: Sport

Foot - Transferts - Sandro (Antalyaspor) officiellement prêté à Benevento

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 49 min
Le Brésilien va poursuivre sa carrière en Italie, à...
Catégories: Sport

Parcoursup et l’Onisep se perdent dans leurs fiches métiers

Le syndicat étudiant FAGE a relevé des incongruités et des « clichés dégradants » sur le site d’information officiel supposé aider les lycéens à choisir leurs études supérieures.
Catégories: Actualités

Qui est Latifa Ibn Ziaten, candidate au prix Nobel de la paix ?

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 50 min
La mère d'Imad, première victime de Mohammed Merah en 2012 a porté sa candidature au prix Nobel de la paix 2018
Catégories: Actualités

Ajaccio : des infrastructures culturelles nécessaires à la redynamisation du centre-ville

France 3 Corse ViaStella - culture - il y a 3 heures 50 min
À en croire la rumeur, le centre-ville d'Ajaccio n'attirerait plus. En cause notamment, le manque d'infrastructures culturelles. Mais des changements seraient à attendre prochainement, la municipalité parle, entre autres, de la rénovation du mythique théâtre Kalliste. France 3 Corse ViaStella
Catégories: Actualités

Après un rejet, il subit une deuxième greffe du visage

A Paris, un homme vient de subir une deuxième transplantation du visage, démontrant pour la première fois dans le domaine des greffes vascularisées composites (face et main) qu’une retransplantation est possible en cas de rejet.
Catégories: Sciences

Marchés : le palmarès des volumes anormaux à Paris

Le Boursier - il y a 3 heures 51 min
Parmi les volumes anormaux...

Le Hezbollah libanais dénonce le maintien de forces américaines en Syrie

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 53 min

Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah, dont les combattants sont engagés en Syrie aux côtés du régime, a dénoncé vendredi le maintien de troupes américaines dans ce pays, y voyant un "prétexte" pour avoir des "bases" au Moyen-Orient.

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a affirmé mercredi qu'il était "crucial" de "maintenir une présence militaire en Syrie", jusqu'à ce que le groupe jihadiste Etat islamique (EI) soit totalement vaincu, mais aussi pour contrer l'influence iranienne.

Téhéran, bête noire de l'administration américaine, est l'un des principaux alliés du régime en Syrie, où il a envoyé des milliers de combattants.

"Avec comme prétexte l'EI, ils (les Etats-Unis) veulent rester en Syrie", a lancé le chef du Hezbollah lors d'une allocution télévisée consacrée à ses combattants morts au front.

Après une montée fulgurante en 2014 et la conquête de vastes territoires en Irak et en Syrie, l'EI a vu son califat autoproclamé s'écrouler sous le coup de multiples offensives.

"Les Irakiens et les Syriens sont capables d'empêcher le retour de l'EI (...) pas besoin de bases américaines ou de forces américaines", a martelé M. Nasrallah.

Grand allié de l'Iran, le Hezbollah lutte aux côtés du régime de Bachar al-Assad contre les jihadistes et les rebelles. En Syrie, l'EI est désormais acculé dans ses derniers réduits.

M. Nasrallah a dénoncé "des prétextes fragiles pour maintenir des forces américaines et des bases américaines dans la région".

Mercredi, M. Tillerson assurait que la présence militaire américaine devait avoir comme objectif prioritaire "que l'EI ne refasse pas surface".

Mettant l'accent à plusieurs reprises sur la nécessité d'un "départ" du président syrien, il a estimé qu'un "désengagement américain" fournirait à l'Iran "une occasion en or de renforcer encore davantage ses positions en Syrie".

M. Nasrallah a par ailleurs démenti vendredi que son mouvement s'adonnait au trafic de drogue pour se financer, dénonçant l'ouverture d'une enquête à ce sujet aux Etats-Unis.

La justice américaine a formé le 11 janvier une équipe spéciale chargée d'enquêter sur les soutiens financiers du groupe, et leurs rapports avec les réseaux des trafics de drogue et de terrorisme.

"Ce sont des accusations injustes qui ne se basent sur aucun fait, qui ne sont pas vraies", a lancé le chef du Hezbollah.

Ennemi juré d'Israël qu'il a combattu à plusieurs reprises, le mouvement chiite, poids lourd de la vie politique libanaise, est considéré par Washington comme un groupe terroriste.

Catégories: Actualités

2.700 canards abattus, virus faiblement pathogène

Le Boursier - il y a 3 heures 53 min
BORDEAUX (Reuters) - Quelque 2.700 canards ont été euthanasiés vendredi dans un élevage de Meilhan (Landes) où la présence d’un virus d’influenza aviaire faiblement pathogène a été détecté, a annoncé la préfecture des Landes.

Devant les indigènes sud-américains, le pape appelle à protéger l'Amazonie

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 54 min

Pour sa première visite en Amazonie, le pape François a lancé vendredi au Pérou un plaidoyer en défense du poumon vert de la planète, face à des milliers d'indigènes en quête de sa protection pour sauvegarder leurs terres.

"Probablement, les peuples autochtones amazoniens n?ont jamais été autant menacés sur leurs territoires", a estimé François, déplorant "les blessures profondes que portent en eux l'Amazonie et ses peuples".

Arrivé dans la matinée à Puerto Maldonado, ville du sud-est du Pérou entourée de jungle, le pape argentin s'est rendu directement au Colisée, bâtiment où l'attendaient avec impatience plusieurs milliers d'indigènes péruviens, brésiliens et boliviens.

Il a été accueilli par des chants et des danses de différentes tribus, portant tenues traditionnelles, couronnes de plumes et colliers de dents d'animaux pour certains.

Après avoir écouté les discours de plusieurs indigènes racontant les menaces pesant sur leurs terres, il a pris la parole.

Dénonçant tour à tour "la forte pression des grands intérêts économiques qui convoitent le pétrole, le gaz, le bois, l?or, les monocultures agro-industrielles", mais aussi la politique de protection de certains Etats qui "accaparent de grandes superficies de terre et en font un moyen de négociation", le pape a appelé à un dialogue entre les églises locales amazoniennes et les indigènes.

Il a fustigé "l?exploitation minière illégale" d'or, particulièrement forte dans la région de Madre de Dios, dont Puerto Maldonado est la capitale, et son effet pervers, "la traite de personnes: la main d'oeuvre esclave ou l?abus sexuel".

"La violence à l?encontre des adolescents et des femmes est un cri qui parvient au ciel", a-t-il lancé.

- 'Nous pouvons disparaître' -

Menacés par l'exploitation des forêts et des ressources naturelles, les indigènes espéraient un message fort du pape François lors de cette rencontre inédite.

"Nous vous demandons de nous défendre", a lancé, à la tribune, une représentante du peuple Harakbut, Yesica Patiachi. "Si on nous enlève nos territoires, nous pouvons disparaître".

"J'ai 67 ans. Je me souviens que notre territoire était beau, avec des plantes et des poissons en abondance", a déclaré Luzmila Bermejo, du peuple Awajun. "Les groupes pétroliers, forestiers et miniers sont venus... tout cela nous a pollués et affaiblis. Ils ont agressé la forêt".

Les cadeaux des indigènes pour le pape symbolisaient cet appel au secours: un arc et une flèche pour les protéger, de la part de la communauté Ese Eja, ou un épervier empaillé, animal qui alerte des dangers, de la tribu Nueva Oceania - Boca Shipiwi.

"Pour la première fois de l'Histoire, nous sommes réunis" entre différents peuples d'Amazonie ayant fait le déplacement en bus, en avion ou en bateau à travers la jungle, se réjouit Javier Antonio Pisconte Injante, 50 ans, "ému de voir le pape pour la première fois".

Venu de la région de Cuzco, Javier Antonio a mis trois jours en bateau pour venir avec 140 membres de sa tribu écouter le souverain pontife.

"Nous sommes un seul peuple", a déclaré à l'AFP Angelton Arara, 33 ans, qui a voyagé en bus, pendant trois jours, depuis le Mato Grosso, dans le centre-ouest du Brésil.

Après cette rencontre, le pape devait s'exprimer sur une esplanade à l'extérieur du Colisée, où des milliers d'habitants patientaient depuis des heures malgré la chaleur écrasante. Un déjeuner en petit comité avec des leaders indigènes était ensuite prévu.

- Synode en 2019 -

Pour François, cette rencontre constitue un puissant coup d'envoi aux préparatifs de l'assemblée mondiale des évêques (synode) d'octobre 2019, consacrée à l'Amazonie.

Dans son encyclique "Laudato si", son texte à tonalité très sociale sur l'écologie, le pape s'est attaqué à l'exploitation de la forêt amazonienne menée par "d'énormes intérêts économiques internationaux".

Vendredi, il devait d'ailleurs distribuer son encyclique, tout juste traduite dans plusieurs langues indigènes.

L'Eglise est consciente de l'histoire sanglante de l'évangélisation de l'Amérique latine au 16e siècle et reconnait qu'elle n'a pas toujours traité avec respect les peuples d'Amazonie.

Mais elle estime être aujourd'hui engagée dans de nombreux projets pour aider les peuples amazoniens à préserver leurs coutumes et leur identité.

L'ensemble de l'Amazonie représente 43% de la superficie de l'Amérique du Sud, 20% de l'eau douce non gelée de la planète, 34% des forêts primaires hébergeant entre 30 et 50% de la faune et la flore du monde.

Ce poumon vert se répartit sur neuf des douze pays de l'Amérique du Sud, notamment le Brésil (67%), la Bolivie (11%) et le Pérou (13%). Et près de trois millions d'indigènes y vivent, de 390 peuples différents.

Catégories: Actualités

Neuf pays de l’Union européenne convoqués par Bruxelles pour non-respect des normes de qualité de l’air

La France et l’Allemagne font partie des vingt-trois pays qui dépassent les limites d’émissions fixées dans l’UE pour le dioxyde d’azote et les particules fines.
Catégories: Actualités

Une star de Wall Street remercie la philosophie avec un chèque de 75 millions de dollars

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 56 min
L’investisseur Bill Miller a versé 75 millions de dollars au département de philosophie où il a fait ses études en gage de reconnaissance pour l'influence que cette discipline a eu sur sa carrière. Quel rapport entre philo et flair financier ?
Catégories: Actualités

Grippe : un virus mutant pour pouvoir fabriquer un vaccin universel ?

Des chercheurs ont créé un virus mutant de la grippe dans le but de développer un vaccin à même de protéger contre un large spectre de souches virales différentes. 
Catégories: Sciences

Syrie: Ankara bombarde une enclave kurde avant une offensive attendue

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 1 min

L'artillerie turque a bombardé de nouveau vendredi l'enclave kurde d'Afrine, dans le nord de la Syrie, alors qu'une offensive d'Ankara paraissait imminente avec le déploiement de renforts à la frontière.

Pendant que les préparatifs turcs battaient leur plein, la tension est montée d'un cran avec des tirs au mortier jeudi sur une clinique psychiatrique d'Azaz, localité du nord de la Syrie contrôlée par des rebelles syriens soutenus par la Turquie.

La situation à la frontière turco-syrienne est volatile depuis l'annonce dimanche, au grand dam de la Turquie, de la création d'une nouvelle force dans le nord de la Syrie incluant notamment des combattants kurdes considérés comme "terroristes" par Ankara.

Une opération "va être menée" à Afrine, a assuré vendredi le ministre turc de la Défense Nurettin Canikli dans un entretien à la chaîne de télévision A Haber. "Les réseaux et les éléments terroristes dans le nord de la Syrie seront éliminés", a-t-il dit.

Une offensive turque ouvrirait un nouveau front dans le complexe conflit syrien, et risquerait de tendre davantage les rapports entre Ankara et Washington, qui s'est efforcé ces derniers jours d'apaiser son allié turc.

La colère de la Turquie est liée à l'annonce, dimanche, d'un projet de création par la coalition internationale anti-jihadistes emmenée par les Etats-Unis d'une "force frontalière" forte de 30.000 hommes dans le nord de la Syrie.

Celle-ci sera notamment constituée d'éléments des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes dominée par les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme "terroriste" par Ankara.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi que la Turquie "tuerait dans l'oeuf" cette nouvelle force, ajoutant qu'une opération pourrait être lancée "à tout moment" contre Afrine, zone contrôlée par les YPG.

Ankara a dépêché ces derniers jours dans la zone frontalière plusieurs convois de blindés et de pièces d'artillerie.

- 'De facto débuté' -

Devant la multiplication des menaces turques, les Etats-Unis ont tenté cette semaine de calmer les esprits : le Pentagone a assuré que la coalition n'entendait pas créer une "armée" kurde, et le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, a estimé que le projet avait été "mal expliqué".

Mais ces déclarations n'ont semble-t-il pas convaincu les dirigeants turcs, alors que les relations entre Ankara et Washington se sont dégradées ces derniers mois.

"L'opération a de facto débuté", a déclaré M. Canikli, en référence aux frappes d'artillerie sporadiques que mène l'armée turque depuis plusieurs jours contre des positions kurdes en Syrie.

Ces bombardements ont été plus intenses vendredi, le journal Hürriyet affirmant que l'armée turque avait tiré 40 obus dans la journée.

Si aucune date n'a été donnée pour une éventuelle offensive terrestre, des correspondants de l'AFP ont vu vendredi après-midi un convoi d'une trentaine de bus transportant des hommes en treillis dans la province turque de Hatay se diriger vers la frontière syrienne.

Dans la matinée, une vingtaine d'autocars transportant des combattants syriens avaient déjà traversé la frontière depuis la Turquie pour se rendre à Azaz, ville située à 20 km au nord-est d'Afrine et contrôlée par des rebelles soutenus par Ankara, selon les médias.

La Turquie compte s'appuyer sur des rebelles syriens formés par l'armée turque pour une éventuelle offensive terrestre, comme elle l'avait déjà fait lors d'une incursion lancée en 2016.

A Azaz, localité contrôlée par les rebelles pro-Ankara, au moins 14 personnes ont été blessées jeudi soir par des tirs de mortier sur une clinique psychiatrique à Azaz. Les rebelles accusent les FDS, qui nient toute implication.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté vendredi à Azaz, certains brandissant des portraits de M. Erdogan et des drapeaux turcs, pour exprimer leur soutien à une éventuelle offensive d'Ankara, a constaté un correspondant de l'AFP.

En parallèle des menaces d'offensive, le gouvernement turc a dépêché jeudi son chef de l'armée et son patron des services de renseignement à Moscou afin d'obtenir le feu vert de la Russie, dont des soldats sont déployés à Afrine pour une mission d'"observation".

Le régime de Damas a affirmé jeudi qu'il était "prêt à détruire" tout avion turque qui entrerait dans l'espace aérien de la Syrie pour frapper Afrine.

burs-gkg/ezz/glr

Catégories: Actualités

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,58%

Le Boursier - il y a 4 heures 1 min
L'indice parisien repasse au-dessus des 5.500 points en cette fin de semaine...

Toyota va investir 400 millions d'euros dans son usine d'Onnaing

Le Boursier - il y a 4 heures 3 min
PARIS (Reuters) - Toyota va investir 400 millions d'euros dans son usine d'Onnaing (Nord) pour fabriquer un nouveau véhicule, ce qui permettra la création de près de 700 emplois, écrit vendredi le quotidien Les Echos sur son site internet.

Greffe : un homme change de visage pour la deuxième fois

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 4 heures 3 min

Déjà greffé il y a plusieurs années, le patient avait fait un rejet, obligeant les médecins à lui retirer le visage et à pratiquer une nouvelle intervention. .
Il est resté un mois et demi sans visage : un homme qui avait reçu une greffe totale de la face il y a plusieurs années a dû en subir une deuxième à cause d'un... Lire la suite

Catégories: Actualités

Foot - L1- Strasbourg - Strasbourg : Dimitri Liénard, Kader Mangane et Bingourou Kamara de retour dans le groupe

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 4 heures 4 min
Strasbourg enregistre les retours de Dimitri Liénard, Kader Mangane...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur