Agrégateur de flux

Migrants: le porte-parole des évêques dénonce "cynisme" et "indécence"

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 31 min
Le porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Olivier Ribadeau Dumas, s'est élevé jeudi contre "une espèce de cynisme et d'indécence" de la part des gouvernements face à la question de l'accueil des migrants, sur laquelle "on peut faire plus". "Je trouve qu'il y a - pas seulement dans l'attitude de la France mais dans l'attitude des gouvernements du monde - sur cette question des migrants, une espèce de cynisme et d'indécence", a déclaré le secrétaire général de la CEF devant des journalistes à Paris. Ce haut responsable de l'Eglise catholique a notamment critiqué "l'indécence des mesures prises par le président des Etats-Unis" Donald Trump "avant qu'il ne revienne" sur sa décision de séparer les familles arrivées illégalement à la frontière. "Indécence aussi du non-respect de ce que l'Italie et la Grèce ont fait pendant des années pour l'accueil des migrants (...), dans une relative indifférence de l'Europe", a poursuivi le prélat. Mgr Ribadeau Dumas a rappelé que l'ancien président François Hollande "avait annoncé que nous accueillerions 30.000 personnes dans l'ordre de la relocalisation, et je crois que nous sommes a à peine 9.000" (en fait l'engagement français était de 20.000 environ, et quelque 5.000 personnes ont été accueillies, NDLR). "C'était impossible d'accueillir 30.000 personnes, c'est-à-dire pas un par commune ? Je m'interroge", a indiqué le porte-parole des évêques, ajoutant: "Je crois qu'on peut faire plus". "Nous sommes des réalistes qui sont mus par ce que nous dit l'Evangile. Et ce réalisme nous invite (...) à avoir toujours le coeur ouvert, c'est-à-dire à ne jamais se résigner à ce qu'il y ait des gens qui meurent en Méditerranée", a dit le responsable épiscopal. Pour le père Ribadeau Dumas, l'Aquarius, chargé de 630 migrants et finalement accueilli en Espagne, "ce n'est pas anecdotique. On ne chasse pas l'Aquarius par la Coupe du monde de foot". Il s'agit de personnes "qui ont bravé la mort". "Qu'on n'oublie jamais que derrière les politiques, il y a des personnes", a insisté le porte-parole, qui se refuse à faire une distinction entre migrants économiques et réfugiés. Interrogé sur l'opinion des catholiques, partagés sur l'accueil des migrants, le secrétaire général de la CEF a estimé qu'ils avaient "les mêmes peurs que les autres". "Nous avons un gros travail à faire vis-à-vis de nos troupes", a-t-il reconnu, en indiquant que "beaucoup" de communautés chrétiennes s'étaient déjà mobilisées pour l'accueil des migrants.
Catégories: Actualités

Laurent Wauquiez reproche aux billets en euros de ne pas représenter "nos racines judéo-chrétiennes"

Le Huffington Post - il y a 3 heures 31 min
Laurent Wauquiez reproche aux billets en euros de ne pas représenter "nos racines judéo-chrétiennes"
Catégories: Actualités

La cocaïne contenue dans l'eau des rivières intoxique les anguilles

Slate.fr - il y a 3 heures 32 min
La présence de cocaïne dans les rivières, jetée dans les toilettes ou contenue dans l'urine des consommateurs, est néfaste pour les anguilles qui deviennent, notamment, hyperactives, selon une étude relayée par National Geographic. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Violences du 1er-Mai: l'Assemblée rejette une commission d'enquête

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 32 min
L'Assemblée nationale a rejeté jeudi par 64 voix contre 32 une proposition de résolution LR pour créer une commission d'enquête sur "la lutte contre les groupuscules prônant la violence", suite notamment aux incidents qui ont émaillé le 1er-Mai à Paris. Le traditionnel défilé avait été marqué par de nombreux heurts dans la capitale, attribués par les autorités à quelque 1.200 militants de l'ultragauche estampillés "black blocs". Une polémique avait éclaté sur la réaction des forces de l'ordre et du gouvernement, accusés de faiblesse par certains ou, au contraire, d'avoir sciemment laissé faire par d'autres pour jeter le discrédit sur le mouvement social. Et plusieurs groupes de droite et de gauche avaient réclamé une commission d'enquête. Le texte, porté par l'élue de Paris Brigitte Kuster dans le cadre d'une "niche parlementaire" LR, entendait "mieux comprendre les ressorts de ces mouvances qui prônent l?extrême violence" et "proposer des mécanismes permettant de les éradiquer". Son objet a été "élargi à tous les groupuscules" et non aux seuls groupe d'ultra-gauche, a expliqué la députée, plaidant notamment qu'il fallait "comprendre les causes profondes de cette radicalité politique en plein essor". La création d'une telle commission a eu le soutien de l'UDI-Agir-Indépendant et des socialistes et communistes. Dénonçant les "groupuscules violents d'extrême droite" et une proposition "complètement à côté du sujet", Bastien Lachaud (LFI) a en revanche dit sa "surprise" que le texte LR fasse référence "exclusivement" aux violences du 1er-Mai. Bruno Bilde (FN) a, lui, regretté que la proposition LR "soit teintée d'une pudeur de jeune fille", affirmant que les groupuscules en question "sont tous sans exception issus de l'extrême gauche", plaidant pour leur "dissolution". Plusieurs élus LREM, tout en déplorant "un déchaînement de violences inadmissibles" le 1er mai, ont critiqué la proposition de résolution sur la forme, et des "atermoiements" sur son objet. "Le véritable objet de cette proposition est bien de critiquer l'action gouvernementale", a aussi dénoncé Thomas Rudigoz (LREM). Sur ce "vrai sujet", Laurence Vichnievsky (MoDem), ex-magistrate, a aussi jugé qu'une commission d'enquête n'était pas pour l'heure "une priorité absolue", alors qu'un groupe de travail initié par le ministère de l'Intérieur avec la Chancellerie entend "rechercher les moyens les plus efficaces de détecter et sanctionner ces fauteurs de trouble".
Catégories: Actualités

FR NW GRAB CLEAN PERROCHAIS LES BLEUS 16H

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 32 min
2018-06-21 16:42 FR NW GRAB CLEAN PERROCHAIS LES BLEUS 16H
Catégories: Actualités

Foot - L1 - OL - Perquisition dans les bureaux de l'OL après les fumigènes utilisés contre l'OM

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 32 min
Une perquisition a été menée ce jeudi dans les bureaux de...
Catégories: Sport

Dieudonné débouté de son pourvoi au Conseil d'Etat après l'interdiction d'un spectacle en 2014

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 33 min
Le Conseil d?État a rejeté jeudi un pourvoi du polémiste Dieudonné qui contestait l'interdiction préfectorale de son spectacle "Le mur" en janvier 2014 à Saint-Herblain, dans la banlieue nantaise, et réclamait 1,3 million d'euros d'indemnisation à l?État. La plus haute juridiction de l'ordre administratif a confirmé les arrêts du tribunal administratif et de la cour administrative d'appel de Nantes de mai 2016 et octobre 2017 qui avaient déjà débouté Dieudonné M'bala M'bala et la société Les Productions de la plume, de leurs demandes. Dans sa décision, le Conseil d?État rappelle "qu'il appartient aux autorités chargées de la police administrative de prendre toute mesure pour prévenir une atteinte à l'ordre public" et que leur décision doit s'apprécier "en tenant compte du caractère suffisamment certain et de l'imminence de la commission" d'infractions pénales. "Pour apprécier la nécessité d'interdire un spectacle, cette autorité peut tenir compte d'éléments tels que l'existence de condamnations pénales antérieures sanctionnant des propos identiques à ceux susceptibles d'être tenus à l'occasion de nouvelles représentations de ce spectacle", soulignent notamment les juges. Or, constatent-t-ils, "il ressort du dossier que le spectacle intitulé "Le Mur" contenait, dans la version donnée à la date de l'arrêté attaqué, "des propos et des gestes, pénalement répréhensibles de nature à provoquer la haine et la discrimination raciale et à faire, en méconnaissance de la dignité de la personne humaine, l'apologie des persécutions et exterminations perpétrées au cours de la seconde guerre mondiale". Le Conseil d?État rappelle également que Dieudonné, condamné pénalement plusieurs fois pour des propos identiques, "ne s'était non seulement pas engagé à ne plus les tenir mais les avait délibérément maintenus dans les dernières représentations de son spectacle". Les requérants estimaient eux que l'arrêté par lequel le préfet de Loire-Atlantique avait interdit le spectacle était illégal et constituait une atteinte grave à la liberté d'expression. Ils réclamaient la condamnation de l?État à leur verser solidairement 250.000 euros en réparation de la perte de la recette de ce spectacle et 50.000 euros au titre de la privation de la vente des produits dérivés. Dieudonné sollicitait seul un million d'euros en réparation du "préjudice moral" subi du fait de l'annulation de son spectacle et des événements qui l'ont entouré.
Catégories: Actualités

Koko, le gorille qui parlait la langue des signes, est morte

Ce grand primate femelle, élevé par l’éthologue Penny Patterson et devenu l’ambassadeur de son espèce, était connu dans le monde entier pour sa capacité de communication et d’empathie.
Catégories: Actualités

Elections en Turquie: mobilisation générale pour surveiller les urnes

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 35 min
Dans la chaleur pesante d'Istanbul qui envahit ce local exigu, une centaine de personnes écoutent attentivement l'exposé en griffonnant des notes sous une lumière blafarde. La leçon du jour : repérer et déjouer d'éventuelles tentatives de fraudes électorales. A l'approche des élections législatives et présidentielle anticipées qui se tiennent dimanche en Turquie, partis d'opposition, associations ou simples citoyens se mobilisent pour surveiller les urnes et s'assurer qu'aucune irrégularité n'est commise. Alors que ce scrutin s'annonce comme le plus serré depuis l'avènement de Recep Tayyip Erdogan au pouvoir, il y a 15 ans, la transparence du vote s'est imposée comme un enjeu majeur. Pour la première fois, Selcan a adhéré à un parti pour pouvoir être témoin dans les bureaux de vote, une décision motivée par l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi électorale controversée et des accusations d'irrégularités lors d'un référendum en avril 2017. "Nous sommes inquiets (...) Le référendum a eu un gros impact sur nous", confie cette trentenaire lors de l'atelier de formation organisé à Istanbul par "Oy Ve Otesi", une ONG turque militant pour la transparence des scrutins. Comme Selcan, des dizaines de milliers de personnes prendront place dimanche dans les bureaux de vote pour veiller au bon déroulement du scrutin. "Plus la surveillance sera élevée, moins il y aura de problèmes", résume Gözde Elif Soytürk, la présidente d'"Oy ve Otesi" qui espère former entre 50.000 et 60.000 témoins avant le scrutin. Mais la convocation bien plus tôt que prévu de ces élections initialement programmées en novembre 2019 a pris de court les associations et les partis d'opposition qui doivent de surcroît composer avec de nouvelles règles électorales. - Comptage parallèle - Parmi les mesures les plus décriées, figure la validation des bulletins et des enveloppes ne portant pas le sceau des autorités électorales. Les observateurs considèrent pourtant cet estampillage comme un garde-fou contre le bourrage des urnes. Le Haut-comité électoral (YSK) avait introduit au dernier moment cette règle lors du référendum constitutionnel du 16 avril 2017 sur le renforcement des pouvoirs présidentiels. Le "oui" l'avait emporté de peu (51,4%), l'opposition criant à la fraude, une accusation rejetée par le gouvernement. "Ce sera vraiment la principale chose à surveiller", souligne Me Yasemin Ulusan, une avocate du barreau d'Istanbul qui organise des séminaires pour ses confrères voulant observer les élections. Pour le scrutin de dimanche, une trentaine de barreaux se sont associés de façon inédite pour dépêcher des avocats dans les bureaux de vote. "Dimanche, dès 06H30, nous mettrons en place une cellule de crise", indique Me Ulusan. Signe que les craintes sont vives, les principaux partis d'opposition ont eux aussi uni leurs forces en créant une "Plateforme pour une élection juste" qui effectuera son propre comptage des voix à l'aide d'une application mobile dont ses observateurs seront équipés. Le but, explique à l'AFP Onursal Adigüzel, député du principal parti d'opposition (CHP, social-démocrate), est de "protéger le vote de l'électeur, quel que soit le parti auquel il l'aura donné". - "Pas confiance" - Le président du YSK Sadi Güven a promis cette semaine que les élections seraient "très sûres" et "transparentes". Des observateurs étrangers ont par ailleurs été autorisés par le gouvernement à se rendre en Turquie. Insuffisant pour rassurer l'opposition : "Je ne fais pas confiance au YSK", a déclaré mercredi le chef du CHP, Kemal Kiliçdaroglu. En dépit de leur préparation, les observateurs redoutent des fraudes dans certaines zones du sud-est à majorité kurde difficiles d'accès et plus difficile à surveiller. Or, le vote kurde déterminera en partie l'issue du double scrutin : s'il franchit le seuil de 10% des voix lui permettant d'entrer au Parlement, le principal parti prokurde HDP pourrait priver la formation de M. Erdogan (l'AKP) de sa majorité. Les autorités ont adopté plusieurs mesures de sécurité comme le déplacement d'urnes dans certaines villes où elles jugent qu'il existe une "menace terroriste". Mais le HDP accuse le pouvoir de vouloir mettre des bâtons dans les roues de ses électeurs. Inquiet, le parti a multiplié les appels à surveiller les bureaux de vote du sud-est. "Protège ton vote du mauvais oeil", a lancé mardi le HDP sur Twitter, un message accompagné d'une photo de M. Erdogan.
Catégories: Actualités

Bordeaux: les "Légendes urbaines" dans une base sous-marine

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 35 min
De sombres murs de béton armé transfigurés par une quinzaine d'artistes de street art : l'exposition estivale "Légendes urbaines" qui s'ouvre jeudi au c?ur de l'ancienne base sous-marine de Bordeaux, explore la vivacité d'un art protéiforme, capable de s'adapter à tous les écrins. Ils sont habitués aux espaces urbains les plus insolites, mais les artistes exposés jusqu'au 16 septembre ont reçu un "choc" à la découverte de ce colosse de béton, vestige allemand de la Deuxième guerre mondiale, dont une partie a été transformée depuis 2000 en un atypique lieu d'exposition. Des volumes imposants et des espaces bruts dans une atmosphère de clair obscur sont devenus sur près de 2.000 mètres carré le support de "cartes blanches, installations, ?uvres in situ", explique Nicolas Laugero Lasserre, collectionneur et co-commissaire de l'exposition avec Pierre Lecaroz, de l'association culturelle bordelaise, Pôle Magnetic. Comme l??uvre, à même le sol et les murs, de l'artiste Erell, 31 ans, qui a repris les "motifs moléculaires" géométriques ayant fait sa marque de fabrique dans la rue où "ils grouillent et se répandent". "Lors d'un passage ici en 2010, j'avais été impressionné par la présence d'un arbuste qui avait pris racine dans l'imposante architecture de béton. Mes motifs figurent un système racinaire qui vient casser le béton", explique-t-il. Plus loin, dans une pièce étroite à la hauteur démesurée, Romain Froquet, 35 ans, a décliné son attrait pour les "n?uds urbains" sur trois "toiles" noires et blanches sur bois, jouant des courbes et des reliefs. "Je suis parti de photos satellite d'échangeurs de Dubaï, Guangzhou en Chine et San Francisco", souligne le peintre qui explore depuis des années la dynamique esthétique de la ligne dans l'espace urbain. - De la rue à l'atelier et vice-versa - Tout au long d'un parcours labyrinthique se révèlent une multiplicité d'esthétiques, de techniques (peinture, dessin, sculpture, collages, pochoirs, découpages, tentures, vidéos, etc.), d'inspirations, où la ville et la rue reviennent souvent en filigrane, mais pas seulement. Ainsi la peinture classique pour l'Italien Andrea Ravo Mattoni qui réinterprète de façon monumentale à l'aérosol des ?uvres figuratives françaises des XVIIe et XVIIIe siècles issues de la collection du musée des Beaux-Arts de Bordeaux. Ou encore les arts amérindiens pour Stéphane Carricondo, qui invite à une "déambulation intérieure" au milieu d'une quinzaine de totems en bois flotté où se révèle son style fait de couleurs vives et de dessins de visages. "Je travaille sur ce qu'on ne voit pas, sur une forme de spiritualité que notre société a mise de côté", explique l'artiste, qui souligne le "paradoxe" du lieu, un ancien bunker sous-marin, à la fois figé et diffusant une "énergie très particulière", où "on se déconnecte, mais où tout paraît en mouvement". Les ravages d'une société hyperconnectée ont inspiré Nasti, artiste bordelais de 22 ans connu dans les rues de sa ville pour ses visages évocateurs réalisés en collages superposés. Ailleurs, la "Machine" de Bault, avec son bestiaire étrange et coloré, transforme un lieu "d'où s'élançaient des machines de guerre" en un espace onirique... "Notre parti pris était d'exposer des esthétiques que nous aimions bien, et en particulier des artistes de la jeune génération, les nouveaux talents", résume Nicolas Laugero Lasserre, se réjouissant de la disparition chez ces artistes des frontières entre l'art de la rue et le travail de l'atelier, qui se nourrissent en permanence. Des ?uvres muséales de sa collection personnelle, ainsi que celle du collectif Spray, sont aussi exposées en début de parcours, comme une mise en bouche didactique, pour rappeler la richesse d'un art toujours en mouvement. Ainsi, à côté des iconiques Keith Haring, JonOne, Shepard Fairey (Etats-Unis), Invader, JR (France), Banksy (Grande-Bretagne)... un hommage est également rendu aux "pionniers", notamment français, comme Jacques de Villeglé (né en 1926) ou encore Ernest Pignon-Ernest (né en 1942).
Catégories: Actualités

FR NW SOT ISLANDAIS SEXE

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 35 min
2018-06-21 16:33 FR NW SOT ISLANDAIS SEXE
Catégories: Actualités

Inde: des rats grignotent plus d'un million de roupies dans un distributeur

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 38 min
Des rats qui se sont introduits dans un distributeur de billets de banque dans l'Etat de l'Assam, dans le nord-est de l'Inde, ont grignoté des billets d'une valeur totale de 1,2 millions de roupies (18.000 dollars), a annoncé jeudi la police. Ce casse inhabituel a été découvert après que des usagers se furent plaints que le distributeur était hors service et qu'il ne délivrait plus de billets, a indiqué à l'AFP la police du district de Tinkusia. Les employés de la banque "sont venus contrôler le distributeur de billets la semaine dernière et ont découvert un rat mort et des billets de banque déchiquetés lorsqu'ils l'ont ouvert", a déclaré le commissaire de police Mugdhajyoti Dev Mahanta. La police a procédé à des vérifications et n'a pas trouvé d'indices suggérant "un délit ou un complot". "Il semble que des rats se soient introduits dans l'appareil par une petite ouverture où passent des cables", a-t-il dit. Les rats ont grignoté une somme d'un montant total de 1,2 million de roupies (18.000 dollars), ont rapporté des medias. Des images montraient un distributeur rempli de billets de 500 et 2.000 roupies déchiquetés.
Catégories: Actualités

Apple signe avec Canal+ pour adapter sa série "Calls"

Le Boursier - il y a 3 heures 39 min
PARIS (Reuters) - Le géant américain Apple a signé un accord avec le groupe de télévision français Canal+ en vue d'adapter en anglais son atypique série "Calls", une alliance avec un acteur européen destinée à muscler son offensive éclair dans les contenus, a-t-on appris jeudi d'une source au fait du dossier.
Catégories: Économie - Finances

Bruce Springsteen condamne la séparation des familles de migrants

Le rocker a dénoncé les politiques frontalières de l'administration Trump lors de son concert à Broadway Bruce Springsteen a fermement dénoncé la politique d'immigration du gouvernement de Donald Trump, qu'il a qualifiée d'"inhumaine". Celle-ci consiste à séparer des milliers d'enfants de leurs parents. "Durant ces 146 spectacles, j'ai joué à peu près le même set tous les ...

Cet article Bruce Springsteen condamne la séparation des familles de migrants est apparu en premier sur Rolling Stone.

Catégories: Musique

Darden Restaurants : publication saluée à Wall Street

Le Boursier - il y a 3 heures 39 min
Résultats trimestriels...
Catégories: Économie - Finances

CM 2018 - BRE - Brésil : Tite défend Neymar

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 39 min
Qualifié de trop égoïste par certains médias brésiliens, Neymar a été...
Catégories: Sport

Soitec : succès de l'émission d'OCEANE

Le Boursier - il y a 3 heures 40 min
Soitec a procédé avec succès aujourd'hui au placement d'obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions ordinaires nouvelles et/ou...
Catégories: Économie - Finances

Deutsche Telekom : T-Systems va supprimer 10.000 emplois

Le Boursier - il y a 3 heures 41 min
T-Systems, la filiale de Deutsche Telekom spécialisée dans les services informatiques va supprimer 10...
Catégories: Économie - Finances

La sicav de la semaine : Convictions MultiOpportunities

Le Boursier - il y a 3 heures 42 min
Une allocation diversifiée et flexible
Catégories: Économie - Finances

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur