Agrégateur de flux

Delair, leader du drone professionnel, lance un nouveau modèle

Le Boursier - il y a 5 heures 38 min
TOULOUSE (Reuters) - L'entreprise Delair, leader du drone civil professionnel en France, renforce ses positions à l'international avec une nouvelle implantation aux Etats-Unis et la sortie avril 2018 d'un quatrième modèle à voilure fixe pour la cartographie de grandes étendues, plus simple d'utilisation et moins coûteux.

"Sugarland": le film qui dénonce l'excès de sucre dans nos assiettes

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 39 min

Le film australien "Sugarland", mercredi en salles, dénonce avec humour et effets spéciaux l'excès de sucre dans nos assiettes, plus grave encore aux antipodes qu'en France.

Ce documentaire s'est fortement inspiré de "Super Size Me" (2004), où l'Américain Morgan Spurlock se gavait de McDonald's pendant un mois, pour finir gros et malade.

Ici, le réalisateur de "That Sugar Film" (le titre original), Damon Gameau, passe brutalement d'une alimentation sans sucre ajouté à la consommation d'un Australien moyen: 160 grammes de sucre par jour.

Les résultats seront catastrophiques. Prise de poids, détérioration rapide du foie, fatigue, troubles de l'humeur... Pour ce pro de l'humour, garder le sourire devient un défi.

"Je suis loin d'être aussi efficace qu'avant. J'ai moins de patience. Je suis épuisé. Et je crois que les gens vivent ainsi", confie-t-il à la caméra vers la fin des deux mois que dure l'expérience.

Il trouve étonnamment "facile" de se procurer cette dose quotidienne, l'équivalent de 27 morceaux de sucre.

Kyan Khojandi, comédien révélé par la série "Bref" qui réalise le doublage, l'a ressenti aussi. Il s'est essayé pendant trois semaines à manger sans aucun sucre ajouté.

"C'est compliqué dans un supermarché. Je regardais les étiquettes et je disais: ça, non, ça, non plus... Même dans du jambon en tranches, du sucre. On a envie de demander: qu'est-ce que tu fais là toi?", raconte-t-il à l'AFP.

- Dents rongées -

"Le film est déculpabilisant. Maigrir, ce n'est pas forcément une question de volonté quand ça vous dépasse complément, quand on est 'addict' au sucre. Là on est dans une dépendance qu'il faut soigner", estime l'acteur.

Ces 160 grammes par jour en Australie pèsent beaucoup plus que les environ 100 grammes qu'ingèrent les Français.

Certains abus filmés dans "Sugarland" peuvent paraître exotiques, comme ce smoothie bourré de 134 grammes de sucre que boit Gameau aux États-Unis, ou cet adolescent du Kentucky qui à force d'ingurgiter des sodas depuis ses trois ans a vu ses dents rongées.

En France, tout arrive peut-être avec un peu de retard, comme ce film qui date de 2014, mais le pays n'est pas protégé contre les mauvaises habitudes, et pas vraiment un bon élève au niveau mondial.

"Du sucre, il y en a dans tous nos produits industriels. Et les gens, même quand ils veulent faire attention, sont leurrés par toutes les techniques qui poussent à en consommer", souligne Léa Mesnay, diététicienne à Marly-le-Roi (Yvelines).

"Les étiquettes sont difficiles à lire. Dans le poids de sucre, quel est le sucre naturel de l'aliment, et quel est le sucre ajouté? Personne n'a les moyens de savoir. Même pour moi dont c'est le métier, c'est extrêmement compliqué dans un supermarché de trouver un yaourt sain", ajoute-t-elle.

- Dépendants qui s'ignorent -

En consultation, la diététicienne voit des dépendants au sucre qui le savent, déterminés à changer leurs habitudes, ou qui s'ignorent, contraints à une douloureuse prise de conscience.

"Le sucre appelle le sucre. Et ce genre de film est bon pour nous informer sur ce mécanisme", d'après Léa Mesnay.

Mais bonne nouvelle, d'après un chercheur franco-américano-suisse interrogé dans le film, Jean-Marc Schwarz (université de Touro en Californie): "les effets négatifs du sucre peuvent être rapidement inversés".

Il l'a démontré dans une étude, publiée en 2017, sur des enfants sevrés de boissons sucrées pour recevoir des sucres plus complexes, moins chargés en fructose.

"On a vu une amélioration phénoménale pour leur santé" avec "une réduction de la graisse hépatique. Et ce qui était très impressionnant, c'est que cette quarantaine d'enfants, afro-américains et latinos, ont tous bénéficié de cet effet", a-t-il dit à l'AFP.

Catégories: Actualités

Foot - Transferts - Christophe Galtier (Lille) confirme la vente de Martin Terrier à Lyon

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 5 heures 40 min
L'entraîneur de Lille, Christophe Galtier, considère le départ de...
Catégories: Sport

Foot - ANG - Liverpool - Virgil van Dijk et Jordan Henderson (Liverpool) aptes pour le déplacement à Swansea

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 5 heures 41 min
Forfait contre Manchester City, Virgil van Dijk, le défenseur le plus...
Catégories: Sport

Biathlon: Fourcade encore battu au sprint par Boe

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 42 min

Comme lors de la mass start de dimanche à Ruhpolding, Martin Fourcade, 2e, a de nouveau subi la loi de son grand rival norvégien Johannes Boe vendredi sur le sprint d'Anterselva comptant pour la Coupe du monde de biathlon.

Le 10/10 au tir du Français n'a pas suffi pour mater le cadet des frères Boe (24 ans) qui s'est imposé, malgré une faute à la carabine, pour la 2e fois d'affilée avec 12,8 secondes d'avance sur Fourcade et 42,2 secondes sur l'Allemand Arnd Peiffer. Le Norvégien remporte ainsi sa 7e course de la saison, la 20e de sa carrière, et met une bonne pression sur Fourcade, toujours en tête du classement général de la Coupe du monde.

Le sextuple tenant du Gros Globe de cristal continue toutefois d'afficher une régularité de métronome avec un 13e podium en 13 sorties cet hiver alors qu'il ne reste plus que deux épreuves (la poursuite samedi, la mass start dimanche) avant les jeux Olympiques d'hiver (9-25 février à Pyoengchang), son principal objectif cette saison. Avec 12 succès à eux deux (7 pour Boe, 5 pour Fourcade), le Norvégien et le Français évoluent en tout cas dans une tout autre dimension par rapport au reste du circuit, à 3 étapes de la fin de l'exercice 2017-2018.

"C'est une course qui ne me réussit jamais donc je suis très content, a déclaré Fourcade sur la Chaîne L'Equipe. J'ai essayé une nouvelle préparation cette semaine pour contrer ce retour en altitude (plus de 1600 m, ndlr) qui m'est souvent fatal. Le corps a du mal à réagir et à répondre. Johannes fait encore une grosse course mais je suis très satisfait de ma course compte tenu de mon passif à Anterselva. On a sensiblement le même niveau. Ce sera serré et je suis persuadé que ça (la victoire au classement général, ndlr) ne se jouera pas au nombre de victoires. Il y a quand même des chances qu'il y en ait un qui passe à la trappe sur une compétition."

La surprise côté tricolore est venue du jeune Emilien Jacquelin (22 ans), qui a manqué de très peu son premier podium en Coupe du monde et termine 5e avec un sans-faute au tir. Simon Desthieux, pourtant auteur de 3 erreurs à la carabine, s'est lui aussi fait remarquer (11e).

kn/dhe

Catégories: Actualités

La plus grande grotte sous-marine du monde découverte au Mexique

Des plongeurs ont trouvé des passages entre les grottes sous-marines de Sac Actun et Dos Ojos, au Mexique. Ensemble, ces dernières forment ainsi la plus grande grotte sous-marine connue du monde ! Le site est précieux pour l’eau douce qu’il renferme ainsi que pour sa biodiversité et ses trésors...
Catégories: Sciences

Foot - ALL - Dortmund - Que vaut Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund), annoncé à Arsenal ?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 5 heures 46 min
Pierre-Emerick Aubameyang, suspendu la semaine dernière par son club...
Catégories: Sport

Réforme de l'apprentissage: le gouvernement va passer "à la deuxième phase"

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 47 min

Le ministère du Travail va passer "à la deuxième phase" de la concertation pour réformer l'apprentissage, en recevant en bilatérale la semaine prochaine l'ensemble des acteurs pour discuter des sujets "qui fâchent", a annoncé vendredi Muriel Pénicaud.

Alors que la concertation lancée à l'automne a donné lieu ces dernières semaines à de vives tensions entre les régions et le Medef, la ministre a dit sa "confiance" d'arriver à une réforme permettant de "développer l'apprentissage massivement".

"Je ne suis pas inquiète, je suis confiante dans la volonté de tous, dans l'intérêt général des jeunes, de développer l'apprentissage. Nous avons des débats vifs, c'est aussi ça la démocratie", a-t-elle déclaré à la presse qui l'interrogeait sur la réforme en cours, lors d'un déplacement à Pantin sur l'"Erasmus des apprentis".

Sur les sujets "qui fâchent", de gouvernance et de financement, "nous allons passer à une deuxième phase".

"Dès la semaine prochaine, mon cabinet recevra en bilatérales l'ensemble des partenaires, partenaires sociaux et Régions, et ensuite je recevrai moi-même l'ensemble des partenaires avec mes collègues Jean-Michel Blanquer et Fréderique Vidal pour que nous puissions conclure sur ce sujet", a-t-elle précisé.

Par ailleurs, selon Matignon, "Edouard Philippe va recevoir prochainement, sans doute début février, les partenaires sociaux dans le cadre du second acte des réformes sociales (apprentissage, formation professionnelles et assurance chômage)".

Lors de sa visite à Pantin, Mme Pénicaud n'a pas répondu à la question de savoir si, comme l'affirment les Régions, celles-ci conserveraient un droit d'opposition à l'ouverture d'un CFA (centre de formation des apprentis), renvoyant à la présentation globale de la réforme.

Jeudi, le Medef a annulé une réunion de négociation avec les syndicats programmée vendredi sur le sujet plus large de la formation professionnelle, en réclamant au gouvernement des "précisions" sur "la nature des engagements" pris vis-à-vis des régions. La réunion de synthèse de la concertation sur l'apprentissage prévue jeudi avait, elle aussi, été annulée.

"Pour développer massivement l'apprentissage dans notre pays, il faut bousculer beaucoup de choses dans la manière dont c'est organisé aujourd'hui", a dit la ministre.

"Là où j'ai confiance même si le débat est vif, c'est que tant du côté des régions que des partenaires sociaux, je n'ai vu que des partenaires qui ont la même conviction que nous, qu'il faut développer l'apprentissage massivement", a-t-elle poursuivi.

Dans un billet publié sur sa page Linkedin, le patron du Medef, Pierre Gattaz, estime vendredi que "l?apprentissage est un sujet beaucoup trop important pour le laisser s?enliser dans une piètre lutte de pouvoir" et redit son opposition à un droit de veto des régions sur l'ouverture d'un CFA.

"Il faut très rapidement trancher et clarifier la situation pour que nous sachions si une véritable réforme de l?apprentissage, cruciale pour notre pays, est encore possible", lance le patron du Medef.

Catégories: Actualités

VIDEOS. Yves Coppens, l'Afrique, Lucy et le "Tchadanthrope"

Deuxième partie de notre entretien vidéo avec Yves Coppens, à l'occasion de la publication de ses mémoires. Le paléoanthropologue raconte ici ses expéditions en Afrique.
Catégories: Sciences

Bien-être - Quels sont les effets du café sur l'organisme ?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 5 heures 55 min
Deuxième boisson la plus consommée en France après l'eau, le café est...
Catégories: Sport

Etats-Unis : indice de confiance décevant

Le Boursier - il y a 5 heures 56 min
Indice de l'Université du Michigan inférieur aux attentes

Plus de 32.000 Yéménites déplacés par les violences en deux mois

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 57 min

L'intensification des combats au Yémen a entraîné le déplacement de plus de 32.000 personnes ces deux derniers mois, a déclaré le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Ces personnes s'ajoutent à quelque deux millions d'autres Yéménites qui avaient déjà été déplacés par la guerre, a ajouté jeudi dans un communiqué l'agence de l'ONU.

"Le début de l'hiver au Yémen, avec des températures qui peuvent descendre en dessous de zéro dans plusieurs régions, a intensifié les difficultés pour de nombreuses personnes, en particulier celles qui sont déplacées et vivent dans des installations informelles (...), mal protégées du froid".

Shabia Mantoo, porte-parole de l'organisation au Yémen, a indiqué vendredi sur Twitter que ces déplacements avaient été causés par une résurgence des combats dans la capitale Sanaa, contrôlée par les rebelles Houthis, et les provinces de Hodeida, sur la mer Rouge, et Chabwa, dans le sud du pays.

"Nous continuons de voir des corrélations entre l'intensification des hostilités et les victimes civiles ainsi que les déplacements", a-t-elle ajouté.

La guerre au Yémen oppose des forces gouvernementales aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, qui ont conquis de vastes territoires, dont la capitale Sanaa en septembre 2014.

En mars 2015, une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite est intervenue dans le pays pour soutenir les forces gouvernementales yéménites.

Plus de 9.200 personnes ont été tuées et près de 53.000 blessées, dont de nombreux civils, depuis cette intervention, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La coalition arabe a intensifié en décembre sa campagne aérienne contre les rebelles autour de Sanaa et sur la côte, dans l'ouest du pays, après l'interception par les forces saoudiennes d'un missile tiré par les rebelles vers la capitale Ryad.

Sur le terrain, les forces de la coalition et les troupes gouvernementales yéménites tentent de reprendre le port de Hodeida --aux mains des rebelles--, une entrée clé pour l'acheminement de l'aide humanitaire.

Mais elles font face à une forte résistance de la part des rebelles qui contrôlent toujours, outre Sanaa, une grande partie du nord du pays.

"Ces dernières violences ont encore aggravé la pire crise humanitaire du monde, avec plus de 22 millions de personnes qui dépendent de l?aide, soit les trois quarts de la population" du Yémen, souligne le HCR.

Catégories: Actualités

Fessenheim : le gouvernement dévoile ses projets pour la reconversion du site nucléaire

Alors que la plus vieille centrale nucléaire doit fermer d’ici fin 2018 ou en 2019, le secrétaire d’Etat, Sébastien Lecornu, s’est rendu à Fessenheim pour rencontrer les acteurs locaux.
Catégories: Actualités

Brésil: Pelé hospitalisé pour épuisement

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 35 sec

Pelé, la légende vivante du football désormais âgée de 77 ans, s'est écroulé d'épuisement jeudi et a été hospitalisé dans la foulée au Brésil, a annoncé vendredi l'association britannique des journalistes de football (FWA) qui l'avait invité à participer dimanche à un dîner à Londres.

"Heureusement, rien ne laisse entendre quelque chose de plus grave qu'une fatigue extrême et toute la FWA souhaite à Pelé un prompt rétablissement", déclare l'association dans son communiqué signé de son secrétaire exécutif Paul McCarthy.

Le seul joueur à avoir remporté trois fois la Coupe du monde (1958, 1962 et 1970) a subi une batterie d'examens et reste toutefois sous perfusion, précise la FWA en annonçant évidemment l'absence de Pelé à ses festivités du week-end.

La santé déclinante de l'ex-attaquant international de Santos, véritable icône mondiale, est régulièrement un sujet d'inquiétude des dernières années et il s'était ainsi montré incapable d'allumer la torche olympique à Rio lors des JO-2016.

Diminué par de fortes douleurs à la hanche, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, était encore apparu en fauteuil roulant en décembre lors du tirage au sort du Mondial-2018, entouré du président russe Vladimir Poutine et d'autres légendes du football, comme l'Argentin Diego Maradona.

Le monde du ballon rond avait également retenu son souffle en novembre 2014, quand le Brésilien avait été placé en soins intensifs après une infection urinaire sérieuse nécessitant son placement sous dialyse.

Catégories: Actualités

Droits de l'homme : ce que l'ONU reproche à la France

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 2 min

Ce vendredi, le Conseil des Droits de l'homme de l'ONU a fait quelque 300 recommandations à la France. Il dénonce notamment une surpopulation carcérale chronique.
Tous les quatre ans, c'est un examen de passage obligatoire pour chacun des 193 pays membres de l'Organisation des nations unies. Chaque nation est entendue par... Lire la suite

Catégories: Actualités

L'UNRWA rattrapée par les calculs politiques américains, dit son chef

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 4 min

Le chef de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens, Pierre Krahenbuhl, a affirmé vendredi à l'AFP que le gel de l'aide américaine à son organisation résultait de calculs politiques américains et non du fonctionnement, comme l'affirme l'administration Trump.

Sortant de la réserve généralement inhérente à un tel poste, M. Krahenbuhl a ouvertement lié le gel annoncé mardi par le département d'Etat à la grave détérioration des relations entre l'administration américaine de Donald Trump et la direction palestinienne.

Après une série de camouflets infligés par des décisions américaines, l'Autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas a affirmé que les Etats-Unis s'étaient disqualifiés dans le rôle de médiateurs de l'entreprise de paix, déjà moribonde.

Quand il avait rencontré en novembre les responsables américains à Washington, "le message très fort de soutien et de respect pour le travail de l'UNRWA était très clair", a dit M. Krahenbuhl.

Les questions de neutralité de l'agence, de son fonctionnement et des réformes nécessaires ont toujours fait partie des discussions, avec les Etats-Unis comme avec les autres pays donateurs, sans pour autant que l'aide soit remise en cause, a-t-il dit.

"Je suis donc obligé de voir (le gel de l'aide américaine) comme n'étant pas lié à notre performance, mais comme une décision prise dans la discussion ayant eu lieu après la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU sur Jérusalem et sur d'autres sujets", a-t-il ajouté dans cet entretien accordé à Jérusalem.

M. Trump a reconnu le 6 décembre Jérusalem comme la capitale d'Israël. Cette rupture unilatérale avec des décennies de diplomatie américaine et internationale a provoqué la fureur de la direction palestinienne qui a décidé de geler les contacts avec les officiels américains.

Elle a aussi suscité une vaste réprobation internationale qui s'est exprimée le 21 décembre par une résolution -non contraignante- de l'Assemblée générale de l'ONU condamnant l'initiative américaine par 128 voix sur les 193 Etats membres.

Dans ce contexte, le département d'Etat a annoncé mardi retenir jusqu'à nouvel ordre le versement de 65 millions de dollars à l'UNRWA, sur les 125 M d'une première tranche de contribution volontaire américaine prévue en 2018.

Etablie en 1949, l'UNRWA apporte son aide à une grande partie des plus de cinq millions de Palestiniens enregistrés comme réfugiés dans les Territoires palestiniens, en Jordanie, au Liban ou en Syrie, survivants ou descendants des centaines de milliers de Palestiniens jetés sur les routes lors de la première guerre israélo-arabe en 1948 qui a suivi la création de l'Etat d'Israël.

Catégories: Actualités

L’éducation nationale radie 26 agents condamnés pour atteinte sur mineur

Une loi d’avril 2016 votée après l’affaire dite « de Villefontaine » oblige le ministère de la justice à transmettre à ceux de l’éducation nationale et de la jeunesse et des sports toutes les condamnations de personnes concernant des infractions sur mineurs.
Catégories: Actualités

Faux-départ pour les soldes, plombés par le Black Friday et la météo

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 8 min

Les clients ne sont pas au rendez-vous cette année. Les commerçants pointent du doigt la météo et la multiplication des promotions le reste de l'année.
Lassitude des clients, concurrence des ventes privées, températures douces, comptes bancaires vidés par le Black Friday : les soldes d'hiver connaissent un "démarrage très... Lire la suite

Catégories: Actualités

Foot - L1 - 5 choses à savoir sur la réussite des internationaux africains

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 6 heures 8 min
Après les joueurs sud-américains de la Ligue 1, focus aujourd'hui sur...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur